2019Modifier

Bonjour Patachonf  , je vous souhaite une excellente année 2019. Même si nous ne nous croisons pas très souvent, j'apprécie beaucoup la bienveillance constructive avec laquelle vous nous accompagnez dans le projet musique classique. Amitiés Gaillet boréal 1 janvier 2019 à 09:09 (CET)   Gailletboréal : Très touché de l'intention. Je souhaite que cela se poursuive ainsi longtemps et que la bienveillance déborde chez nos petits camarades de jeux… Tous mes vœux sonores et joyeux. On devrait se tutoyer, non ? a+ Patrick Patachonf (discuter) 1 janvier 2019 à 10:21 (CET)— Tout à fait d'accord ! Gaillet boréal 1 janvier 2019 à 10:31 (CET)

2019 !Modifier

  Mes meilleurs vœux pour 2019, sur Wikipédia comme dans la « vraie vie ».

Patafisik 1 janvier 2019 à 12:01(CET)

Hello   Patafisik ! Super heureux de ta réapparition en cette jeune année. Tous mes vœux également, surtout dans la vraie vie ;-). Patachonf (discuter) 1 janvier 2019 à 12:56 (CET)

Voeux pour 2019Modifier

 
Bonjour Patachonf  ,
Pour bien commencer l'année 2019, je te souhaite (dans l'ordre qui te conviendra le mieux) une bonne santé, un large éventail d'activités personnelles, des plaisirs petits et grands qui les accompagnent, la satisfaction du travail bien fait, l'heureuse surprise au quotidien du travail en équipe, des idées en tous sens, de la beauté plein les yeux et de nouveaux articles comme de nouvelles étoiles   et   plein les pages !
Amicalement, FLours toujours 1 janvier 2019 à 14:46 (CET)
  Tous mes vœux, Patachonf !

Que 2019 t'apporte tout ce que tu peux souhaiter, qu'elle te soit heureuse… et prolifique !

--Marlaguette (discuter) 2 janvier 2019 à 09:59 (CET)

Pour CarloModifier

Bonjour Patachonf  

Et un Carlo signé Brett Dean : voilà le travail    

Amicalement, FLours toujours 7 janvier 2019 à 23:06 (CET)

  Flopinot2012 : Tu ne parles pas de la version pour chœur et cordes parue chez ECM... Je t'ai envoyé ce disque aussi. Patachonf (discuter) 7 janvier 2019 à 23:25 (CET)
Ah, je n'ai pas encore été voir cette version — ce sera fait aussi, alors  
Amicalement, FLours toujours 7 janvier 2019 à 23:26 (CET)
Bonjour Patachonf   : Carlo  
Super d'en avoir deux versions   Je vais ajouter les partitions de Tüür à la liste également : l'article Gesualdo a pris un grand coup de frais, hier soir !
Amicalement, FLours toujours 8 janvier 2019 à 16:04 (CET)

Article sur Nicolas BacriModifier

Bonjour Patachonf,
vous avez récemment modifié l'article sur le compositeur Nicolas Bacri et choisi de retirer une boite déroulante (que j'avais ajouté) sur la liste particulièrement longue des œuvres de ce compositeur avec le commentaire "vraiment infecte ces boites dans les articles". Je trouve que votre modification alourdie considérablement l'article et le transforme en catalogue. Faut-il plutôt alléger cette liste que de garder ce type de boite? A discuter...
Cordalement,
--Nerfles (discuter) 9 février 2019 à 14:25 (CET)

  Nerfles : Bonjour. C'est le cas de nombreux compositeurs prolifiques. Le fait de mettre en boite, avec les problèmes d'accessibilités qui y sont liées, ne fait que cacher, quelque part, le plus important de l’article : l'œuvre. À nous d'étoffer le texte pour rééquilibrer ce constat, ou de faire vivre cette partie œuvre en la commentant de notes intéressantes sur les conditions de naissance à défaut d'article, ou d'autres détails : lieux de création, etc. Certaines personnes s'en prendraient également à la discographie trop étoffée selon eux. Je ne suis pas de ce parti, et pense que tout est intéressant pour un « grand » compositeur. L'article nécessite donc de l'attention. Par exemple le dernier paragraphe de la biographie est de ceux qui fâche. Cette liste est encore plus imbitable, car elle fait une phrase entière sans aucune information supplémentaire avec quelque ajout de sens — sans parler des références, totalement absentes. Patachonf (discuter) 9 février 2019 à 15:06 (CET)

Merci pour votre réponse. D'accord avec votre dernière remarque sur la fin de la biographie, à la lecture (qui est difficile) "ça pique un peu". N'étant pas spécialiste de musique et sans connaissance sur le compositeur, je n'ai pas eu le courage de proposer de modifications, si vous l'avez (le courage)...
Au plaisir...
--Nerfles (discuter) 9 février 2019 à 17:30 (CET)

À propos de La Vierge aux rochersModifier

Bonjour Patachonf,
J'ai vu votre modification de la vièle en lira da braccio sur l'article de La Vierge aux rochers : quel œil ! Après recherche de justification par un auteur, il apparaît en effet que ce livre en propose une, pages 25-26. Néanmoins, d'après ce document, si j'ai bien compris le texte en anglais, l'instrument serait une vielle, l'auteur — visiblement, un musicien spécialisé des instruments médiévaux — y voyant entre autres arguments une seule corde décalée du manche comme cela semble avoir existé sur cet instrument, la corde n'étant alors pas frottée mais pincée. Il y a de quoi y perdre son latin, en tout cas pour moi ! Dans quel sens départager ? Auriez-vous des références qui pourraient nous y aider ?
J'aurais vraiment besoin de vos lumières car j'ai créé l'article Anges musiciens (Giovanni Ambrogio de Predis) dans le but, d'ici quelques temps, de le proposer au label BA et il serait bon qu'il soit bien carré de ce point de vue. De plus, il nous faudra faire des manipulations sur les textes des 2 articles (La Vierge et Anges musiciens) car s'il s'avère que l'instrument est bien une lira da braccio, il faudra le faire à certains endroits précis, en tout cas pas sur le titre de l'œuvre puisque Ange musicien en vert jouant de la vièle est installé dans la littérature scientifique du monde de la peinture. De fait, j'ai vraiment besoin de vous puisque vous avez l'air de vous être spécialisé en musique alors que moi-même…
Bien cordialement et en attendant d'avoir de vos nouvelles (si vous en avez le temps, bien entendu),
--CrijamAbsit reverentia vero 6 mars 2019 à 21:04 (CET)

  Crijam : bonsoir. Je suis affirmatif, il s'agit sans aucun doute d'une lira da braccio. La vièle n'a pas de bourdon, ou disons que si elle en a, alors est elle une lira et inversement :-) Mais il est clair que les deux instruments sont proches et apparentés, notamment leur cheviller de face et non sur les côtés comme sur la famille des violons ou des violes. Si vous lisez l’article, vous verrez que Léonard en était un joueur... (toutes les références sont dans l'article sur lequel j’ai travaillé il y a tout juste deux ans). L'époque est totalement conforme, l'image est parfaitement nette, pas de doute. Les instruments sont souvent mal nommés dans la littérature, ceci ne m'étonne pas vraiment. Je suppose qu’en consultant les recherches de Benvenuto Maria Disertori qui a travaillé sur l'iconographie pour en comprendre le jeu (la pratique était perdue), il y aurai des sources sur ce problème, ou peut-être même sur cette œuvre particulièrement. Je suis sûr que il y a encore quelques décennies, un musicien jouant de la viole aurait été décrit légèrement comme jouant du violoncelle ; c'est du même niveau. Patachonf (discuter) 6 mars 2019 à 22:24 (CET)
Bonsoir Patachonf,
Merci de votre réponse si rapide. J'aime beaucoup ce genre de renversement des choses dans ce qui s'apparente à une enquête policière !
C'est parfait alors : je vais procéder dans les jours qui viennent à des propositions de modifications sur l'article des Anges musiciens en utilisant l'ouvrage de Sterling Scott Jones comme base. (Si vous en avez d'autres, je suis preneur.) Si les modifications vous conviennent, nous pourrons en faire de même sur l'article de La Vierge aux rochers. Je procèderais plutôt dans cet ordre, ce dernier article étant en cours de labellisation, je préfère ne modifier qu'en étant certain d'offrir une formulation la plus exacte possible.
En tout état de cause, je vous remercie de faire avancer un article que j'imaginais pourtant bien abouti (comme quoi, rien n'est jamais vraiment achevé !)
Bien cordialement et à bientôt,
--CrijamAbsit reverentia vero 6 mars 2019 à 23:02 (CET)

… fugue/fugattoModifier

… l'exemple en question ne serait-il pas plutôt à ajouter à la dernière phrase du paragraphe ? Elle décrit justement le fugato et servirait d'exemple. L'ancienne phrase « Une fugue peut avoir de deux à cinq voix, mais en général trois ou quatre. » me parait beaucoup plus appropriée. Bien musicalement  Hautbois [canqueter] 2 mai 2019 à 12:07 (CEST)

Sans doute. Patachonf (discuter) 2 mai 2019 à 12:27 (CEST)
 Hautbois [canqueter] 2 mai 2019 à 18:42 (CEST)

RobertModifier

Bonjour

Penses-tu avoir les sources pour écrire une page sur le compositeur Robert Fürstenthal stp ? Lire ici. Si tu as le temps, si ça te dit… Cordialement, Jihaim 3 mai 2019 à 16:02 (CEST)

Je vas voir…Patachonf (discuter) 3 mai 2019 à 16:06 (CEST)
  Jihaim : Chai fait. En espérant trouver d'autres sources dans divers bouquins. Il y a encore la piste du centre exil.arte à Vienne, qui détient des copies numériques de ses œuvres. a+ Patachonf (discuter) 4 mai 2019 à 14:26 (CEST)
@Patachonf Trop fort   Jihaim 4 mai 2019 à 15:11 (CEST)
  Jihaim : Merci. À tout hasard, j'ai contacté par mail le responsable du centre exilarte à Vienne, Gerold Gruber, pour demander des versements sur Commons, d'archives photographiques. Nous verrons bien si cela abouti un jour… a+ Patachonf (discuter) 4 mai 2019 à 15:15 (CEST)
@Patachonf Au fait, le responsable du centre Exilarte à Vienne a-t-il répondu à ta demande ? Jihaim 3 juillet 2019 à 13:59 (CEST)
  Jihaim : Bin non. Une IP autrichienne est venu corriger l'orthographe d'un nom le jour-même, mais rien d'autre. Patachonf (discuter) 4 juillet 2019 à 20:16 (CEST)

RoyModifier

Bonjour @Patachonf

Est-ce que ça te dirait de créer une page sur le compositeur australien Roy Agnew (1891 – 1944) ? Si tu as le temps…

Cordialement, Jihaim 4 juin 2019 à 12:25 (CEST)

  Jihaim : Voilà mon petit, c'est fait : Roy Agnew. Patachonf (discuter) 4 juin 2019 à 20:20 (CEST)
@Patachonf Déjà !? Alors là, respect   Merci Jihaim 4 juin 2019 à 21:00 (CEST)
@Patachonf Pas mal du tout sa Sonata Ballade, je l’écoute (ou plutôt la réécoute) en ce moment même. Encore merci pour cette page   Jihaim 3 août 2019 à 12:25 (CEST)
  Jihaim : Hello ! Pour moi, elle a des accents atténués de la sonate de Berg dans son thème (sans la violence originale ou son côté abrupte et sec). Comme une douce lumière qui, passant à travers un vitrail, chamarre le sol et les meubles de couleurs et de déformations de la scène représentée. C'est frappant au début avec son rythme de croche pointée double… heureux de la découverte également. As-tu vu que j'ai retrouvé ce nom indirectement avec ma traduction de Edward Clark ? (et de nouveau on a la connexion avec les viennois…) Les dernières mesures la ballade sonnent merveilleusement bien. a+ Patachonf (discuter) 3 août 2019 à 12:49 (CEST)

Johann ErasmusModifier

Bonjour @Patachonf

Je remarque que nous n'avons pas de page en:Johann Erasmus Kindermann sur wk.fr. As-tu le temps de créer une page ? Cordialement, Jihaim 2 juillet 2019 à 12:14 (CEST)

Yé vais voir. Patachonf (discuter) 2 juillet 2019 à 12:15 (CEST)
@Patachonf Merci. Un compositeur important quand même. Jihaim 2 juillet 2019 à 12:20 (CEST)
  Jihaim : Bientôt terminé. Patachonf (discuter) 3 juillet 2019 à 22:57 (CEST)
@Patachonf Par pitié abrège ce suspense insoutenable   Jihaim 4 juillet 2019 à 10:11 (CEST)
@Patachonf Super, excellent travail    Jihaim 4 juillet 2019 à 12:48 (CEST)

Un grand merciModifier

  Pour ton travail sur les pages « musique classique »

Jihaim 23 juillet 2019 à 14:19 (CEST)

LeopoldModifier

Bonjour @Patachonf

Il me faut me rendre à l’évidence : la page Leopold van der Pals n’est qu’une ébauche minable   Penses-tu avoir la doc pour étoffer cette page ? Cordialement, Jihaim 24 juillet 2019 à 11:21 (CEST)

  Jihaim : Hello ! Je regarderai volontiers ce qu'il en est entre deux sonates… mais là, je suis préoccupé par les envoûtantes espagnolades de K. 239, qu'en théorie, je m'étais promis de publier vers midi pour laisser du temps à une seconde sonate dans l'après-midi… De l'esclavage wikipédia ! Et en plein soleil de canicule… mais que fait la police ? Patachonf (discuter) 25 juillet 2019 à 00:49 (CEST)
  Patachonf : Halte aux cadences infernales ! Jihaim 2 août 2019 à 23:58 (CEST)
;-) Patachonf (discuter) 3 août 2019 à 07:58 (CEST)

Sonates de Domenico Scarlatti (notices)Modifier

Bonjour Patachonf, Bravo et merci pour ton marathon Scarlatti !

Comme je pars en vacances pour une semaine (environ), je ne pourrai pas m'occuper des notices d'autorité pour les prochains articles. Peut-être que d'autres s'en chargeront…

Dans VIAF c'est facile pour chaque sonate en cherchant « Domenico Scarlatti numéro ». Bizarrement, on trouve en général 2 fiches VIAF dont une pour la BNF, parfois 3 avec GND en plus. Exemple pour la dernière (284) : 186161447 et 294078639. Les deux fiches devraient être fusionnées, mais c'est une autre histoire… J'indique la fiche VIAF qui donne accès à la Bibliothèque du Congrès, mais pas explicitement LCCN car ça entraîne un lien Worldcat invalide (alors que ça marche pour les personnes) - on pourra discuter ce choix…

Cordialement. - Eric-92 (discuter) 5 août 2019 à 03:28 (CEST)

Bonjour, plus de 100 articles depuis quelques jours, c'est magnifique !
Et je suis sûr qu'il y en aura d'autres… Eric-92 (discuter) 1 septembre 2019 à 03:33 (CEST)
  Eric-92 : Oui, c'est prévu ;-) Patachonf (discuter) 1 septembre 2019 à 08:19 (CEST)

How Deep Is the Ocean?Modifier

Bonjour Patachonf,

Je contacte l'expert musical :)

A la suite d'une demande sur le bistro, j'ai créé How Deep Is the Ocean?, un standard de jazz.

J'ai voulu approfondir un peu au-delà de la simple traduction et j'ai trouvé une super source (selon moi) : une description de la composition, sur ggbooks.

Je n'ai jamais travaillé sur ce genre d'ajouts dans Wikipédia, alors :

  1. Dans quelle mesure peut-on reproduire ces informations ?
  2. Quel est le niveau de détail pertinent pour un article wikipédia ?
  3. Bref, qu'en penses-tu ?

Bien cordialement, — Daehan [p|d|d] 13 août 2019 à 12:08 (CEST)

  Daehan : Hello ! Ce que tu as mis en place est pas mal déjà. Avec ta source tu peux éventuellement synthétiser une analyse plus fine en résumant. Tu as aussi The jazz standards: a guide to the repertoire de Ted Gioia (2012) — auteur part ailleurs de The History of Jazz (2011) où il l'évoque aussi — qui consacre les pages 208 et 209 à ce titre, avec des jugements qui me semblent pertinents : il faut consulter ça. Question partition, dans la mesure ou Irving Berlin a crevé il y a trente ans, c'est mort. Seuls nos petits enfants pourrons profiter de la musique sur wp. Niveau détails, il n'y a que toi qui peut trouver l'équilibre entre tes sources et la pertinence pour l'article d'être plus fin, notamment en articulant la matière par des sous-titres explicites, un RI, une éventuelle discographie bien sourcée (date, éditeur, oclc ou autre). Après il faut faire d'autres recherches dans la biblio. Il y a aussi Blue Mitchell, dans The Cup Bearers (Riverside OJC-797) en 1962 ; Ben Webster dans Big Ben Time (Philips 814 410-2)… voir The Guide to Classic Recorded Jazz (1995) et de Brian Morton & Richard Cook, The Penguin Jazz Guide, The History of the Music in the 1001 Best Albums. a+ Patachonf (discuter) 13 août 2019 à 12:57 (CEST)

Community Insights SurveyModifier

RMaung (WMF) 6 septembre 2019 à 18:35 (CEST)

Reminder: Community Insights SurveyModifier

RMaung (WMF) 20 septembre 2019 à 19:40 (CEST)

Concerto latino para piano (Gabriela Montero)Modifier

Bonjour Patachonf  

En deux mots : le Concerto latin de (et par) Gabriela Montero me fait rugir de joie !  

J'ai dû l'écouter (environ) 100 fois depuis que tu me l'as envoyé. C'est bien simple, j'ai pu faire l'aller-retour de Saint-Nazaire à Saumur en n'écoutant… que ça, mais la quasi-conga que lance le piano à 3 minutes du premier mouvement me porterait jusqu'au délire — et je crois qu'il fallait bien ça pour donner un peu de jubilation à ces mornes journées de fin septembre…

Maintenant, ce Concerto est-il « parfait » ? Euh… pas tout-à-fait — d'abord, parce qu'il ne contient pas les défauts que je n'aurais pas manqué d'y apporter si j'avais mis les mains dans sa composition   En tant que tel, justement, il m'intéresse : il a des qualités que je n'ai pas, et je mesure l'écart entre ce qui me plaît là-dedans… et ce qui me plairait encore plus si…   On peut rêver !

Il y a un défaut qui me paraît devoir être relevé : le piano joue sans cesse. Je crois qu'on pourrait compter sur les doigts d'une main (d'une main à cinq doigts, pour être sûrs…) les mesures où le piano ne joue pas. C'est impressionnant et, avec le recul, un peu affolant : ce n'est plus une « démonstration de puissance », c'est une démonstration de toute-puissance ! C'est du totalitarisme du piano sur l'orchestre. Si brillante que soit l'orchestration (j'émettrais quelques réserves, mais je ne comprendrais pas que la première clarinette ne vienne pas embrasser la pianiste-compositrice au moment de saluer, pour la remercier de l'admirable phrase du second mouvement où les deux instruments sont si étroitement entrelacés) le piano écrase tout. Il n'y a pas de lutte possible, parce que tout semble acquis d'avance : le piano introduit chaque mouvement, donne le ton et le branle à toutes les figures, convoque les instruments, ne se retire à aucun moment où la trompette ou le xylophone brillent (d'où de superbes unissons trompette bouchée + piano en staccato, et un réjouissant unisson piano + xylophone + triangle… etc.) — le plus étonnant est, sans doute, le cœur du second mouvement, qui n'est pas un mouvement « lent » ! Soudain, le piano prend un tour Prokofiévreux, si j'ose dire, très « Concerto nº5 » — et la houle monte, monte, « la musique me prend parfois comme une mer » (comme dit Baudelaire) et au bout de six minutes et demi, c'est incroyablement orageux… mais à partir de sept minutes, ça devient carrément éreintant ! Une bourrasque d'arpèges en octaves qui aboutit, non à un mais à deux coups de cymbales et grosse caisse et tout l'arsenal des tempêtes dont l'air est plus ou moins conditionné… Ouf !   C'est presque décevant de revenir à une récapitulation du début de ce mouvement. C'est une « erreur » aussi regrettable que pour le second mouvement de la Symphonie en si bémol de Roussel — mais j'adorrre cette symphonie !  

C'est pour le dernier mouvement, comme je te disais, que je peux « chanter » ce qui va être joué avec deux ou trois mesures d'avance : c'est du Albéniz pour piano et orchestre — je pense à l'Eritaña d'Iberia, surtout, pour le galbe mélodique. Et il y a des cadences classiques (voire un peu conventionnelles, dans ce contexte harmonique coloré, tactile et fruité… tout-à-fait dans le sillage d'Albéniz, décidément !) qui font qu'on peut déduire l'inouï de l'entendu. On est comblés, on pourrait être surpris — mais il est vrai qu'on est déjà conquis. Je regrette les conclusions un peu abruptes des mouvements — un peu plus « abrupt » et c'eût été encore plus gratifiant. Le coup de cymbales final donnait le signal des applaudissements, des bravos, des fleurs et des éventails en dentelle légère — j'ajoute que les uns comme les autres sont amplement mérités !

Comment se fait-il que Gabriela Montero ne soit pas identifiée aussi comme compositrice, dans son article ? Si la partie de piano et l'orchestration sont bien de sa plume, il faut lui rendre cette justice.

Enfin — merci encore, infiniment, pour cette découverte… parmi une infinité d'autres !  

Amicalement, FLours toujours 24 septembre 2019 à 17:48 (CEST)

  Flopinot2012 : Promis, j'essaie de trouver des trucs comme ça plus souvent. Merci de ton retour, ça encourage à tendre l'oreille sur les nouveautés que je survole le plus souvent faute de tout pouvoir méditer en profondeur, comme certaines œuvres triturées pendant toute la vie… J'espère qu'un jour un article sera visible ici. Et de ta plume, Môsieu. Bien à toi. Patachonf (discuter) 24 septembre 2019 à 17:57 (CEST)
  Patachonf : promis ! je travaille (sans en avoir le temps) à proposer des trucs.
C'est pas de la plume d'oreiller, tout ça…  
Bien amicalement, FLours toujours 25 septembre 2019 à 20:10 (CEST)

Reminder: Community Insights SurveyModifier

RMaung (WMF) 3 octobre 2019 à 23:01 (CEST)

Lexicon of Musical Invective étoilé conservéModifier

 
(Moi aussi, certains bandeaux me prennent bien la tête, parfois…)
Bonjour Patachonf  
L'article consacré au Lexicon of Musical Invective de Nicolas Slonimsky a obtenu le droit de conserver son étoile   comme « bon article » grâce à un nombre suffisant de votes favorablesBA pour BA, donc, mais comme les opinions et critiques constructives sont au-dessus du B.A.-BA de tant d'échanges sur tant de portails ou de pages de discussions…
Le caractère « déviant », « border line » ou « hors des sentiers battus » de l'article me donne vraiment matière à réflexion (et à rougir, d'où la tonalité du dessin) — était-il si difficile de s'effacer complètement derrière son sujet, avec ses citations, ses ouvrages de références ? Si quelque chose de « personnel » devait paraître dans le texte lu et relu, ce ne pouvait être qu'à la manière de l'auteur du Page disgracié (ce qui nous change des Pages à supprimer) le rafraîchissant Tristan L'Hermite :

« Ce sont de petites herbes qui se sont glissées parmy des fleurs. »

Mon intention sera toujours de ne t'offrir que des fleurs   — en adoptant alors la transparence, la minceur et la presque immédiate inutilité de l'emballage du bouquet (ne nous emballons pas…)
Bien amicalement, FLours toujours 7 octobre 2019 à 09:13 (CEST)
  Flopinot2012 : Sur 30 exprimés, 29 pour la conservation, c'est un triomphe pour l'angle et le développement que tu as choisi. Pour le reste, si mc est prévenu de l'attaque de tel ou tel article qui en vaut la peine, je ne vois pas pourquoi il faudrait craindre les esprits chagrins et se mettre au karaté. Qui connaîtrait ici le titre même de l'ouvrage sans ton travail ? Et tu ne dois pas en rougir. Le formalisme wikipédien doit connaître ses limites positivement, peut-être juste pour laisser entrevoir que le monde n'est pas structuré comme un article. Tout l'art démontre que les règles sont des machins étroits où se cognent les médiocres ; pour les autres, ils en jouent comme le karatéka des attaques. SDG. Patachonf (discuter) 7 octobre 2019 à 10:09 (CEST)
Bonjour Patachonf  
SDG = Soli Deo Gloria ? Carrément, c'est (presque) ma devise ! Sauf que je traduis ça par « La Gloire n'intéresse que Dieu »  
Pour passer outre le « ratio ciné », je relève cette critique du Sunday Times à propos du « dernier Kubrick » sous la plume de Dilys Powell, le 14 décembre 1975 : Barry Lyndon vient de surgir sur nos écrans… Le film est inattendu. Mais pas le genre d'inattendu que nous attendions. Je précise : il est d'une beauté inattendue… Ai-je dit que Barry Lyndon a "surgi" ? (et tout ce qui s'ensuit est un éreintement systématique du film…)
Comme quoi, il pourrait y avoir aussi une « anthologie de critiques négatives (mais amusantes, et brillamment écrites, d'une plume dûment trempée dans du venin de tarentule) » appliquée aux chefs-d'œuvre du septième art  
Et ce serait un terrain fertile en débats stériles, aujourd'hui   avec l'importance des « films cultes » que n'a plus du tout la musique « classique »…
N'empêche : je salue aussi ton travail de lutte contre les bandeaux-prise-de-tête !
Bien amicalement, FLours toujours 7 octobre 2019 à 10:35 (CEST)
  Flopinot2012 : Il faut toujours s'excuser de parler… peinture (comme dit Valéry), cinéma, musique… et peut-être aussi les sciences (comme l'on illustré Bricmont et Sokal). Tout cela (le media linguistique placé dans des mains sales) est à rebours du procédé artistique dans son ensemble. Lorsqu'on demande à Schumann d'expliquer : il rejoue. C'est simple. Dans Bernard Shaw, il y a de ces traits qui soulagent le lard des çons. C'est souvent le cas du Rebatet. Mais va expliquer ça à coup de bandeaux ! tel les hommes des cavernes avec leurs massues… Patachonf (discuter) 7 octobre 2019 à 11:04 (CEST)

Du nouveau... pour un auteur mort en 1655Modifier

Bonjour Patachonf  

EN-FIN, la palette des Œuvres de Tristan L'Hermite est complète depuis quelques minutes   OUF !

Il reste quand même une foule de liens-en-rouge / articles-à-créer dans la liste proposée en… décembre 2018 (bientôt un an ?   déjà ?) mais on y viendra ! je rassemble des images pour les infobox(es), quand on peut en disposer (soupir) Et il y en a encore au moins pour des mois et des mois de rédaction…

Bon courage avec les Sonates de Scarlatti — « Patience et longueur de temps » valent mieux que Prestississimo frenetico, mecanico e furioso senza espressione — tout de même ce qui s'est écrit de meilleur pour le clavecin, dans ce genre « unique en son genre »  

Amicalement, FLours toujours 31 octobre 2019 à 21:04 (CET)

  Flopinot2012 : Bravo pour ce beau ciel bleu. Pourtant, je ne connais rien encore de ce Tristan-là. Le boulot n'est jamais terminé, puisqu'un lien rouge casse à lui seul l'idéal bleuté — comme une cicatrice au milieu d'un visage de modèle ou peut-être les moustaches joncondesque au Q-chaud.
Pour Scarlatti, je poursuis doucement, très doucement avec l'hiver qui arrive.
Même, j'ai une petite idée pour un après, avec environ 350 pages. Seulement… (comme toi, pendant un an, une page par jour), si-je-n'en-est-par-marre-tinou. Mais chut ! En DP en 2030, soit avec un peu d'avance pour les exemples musicaux… Là, il n'y en aura donc pas. Juste du blabla musico-biographique et de la discographie. Et ce n'est pas la matière qui manque pour un après : lieder de Schubert (dont le Winterreise à terminer), tout le piano de Liszt… et pourquoi ne pas poursuivre l'effort sur le père Scarlatti, car il reste plein de choses à faire, ne serais-ce que les toccatas ou un bon paquet de cantates parmi les 600 et quelques ! Ah, comme j'aimerai avoir accès aux sources italiennes. Bon enfin… si Dieu me prête vie. Et toi, quel personnage ou œuvre, te taraude,
après la victoire soupirante
d'une palette d'azur épuré ?
Hi-hi. Patachonf (discuter) 1 novembre 2019 à 11:54 (CET)

Bonjour Patachonf  

Conséquence inattendue de l'avancement de l'article Tristan L'Hermite, il faudrait créer l'article Madrigali guerrieri e amorosi de Monteverdi — cette création (ébauche ou un peu plus) te tente-t-elle ? Le huitième livre des madrigaux du grand Claude n'est pas celui qui m'intéresse le plus, et je ne dispose d'aucune documentation conséquente pour faire du bon travail…

J'avais créé un début d'articles pour les premiers livres (mes préférés restent les Troisième et Quatrième) mais ces articles sont de très pâles ébauches, justement.

Amicalement, FLours toujours 17 novembre 2019 à 15:36 (CET)

  Flopinot2012 : Hello ! Non, je ne créer pas d'article hormis les sonates tant que je n'arrive pas à la 570e. En revanche, je peux te fournir, de loin en loin, tout ce que j'ai comme doc et évidemment les disques disponibles sur ce magnus opus. a+ Patachonf (discuter) 17 novembre 2019 à 16:49 (CET)

Demande de renommage (en cours)Modifier

Bonjour Patachonf  

J'ai procédé à une demande de renommage pour que l'article Le Promenoir des deux amants (Tristan L'Hermite) soit juste Le Promenoir des deux amants, sans redirection dans le nom — but du jeu, avoué : réduire le nombre d'octets dans l'article Tristan L'Hermite  

Peux-tu ajouter un avis (  Pour me rendrait service  ) sur le lien en objet ?  

Bon week-end !

Amicalement, FLours toujours 22 novembre 2019 à 16:55 (CET)

PS : Gueorgui Sviridov à écouter = Ours content !  

changer l'infobox en haut à droite de l'articleModifier

Bonsoir, la date de la mort de Potier ayant été établie de manière sourcée par l'article de Paolo Cavollo en note n°1, il faudrait pouvoir changer l'infobox en haut à droite de l'article. Mais on ne peut pas le modifier comme ça, il faut lancer une discussion pour trouver en consensus. Merci à chacun de donner son avis sur la pertinence de modifier la date de mort sur l'infobox. Sur un autre sujet, merci si vous pouvez participer à donner votre avis sur la suppression de l'article Guilhem Lavignotte. En tant que créateur je suis d'avis qu'il faudrait qu'il disparaisse, il ne correspond pas aux critères de références primaires et secondaires et dessert vraiment l'artiste. Il est important que vous puisiez participer à cette procédure.Cordialement--Antoine Delage (discuter) 26 novembre 2019 à 22:40 (CET)

les playlists des jours de grève sur france musiqueModifier

j'adddore ! merci aux playlisteurs des jours de grève sur france musique ! merci à shazam ! merci à outhere qui a mis en ligne ! merci aux witches ! merci à suzanne van soldt ! et merci à toi pour ce bel article ! mandariine (d) 27 novembre 2019 à 21:58 (CET)

  mandariine : Bises. Patachonf (discuter) 28 novembre 2019 à 10:55 (CET)
hi hi ! « crédit wikipédia » ! c 1 peu short mais bon l'intention y est   ! mandariine (d) 28 novembre 2019 à 14:32 (CET)

La Rédemption de FaustModifier

Bonjour Patachonf  

Je viens seulement d'écouter d'une traite — d'un trait de feu, plutôt ! — La Damnation de Faust de Berlioz dans la version dirigée par John Nelson. Sans m'interdire de revenir sur certains passages. Ils ont beaucoup trop « découpé » dans les plages de leurs CD : les enchaînements doivent rester fluides entre le chœur des soldats et celui des étudiants… et leur hallucinante superposition — pourquoi briser sans cesse l'élan d'une musique dont les ailes sont toutes de flammes et toujours en mouvement ?

Au tout début-début, Michael Spyres en Faust ne m'a pas fait une impression totalement convaincante : très beau timbre de ténor, on trouve toujours à redire à la diction de ceci ou cela. Mais il s'élève, il s'élève (avant de chuter, fort logiquement  ) — c'est un Faust comme Gérard Philipe dans La Beauté du diable de René Clair, un amant plutôt qu'un savant. Et alors, quel charme ! quelle grâce ! C'est une révélation que cette interprétation… Évidemment, il y a l'invocation à la « Nature immense, impénétrable et fière » (qui enfonce d'avance tout Wagner « sur son propre terrain » !) Spyres s'y jette à corps perdu, comme un forcené — comme un possédé.

Curieusement, Nicolas Courjal en Méphistophélès me paraît (un peu) trop souvent « bouffon »… au début. Comme je ne connaissais pas ce chanteur, je croyais qu'il s'agissait d'une question de « voix », de timbre, de personnalité. Et puis, le ton change, on dirait un chat jouant du violoncelle — presque du basson, et minaudant soudain, cabotinant, grondant. Dans les meilleurs moments, le chanteur est presque au niveau d'un comédien (d'un bon comédien, s'entend) : un des passages les plus « piégés » de la partition, l'échange « À la voûte azurée » avant la Course à l'abîme est presque parfait ici !

Joyce DiDonato apporte une chaleur et une passion qui animent sa Marguerite de la flamme intérieure absolument nécessaire, et que l'on chercherait en vain chez 90% des plus célèbres interprètes de ce rôle tellement difficile. Je n'ai jamais trouvé à m'intéresser autant à Faust et à Marguerite qu'en les écoutant ici. Et pourtant, je connais cette partition sur le bout des doigts (juste le bout des doigts : qui s'y frotte s'y brûle…) Mais surtout, surtout : LES CHŒURS ! et L'ORCHESTRE — mon Dieu… ce qu'ils font est au-delà de l'éloge ! Il n'y a pas d'article pour Les Petits Chanteurs de Strasbourg ?   C'est à réparer d'urgence ! S'ils étaient russes, le public n'hésiterait pas à pousser les « Hourras » d'enthousiasme qu'ils méritent.

Bon, je ne devrais pas être surpris que ce soient des alsaciens qui se montrent, encore, les plus musiciens de tous les musiciens français : l'Opéra national du Rhin, l'Orchestre philharmonique de Strasbourgetc. même dirigés par un anglais (dans la noble tradition des Thomas Beecham et des Colin Davis, tout de même : il leur sera beaucoup pardonné…  ) 99,99% de ce qu'ils ont réalisé pour cette Damnation de Faust est absolument délirant, déchirant… On est presque en parfait accord avec ce chef-d'œuvre dont on n'a pas encore mesuré (ni même sondé…) la folie : il y a des moments dans cette interprétation où tous les pupitres d'orchestre semblent pris de frénésie, et c'est très bien ainsi.

EN-FIN une interprétation romantique frénétique de cette musique — 150 ans après la mort de son auteur, bon sang de génie… bon sang de purgatoire !

Je devrais vérifier qu'il y a bien une cloche au début de « Christ vient de ressusciter » (j'ai un doute) mais je sais bien qu'il y a un coup de Tam-Tam au moment de la signature du pacte, et un coup de cloche lointain au milieu de la Course à l’abîme que l'on n'a pratiquement jamais de manière satisfaisante — dans cet enregistrement, oui  

Le « Christ vient de ressusciter » pour chœur mixte (et Faust ad libitum) est d'une belle tenue, avec ses chromatismes douloureusement gésualdiens (je n'en démordrai pas : Berlioz est le plus direct héritier de Gesualdo — ou celui qui a renoué le premier avec ce langage incandescent : personne n'a donc étudié l'« Ingemisco » de son Requiem ? Les Conservatoires sont-ils des établissements d'enseignement ou de crétinisation d'élite ?) — toute la fin est sublime. On a l'impression que chaque pupitre dit « Merci » au compositeur pour chaque note, rythme, nuance, tenue, dynamique et association de la partition : c'est normal, entre musiciens bien élevés. Peut-être avons-nous fait des progrès, en fait, dans la bonne éducation musicale ? Une véritable Euphonia pourrait exister en 2344…

C'est fou de découvrir encore des détails, des subtilités, des « trouvailles » d'écriture en écoutant une nouvelle interprétation soignée à ce point. Je me demande ce que donnent Les Troyens sous la direction de Nelson — ou je m'en doute : ils donnent absolument tout, et la promesse d'encore davantage (c'est tout le message « secret » de cet opéra). En l'état actuel de notre ignorance, cette version de La Damnation de Faust me fait hurler d'admiration. Une averse de grêle peut s'abattre sur Bayreuth et en raser l'édifice plus bas que l'herbe (qui continuera de pousser avec une rosée attendrie sur la tombe de Franz Liszt) — je m'en fiche : ça ne fera que ramener Wagner au néant dont il ne s'est jamais beaucoup éloigné. L'averse de feu qui détruisit tant de villes dans la Genèse qu'on se demande de quelle argile étaient faites leurs briques, tous les éléments déchaînés que Macbeth et Lear appellent de leurs vœux hystériques ne sauraient seulement faire jaunir la première page de la partition de Berlioz : la destruction n'est même pas digne de s'en approcher.

On retrouve un peu de cette « déconfiture de la mort » dans le Quintette de Vierne. Mais l'enregistrement que Nelson propose de la Damnation me fait presque songer que, pour un peu, « Faust est sauvé ! » — Berlioz insiste dans sa préface : c'est le contraire qui se produit, mais il en va de ce Faust comme de celui de Marlowe… et celui de Busoni   On en a pas fini avec eux…

Ce serait bien qu'ils travaillent à un nouveau Doktor Faust, d'ailleurs : avec ce même soin qui les fait varier l'attaque des coups de cymbales de l'orchestre infernal (ce qu'il faut faire, et qu'on ne fait jamais !) avec cette audace qui leur permet de jouer « laid » quand c'est ce que Berlioz a voulu (plus rarement que des critiques musicaux ne l'ont écrit, mais peut-être la musique de Berlioz n'a-t-elle autant été cernée par l'imbécillité la plus crasse que par ce que ces « défenseurs du mauvais bon goût » se sont aperçus qu'ils n'avaient aucune prise sur elle…) je serais curieux d'entendre l'opéra de Busoni « chauffé à blanc » comme celui-ci.

Il faut que je ré-étudie tout cet opus 24 de fonds en combles…

Bien amicalement, FLours toujours 4 décembre 2019 à 00:35 (CET)

Heureux de cet enthousiasme qui te met en verve comme jamais ! Patachonf (discuter) 4 décembre 2019 à 10:18 (CET)
  Patachonf : J'ai vérifié, il n'y a pas de cloches pour le chœur de Pâques (« Christ vient de ressusciter ») — c'est un peu dommage, ça gâche la simplicité dont Berlioz se contente avec juste les pizz. de violoncelles et contrebasses. En critiquant à l'extrême, je dirais que les coups de canon / grosse caisse de la Marche hongroise sont un peu discrets, un peu trop lointain pour satisfaire les hongrois — mais ils sont bien là. On entend à peine les deux tubas dans le chœur « Oh, qu'il fait bon » et c'est une faute professionnelle grave ! La scène de la taverne d'Auerbach est le passage le plus faible de tous, ici : est-ce parce que l'Alsace n'est pas la Thuringe ?  
Nos amis strasbourgeois doivent se souvenir que Goethe a été étudiant chez eux puisque, tout à l'opposé, le double chœur des soldats et des étudiants est un des sommets de cette version. Ce sont les pupitres de trombones, de clarinettes et de cornets à pistons qui sont à la fête (leçon essentielle, qu'ont si bien compris Chabrier et Bizet) !
En réécoutant bien, attentivement — avec un casque et les basses bien équilibrées — je pense que les menus (minimes) défauts de cette version sont tellement négligeables, et les qualités de l'interprétation tellement éclatantes, que c'est LA version de référence à retenir pour cette œuvre : elle complète parfaitement la version Davis pour Philips. Quels trésors de tendresse dans le chœur final « dans le ciel » — quelle douceur, quelles qualités purement berlioziennes dans les entrelacs d'arpèges de violons et de harpes, comme on est loin des clichés ! On se demande même quel niveau de surdité il a fallu aux deux siècles qui nous précèdent pour avoir ignoré à ce point la douceur chaleureuse de la musique de notre Dauphinois (le gratin a toujours préféré Fauré — sans commentaire…)
Dès que j'ai fini mes deux mises au propre de partitions, dès que j'ai cinq minutes, j'ai une liste d'articles musicaux à ébaucher. De ton côté, par quel(s) article(s) comptes-tu attaquer les festivités en mode AdQ   ?
Amicalement et avec reconnaissance, FLours toujours 4 décembre 2019 à 11:29 (CET)
PS — je sais bien : « Comment peut-on prétendre écrire de la musique après Berlioz ? » Réponse : on ne peut peut pas, on ne peut pas faire autrement, on ne peut écrire de musique qu'« après Berlioz ». Il y a eu Josquin, Gesualdo, Monteverdi, Charpentier, Rameau, Berlioz, Debussy, Ravel et Bartók. Il y a eu Bach aussi, Mozart et Beethoven. Il y a même eu Puccini et Chostakovitch. Berlioz a eu au moins l'élégance de nous dire Fuit Troia, Stat Roma. C'est notre humaine condition. À nous d'assumer. Mais je me dis qu'il faudrait aussi tâcher de se montrer digne de ce glorieux Énée / de cet illustre aîné…
Bonjour Patachonf  
Petit post-PS : aujourd'hui, date anniversaire de la création-catastrophe de la Damnation de Faust (en 1846, en matinée : ça fera 173 ans cet après-midi) je relis ce commentaire de Gérard Condé : « La Damnation de Faust fait partie de ces œuvres d'une rare éloquence où tout est si fermement et si magistralement exprimé qu'on ne saurait avoir l'ambition de faire découvrir à l'auditeur attentif beaucoup de détails qui lui auraient échappé ».
C'est une évidence, mais je le trouve bien optimiste de supposer au préalable l'existence d'un « auditeur attentif » — du moins emploie-t-il le singulier de convention, ce qui ne l'engage pas trop témérairement pour envisager de remplir une salle de concerts avec de tels auditeurs. On sait que la première de ce Faust s'est déroulée devant une demi-salle aux trois-quarts vide (?) et que la presse de l'époque a eu le mauvais goût d'en rire (c'est tout-à-fait l'époque, résumée en quelques mots) : « La Chanson du rat est passée inaperçue parce qu'il n'y a pas un chat dans la salle ». Ignoble XIXe siècle…
Condé ne précise pas les « autres œuvres » de cette trempe : on devrait citer La Flûte enchantée, Fidelio, Der Freischütz, Rigoletto, Pelléas et Mélisande, L'Enfant et les Sortilèges, Le Château de Barbe-Bleue, le Doktor Faust de Busoni, peut-être Le Coq d'or, L'Affaire Makropoulos ou De la maison des morts, peut-être Wozzeck… et Les Troyens — des opéras qui n'ont pas pris le soupçon de l'ombre d'une ride…
Affaire de goût, la plupart du temps, mais question de technique aussi. De grands opéras comme Boris Godounov seront perpétuellement marqués d'un doute sur l'achèvement ou l'inachèvement, la version-ceci contre la version-cela (ou l'aversion tout court).
La vie est trop courte pour écouter en entier une symphonie de Bruckner ou une tétralogie de Wagner — mais trop précieuse pour la gâcher à ne composer que des valses-impromptues indignes de Schubert ou des miniatures dont ricanerait un Satie
Amicalement, FLours toujours 6 décembre 2019 à 06:05 (CET)

Bonne année 2020Modifier

Bonjour Patachonf   je te souhaite une excellente année 2020, avec pour commencer une avancée sur les labellisations en cours. Gaillet boréal 1 janvier 2020 à 00:33 (CET)

Poyeuse Jacques à toi aussi. Et au-delà des activités wikipédia ! Paix et joie. Patachonf (discuter) 1 janvier 2020 à 10:19 (CET)

Bonne année !Modifier

 
Tous mes vœux pour que ça change… sans que ça change trop !
Bonjour Patachonf  
Je te souhaite trois-cent-soixante cinq jours — et plus — de bonnes choses, en vrac et en détail, sur l'encyclopédie en ligne (et dans la « vraie vie » aussi !)  
On est partis pour toute une année de nouveautés, de découvertes, de surprises, de travail en commun, d'intérêts partagés et d'articles étoilés   ou   dans tous les domaines : du beau, du bon, du grand, du profond — en plein ciel de feux d'artifices.
Amicalement, FLours toujours 1 janvier 2020 à 13:49 (CET)

généreuse décennie 2020 !Modifier

que le ciel de 2020 et de sa suite soit pour toi rempli d'étoiles ! que cette nouvelle année t'offre aussi le plaisir de découvertes qui font le sel de la vie ! mandariine (d) 2 janvier 2020 à 03:28 (CET)

2020Modifier

Bonjour @Patachonf

Bonne année 2020, tous mes vœux de bonheur     Cordialement, Jihaim 3 janvier 2020 à 11:54 (CET)

Ah ! t'as été plus rapide que moi ! Merci de l'intention et je me joints à toi pour exprimer ces veilleurs mœux de l'année vingt-vingt… quand il est tiré, il faut le boire. Patachonf (discuter) 3 janvier 2020 à 12:35 (CET)
@Patachonf Ohooo, très bon le jeu de mots, 2020 part sur des chapeaux de roue   Jihaim 3 janvier 2020 à 12:46 (CET)
Et sans bouillir ! ni tanguer… Patachonf (discuter) 3 janvier 2020 à 12:55 (CET)

EchantillonModifier

Bonjour,

Il y a plusieurs mois, je te disais que Sequentia cyclica Super Dies Iræ ex Missa pro Defunctis de Sorabji (1948–1949) était enregistré par Jonathan Powell. La sortie du CD sur Piano Classics est imminente, en prime tu peux écouter un échantillon ici. La partition fait 335 pages, 430 minutes pour rappel   Jihaim 8 janvier 2020 à 15:03 (CET)

Edit. − Je vois que la dernière piste du CD, Fuga quintuplice a due, tre, quattro, cinque e sei voci ed a cinque soggetti (le titre !!), dure exactement 79 minutes et 58 secondes  . Jihaim 8 janvier 2020 à 15:19 (CET)
  Jihaim : Oui super. J'ai l'intégrale de ces sept disques… ces 41 plages… depuis quelques jours. J'ai partiellement écouté ce monstre. Comme la Comédie humaine ou le Mahabharata, il faut trouver un temps hors du temps pour avaler, comme ici, ne serait-ce qu'un seul des disques ! Dommage que la partition ne soit accessible en entier sans bourse délier. Ça aiderai. Y'a du contrepoint, comme tu dis… Remarque, je dis ça, mais les 570 sonates dans leur concision, ne sont pas moins grosses toutes ensembles… sauf que j'ai découvert Scarlatti en 1979 ou 80 (une prof de piano du conservatoire, qui était élève du mien, voulait voir ce que donnait Scarlatti au clavecin). Quant à Jonathan Powell, il a enfin trouvé un éditeur moins confidentiel qu'Altarus. C'est bien. Un article sur l'œuvre attendra pour ma part bien des années pour être un rien assimilé ! D'autant que la prochaine version au disque ne va pas suivre d'ici longtemps… a+ Patachonf (discuter) 8 janvier 2020 à 15:46 (CET)
  Patachonf : Tu aimes la musique de Sorabji ? Jihaim 9 janvier 2020 à 09:53 (CET)
  Jihaim : Aimer est un bien grand mot, surtout que c'est une écoute partielle de l'œuvre. Sur l'heure passé que j'ai écouté (les huit ou dix premières plages), je pense que j’ai levé l'oreille trois fois, notamment pour le Vivace e leggiero. La concision n'est pas son domaine d'élection, c'est là son plus grand problème pour moi. Comment veux-tu écouter plus de sept heures de musique et en voir une quelconque forme, une remémoration ? Le côte hors normes rend l'écoute difficile. Ton attention dérive, tu prends un bain de sons jusqu'à plus soif. Mais je n’ai peut-être pas l’écoute qu'il faut pour me syntoniser avec ces mastodontes. Par exemple progressivement quelques plages, comme on le fait pour une œuvre en général ; segmenter pour comprendre une chose et répéter ensuite : après tout la musique supporte bien la répétition, c'est même le plaisir de base de rejouer ce qu'on aime. Donc pas d'appel d'air pour l'instant ! Patachonf (discuter) 9 janvier 2020 à 10:46 (CET)
  Patachonf : Tiens j’apprends qu’un nouveau cd de Sorzbji est sorti – lire ici
  Jihaim : Pas vu passer encore. Dès que j’ai, je te tiens au courant. Patachonf (discuter) 6 février 2020 à 17:35 (CET)

chocolatModifier

 
Fontaine de chocolat @mandariine.

coucou patachonf ! je suis super contente pour toi ! j'y suis franchement pas pour grand chose et puis j'aurais préféré du chocolat miam miam   ! mais je suis super contente pour toi ! mandariine (d) 25 janvier 2020 à 09:48 (CET)

Hi-hi ! Moi, je suis super content pour Wikipédia et pour les pages Bach en général. Pour le chocolat, ça peut s'arranger. Patachonf (discuter) 25 janvier 2020 à 09:54 (CET)
help ! burp ! ça ça va pas être possible ! j'en suis déjà   ! t'aurais pas juste un petit after eight   ! mandariine (d) 25 janvier 2020 à 10:12 (CET)
AUDACES FORTVNA JVVAT : fallait quand même être gonflé (j'allais écrire « un peu brindzingue ») pour en proposer 6 d'un coup (moins bien toutefois que Le Vaillant Petit Tailleur !) mais bon, ça a marché, malgré les efforts des gens qui préfèrent poser des bandeaux ou des PàS (et n'oublions pas les {{refnec}} et autres {{à sourcer}}). Félicitations ! Gérard (discuter) 25 janvier 2020 à 10:44 (CET)
Depuis que j’ai proscrit les sucres au maximum, j’évite les fourrés à la mandarine, mais pour toi… @Gérard Comment y'en a six ? Mais non, mais non, y'en a 48… =8-)D Patachonf (discuter) 25 janvier 2020 à 10:54 (CET)
non mais juste un petit after Eight c'est permis non ? pas les 48 à la fois bien sûr   ! mandariine (d) 25 janvier 2020 à 11:23 (CET)
Preuve serait donc faite que les Préludes et fugues sont comme le chocolat, les cadeaux de Noël ou les vœux de bonne année (ou les « bonnes résolutions » qui vont avec ? Ah ! elle sont jolies, nos résolutions !…) : « Il ne faut pas en abuser » ?
 … Que ceux qui ont des oreilles entendent. Je n'envie pas les sourds, à plus forte raison ceux qui s'en font gloire. Au contraire, je trouve qu'on n'a jamais autant eu besoin de cette « nourriture » là — et qu'à ce compte, on peut se passer de chocolat : pour ce qui est du liégeois, je préfère Joseph Jongen  
N'empêche : c'est vrai, c'était un acte de bravoure pure que d'essayer de « passer toutes les épreuves du Bach » d'un coup, en plein hiver, quand on sait tous que tu as déjà la scarlattine en plus !  
Donc 3+3 fois bravo !
Amicalement, FLours toujours 25 janvier 2020 à 12:23 (CET)
t'as raison on peut pas se passer de ce chocolat là là là ! mais de papier d'alu ou de papier doré si si si ! l'important c'est le chocolat ! avec ou sans papier ! sauf le papier à musique !
pour le chocolat à croquer en vrai miam miammissimo mais pianissimo en revanche : un carré ça va une fontaine bonjour les dégâts ! mandariine (d) 25 janvier 2020 à 13:08 (CET)
 
la chocolatine et la boulangère (thanks à morburre).

Perso, sur ce point, à défaut de les préparer moi-même, j'aurai tendance à favoriser le petit boulanger (et la belle boulangère) qui fait des confiseries maison : notamment les orangettes fourrées à l'orange. — Je suis pour le boycottage au maximum de Nestlé®, Danone®, Carrefour®, Casino®, TF1®, Windows®, Google®, Amazon®, FNAC® et pas mal d'autres conneries inutiles et souvent nuisibles… qui nous sucent la vie pour des milliards de dividendes optimisés et récoltés par les 1% des plus riches… et des plus cyniques. La guerre économique, c'est à nous de choisir de l’entretenir ou pas. — Tu peux aussi t'en procurer sur les marchés. Cela n'est jamais mis en avant par la plupart des responsables locaux, qui font les salamalec aux grands groupes (lesquels font un chantage à l'emploi, ne paient pas leurs impôts à l'égal des petits et tant d'autres abus illégaux non punis, que la simple évocation prendrait une journée) : les marchés emploient bien plus d'hommes/femmes que les hypers et eux, viennent près de chez toi. Ils n'ont pas de budget pub (annuel) qui permettrait aux familles résidant dans une ville moyenne, de vivre plusieurs siècles hors du besoin. Et c'est encore meilleur. Voilà ce que c'est de réclamer du chocolat ! Ça nous entraîne… au marché et à l'incomparable sourire de la boulangère. Les macarons, c'est pas mal non plus. Patachonf (discuter) 25 janvier 2020 à 13:41 (CET)

eh bé dis donc tu tiens la forme   ! mandariine (d) 25 janvier 2020 à 13:46 (CET)
C'est cré mignon. Patachonf (discuter) 25 janvier 2020 à 15:26 (CET)
ouais c'est l'illustration de la lutte sanglante des gascons contre les parigots têtes de veaux le reste du monde pour la sauvegarde de leur langue ! la chocolatine est leur emblème ! mandariine (d) 25 janvier 2020 à 20:03 (CET)
Sur wp, c'est donc le nord qui a gagné. Patachonf (discuter) 25 janvier 2020 à 21:25 (CET)
meuh non c'est juste ce que les vrais vainqueurs leur laissent croire   ! mandariine (d) 26 janvier 2020 à 07:19 (CET)

Je m'associe aux félicitations des joyeux intervenants dans cette section pour ton remarquable travail et je fête son succès. Ceux qui ont critiqué le ton dithyrambique des articles et reprochent notamment le manque de mise à distance peuvent toujours préciser avec une citation une partie référencée. Pour ma part, je n'ai pas même le vingtième de la doc de la biographie ! Amicalement, --Warp3 (discuter) 26 janvier 2020 à 06:42 (CET).

@mandariine Tu sais il y a ça aussi au sujet de la baguette, alias flûte. Patachonf (discuter) 26 janvier 2020 à 09:11 (CET)
@Warp3 Merci. Mais sache que j'en ai encore plus que dans la biblio ;-) J'en ai laissé de côté pour l'article principal… a+
oui mais là c pas régional c tous contre tous ! bon j'arrête sinon ça va finir par zut vs flûte   ! mandariine (d) 26 janvier 2020 à 09:17 (CET)
Sans rien dire des superzut, rotudious et autres, haaa, grrrrr, des BD qui utilisent flûte assez souvent. M'enfin ! Patachonf (discuter) 26 janvier 2020 à 10:15 (CET)
Oui, le fameux Clavier ! @mandariine : question particularismes des régions, on n'en manque pas en France !
Amicalement, --Warp3 (discuter) 26 janvier 2020 à 21:40 (CET).
ouais quand c pas des particularismes transfrontaliers ou transatlantiques ! on a ça quelque par sur wp ? à part régionalisme (linguistique) mais bof et liste de mots et expressions du Sud-Ouest de la France bien plus intéressant on a quoi ? nom d'une pipe la francophonie est pourtant riche de ses particularismes ! et nous ici nada niente que dalle des nèfes ! la vie des régions n'existe pas ! on l'a bien vu avec les orchestres d'harmonie du nord : c pas acadermique esiste pas ! des fameuses bourgades — pouah — n'ont droit de cité que les sociétés savantes des pharmaciens et autres sous-préfets aux champs ! on va crever d'ignorance de ce qui fait le savoir : la vraie vie pas celle régurgitée du bout des lèvres par des mandarins ignorants de tout ce qui n'est pas leur spécialité : la vie des fourmis dans la lozère mais pas l'harmonie de Harnes le pain au chocolat mais pas la chocolatine ! mandariine (d) 26 janvier 2020 à 22:40 (CET)
Il faut donc travailler sur le sens étriqué que tu pointes : la connaissance encyclopédiable et celle qui ne le serait pas parce que dans une sorte de zone grise. Je pense qu'une première étape serait de bien cerner tout ça et de le formaliser correctement. Patachonf (discuter) 27 janvier 2020 à 00:37 (CET)

Bravo Patachonf, "Et maintenant buvons, car l'affaire était chaude" ! Gaillet boréal 27 janvier 2020 à 16:48 (CET)

Surtout en pleine période de scarlattine   et il est capable en plus de nous transmettre cette fièvre  , --Sidonie61 (discuter) 27 janvier 2020 à 16:56 (CET)
Demain, le premier prélude et fugue (II.23) passe en lumière sur la page d'accueil… le 31 janvier, le II.11. Patachonf (discuter) 27 janvier 2020 à 17:28 (CET)

Elizabeth de la PorteModifier

Bonjour

Je vois que nous n'avons pas de page pour en:Elizabeth de la Porte. Je te sais très pris avec Scarlatti mais si tu as le temps, es-tu d'accord pour créer une page ? Si tu es trop occupé tant pis. Cordialement, Jihaim 28 janvier 2020 à 13:13 (CET)

Hello Jihaim, je vais le traduire, à +, --Sidonie61 (discuter) 28 janvier 2020 à 13:21 (CET)
  Jihaim : Hello ! Je ne créer aucune page autre que les sonates, jusqu'à la fin du projet — pour faciliter le comptage et ne pas m'étaler — le temps étant précieux sur une ascension de ce type. Donc   Sidonie61-Lucky-Luke va s'en occuper si elle le veut bien. Et plus vite que son ombre à n'en pas douter ! Balibaliba… zzziiiii… Ça doit être déjà en train depuis que tu lis cette bafouille ! Patachonf (discuter) 28 janvier 2020 à 13:23 (CET) PS: bah tiens qu'est-ce que je dis !
  Sidonie61 et Patachonf Vous êtes incroyables. Rien ne pressait   Merci à Sidonie61. Balibaliba zzziiiii je ne sais pas mais quelle promptitude   Merci encore. Jihaim 28 janvier 2020 à 17:51 (CET)
Bin oui, faut battre le fer pendant qu'il est chaud  , --Sidonie61 (discuter) 28 janvier 2020 à 17:53 (CET)
Ze foudrait pas estre l'enclumeux… Patachonf (discuter) 28 janvier 2020 à 17:56 (CET)

MerveillesModifier

Coucou

Depuis plusieurs jours j'écoute en boucle sur l'ordi des sonates de Scarlatti. C'est d'une beauté envoûtante. C'est incroyable comme cette musique a bien vieilli. Passionnant. Merci Domenico   Et merci à toi pour cette entreprise colossale   Cordialement, Jihaim 4 février 2020 à 16:43 (CET)

  Jihaim : Bin, c'est ça qui me tient aussi depuis sept mois et plus ! Hormis l'aspect démesuré du corpus, qui est déjà pas simple d'avaler, ça ne s'épuise jamais cette invention constante, pourtant dans une forme étriquée a priori… Bah ! comme toute bonne musique… dont l'un des plaisirs est de se voir rejouer. En passant, je te conseille vivement d'investir dans un câble pour relier ton ordi à une vraie chaîne fi-fi. Et éventuellement d'avoir un ampli externe en usb (genre sound blaster 24 bits/192k) et d'y brancher ce câble… (a moins d'avoir déjà du matériel semblable en interne — rare). L'investissement est modeste, mais ça n'a rien à voir (penser à changer le périphérique de sortie et à le vérifier de temps en temps). a+ Patachonf (discuter) 4 février 2020 à 17:47 (CET)

Michael AlecModifier

Salut,

As-tu déjà écouté la musique de Michael Alec Rose ? Deux vidéos :

Enjoy! Jihaim 12 février 2020 à 00:27 (CET)

ToccataModifier

Bonjour Patachonf  

Je crée ce sujet pour te faire part de mes remarques à propos de cette page. Et j’en ai une concernant l’étymologie de ce mot : « en espagnol : tocar ». Si ce mot vient de l’italien, je ne pense pas que cette précision soit nécessaire. C’est une broutille mais… ça me saute des yeux dès la première ligne. Je vais relire cette page – à suivre. A plus, Jihaim 14 février 2020 à 00:19 (CET)

Sur ce sujet précis, je regrette souvent l'absence de précision du lexique des expressions musicales dans d'autres langues. La forme nationalisée des mots dans ce champ étroit de la musicologie permet de se faire une idée ensuite dans les sources originales du sens des mots, dans les titres notamment. Parfois il faut faire d'épuisantes recherches (par exemple quand tu traduis, ce qui a été souvent le cas pour moi : après 1500 traductions, je le sais). Trouver les équivalences dans les principales langues européennes pour un même concept ou ses nuances est un plus et il arrive de passer à côté si ce n’est pas exposé. Je trouve dommage de ne pas commencer par là et pense même que cela devrait être plus systématique sur le champ touché par mc.
Un exemple. Dans l'article pianiste, tu ne trouves nulle part que les allemands ont un mot pour désigner pianiste et un autre pour désigner pianiste accompagnateur (l'article est minimal, mais bon) : distinguer le métier de tel pianiste par un angle lexical pauvre en France et le distingo effectué par une autre langue, permet d'en mieux comprendre le sens. Et il y a mille cas où ce vocabulaire musical fait sens : Lied, mélodie, ballade, song… (articles, là encore, pas du tout au niveau). J'espère que tu comprends l'intention globale, son côté informatif et entrevois les services utiles que cela peut rendre. Patachonf (discuter) 14 février 2020 à 10:03 (CET)

Voyageons d'Hiver en BOModifier

Bonjour Patachonf  

Pour info, le film L'Heure de la sortie (2018) utilise la partie de piano du Winterreise (no 24, « Der Leiermann ») au tout début du début : je ne te spoile pas la scène — j'ai été regarder sur imdb mais ce n'est pas référencé  

Amicalement, FLours toujours 16 février 2020 à 12:00 (CET)

CBTModifier

Bonjour Patachonf  

Honte à moi je n’ai pas répondu à ton message du   Merci pour la médaille c’est flatteur  

Je me suis réuni en comité directeur et j’ai décidé à l’unanimité de t’envoyer une médaille à mon tour, voir ci-contre. Elle a ceci de particulier que c’est le récipendiaire qui décide de l’inscription. Je suggère l’inscription “Pour les sonates de Scarlatti” mais c’est à toi de voir. Blague à part, merci encore pour ce travail énorme. On en viendra à bout  

Cordialement, Jihaim 19 février 2020 à 18:28 (CET)

J'apprécie… Cependant, il ne faut jamais mettre les blagues à part ! Il faut en user tant qu'on peut :-)
Bon, si non, je pense que le bon bout se tient non loin avec les quasi 390 déjà créées… Avec de la chance, fin avril, courant mai, tout sera… « ébauché » et grâce à toi et @Sidonie61, corrigé.
Après, après… il y a aura cette re/lecture des ouvrages ou sources que j’ai laissé de côté pour avancer, où il est possible de trouver toute sorte de détails pour chaque numéro… Et puis, si le courage est le partie, finir tout ce qui dépend de data… engager un expert des box… et enfin, voyager à loisir de partition en enregistrements, de pdf en clic hasardeux, juste pour voir ! Bien à toi, Patachonf (discuter) 19 février 2020 à 18:52 (CET)
Ah ! n'oublions pas   Pymouss pour son suivi important sur WikiData, et ... Domenico qui n'a pas fini de nous intriguer, comme les dernières trouvailles de manuscrits nous le laissent entendre, de quoi nourrir une quête incessante après celle de tant de musicologues, on ne s'ennuie pas, n'est-ce pas   ? --Sidonie61 (discuter) 19 février 2020 à 19:12 (CET)
Et dès qu’on en a terminé, on fait pareil avec Jean-Sébastien Bach   Non c’est une blague pas sur la tête   Jihaim 19 février 2020 à 21:01 (CET)
Proposition moins idiote que tu crois. Il reste beaucoup d'œuvres mal ou simplement juste ébauchées et en effet, un travail de fond pourrait être entreprit, systématisé et homogénéisé. Il n'y a qu'a prendre trois ou quatre articles. Juste sur le clavier, va voir la catégorie Œuvre pour clavecin de Jean-Sébastien Bach ou pour orgue… Et bien c'est n'importe quoi ! À part peut-être l'Art de la fugue, c'est pas au niveau du tout ! La musique de chambre est au même « niveau », les concertos ! Heureusement que pour d'autres segments c'est mieux, les motets, Passions… Y'a du boulot ! a+ Patachonf (discuter) 19 février 2020 à 22:24 (CET)
 + Je me suis fait prendre au mot. Du boulot ça oui il y en a. Avant de commencer à faire la même chose avec Jean-Sébastien il faudra faire le point, déterminer les priorités. Nous verrons ça en temps voulu. Justement je vais poster une question sur le portail Musique classique à propos d'une œuvre de Bach. Cdlt, Jihaim 21 février 2020 à 12:44 (CET)

Par hasard…Modifier

… en me baladant sur le site de Naxos je tombe sur les upcoming releases, dont le vol. 16 de Sergio Monteiro Jihaim 19 février 2020 à 22:57 (CET)

Comment « 23 » a-t-il pu devenir « 16 » sous ma plume (enfin mon clavier)   Bah ! Jihaim 21 février 2020 à 09:36 (CET)
Parce que, peut-être, il a enregistré 16 sonates… Patachonf (discuter) 21 février 2020 à 09:45 (CET)

Wikiconcours mars 2020 - spécial "désébauchage"Modifier

Bonjour,

Lors du derniers Wikiconcours vous souhaitiez developper des articles en lien avec Domenico Scarlatti. Le prochain Wikiconcours spécial "désébauchage" commence le 15 mars, c'est l’occasion ou jamais  . Cordialement, Cyril5555 (discuter) 25 février 2020 à 23:33 (CET)

Fritz HartModifier

Bonjour Patachonf  

Merci pour tes efforts. Aujourd'hui j'étais en Australie. Enfin dans un sens car j'ai créé la page Fritz Hart. Et je souhaite que tu me dises − rien ne presse − concernant la présentation du livret de Toccata Classics. De manière générale je ne suis pas très satisfait de cette page, il reste beaucoup à dire. Elle n'est pas terminée bien entendu. A te lire, Jihaim 28 février 2020 à 16:40 (CET)

  Jihaim : Hello ! A priori tu as encore une ref a travailler. Je tiens le texte du Grove à ta disposition si tu le veux. J'ai ajouté en résumé les périodes pour une lecture facile. M'en vais écouter ce disque qui s'empoussiérait sur un disque. a+ Patachonf (discuter) 28 février 2020 à 17:49 (CET)
  Patachonf : Quelle ref à retravailler ? Jihaim 3 mars 2020 à 12:23 (CET)
Thérèse Radic. Que j’ai rajouté… Patachonf (discuter) 3 mars 2020 à 12:25 (CET)

IdéeModifier

Bonjour Patachonf  

En me promenant sur wk.en il me vient une idée : créer une catégorie qui serait l’équivalent de en:Category:Twelve-tone and serial composers  

Qu’en penses-tu ? Trouves-tu que ce serait utile ? Cdlt, Jihaim 3 mars 2020 à 10:42 (CET)

En effet c'est une bonne idée. Est-ce que les différentes esthétiques d'autres courants (néoromantique, néoclassique, minimalistes, électroacoustique et j'en passe sans doute) sont présents déjà ? Patachonf (discuter) 3 mars 2020 à 10:46 (CET)
Hmmm en y repensant je me demande si cette idée est si bonne que ça. Les catégories correspondent à une logique de temps (baroque, classique, contemporain). Pas de catégories compositeur sériel, minimaliste, musique spectrale… Jihaim 3 mars 2020 à 11:05 (CET)
Bin justement. Les courants modernes sont trop différents pour les appréhender dans la seule temporalité qui est largement insuffisante, au contraire des époque passées assez homogènes. Il faut donc un ou plusieurs éléments discriminants pour affiner. Twelve-tone and serial composers permettrait cela, tout comme Postmodern composers, Minimalist composers… Parce que, par exemple, Compositeur grec de musique classique de la période moderne (Skalkottas), ou tout autre pays, est tout de même un peu vague sur ce plan ! Le faire entrer dans une nouvelle catégorie Compositeur sériel ou dodécaphonique avec une autre compositeur moderniste (voir cat british) par exemple permet de préciser ses esthétiques. On pourrait avoir aussi, élève de Schönberg, qui nous manque : 58 pages tout de même dans la version de ! Patachonf (discuter) 3 mars 2020 à 12:03 (CET)
Ah si ! Je vois Catégorie:Compositeur minimaliste Jihaim 3 mars 2020 à 12:40 (CET)
@Patachonf Hop ! Catégorie:Élève d'Arnold Schönberg créée. Jihaim 3 mars 2020 à 13:57 (CET)
Une affaire rondement menée. Patachonf (discuter) 3 mars 2020 à 14:55 (CET)

Engloutissons nos cathédrales, ça leur évitera de prendre feu...Modifier

Coucou Patachonf,

Si intéressant que soit le projet sur La cathédrale engloutie, je ne suis pas certain d'y participer : les dernières procédures de labellisation (toujours en cours) m'ont dégoûté pour longtemps de ces étoiles « en chocolat », et plus encore d'en rédiger les articles qu'on soumet en vue de les obtenir. Loin de tout « à quoi bon », puisque je n'en vois que le mauvais en ce moment — pleinement conscient, aussi, que je ne suis pas doué pour ces exercices de rédaction où on me reprend sans cesse, sans ménagement, sans considération et sans réplique. On ne sera pas sortis de la période de confinement que je serai passé en wikibreak pur et dur et simple…

Pour le(s) prélude(s) de Debussy, je ne sais pas si c'est une bonne idée de le(s) proposer au label individuellement — il y a des précédents, avec les Préludes & Fugues du Clavier bien tempéré, mais je reste peu convaincu. Ça se justifie assez, tout de même, pour les raisons suivantes :

  1. les titres, qui individualisent chaque prélude,
  2. les dates de composition, un peu disséminées dans le temps, et le matériau musical également individualisé (…et donc…)
  3. l'absence d'« homogénéité » du cycle, même cahier par cahier : le premier cahier, en particulier
  4. l'absence de date de création « en bloc » (si ça se trouve, c'est Bartók qui a donné la première exécution intégrale des vingt-quatre en public !)

Évidemment, pour les pianistes, l'absence d'homogénéité : « On s'en fout ! » Et pour les wikipédiens, les trois autres raisons avancées ici : « On s'en fout aussi ! » — ce qui n'est pas pour me rassurer.

Je regarde ce que j'ai, si je peux compléter ta bibliographie… Tu comptes présenter le prélude sous Lilypond ?

Amicalement, FLours toujours 22 mars 2020 à 07:55 (CET)

  Flopinot2012 : Hello ! Je comprends ton érosion psychologique. L'investissement devrait cependant être tout aussi passionné, mais mâtiné d'une confiance certaine dans la puissance et l'efficacité de ton travail.
Pour ce qui est de la Cathédrale, rien de grave et surtout aucun sens pour l'instant, de confondre notre but à une fatalité de présenter l’article ! Ce qui compte, c'est d'abord d'améliorer ce prélude et les autres peu à peu, parce qu'ils comptent pour nous.
Comme là nous avons a disposition au moins cinq ou six versions libre de droits dont Debussy lui-même, perso, je ne redévelopperais guère des exemples lylipond. Juste de courtes citations d'accords, de gestes, ou de moments brefs.
Peut-être est-ce le maillage trop fin qui te gène d'autant que tu sors d'un méga article où la matière fait ployer le lecteur/votant pour élaguer quelques numériques octets. Eh bien, tu n'auras jamais à le faire ici ! Ça restera un petit article sans prétention côté rédacteurs : nous y mettrons ce que nous trouverons de sources et il brillera sans distinction de lui-même, par sa seule valeur. Pourquoi tout rapporter à la cuisine d'une sanction qui n'est que ce qu'elle est : une animation voulant hausser la qualité. Si ta seule motivation est de participer à faire aimer, comprendre ou attirer une oreille, n'y trouves-tu ton compte ?
J'ajoute que la conception de ce qu'est un article sur une œuvre n'est pas encore rentrée dans les habitudes. Le CBT l'a montré. Un contexte semble requis, mais certainement pas dans un cycle où le texte est répété 24 ou 48 fois (c'est une rigidité outrancière de lecteurs formatés par des codes nécessaires pour des articles solitaires, pas pour un cycle)… Mais dis, où sont les antériorités qui permettent de mesurer l'équilibre possible ? Eh bien, c'est justement nous, tous ensemble, qui pouvons le déterminer à force de travail sur les œuvres et les cycles d'œuvres.
Ceux-ce qui candidement jugent trop long ou trop court un article pour le label, se soulagent en pétant dans l'eau. Les mouches de coche ont toujours existé. Le cocher n'en a cure. Patachonf (discuter) 22 mars 2020 à 10:30 (CET)
  Patachonf : j'ai regardé l'état actuel de l'article, surpris d'y trouver un enregistrement de 2006 par Ivan Ilić : libre de droits ?
L'enregistrement par Debussy est un must, par contre   ça c'est bien certain !
Pour l'instant, je n'ai rien de mieux en bibliographie. Franchement, Barraqué ne fait que mentionner les préludes de Debussy, en gros et sans analyse. Mais je ferai les mêmes recherches que pour les Études, quand je pourrai aller à Paris (on n'en prend pas le chemin, en ce moment…)
Pour les illustrations, dis-moi quelles mesures tu souhaites : je les importerai sous Commons. Les Préludes sont une partition que je travaille, joue et rejoue depuis vingt ans — sans la partition, parfois (La sérénade interrompue, La danse de Puck, Minstrelsetc.) tant cette musique est « gestuelle ». Je n'ai jamais réussi à apprendre aussi aisément par cœur une partition de Ravel, où les notes comptent plus que les doigts…
On part sur le principe de créer les vingt-quatre articles, donc ?
Je surveille les enregistrements d'été comme d'hiver : ça semble stable, pour l'instant. Je te laisse Schubert en gardant Berlioz et Reicha dans mes tablettes.
De toutes façons, je suis plus motivé par la création d'articles inexistants (Reicha, évidemment ! mais pas seulement) modestes et juste assez wikifiés pour que ça ne fasse pas succomber l'architecture sous les échafaudages.
Je perds le compte pour la Toccata : beaucoup de ralliements positifs, ça sera-t-il « de Qualité » au bout du décompte ? Je finirais par m'en désintéresser. Entre un article étoilé illisible et un article non étoilé utile et agréable, mon choix est fait.
Je souhaite achever la mise au propre d'une partition qui se termine en toccata — très long boulot, mais il y en a pour 44 pages en tout !…
Très amicalement, FLours toujours 22 mars 2020 à 17:46 (CET)

Maximilien Ier (empereur du Mexique)Modifier

  Ton vote a permis la promotion de Maximilien Ier du Mexique au label « article de qualité ». Un grand merci. — Foscolo Discussion utilisateur:Foscolo

Sur ta "Page d'utilisateur"Modifier

Cher / Chère (?) (je n'arrive pas à déduire de ton pseudo ni de ta page si tu es un garçon ou une fille... Je pencherai, à pile ou face, je ne sais pourquoi (peut-être la vigueur des propos) —et Sidonie61, ma bonne fée, comme les féministes, me pardonnent ǃ— pour un garçon, et peut-être ne suis-je qu'un malotru ǃ)   Patachonf : me permettrais-tu une petite remarque sur les citations en exergue de ta Page? J'apprécie particulièrement celle de Maslow (que je ne connaissais pas —la citation, pas l'auteur), et celle d'Einstein (que je connaissais —la citation, toujours, bien sûrǃ Puisque tout le monde connaît Einstein, à défaut de le comprendre vraiment...). Je regrette que la citation de William James ne soit pas traduite (je suis meilleur en espagnol qu'en anglais ǃ); mon traducteur PONS "deep learning" me propose ː Un quatuor à cordes de Beethoven est véritablement, comme quelqu'un l'a dit, une chique (/crêpe? /crin?) de queues de chevaux sur des intestins de chats, et peut être décrit de manière exhaustive en ces termes ; mais l'application de cette description n'exclut nullement l'applicabilité simultanée d'une description tout à fait différente.... Est-ce une allusion, humoristique, au crin de l'archer sur le boyau de la corde des violons? Du coup, je ne suis pas très sûr de bien comprendre où il veut en venir, ni donc de partager son point de vue ǃ D'autant que j'aime les quatuors de Beethoven (après ceux de Haydn et de Mozart), surtout depuis que ma fille cadette, violoniste pro, m'en a joué un (ou deux, je ne sais plus) avec l'un de ses quatuors passés.

Pour le commentaire de Maslow, peut-être ne m'en voudras-tu pas de te dire qu'il faudrait écrire à l'indicatif la phrase "(après qu'ils aient terminé de nous prendre pour des clous, des vaches à lait, des idiots, etc. :-)", soit ainsi ː "après qu'ils auront terminé de nous prendre pour des clous...". (En effet, "après que", à la différence de ː "avant que" est suivi de l'indicatif). Le problème avec cet indicatif imposé par notre grammaire si souvent bizarre, c'est qu'il implique qu'un jour (même lointain ǃ...), ils ne nous prendront plus pour des clous ou des idiots, or rien n'est moins sûrǃ (Du coup peut-être que le subjonctif, plus hypothétique, est historiquement plus juste —hélasǃ— même s'il l'est moins du point de vue grammatical...). Et qui est cet "ils" point trop mystérieux ː les possédants? les gouvernants? les "sachant"?

Sinon, je suis fan total, moi aussi, de Bach (la plus solide preuve de l'existence de Dieu, l'une des seules...), de Scarlatti (les deux), de mahātmā Gandhi et de son ahiṃsā, de Madiba Mandela et de son ubuntu (pas seulement le logiciel libre), etc. (évidemment). Tu m'as convaincu, un de ces jours, je vais m'essayer à Linux, pour l'amour de la liberté. Mais j'ai souvent été déçu (je le regrette vivementǃ) par les substituts libres et respectueux à l'empereur Google (gloo gloo pour les intimes, dont je ne fais pas partie).

À part ça, merci pour la belle citation de Silesius que tu as trouvée (ahǃ cette certitude d'avoir trouvé « la vérité »ǃ On n'en est plus là aujourd'hui...). Le seul problème, c'est que le titre dont elle est extraite ː Schutzrede für die Christenheit (Discours protecteur pour le christianisme (??)), 1664, n'est pas dans notre bibliographie ː peut-être faudrait-il l'y ajouter, le problème est que j'ai eu du mal à le trouver attesté sur internet, et que je ne déchiffre pas vraiment l'allemand gothique de cette source ː [[1]], peut-être ː Schutzrede für sich und seine Christenschrift wider seine... (se défendant, lui et ses écritures chrétiennes, contre ses détracteurs).

Je partage aussi la tristesse de ton ami(e) FLours toujours à propos des procédures de labellisation qui sont souvent l'objet de malveillance, ainsi que pour les "cathédrales englouties qui ainsi ne s'embraseront pas" (il semble que l'orgue splendide de Notre-Dame n'ait pas irrémédiablement souffert de l'incendie, heureusementǃ). Et je n'aime pas non plus, pas plus que toi apparemment, les "suppressionistes" zêlés... Bon, à suivreǃ Amicalement, --Laurent Glaviano (discuter) 25 mars 2020 à 19:21 (CET)

Cher Laurent, puisque tu me mentionnes, je te précise que Patachonf et son ami sont bien des mâles   ! sinon, oui pour l'emploi du mode indicatif à la suite de l'expression après que ! Dis donc, tu épluches tout on dirait  , à +, --Sidonie61 (discuter) 25 mars 2020 à 19:35 (CET)
Oui, crins de cheval sur boyaux de chat. James évoque avec humour une conception de l’art ramené à une dimension descriptive, qui en soit n'est pas fausse… mais n’empêche pas « d'autres définitions ». Il parle de Beethoven, mais qu'importe, le sens est plus large. Holla ! j'ai recopié ça alors que j'étais encore fort jeune et la citation est resté accrochée pendant fort longtemps sous mes yeux dans un pêle-mêle et même sur différents murs, là où j'ai posé les valises. C'est une autre face de la phrase de Maslow, marteau contre violon, mais par un regard/jugement extérieur. Un jour, je commenterais ce petit bijou. Pour le reste… nous allons l'expliquer tout à l'heure… Patachonf (discuter) 25 mars 2020 à 19:55 (CET)
  Laurent Glaviano : Hello ! Bien, comme j'ai avancé sensiblement dans la création de la prochaine sonate de Scarlatine, je consacre cinq minutes à mister Silesius. La citation provient d'un ouvrage sur Böhme, en 1977 (OCLC 258048605) (isbn non changé, donc réimpression). J'ai copié stricto. C'est page 110 si ça t'amuse à mettre une référence supplémentaire en bout de ligne… pour les branleurs-tatillons. Il y a aussi une citation de Franckelberg, mais pas très intéressante à propos d'AS.
Pour les procédures de labellisation, je me tairais, sauf en ne te confiant mon total mépris. Non envers les hommes qui se croient malins, mais envers cette attitude qui n'est pas constructive vis-à-vis du projet. La mesquinerie rend certains actes parfaitement oubliables, non ?
Pour les suppressionistes, c'est une autre histoire. La procédure est pervertie en ce sens qu'elle laisse unilatéralement (va ôter ce genre de bandeau !) à des quidam, le droit de lancer une procédure abusive dans les trois quarts et plus des cas (sur mc). Sans travail, sans expertise quelconque dans le domaine ou plutôt sans sources. Les arguments sont parfois à la limite du foutage de gueule (pas d'interwiki, article non relié à d'autres). Parfois le projet n'est pas prévenu, donc le proposant ne lit pas et ne réfléchi même pas aux gens concernés. Sans doute que certaines pages sont supprimées sans qu'on le sache et que nous puissions intervenir. Et les votes sont d'expéditifs copier/coller sans aucun travail non plus, ou tellement superficiels que c'est une pantalonnade. L'essentiel des articles proposés devraient porter le bandeau « À sourcer » et trouver celui prêt à travailler avec de vraies sources en sa possession ; et non par un rapide tour dans un moteur de recherche qui ne donnera rien d'exploitable et dont le résultats ne sont en rien en liaison avec la qualité trouvable dans les livres, les périodiques spécialisés, les vieux trucs non numérisés ou encore dans le domaine géré par des droits particulièrement longuets.
Le « ils » de la citation, enfin, englobe les castrateurs de la liberté de penser, si ce n'est d'agir et même d'être tout simplement ! Nous ne sommes certes pas dans un pays qui nécessite de geindre autant qu'en xxran, xxine, xxzil, et tant et tant d'autres « nations ». Mais tout de même, il y a des lois et des règlements et des morales et des « ça ne se fait pas » qui poussent dans un sens (ou dans l'autre) pour, notamment monter les pauvres les uns contre les autres ! Et ils ne s'en rendent pas compte.
Les deux précédentes guerres mondiales et toutes les suivantes plus localisées, ont montré que rien ne rattachait civilisation et niveau culturel à pacification d'intention. Crimes, crimes, crimes partout ! Idéologies nazebroques, manipulations, hypocrisie à tous les étages… Et aujourd'hui, même l'absence d'idéal génère son lot de stupidité individualiste. Quand tu rajoutes la pauvreté, les consciences pousse-caddies, ce monde de brutes, au détriment de l'écoute, de la rencontre, l’entraide, la sympathie, la tendresse… Tu as un monde désorienté qui à peur du voisin, du chinois, du juif, de l'arabe… (changer selon époque et localité : polonais, italien, turc, barbare, persans, wisigoths…) ; un monde qui glorifie les vedettes aussi petites soient-elles, se gargarise des fariboles et des mensonges télévisuellement-réalité (oxymore). Oui, le « ils » ce sont les pouvoirs conscients de leur pression sur les baufs, les petits, les sans grades, les gobes-mouches aussi. Qui exploitent sans merci ; tournent les lois à leur avantage grâce aux lobbies, aux scientifiques et élus complaisants, aux militaires dans certains pays, aux dictateurs démocratiquement élus qui s'accrochent par combines légalisées.
« Ils » ce sont bien les voleurs d'eau, d'air pur, de métaux précieux, de nourriture saine, de données, de connaissance, etc. pour le profit de quelques uns ou même d'une « nation » privilégiée qui espionne (et transmet aux entreprises — là, le droit d'auteur/industriel « ils » s'en foutent). Ce sont les publicitaires qui diffusent des mensonges, des raccourcis qui entretiennent la confusion pour laisser le pouvoir à quelques uns : les plus magouilleurs, les plus hypocrites, les plus riches et louvoyants (études pipotées pour les bagnoles, greenwashing, morale en toc bien affichée, parachute doré, stock option… on emploi des types qui naviguent avec leur carnet d'adresse entre public et privé…) ; la com de ceux qui savent créer les faux problèmes et occuper la tribune, en diversion de nos affaires, selon le fameux mot de Valéry. Et nous, nous fermons les yeux rapidement sur les malversations, les magouilles, les mensonges plus ou moins publiés, noyés dans le reste. Stop ! Patachonf (discuter) 26 mars 2020 à 14:17 (CET)
Certes,   Patachonf : je partage à 150 pour cent la plupart de tes révoltes (tu vas aimer la légende sur la conférence de Steiner dont j'ai ajouté la vidéo sur Silesius)ǃ... Le suppressionnisme est un fléau (je n'en avais pas mesuré comme toi l'ampleur du dysfonctionnement), comme le consumérisme aveugle, et l'extractivisme, et le capitalisme financiarisé, et les délires des pouvoirs... Certes, certes... Mais il reste la musique de Bach (en ce moment ma femme joue un prélude et fugue sur son Pleyel P 1929, mieux fait pour jouer Chopin. Mais bon quelles délicesǃ). Et aussi le mystère de la Rose ǃ... Dans la conscience individuelle et globale, la révolte de la jeunesse, les aperçus échevelés de la science, la célébration de la beauté neutre et gratuite, il y a des antidotes à l'absurde, au mal à l’œuvre, à la fin de notre monde... Quant à nous, il ne nous faut pas manquer à faire notre part du colibri, n'est-il pas? Amical salut à vous deux Sidonie61 (merci de tes révélations  ǃ), et Patachonf. [PSː je vais tâcher de sourcer la citation, si j'ai bien tout compris. Et on rajoute cette entrée dans la biblio?]. --Laurent Glaviano (discuter) 26 mars 2020 à 15:20 (CET)
Pour un livre cité une fois, il peut se mettre dans la note. a+ Patachonf (Patachonf) 26 mars 2020 à 16:20 (CET)
Oui, Patachonf, mais si "Schutzrede für die Christenheit" (Un discours protecteur pour le christianisme, —ou défense du christianisme, —ou plaidoyer pour le christianisme) c'est un livre de Silesius, il faut le rajouter dans la section "Œuvres originales d'Angelus Silesius", sous-section "Écrits théologiques". Mais je ne l'ai trouvé nulle part ailleurs. Ou alors c'est un livre de quelqu'un d'autre qui cite une parole de Silesius? Ou alors jérienkompri?--Laurent Glaviano (discuter) 27 mars 2020 à 13:30 (CET)

Sonate K. 537Modifier

Salut, le tempo à 162 me semble un peu (et même beaucoup) lent pour du prestissimo ! J'ai essayé avec 100 de plus, ça sonne beaucoup mieux, AMHA, mais je ne veux rien changer sans ton avis ! Gérard (discuter) 27 mars 2020 à 12:23 (CET)

Pas faux. J'ai suivi le temps de Ross et procédé au ralentissement des ornements. Merci à toi. Patachonf (discuter) 27 mars 2020 à 15:16 (CET)

Tristan L'Hermite AdQModifier

 
« Ça va tant que les pâtes ne sont pas trop cuites… »
Bonjour Patachonf  ,
L'article consacré à Tristan L'Hermite a obtenu le label « de Qualité   » grâce à un nombre suffisant de votes favorables et une absence d'oppositions en cours de procédure. Merci   voilà au moins une chose de faite. Ni fleurs ni couronnes et sans aucun enthousiasme mais le dessin, plutôt grand, m'oblige à meubler un peu :

Après tant d'efforts, que l'on juge
avec patience nos passions,
un fond mis en forme, un déluge
enrichissant de discussions,
d'additions ou de suppressions,
qui frappe & retouche la toile —
aux yeux d'une postérité
de références qui dévoile
& démontre la vérité,
dans toute sa sévérité —
cet article a bien mérité
qu'on lui accorde son étoile.

— à la manière (…ou presque… en beaucoup moins bien…) de Tristan
Cordialement, FLours toujours 7 avril 2020 à 06:07 (CEST)

Comme annoncé, cette étoile est dédiée à la mémoire de Robert Ferrieux, qui nous manque d'autant plus qu'il fut un maître-wikipédien en littérature victorienne.

Voilà…   sur ce, wikibreak 

Lauriers bien mérités… depuis un moment !Modifier

  à Patachonf
Il me fait plaisir de te décerner ces lauriers de « Provocateur de Qualité   », pour tes qualités d'amélioration continue, d'entraide et d'encouragements dans des domaines aussi difficiles que la musique classique, ainsi que pour ton attitude toujours dynamique, motivante, courageuse et remarquable de patience devant l'adversité.
Amicalement, FLours toujours 8 avril 2020 à 13:13 (CEST)
D'accord avec FL : ces lauriers sont amplement mérités, bravo !  Eric-92 (discuter) 16 avril 2020 à 03:45 (CEST)
J’essaierai de faire mieux la prochaine fois ;-) hi-hi… Patachonf (discuter) 16 avril 2020 à 08:12 (CEST)

Remerciements Article de qualitéModifier

  L'article Amedeo Modigliani est aujourd'hui promu « Article de qualité ».

Merci beaucoup d'y avoir contribué par ton vote !

Bien cordialement, --Marlaguette (discuter) 21 avril 2020 à 11:28 (CEST)

modèle GroveModifier

Bonjour, j'ai jeté un coup d'œil et cela dépasse mes compétences, le modèle se base sur le modèle {{Chapitre}}. que je ne modifierai pas :-) Je m'étais contenté à l'époque de reprendre le modèle anglais. Par contre   Eric-92 : a tout remis au propre le modèle {{GroveOnline}}, peut-être pourra-t-il l'améliorer? Bonne journée - AvatarFR 2 juin 2020 à 15:38 (CEST)

Bonjour Patachonf et AvatarFR.
Je veux bien améliorer ce modèle (sans toucher à {{Chapitre}} qui est protégé), mais dans quelle direction ?
Peut-être que Oxford Index ne fonctionne plus : même problème qu'avec {{Bénézit}}.
Est-ce urgent ? Sinon ça sera plutôt samedi ou dimanche prochain… Eric-92 (discuter) 3 juin 2020 à 00:28 (CEST)
C'est ballot, mais je ne me souviens plus de la demande initiale… Vaguement, vaguement, de ma constatation de la différence de traitement entre le Grove et le modèle MGG (voir exemple sur Horžiczký von Horžicz où la succession des deux montre le lien cliquable de l'un et le fameux lire en ligne pour l’autre). Il s'agirait donc d'harmoniser pour coller à la solution MGG, que je trouve plus élégante… ou plutôt directe : un lien sur les mots qui ont un sens immédiat pour le lecteur. — Pour le lien vers Oxford, j'ai vu ça, donc quand j'en rencontre un, je remplace par le modèle qui va bien heureusement l'id reste la même. Merci Éric ! Patachonf (discuter) 3 juin 2020 à 01:10 (CEST)
Je remets la demande initiale de Patachonf si ça peut aider:-) - AvatarFR 3 juin 2020 à 08:29 (CEST)

« Je viens de constater que certains articles ont été « libérés » pour une lecture complète. Je propose de rajouter une option pour le prendre en compte, genre lecture intégrale ou autre ; et permettre de retirer la mention inscription nécessaire.

Exemple : (en) Christoph Wolff et Walter Emery, « Johann Sebastian Bach », dans Grove Music Online, Oxford University Press, (lire en ligne) (inscription nécessaire)

À noter en passant que pour homogénéiser la présentation avec la {{MGG}}, il serait peut-être intéressant de placer le lien sur le compositeur plutôt que sur un lire en ligne (ou le contraire, peu importe). »

Ah ! Bon sang mais c'est bien sûr ! Patachonf (discuter) 3 juin 2020 à 11:13 (CEST)