Diseuse de Vérité

talent et position de sœurs du Bene Gesserit dans le cycle de Dune

Dans l'univers fictif de Dune, les Diseuses de Vérité sont des Révérendes Mères du Bene Gesserit.

DescriptionModifier

« Diseuse de Vérité : Révérende Mère qualifiée pour entrer en transe et distinguer la vérité du mensonge. »

— Frank Herbert, (langue non reconnue : <abbr + langue non reconnue : class="abbr + langue non reconnue : indicateur + langue non reconnue : title="langue + langue non reconnue : français">(fr)< + langue non reconnue : abbr>) Frank Herbert (trad. de l'anglais), Dune, vol. tome II, Paris, France, Robert Lafont, , 348 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-266-02665-8), page 394, Lexique de l'Impérium.

Les Diseuses de Vérité peuvent détecter la vérité dans les propos entendus. Ces sœurs entraînées sont capables de déterminer si quelqu'un ment en analysant sa façon de parler, son langage corporel ou d’autres signes physiques comme le pouls.

Les Diseuses de Vérité sont largement utilisées en politique et dans les échanges commerciaux. Les empereurs Padishah en ont toujours une à leur service. Combiné à La Voix, leur don les rend indispensables pour les interrogatoires. Elles ne sont cependant pas infaillibles : Vladimir Harkonnen refuse que ses subordonnés lui disent précisément ce que sont devenus Jessica et Paul Atréides, afin de pouvoir affirmer devant l'Empereur qu'il n'est pas directement responsable de leur mort.

En principe tous les humains détiennent ces perceptions, mais un entraînement rigoureux est nécessaire afin d’en faire un usage efficace. L'habileté à percevoir la vérité peut également être un don à la naissance. Gaius Helen Mohiam, elle-même Diseuse de Vérité, a reconnu ce don inné en Paul Atréides, lors de leur première rencontre sur Caladan en l'an 10191 AG.