District d'Awaran

district du Baloutchistan, Pakistan

District d'Awaran
District d'Awaran
Localisation du district d'Awaran au sein de la province du Baloutchistan.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Baloutchistan
Division Kalat
Chef-lieu Awaran
Démographie
Population 121 680 hab. (2017)
Densité 4,1 hab./km2
Langue(s) Baloutche (de facto)
Géographie
Superficie 2 951 000 ha = 29 510 km2

Le district d'Awaran (en ourdou : ضلع آواران) est une subdivision administrative du sud de la province Baloutchistan au Pakistan créée en 1992.

Constitué autour de sa capitale Awaran, le district est principalement rural et peuplé de quelque 120 000 habitants. Avec seulement quatre habitants par kilomètre carré, c'est le moins densément peuplé du pays.

Surtout pauvre et vivant de l'agriculture malgré un climat aride, la population est en majorité constituée de tribus baloutches.

HistoireModifier

Le district comprend dans sa partie sud une portion du parc national Hingol, créé en 1988 afin de protéger les paysages et la biodiversité de cette région.

Le district est créé le 11 novembre 1992 alors qu'il était auparavant inclus dans le district de Khuzdar[1].

Le , le nord du district est l'épicentre d'un tremblement de terre d'une magnitude de 7,7 sur l'échelle de Richter, causant des centaines de morts et des dommages importants, jusqu'à 80 % des maisons étant détruites ou endommagées à Awaran[2],[3].

GéographieModifier

Situé dans le sud du Baloutchistan, le district est à proximité des rives de la mer d'Arabie et sa partie sud est incluse dans le parc national Hingol. Le district est principalement désertique et montagneux avec une végétation éparse. Les forêts recouvrent moins de 2 % de la surface du district, surtout dans le nord, et les zones humides 1,2 %, donc un vaste lac à la frontière avec le district de Kech[4].

Le climat est aride, chaud en été et doux en hiver. De fortes tempête de sable se déroulent de juin à septembre et les pluies sont concentrées d'avril à juillet[4],[5].

DémographieModifier

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 118 173 personnes, dont 21 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 15 % environ, soit bien moins que la moyenne nationale de 44 %. Il se situait à 23 % pour les hommes et 6 % pour les femmes, soit un différentiel de 17 points, contre 25 pour la moyenne nationale[6],[7].

En 2012, l'alphabétisation est estimée à 41 % par les autorités, dont 59 % pour les hommes et 21 % pour les femmes[5].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 121 680 habitants, soit une croissance annuelle inférieure à 0,2 %, très nettement inférieure aux moyennes nationale et provinciale de 2,4 % et 3,4 % respectivement. Il s'agit même de la plus basse performance de tous les districts pakistanais. Le taux d'urbanisation augmente pour passer à 28 % alors que la population rurale s'affiche en baisse[7].

Le district accueille en majorité des tribus baloutches, parmi lesquels les Bizenjos et les Mohammed Hasnis qui sont les principales, ainsi que les Sajdis, Mirwanis, Rakhshani, Musianis et Mengals[1]. La langue la plus parlée est donc le baloutchi, avec quelques minorités parlant brahoui et pachto. Le district compte quelques minorités religieuses : 1,3 % d'hindous et 0,7 % de chrétiens en 1998, ainsi que de faibles effectifs de sikhs et zoroastriens.

AdministrationModifier

 
Paysage du tehsil d'Awaran.

Le district est divisé en deux tehsils et deux « sous-tehsils » ainsi que 8 Union Councils.

Tehsil Population (rec. 2017)[8]
Awaran 30 325
Gishkore 18 522
Jhal Jao 40 033
Mashkai 33 131

Le district compte près de 34 000 urbains selon le recensement de 2017, répartis dans seulement deux villes : la capitale Awaran et Gajjar Mashkay.

Ville Population (rec. 2017)[9]
Awaran 21 848
Gajjar Mashkay 12 493

Économie et éducationModifier

La population vit principalement sous un climat aride et la vaste majorité du district est inoccupée. Les habitants sont donc principalement concentrés dans le nord et l'ouest du district où on trouve les 2,2 % de la superficie totale qui sont cultivés, soit environ 570 kilomètres carrés. L’irrigation est peu développée et l'agriculture dépend surtout des précipitations, produisant du blé, de l'orge, du colza, des légumineuses, du raisin, des pommes et des dattes notamment[4]. L'élevage de chèvres et de moutons est également une source importante de subsistance[5].

Les services publics sont peu développés dans le district, notamment les infrastructures scolaires qui sont manquantes. Seuls 60 % des enfants sont scolarisés dans le primaire en 2012, et ce taux chute à 27 % pour l'enseignement secondaire[5].

Insurrection baloutcheModifier

Le district d'Awaran est particulièrement touché par les guerres baloutches qui voient s’affronter les autorités centrales à des indépendantistes baloutches, notamment issus du Front de libération du Baloutchistan. Les cas de violations des droits humains, notamment de disparitions forcées, sont une source de conflits entre la population et les autorités. L'armée pakistanaise y stationnerait près de 3 500 soldats en 2014 contre moins de 200 policiers réguliers présents[5].

PolitiqueModifier

De 2002 à 2018, le district est représenté par la circonscription no 41 à l'Assemblée provinciale du Baloutchistan. Lors des élections législatives de 2008, elle a été remportée par un candidat indépendant[10], et durant les élections législatives de 2013, par un candidat de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[11]. À l'Assemblée nationale, il est partiellement représenté par la circonscription no 270, qu'il partage avec le district de Lasbela. Lors des élections de 2008, elle a été remportée par un candidat de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[12], et durant les élections de 2013, par un candidat indépendant[13].

Depuis la réforme électorale de 2018, le district est partiellement représenté par la circonscription no 270 à l'Assemblée nationale, qui couvre aussi les districts Panjgur et Washuk. À l'Assemblée provinciale, le district est compris dans la circonscription no 44 qu'il partage avec Panjgur. Lors des élections législatives de 2018, les circonscriptions sont remportées par le Parti baloutche Awami[14],[15].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Awaran district sur balochistan.gov.pk
  2. (en) Bulletin d'information de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
  3. (en) Death toll from Balochistan earthquake rises to 217 sur Dawn.com, le 24 septembre 2013
  4. a b et c (en) Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, Land Cover Atlas of Pakistan : The Balochistan Province, (ISBN 978-92-5-109827-1, lire en ligne).
  5. a b c d et e (en) District profile of Awaran sur ppaf.org.pk, le 3 janvier 2015
  6. (en) Awaran District at a glance sur census.gov.pk.
  7. a et b (en) Provisional province wise population by sex and rural/urban - Census - 2017 Pakistan sur pbs.gov.pk
  8. (en) Awaran summary, sur pbscensus.gov.pk. Consulté le 29 décembre 2018
  9. (en) Awaran Blockwise, pbscensus.gov.pk. Consulté le 29 décembre 2018
  10. (en) General election 2008 - Balochistan Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  11. (en) General election 2013 - Balochistan Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  12. (en) General election 2008 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  13. (en) General election 2013 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  14. (en) NA-270 (Panjgur-cum-Washuk-cum-Awaran) sur ecp.gov.pk
  15. (en) PB-44 (Awaran-cum-Panjgur) sur ecp.gov.pk

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier