Ajouter une discussion

Comme la pensée précède l'action, libre est l'être humain qui est l'artisan de ses pensées.

Je crois fermement qu'un monde meilleur, ici et maintenant est possible. Ce qui manque aujourd'hui est d'abord la volonté politique de le réaliser.

BienvenueModifier

Bienvenue sur Wikipédia, DominiqueMichel !

Bonjour, je vous accueille en tant que wikipédien bénévole.

Wikipédia est une formidable aventure collective, toujours en construction. La version francophone comporte aujourd'hui 2 446 027 articles, rédigés et maintenus par des bénévoles comme vous et moi. Vous allez y effectuer vos premiers pas : si vous avez besoin de conseils ou d'aide pour cela, n'hésitez pas à laisser un message sur le forum des nouveaux. Une réponse vous sera apportée avec plaisir !

Wikipédia repose sur des principes fondateurs respectés par tous :

  1. Encyclopédisme et vérifiabilité (s'appuyer sur des sources reconnues) ;
  2. Neutralité de point de vue (pas de promotion) ;
  3. Licence libre et respect des droits d'auteurs (ni copie, ni plagiat) ;
  4. Savoir-vivre (politesse et consensus) ;
  5. N'hésitez pas à modifier (l'historique conserve tout).

Vous êtes invité à découvrir tout cela plus en détail en consultant les liens ci-contre

Un livret d'aide à télécharger, reprenant l’essentiel à savoir, est également à votre disposition.

Je vous souhaite de prendre plaisir à lire ou à contribuer à Wikipédia.

À bientôt !


P.-S. Vos nouveaux messages seront affichés en bas de cette page et signés par leur expéditeur. Pour lui répondre, cliquez sur sa signature (aide).

Bienvenue sur Wikipédia Dominique.
Je partage quelques unes de tes tes idées mais je pense qu´il est utile de préciser que nous contribuons ici a construire une encycopédie, et non une tribune pour diffuser ses opinions ;)

Je te souhaite une bonne continuation :-) --Meithal 18 août 2005 à 17:05 (CEST)Reply[répondre]


Merci. J'en suis bien conscient et je vais m'efforcer de rester neutre dans les articles pour lesquels je vais collaborer. --Dominique Michel 21 août 2005 à 22:53 (CEST)Reply[répondre]

Formatage musical mondialModifier

Hello,

Le problème de cet article, c'est qu'il s'agit essai personnel, refletant le point de vue de son auteur. La Wikipédia héberge des articles faisant un état du savoir qui soit neutre ; elle n'accueille pas des essais ; les titres que tu proposes reflettent bien cela. Je pense que les très nombreuses informations devraient plutôt se trouver dans Histoire de la musique qu'autre part. Tous les passages de type « opinion » ne pourront pas être conservés. Exemples : « l'industrie du disque allait s'emparer » (péjoratif), « en ces temps de globalisation », etc. et tout le paragraphe « Les conséquences ». Ceci est ton opinion, fort respectable, mais n'est pas dans le champ d'action d'une encyclopédie comme la Wikipédia. Turb 25 septembre 2005 à 15:16 (CEST)Reply[répondre]

Salut, je suis bien conscient de ces problèmes. J'ai repris cet article qui n'était pas informatif et j'ai rajouté pas mal de choses. J'espérais que cela provoquerait plus de réactions, surtout en fait plus de collaboration sur l'article. Comme rien ne vient, je viens de recommencer à travailler dessus. Il s'appelle maintenant Musique et commerce, et dans l'introduction, j'ai remplacé "formatage musical mondial" par des expressions plus connues: "formatage commercial" et "formatage radiophonique". Il reste pas mal de chose à changer et je vais le faire en fonction de mon temps libre.

à propos de tes remarques sur l'antisionismeModifier

"Ce qui pourrait faire croire qu'aujourd'hui les sionistes seraient majoritaires est le fait qu'ils sont totalement sur-représenté dans les médias ainsi que sur internet." outre le fait que cette réponse n'en est pas une à la question que je te pose puisque je ne parlais pas de la répresentation sur Internet, mais du fait que les organisations les plus représentatives des grandes communautés de la Galout (États-Unis avec la conférence des présidents des grandes associations juives, France, avec le Crif et Russie, où plusieurs fois le Grand Rabbin de Russie à rappeler l'attachement de la communauté juive de Russie à Israël et au sionisme, il a même à plusieurs reprises formuler des voeux pour encourager l'Alya des Russes juifs) ainsi que le Congrès juif mondial sont sionistes, donc comment peut-on affirmer que la majorité des juifs dans le monde sont antisionistes??? Par ailleurs la réflexion sur les sionistes sur-représentés dans les médias résonne étrangement à mes oreilles, sous-entendrais-tu qu'ils sont partout ? et sur-représentés par rapport à qui, à quoi ? Enfin sur Cuba où la Chine, je n'ai pas dits que c'était des pays sous-développés, mais en ce qui concerne la démocratie, je crois me souvenir que des journalistes (27 selon RSF sont emprisonnés) et militants des droits l'homme aussi. Sans prendre position sur la nature du régime politique en tant que tel, car effectivement il n'y a pas qu'une seule forme de démocraite, il est quand même impossible de penser qu'un régime condamnant le délit d'opinion soit une démocratie.Fredtoc 4 mars 2006 à 15:20 (CET)Reply[répondre]

Parce qu'un régime qui ne condamne pas le délit d'opinion mais qui se permet d'emprisonner des gens sans les juger, c'est mieux? Sans compter que ce même régime mêne des guerres contre d'autres Etats quand cela lui chante et aussi en contrevenant le droit international comme en Iraq ! Sans aller aussi loind que Cuba où les USA, ce qui se passe en Euro pe où un tribunal belge vient de condamner à 4 ans de prison un militant pour avoir traduit un tract montre bien que nous n'avons de leçons à donner à personne tant que nous tolerons de telles pratiques chez nous. [[1]]
Quand aux organisations pro-sionistes que tu cites, elles ne représentent que quelques pour cent des juifs de leurs pays respectifs.
Si on prend le nombre de membres des assos du CRIF, il représentent quand même une partie des juifs de France, même si tous les juifs n'en font pas partie, parler de seulement quelques % me parait donc peu exact.Fredtoc 4 mars 2006 à 21:43 (CET)Reply[répondre]
Il n'en reste pas moins que beaucoup d'associations juives de France ne sont pas membres du CRIF. As-tu des références sur le nombres de membres des assos du CRIF?
61 associations juives aussi bien religieuses, culturelles, professionnelles que des mouvements et parti politiques sont membres du CRIF. Il est difficile d'avoir des chiffres pour un certain nombre d'organisations, mais il est couramment admis que le CRIF représente 100 000 personnes, sur une communauté française juive estimée à 600 000 personnes, c'est plus que quelques %.Fredtoc 5 mars 2006 à 16:21 (CET)Reply[répondre]
merci pour ses chiffres, s'ils confirment qu'il s'agit bien de plus que quelques pour cent, ils confirment aussi qu'ils ne représente pas la majorité car 6 sur 7 n'en sont pas membres.

La grande majorité des juifs de ces pays n'en sont pas membres, et à la place de gober tout cru leur propagande, il serait bien dans le cadre d'une encyclopédie de mettre en rapport la propagande "nous représentons les juifs de ce pays" avec le fait que la majorité des juifs de la diaspora de ces pays n'en sont pas membres. C'est la même propagande qu'utilise Israël quand cet Etat sioniste prétend représenter tous les juifs du monde !


RSF -- CubaModifier

(Je met des séparations, cela devient trop pénible à éditer autrement)

RSF est connu pour ses relations étroites avec la CIA. En conséquences, j'aurais tendance à me méfier des prises de positions d'un tel organisme qui a maintes fois prouvé qu'il n'était qu'une officine dans la propagande impérialiste des USA.
Je ne parlais pas d'une prise de position de RSF, mais du fait qu'il y ait 27 journalistes emprisonnés à Cuba parce qu'ils publiaient des articles à l'étranger dans des médias indépendants du pouvoir.

Cet officine touche des subsides notamment de la National Endowment for Democracy (NED) connue pour avoir œuvré avec succès à la chute de gouvernements démocratiques en Amérique latine et notamment au Nicaragua. RSF touche aussi des subsides du Center for a Free Cuba, organisation mise sur pied par Washington dans le cadre de ses opérations pour essayer de renverser par n'importe quel moyen le gouvernement légitime de Cuba. Voici ce que dit le Figaro (qui n'est pas un journal de gauche) au sujet des "dissidents"cubains payées par les USA:

"Il faut être bien ingénu pour croire que le sort de l'île appartient aux seuls dissidents, aussi célèbres à l'étranger qu'inconnus dans leur pays. S'il est probable qu'ils auront un rôle à jouer, ce sera en composant avec les cadres du Parti communiste et les militaires... avec la bénédiction de la Maison-Blanche, avant tout soucieuse de maintenir un régime fort à La Havane."
Lire aussi: ainsi que les commentaires
à titre personnel je ne vois pas en quoi le fait de recevoir des subventions venant des État-Unis est un problème, l'IRA l'a bien eu pendant des années, ce qui compte c'est la nature du combat menéFredtoc 4 mars 2006 à 21:34 (CET)Reply[répondre]
Je trouve personellement tout à fait légitime que Cuba juge et emprisonne des gens qui ont contrevenu à ses lois. N'importe que Etat fait pareil. Quand à la nature du combat mené par les USA contre Cuba par son soutien à des groupes d'opposition que les USA créent de toutes piéces et financent, les résistants français pendant la 2ème guerre faisait moins de sentiment avec les collabos: ils les liquidaient sans procès! De plus, tous les Etats ont des dispositions pour pouvoir condamner ceux de leurs citoyens qui compromettent la sécurité de l'Etat. Cuba n'est pas une exception. Pour ta gouverne, ces "dissidents" furent invités à se présenter aux dernières élections à Cuba, aucun ne le fit, et pour cause, ils savent très bien qu'aucun cubain n'aurait voté pour eux, et cela n'auraient fait que les décribiliser auprès de ceux qui gobe la propagande de guerre des USA.
Quand à la nature du combat mené, jamais je ne me joindrai au coeur des fachistes qui voudraient reconquérir Cuba, les cubains mènent un combat pour leur survie en tant que nation et peuple indépandant et cela est une cause noble.
Mais qui a dit que l'opposition se réduisait aux seuls fascistes de Miami soutenu par le Parti républicain de G. Bush, que je désapprouve totalement.Fredtoc 5 mars 2006 à 16:29 (CET)Reply[répondre]

Cuba est un pays pauvre, de surcroît en guerre contre les USA. Même si celle-ci n'est pas une guerre ouverte, elle n'en complique pas moins la vie de tous les cubains. Les USA sont aussi auteurs de remarquables choses en matière de respect des droits de l'homme: bombardement et envahissament de l'Iraq et cela au mépris de l'ONU et des lois internationales, camps de concentration dans pas mal de pays.

Où, combien, dans quels pays ?Fredtoc 4 mars 2006 à 21:34 (CET)Reply[répondre]
Gantanamo est le plus connu, les prisons iraquiennes et afgannes tenues par les USA sont en deuxième position, quand au reste, certains disent que les USA ont de telles prisons dans chacune de leurs bases à l'étranger, soit dans plus d'une centaine de pays. Le ballet des avions de la CIA, affaire que nos plitiques n'ont pas réussi à étouffé, montre bien qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Il y a même des patriotes américains qui ont documenté les camps de concentrations que les USA ontsur leur propre territoite: AMERICAN CONCENTRATION CAMPS. Alors qu'ils en ont chez eux, je ne vois pas ce qui les empécherait d'en avoir dans leurs bases partout dans le monde. Un autre se trouve ici: Camp Bondsteel. (Voir les liens) Je ne serai pas étonné si en cherchant bien sur ce site nous n'y trouvions pas d'autres camps de concentrations.


Guantanamo est d'ailleur le seul camp de concentration de Cuba et il est propriété des USA. Aucun des prisoniers de ce camp de concentration n'a été jugé, contrairement aux prisonniers des prisons cubaines qui ont tous été condamné par rapport aux lois en vigueur à Cuba, tout comme cela se passe dans la plupart des autres pays.

C'est peut-être ces lois instituant un délit d'opinion qui sont problématiques ??Fredtoc 4 mars 2006 à 21:34 (CET)Reply[répondre]
Ce que tu demandes est comme de demander à Cuba d'abandonner son système à parti unique. Les USA, avec leur blocus et les attentats terroristes des groupes armés qu'ils protègent, mènent une véritable guerre contre Cuba. Dans de telles conditions, tu ne peux pas demander à Cuba de tolérer une liberté de presse qui donne la voix à des gens financés par les USA, ni demander à Cuba d'instaurer un multipartisme qui permettrait à des partis financés par les USA de s'introduire dans le système politique cubain. Cela revient à leur demander de créer une cinquième colonne.
Ces limitations de la démocratie imposées par le blocus US n'ont pas empêché Cuba de faire des avancées démocratiques en développant les organisations de masse (la plus connue est les CDR, mais il y en a pour tous les aspects de la vie, par exemple les protecteurs des oiseaux ont leur association de masse) et leur implication dans la politique. Les analyses et les prises de position des ces organisations sont contraignantes pour le gouvernement. Par exemple, en cas de problème, le syndicat concerné peut décréter un arrêt de travail sans que ce soit une grève. Ce qui permet de comprendre pourquoi il n'y a jamais de grève des travailleurs à Cuba. Le corollaire est que le jour où il y aura des grèves à Cuba, cela signifiera que la révolution sera morte. Mais ils n'en sont pas là.
Du temps des généraux en Argentine, ce régime était qualifié de dictatures et personne n'était dupe de ces disparitions.
Tous les pays ont des lois qui pemettent de condamner ceux de leurs citoyens qui mettent la sécurité de l'Etat en danger. Etant donné la complicité entre RSF et les USA ainsi que la guerre illégale que méne les USA contre Cuba, cela ne m'étonne pas que RSF appelle cela un délit d'opinion. Il semble aussi que tout comme cela n'émeut pas RSF que les USA emprisonnent des gens sans le juger, tu n'en fait pas une grande histoire non plus.
Détrompe toi, je milite le plus activement que je peux (en tant que citoyen Français sans notoriété) pour que les États-Unis respecte à Guantanamo, non seulement la législation internationale sur les prisonniers de guerre, mais aussi leur propre législation. Heureusement, le système judiciaire américain peut obliger, comme il vient de le faire, le gouvernement respecter les lois.Fredtoc 5 mars 2006 à 16:29 (CET)Reply[répondre]

Je suppose pour toi que la fin justifie les moyens, c'est en tout cas ce que laisse supposer ton "ce qui compte c'est la nature du combat mené", et il n'est dés lors pas impostant si les USA foule au pied les principes de base de toute démocratie. Personnellement cela ne m'étonne pas d'une nation qui a commencer par massacrer tout un peuple pour leur piquer sa terre et qui n'a toujours pas fait d'excuse auprès des descendant des indiens, indiens dont la civilisation était vieille de plus de 50'000 ans (ce sont eux qui le disent !) quand les colons blancs puritains les envahirent et les massacrèrent.

Pour en revenir à ce que tu dis "ce qui compte c'est la nature du combat mené", je répondrait que ce n'est pas parce que la cause est belle que ceux qui la défendent sont bons.

La nature du combat mené, c'est aussi les moyens qui sont utilisés, pas seulement le but.15 mars 2006 à 21:36 (CET)

De plus, il y a une nette différence entre un organisme comme MSF et Cuba. Les dirigeants de MSF opèrent depuis chez eux et prennent des prises de positions qui sont souvent justifiées, mais qui dans le cas de Cuba sont totalement biaisée par l'argent qu'ils reçoivent des USA. Les liens entre MSF et la CIA ont été documentés,

Où ça ? Par ailleurs, en cherchant bien, tu trouverais aussi un autre cas ou les position de RSF sont "sans aucun doute" manipulés par la CIA ?Fredtoc 15 mars 2006 à 21:36 (CET)Reply[répondre]

il ne s'agit donc pas du simple soutien d'un goubernement envers une ONG, mais d'ingérence dans les affaires de cette ONG. Les cubains au contraire luttent chez eux pour leur survie en tant que nation indépendante. Un exemple très simple de cette lutte est le cas des cinq cubains emprisonnés aux USA parce qu'ils ont empéchés des actes terroristes. Les terroristes eux sont toujours en circulation [2] !

Comme les journalistes et prisonniers d'opinion qui vivent à Cuba doivent être ravi d'apprendre qu'un habitant d'Europe considère que ce sont des traitres à leur patrie et que leur emprisonnement est justifié.Fredtoc 15 mars 2006 à 21:36 (CET)Reply[répondre]
Je ne suis pas seul. Il existe de nombreuses associations de soutien à Cuba dans tous les pays occidentaux et dans de nombreux autres pays. Prends la Suède que je connais bien, la Svensk-Kubanska Föreningen est l'association politique de ce pays qui compte le plus grand nombre de membres après les partis et les syndicats. Il n'y a eu aucun journaliste tué à Cuba, contrairement à d'autres pays comme l'Iraq où les USA sont responsable de l'insécurité qui y rêgne. Quand je parle de RSF et ce Cuba, le problème de RSF est en fait beaucoup plus général. RSF n'est pas une ONG mais une officine de blanchiment de la doctrine des néos conservateurs américains. En effet, cet organisme semble prendre systématiquement le parti de USA dont on connait la politique (bombes = démocratie) et se fiche pas mal du sort des peuples. Le cas cubain n'est que le sommet de l'iceberg. Voir Kouchner et les tyrans sanguinaires, RSF prend parti contre Aristide et salue son "départ", quand ce président démocrativement élu fut chassé par la force mais ne dit pas un mot de la situation désastreuse après son départ forcé RSF : Les Fonds gouvernementaux ternissent l’objectivité d’une organisation, Le réseau voltaire a un article très intéressant qui nous apprend que pour chaque franc versé à "RSF, c’est 7 % de soutien aux journalistes opprimés et 93 % de propagande impériale états-unienne." Cet article montre aussi les liens et le financement de RSF par l'extrême-droite anti-castrite de Miami. Tu préferres sans doute la version du Monde, journal qui sert de fidèle relai des prises de positions de RSF, mais devant l'abondance des preuves réunies contre RSF, force est de constater que cet officine n'est pas neutre et ne peut pas en conséquence être prise pour une ONG. Quand Reporters Sans Frontières couvre la CIA--Dominique Michel 16 mars 2006 à 11:59 (CET)Reply[répondre]
Désolé, mais le Réseau Voltaire n'est pas une source fiable, ces délires répétés sur l'Opus Dei, qui montre une méconnaissance totale du monde catholique, et alors même que l'Opus Dei n'est pas le mouvement le plus dangereux du catholicisme conservateur, sans parler de ses erreurs manifestes sur le 11 septembre ont définitivement décrédité un organisme qui de toute façon était depuis longtemps stigmatisé par sa confusion intellectuelle.
Par ailleurs, ma réflexion sur le faite que tu habite en Europe, c'est en fait de l'ironie par rapport au fait qu'il est toujours facile de soutenir une dictature à 15 000 km, ou de s'y opposer d'ailleurs, Comme par exemple les tatchériens qui soutenait le remarquable bilan économique de Pinochet, ou bien pour revenir à un sujet que je connais un peu mieux, ceux qui salut la "résistance palestinienne" quand un terroriste se fait sauté dans un bus de Tel Aviv, ou que d'autres parlent de "légitime défense" quand il parlent des assassinats ciblés commis par l'ADI, le tout sans quitté les rives de la Seine et les certitudes de la presse parisienne. Fredtoc 16 mars 2006 à 17:35 (CET)Reply[répondre]
Je cite le Réseau Voltaire pour la référence sur RSF. Cette officine n'est considérée comme une ONG que par ceux et celles qui veulent bien la voir ainsi et oublier certaines de ses sources de financement qui en font tout sauf une organisation indépendante. Quand à Cuba, si il s'agit d'une dictature, c'est une dictature du peuple. Il est facile de critiquer Cuba, mais la plupart de ceux qui le font ne savent rien du système politique cubain, et se contentent de répéter la propagande des USA. Quand à Israël et la Palestine, il subsiste deux faits têtus: 1) les palestiniens n'ont jamais invité les sionistes à les déposséder de leurs terres ancestrales, 2) la démocratie israélienne n'est pas comparable aux démocraties occidentales car elle reconnaît des droits aux juifs (sur la nationalité, l'eau, la propriété) qu'elle refuse aux autres catégories de citoyens. En plus, Israël ne s'est jamais conformé aux multiples résolutions de l'ONU. Enfin, Israël a une armée, la Palestine n'a pas d'armée, dans ces conditions seul Israël a la possibilité de choisir sa politique. Il appartient donc à Israël de prendre l'initiative de se retirer du territoire palestinien, y compris ses buldosers et ses colons, et d'utiliser Tsahal pour assurer, comme le fait par exemple la Suisse, la sécurité de ses citoyens à l'intérieur de ses frontières. Qu'Israël ne le fasse pas ne constitue qu'une preuve par l'acte que la seule chose qui intéresse cet état sioniste est la poursuite de sa colonisation. Le reste n'est que de la propagande.
Heureusement que vous vous prétendez libertaire, car on pourrait en avoir des doutes quand on lit votre défense obstinée du régime castriste.
Et antifasciste et fier de l'être!!! Contrairement à d'autres, je ne réduis pas le gouvernement légitime et élu d'un pays indépendant à une expression péjorative et complètement réductrice. De plus et aussi contrairement à d'autres dont certains n'ont même pas le courage de signer leurs interventions, je suis allé plusieurs fois à Cuba et je me suis documenté sérieusement, déjà avant d'y aller pour la première fois. Il y a entre nous une grande différence, je n'idéalise pas Cuba, mais je refuse également de la diaboliser. Enfin, je crois qu'aujourd'hui plus personne à part des salauds intéressés et hypocrites peuvent continuer à vouloir d'un monde où tout serait blanc et noir, où les USA seraient les gentils démocrates capitalistes et les cubains les méchants dictateurs communistes. Et que je sache, ce n'est pas Cuba qui est en guerre perpétuelle contre le reste du monde mais bel et bien les USA, ce n'est pas les services secrets cubains qui espionnent le reste du monde mais bien ceux des USA, par contre c'est bien à Cuba où beaucoup d'habitants reçoivent chez eux aussi bien les chaines radio-TV US et cubaines, ce qui fait que contrairement aux ricains et à nous, ils ont les deux sons de cloche. Ce n'est pas non plus Cuba qui sponsorise la renaissance du fascisme et du nazisme en Europe à Kiev. Pour mémoire, Hitler aussi fut élu, et de façon plus régulière que cette mauvaise pièce de théâtre qui se déroule à Kiev. Quand aux cubains, ils peuvent non seulement élire leurs représentants, mais ce sont aussi eux et non le parti qui choisissent les candidats aux élections, et après les élections ils peuvent les limoger n'importe quand. Donc là aussi, drôle de dictature. Il paraîtrait que c'est ce qui se rapproche le plus d'une dictature du peuple, mais cela les journaux qui reproduise la propagande éhontée de RSF ne le reconnaitront jamais.Dominique Michel (discuter) 12 juillet 2014 à 01:10 (CEST)Reply[répondre]
J'ai visité plusieurs fois Cuba, le peuple s'en sort beaucoup mieux qu'en République Dominicaine (Oligarchie). Je ne sais pas trop comment ils peuvent fonctionner avec le blocus de l'OMC. Bref, propagande pour propagande, je soutiens celle qui sert le plus grand nombre. La "Démocratie" à l'américaine est une farce, il n'y a que deux partis (de droite) qui sont subventionnés par les mêmes intérêts. Blanc bonnet - bonnet blanc, ce qui explique peut-être pourquoi seulement 30% des américains votent (ils ne sont peut-être pas si stupides après tout). Amicalement, --YB 14 juillet 2014 à 22:10 (CEST)Reply[répondre]
Sur comme les cubainEs s'en sortent, mes deux références préférées sont "Cuba in the 21st Century: Realities and Perspectives" à editorial José Marti, une remarquable étude multidisciplinaire qui explique comment, alors que Cuba a vu son économie plonger avec la chute du Comecom, ce pays a augmenter ses dépenses sociales tout en investissant pour diversifier son économie et la relocaliser. L'autre est le documentaire LE pourvoir de la communauté - Comment Cuba a survécu sans pétrole. Sur son système politique, je me fiche des étiquettes, les accomplissements sont des preuves par l'acte, et ce n'est pas Cuba qui détruit des pays entiers et les perspectives de leurs habitants avec des bombes.Dominique Michel (discuter) 15 juillet 2014 à 13:59 (CEST)Reply[répondre]

sionismeModifier

La sur-représentation des sionistes dans les médias occidentaux et dans la politique occidentale est une évidence.
il faudrait peut-être donné des chiffres, en tout cas, pour ce que je lis de la presse française (Le figaro, Le monde, Libé) elle me parait au contraire avoir un fort tropisme pro-palestinien.Fredtoc 4 mars 2006 à 21:52 (CET)Reply[répondre]

Je ne parlerais même pas ici des USA où ils sont partout et jusqu'au plus haut niveau de la politique américaine. entrefilets et particulièrement intégristes aux USA (Dans ce dernier lien, voir "Soutien déterminé de la droite américaine à la politique israélienne", l'interview d'Albert de Pury) Pour ne parler que de la France, sa politique à tourné avec Miterrand, lequel était comme par hasard un ami d'enfance de Golda Meyr.

François Mitterrand (1916 Jarnac-1996 Paris), Golda Meir (Meirson, née Mabovitz) (Kiev 1898-Jerusalem 1978) à ma connaissance Golda n'est jamais venu en France à titre privé, et le président Mitterrand n'a jamais mis les pieds en Israël avant 48, Comment peuvent-ils être amis d'enfance (en plus de leur vingt ans d'écart) ?Fredtoc 4 mars 2006 à 21:43 (CET) C'est une métaphore... Par contre ils ont eu des conversations privées ensemble et l'amitié de Miterrand et de son fils pour l'Etat sioniste est documenté entre autre [ici], de même que la complaisance du parti socialiste envers une politique d'Israël qui a fait l'objet de multiples condamnations de la part de l'ONU. et làReply[répondre]

Je peux aussi parler de mes amis juifs, le seul qui soit sioniste est parti vivre en Israël. Le problème est en fait que la plupart des pro-sionistes en Occident sont des gens aisés, et comme le montre très bien entrefilets, ce ne sont même pas forcément des juifs, mais il y a aussi beaucoup de chrétiens intégristes, et ce aussi en Europe! Quand aux médias, ce n'est un secret pour personne qu'ils ont épousé la cause sioniste. Il n'y a qu'à les écouter aujourd'hui se moquer du gouvernement légitime des palestiniens nouvellement élu quand il réclame qu'Israël se retire dans ses frontières de 67 et reconnaisse l'Etat palestinien ! Israël n'a jamais fixé ses frontières et la raison en est très simple: le but de cet Etat est de poursuivre son expansion pour réaliser Heretz Israêl. Il n'y a qu'à voir la photo qui orne la première page de beaucoup de sites sionistes pour s'en rendre compte: Israël va pour ces gens-là de l'Egypte à la Mésopotamie et de la Méditéranée à la mer Rouge.

à ma connaissance il s'agit uniquement des sites sionistes de droite, qui ne représentent qu'une partie des sionistes (certe la plus bruyante)Fredtoc 4 mars 2006 à 21:34 (CET)Reply[répondre]
personellement je ne peux pas comprendre comment on peut se prétendre sioniste modéré alors qu'en pratique le sionisme consiste à déposséder par tous les moyens et surtout les pires un peuple de sa terre natale, peuple qui de surcroit n'est pas responsable des atrocités commisent par les européens envers les juifs.
Le sionisme est un mouvement d'émancipation nationale d'un peuple opprimé, si ce n'est plus, pendant 2000 ans, et qui bâti son identité autour d'une terre: la Palestine, d'une langue: l'Hébreu et d'une culture : le judaïsme. Comme l'on fait de nombreux peuples opprimés d'Europe au 19ème siècle : Polonais, Tchèque, Slovène, etc. Mais il est vrai que l'émergence du sionisme est plus tardive.Fredtoc 5 mars 2006 à 16:21 (CET) Ce que tu appelles sionisme n'est que le sionisme politique. Dans la pratique, ce mouvement, consiste à envahir le territoire d'un autre peuple qui n'a rien demandé pour l'évincer surtout par la force de sa terre ancestrale. Je ne vois pas comment ce fait historique ne pourrait pas constituer une preuve par l'acte de la nature coloniale du sionisme.Reply[répondre]

Remarque qu'en exigeant le retrait d'Israël de la Palestine occupée, le Hamas ne réclame pas le démantellement d'Israël, mais cela est déja trop pour nos médias et pour beaucoup de nos politiciens.

va lire la Charte du Hamas, elle est trés claire, il s'agit de la destruction d'IsraëlFredtoc 4 mars 2006 à 21:34 (CET)Reply[répondre]
Compte tenu que les palestiniens n'ont jamais invité les sionistes et que les sionistes n'ont jamais reconnu le droit des palestiniens à avoir leur propre Etat indépendant dans leur contrée d'origine, tu ne voudrais quand même pas que le peuple palestinien reconnaisse l'Etat qui est à l'origine et responsable de tous leurs malheurs?!?! Quelle serait ta réaction si les suisses, les anglais ou les allemands envahissaient le 60% de la France et parquaient les habitants dans les 40% restant quand ce n'est pas dans des camps de réfugiés dans des pays limitrophes, tout en détruisant soigneusement l'infrastructure civile et économique dans ces 40% restant?
Les situations ne sont pas comparables, les Suisses, les Anglais et les Allemands avaient déjà une terre Fredtoc 5 mars 2006 à 16:21 (CET) Je suis bien d'accord, la situation n'est pas comparable, la France a une force de dissuasion, les palestiniens n'ont même pas d'armée. Mais dans les 2 cas il s'agit de s'approprier la terre des autres. Dans le cas d'Israël, je ne remet pas en question son existence dans les frontières de 67, mais comme Israël est la seule puissance militaire de la région et que c'est ce pays qui est l'occupant, c'est à lui à montrer sa bonne volonté en se retirant des territoires occupés, retrait qui doit inclure ses colons, son armée et ses bulldozers. Le Hamas a annoncé que si Israël se retirait une bonne fois par toute dans ses frontières de 67, il était prêt à reconsidérer sa position, à négocier des dédommagements pour les pertes subies par le peuple palestiniens et à reconnaître Israël. Dans les circonstances actuelles, demander au Hamas de collaborer reviendrait à demander aux résistants français qui se battaient contre les allemands de collaborer avec le Reich.Reply[répondre]

FrontièresModifier

Israël a déjà commencé à se retirer de Gaza, et les deux partis qui sont en tête aux élections en cours (mais il ne sont pas les seuls à le dire) veulent qu'Israël se retirent en gros sur ses frontières d'avant 67, le débat porte sur comment, et à quel échange de terre procédé. Par ailleurs la comparaison entre un État totalitaire et un État démocratique même imparfait, et particulièrement entre Israël et le Reich d'Hitler me parait fort mal venue.Fredtoc 5 mars 2006 à 18:25 (CET)Reply[répondre]
Je demande à voir car jusqu'à présent, le retrait de Gaza s'est accompagné d'une poursuite de la colonisation de la Cisjordanie. C'est sûr que ce serait la meilleure chose pour la région si Israël effectuait un retrait complêt. Cela calmerait les plus excités des palestiniens, lesquels pour la plupart ont vécu toute leur vie dans un guetto: la Palestine occupée. Quand à ce genre de comparaisons fortes, elles sont peut-être nécessaires pour faire comprendre à ceux qui hésitent encore que la situation 1) est urgente si l'on veut qu'un Etat palestinien soit encore viable, et 2) que cela ne peut plus durer ainsi pour des raisons morales évidentes. De plus tout ceci s'inscrit dans un contexte où il y a eu de part et d'autre tellement d'occasions perdues, que je n'y croirais que quand une preuve par l'acte aura été faite. Et ce n'est pas le retrait forcé des colons de Gaza, même si je salue cet événement historique, qui me font espérer beaucoup pour l'avenir quand je vois que pendant le même temps, l'occupation de la Cisjordanie continue.
Drôle de retrait quand le ministre israélien de la défense annonce la volonté de son gouvernement d'annexer illégalement les colonies et la vallée du Jourdain à Israël, alors que 450 000 colons vivent en Cisjordanie et à Jérusalem-est occupées en violation du droit international.
<!"Quand nous parlons des frontières futures ou permanentes d’Israël, ça inclue la vallée du Jourdain, Maale Adumim, Gush Etzion, Ariel, Kedumim-Karnei Shomron et Rehan-Shaked", a déclaré le Ministre de la Défense israélien Shaul Mofaz dan sun discours à Jérusalem cette semaine.---->3 mars 2006
Je pourrai encore parler de certaines multinationales comme Intel ou Microsoft qui ont leur plus grand comptoir outremer (en dehors des USA)
qu'est-ce que tu entends par comptoir : centre de R&D, entrepots, usines ??Fredtoc4 mars 2006 à 21:34 (CET)Reply[répondre]
C'est dans son sens colonial que je l'utilise = entreprise commerciale dans un pays étranger. Pour Intel et Microsoft, il s'agit pour ce que j'en sais de R&D et d'usines. [dernière annonce en date] Le moteur de recherche de pc impact te permettra de trouver d'autre références, dont un article avec un lien sur [ceci] qui contient des renseignements sur les entreprises d'Intel en Israël et dans le monde. Par rapport à microsoft, ils font aussi des investissements massifs en Israël, [3]:

Une preuve de plus qu'il s'agit bien d'un support à la politique de colonisation d'Israël, la dernière usine qu'Intel se propose de construire en "Israël" sera en fait construite sur le territoire palestinien occupé: Stop Intel From Building A Plant On Illegally Occupied Palestinian Land

MICROSOFT ISRAEL was founded in 1989 and became one of the first Microsoft branches outside the USA.
Microsoft's Israeli branch is active in every sphere of marketing, sales, technical support and development of the company's products. In addition, the company has two Israeli development centers: The first, located in Haifa, is one of the few owned by the company outside the US. It is active in R&D in the field of Microsoft's operating systems...
J'aurait pu parler aussi d'IBM, la liste est longue...
dans ce petit pays qu'est Israël, pays en guerre contre ses voisins, pays décentré par rapport aux pays dans lesquelles ces sociétés réalisent la plus grande partie de leur vente. Si cela n'est pas une forme directe de subvention à la colonisation sioniste, je veux bien être le pape! Sans parler des armes que l'Occident vend et achète à Israël. La trafic d'armes est le premier chiffre d'affaires mondial et donc un marché juteux dont aucun pays ne voudrait se priver !
Le sort des peuples importe peu à nos édiles. Que les palestiniens soient réduit à vivre dans la misère et les israéliens dans la peur importent bien peu vis à vis des intérêts commerciaux des grands de ce monde. Je suis conscient que les juifs qui vivaient en Palestine au XIXe siécle vivaient en harmonie avec les musulamns et les chrétiens. Certains de ces chrétiens et de ces musulmans étaient d'ailleurs à l'origine des juifs qui se sont convertis lors des différentes dominations que subit cette contrée pendant des siècles. Cette harmonie a changé avec l'arrivée des sionistes, et pour cause, les habitants ancestraux de cette région ne les ont jamais invités. Aujourd'hui et dans un contexte où lt traffic d'armes est le premier chiffre d'affaire mondial, Israël n'est en fait qu'un jouet rentable dans les mains de ces marchands de mort et de financiers qui les soutiennent. Son peuple ainsi que le peuple palestinien sont tous deux otages de cette situation. C'est là tout l'absurde de notre société qui appelle progrès le fait de faire la guerre !

Amnesty InternationalModifier

Voici en substance ce que dit Amnesty International dans une Lettre ouverte aux candidats des élections israéliennes :

"Trop souvent, les atteintes aux droits humains ne font pas l’objet d’enquêtes satisfaisantes et restent impunies ; les victimes n’obtiennent ni justice ni réparations."
"Les limitations strictes imposées par Israël aux déplacements des Palestiniens à l'intérieur des Territoires occupés, qui paralysent l'économie palestinienne et obligent une partie croissante de la population palestinienne à dépendre de l'aide internationale, constituent une forme de châtiment collectif. Ces mesures doivent être levées sur-le-champ ; Israël ne doit pas imposer d'autres châtiments collectifs à la population palestinienne, en représailles de la victoire du Hamas lors des récentes élections palestiniennes."
"Amnesty International condamne sans réserves les attentats visant les civils, et demande régulièrement aux groupes armés palestiniens de cesser les attentats suicides et autres agressions visant les civils israéliens. Notre organisation est consciente de la nécessité des mesures que doit prendre Israël pour protéger ses citoyens des attentats suicides et autres, mais nous constatons avec inquiétude que, trop souvent, la politique appliquée par Israël au nom de la sécurité viole de manière flagrante les droits fondamentaux des Palestiniens dans les Territoires occupés. Une politique respectueuse des droits humains améliorera la sécurité, et non l’inverse."
"Les colonies israéliennes et la barrière/mur en Cisjordanie sont en infraction avec le droit international et violent les droits humains fondamentaux de la population palestinienne, notamment le droit à un niveau de vie correct, au logement, à la santé, à l’éducation, au travail et à la liberté de mouvement au sein des Territoires occupés. Le tracé de la barrière/mur a été déterminé par la présence et l’emplacement des colonies israéliennes, qui sont illégales."
"Des mesures de sécurité, y compris la construction de la barrière/mur, auraient pu être prises en territoire israélien, sur la Ligne verte."
"Aux termes du droit international, Israël, en tant que puissance occupante, se voit interdire le recours aux châtiments collectifs et est responsable du bien-être de la population occupée. Israël ne s’est pas acquitté de ses obligations dans ce domaine, laissant la communauté internationale s’occuper de la population palestinienne. L’implication et l’aide de la communauté internationale ne dégagent nullement Israël de ses responsabilités définies par le droit."
"Établissant un mécanisme efficace, indépendant et impartial pour enquêter sur les homicides illégaux de Palestiniens par les forces israéliennes, et sur les agressions visant les Palestiniens et leurs biens, perpétrées par des colons israéliens, afin de traduire leurs responsables en justice... Les responsables de ces violences sont rarement traduits en justice et, dans les cas exceptionnels où des militaires ou des colons ont été condamnés, les peines prononcées ne semblent pas proportionnées à la gravité des actes commis. Cette impunité généralisée a finalement encouragé la prolifération des violences."

Possibilité de choixModifier

Enfin, comme Israël a l'armée la plus formidable de la région, et que le peuple palestinien n'a pas d'armée, le seul qui a la possibilité de choisir sa politique est Israël. Le fait que ni nos politiciens ni nos médias ne rappellent cette possibilité qui est en fait une obligation de par les lois internationnales sur les conflits (Israël est l'occupant et est donc responsable de la situation des palestiniens !) (voir aussi les résolutions de l'ONU !), ce fait suffit à lui seul à démontrer le parti pris de nos médias et politiciens en faveur des sionistes. Dans un tel contexte, la seule ébauche de solution que je puisse voir est que le peuple israélien utilise les urnes pour désavouer cette politique du pire qu'est le sionisme et élire des politiciens responsables, c'est à dire surtout respectueux de chacun et de tous les peuples de cette région.

Quelques liens sur ce problème:

- Quelques citations de Juifs et/ou d’Israéliens contre le Sionisme

- Appel aux Sanctions et au Boycott contre Israël Par ISM-France

- Fédération internationale des droits humains

- L'eau: un enjeu majeur du conflit israélo-palestinien

- Je suis rentrée, le cœur brisé" - Impressions de Palestine, pêle-mêle Par Kathleen et Bill Christison

- l'intégralité du Rapport Ziegler sur la crise alimentaire en Palestine

- Une brève histoire du sionisme

- Robert Fisk: How to shut up your critics with a single word

"Chaque être humain a plusieurs identités. Je suis un être humain. Je suis égyptien lorsque les égyptiens sont opprimés. Je suis noir lorsque les noirs sont opprimés. Je suis juif lorsque les juifs sont opprimés et je suis palestinien lorsque les palestiniens sont opprimés". Gravé sur la tombe de Chehata Haroun, égyptien juif, qui a refusé d'émigrer en Israël.

ImagesModifier

Bonjour,

L'outil de détection des images sans catégorie juridique (format wiki) fait ressortir une ou plusieurs image(s) que vous avez téléchargée(s) et qui n'ont pas de catégorie de licence indiquant son (leur) statut juridique. Merci de combler cette lacune en suivant les indications données sur Wikipédia:Règles d'utilisation des images.

S'il s'agit d'un (de) contenu(s) libre(s) ou dont les droits d'auteur ont expiré, vous êtes invité à envisager leur transfert vers Commons.

Dans tous les cas, veillez à ce que l'auteur (si vous êtes vous-même le photographe ou le dessinateur, indiquez-le explicitement) et la source (s'il s'agit d'une copie) soient clairement indiqués.

Si vous avez téléchargé cette (ces) image(s) par erreur, ou si vous n'êtes pas en mesure de fournir les informations demandées, faites une « demande de suppression immédiate ».


Merci Teofilo 6 avril 2006 à 22:07 (CEST)Reply[répondre]

Je viens de les placer sous commons avec un copyright. Dominique

Identité nominaleModifier

« Le nom propre n’est nullement indicateur du sujet »

Deleuze


Monsieur,

Tout comme vous, je m’appelle Dominique Michel.

Je mène actuellement une réflexion sur les identités nominales, travail de recherche sur les noms propres d’ordre artistique mais également sociologique et philosophique.

C’est à ce titre que je me permets de vous contacter ainsi que plusieurs de nos homonymes dont j’ai trouvé les coordonnées sur Internet et constitué ainsi un répertoire d’une constellation de Dominique Michel de Belgique, de France, de Suisse, du Canada et États-Unis.

Rassurez-vous, je ne vends rien.

Je suis étudiante en dernière année de l’E.S.A.P.V. École Supérieure des Arts Plastiques et Visuels de Mons en Belgique et rédige mon mémoire de fin d’études sur la question de l’identité à travers l’art contemporain dans lequel j’aborde entre autres le statut du portrait, de l’autoportrait, la codification des photos d’identité mais aussi la problématique du nom propre à savoir : est-ce que le nom propre nous singularise ?

Afin de mener à bien mon projet, j’aimerais vous demander votre participation qui consisterait à m’envoyer une photo d’identité de vous, récente ou ancienne, par courrier ou E-mail. Images qui me permettront de faire la liaison entre les Dominique Michel et d’éventuels échanges et de dresser une cartographie.

Pour vous remercier de votre participation, je m’engage à vous faire parvenir par E-mail, si cela vous intéresse bien entendu et à votre demande, mes notes sur notre prénom, notre patronyme ou autre sujet sur lequel je me suis penchée.

Si ce projet suscite chez vous quelques idées, suggestions ou éventuellement souvenirs que vous avez envie de partager avec moi, je serai heureuse de les accueillir et d’en tenir compte et si, d’autre part vous avez des questions à me poser, je vous répondrai.

Par avance, je vous remercie et vous prie de recevoir mes salutations les meilleures.

A bientôt, je l’espère.

Dominique Michel

E-mail : micheldom@swing.be

HelloModifier

L'utilisateur Pyb a supprimé cet ajout : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Cuba&diff=6102709&oldid=5963229

Le passage est non-neutre et non sourcé. Pourrais-tu éventuellement le réécrire et y inclure des sources ?

HDDTZUZDSQ 17 juin 2006 à 21:44 (CEST)Reply[répondre]

Pour moi, ces passages sont sourcés, il n'y a qu'à suivre les liens pour t'en rendre compte. De plus, dire non-neutre ne suffit pas, il faut dire en quoi il est non neutre. Enfin, je n'ai pas le temps maintenant. --Dominique Michel 22 juin 2006 à 01:21 (CEST)Reply[répondre]

Lien vers un blogModifier

Hello!

J'ai supprimé le lien que tu avais ajouté dans l'article Pédophilie vers le billet d'un blog. Il faut se restreindre, dans les liens externes, à des sites de référence sur le sujet traité: si on commence à mettre des liens vers tous les billets de blog qui parlent d'un sujet donné, on n'a pas fini!

A+

.: Guil :. causer 26 juin 2006 à 14:15 (CEST)Reply[répondre]

Étant donné le peu de temps que tu as mis a suprimé ce lien, je sais une chose: tu n'as pas pris le temps de lire l'article sur ce blog ainsi que les nombreuses références qu'il propose. Je n'ai personellement aucun problème avec ce lien car il traite le sujet de la protection des réseaux pédophiles de manière exemplaire et donne les liens sur ses références. Si tous les articles sur wikipédia pouvait en faire autant, cette encyclopédie gagnerait en crédibilité. J'ai rajouté ce lien sur la page de discussion de l'article ainsi que demandé que ce sujet soit abordé. Je reconnais que je me suis précipiter et qu'avant que d'inclure ce lien directement sur l'article, j'aurais du commencer par aller sur la page de discussion.--Dominique Michel 26 juin 2006 à 14:29 (CEST)Reply[répondre]

Je l'ai supprimé dès que j'ai vu que c'était un blog car un billet d'un blog n'est pas un site de référence, que le billet soit bien écrit ou pas. Ce n'est qu'une pensée de l'auteur du blog à un moment donné .
Par ailleurs, ce billet je l'ai lu après coup et je n'en ai pas du tout la même vision que toi: pour moi ça n'a rien de sérieux, l'auteur met bout à bout des évennements qui n'ont guère de rapports, fait beaucoup de confusions pratiques et retire de tout ce magma des conclusions tirées par les cheveux, dans le style théorie du complot paranoïaque et fantasmatique. Certes les événemment dont ils parle sont sourcés (liens vers les articles) mais ça ne suffit pas: la façon qu'a l'auteur de les rassembler et de les interpréter qui me semble très bancale - voire dangereuse. Bref, je ne pense pas que ce lien ait sa place à coté des sites d'association de protection de l'enfance ou d'actions gouvernementales déjà beaucoup plus sérieux.
Pour ce qui est de le mettre en page de discussion par contre pas de problème.
.: Guil :. causer 26 juin 2006 à 15:03 (CEST)Reply[répondre]
Suite de la discussion sur Protection de réseaux pédophiles.--Dominique Michel 26 juin 2006 à 15:40 (CEST)Reply[répondre]

Analyse automatique de vos créations (V1)Modifier

Bonjour.

Je suis Escalabot, un robot dressé par Escaladix. Je fais l'analyse quotidienne de tous les articles créés deux jours plus tôt afin de détecter les articles sans catégories, en impasse et/ou orphelins.

Les liens internes permettent de passer d'un article à l'autre. Un article en impasse est un article qui ne contient aucun lien interne et un article est considéré orphelin lorsqu'aucun article encyclopédique, donc hors portail, catégorie, etc., ne pointe vers lui. Pour plus de détails sur les liens internes, vous pouvez consulter cette page.

Les catégories permettent une classification cohérente des articles et sont un des points forts de Wkipédia. Pour plus de détails sur les catégories, vous pouvez consulter cette page.

Ajouter des liens ou des catégories n'est pas obligatoire, bien sûr, mais cela augmente fortement l'accessibilité à votre article et donc ses chances d'être lu par d'autres internautes d'une part et d'être amélioré par d'autres contributeurs d'autre part.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à passer voir mon dresseur. De même, si vous constatez que mon analyse est erronée, merci de le lui indiquer.

Si vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pouvez en faire la demande ici, néanmoins, je vous conseille de laisser ce message tel quel et, dans ce cas, j'ajouterai simplement mes prochaines analyses, à la suite les unes des autres. Escalabot 29 juin 2006 à 04:29 (CEST)Reply[répondre]

Analyse du 27 juin 2006Modifier

Uranium appauvriModifier

Article paru dans le Guardian Natmaka 5 juillet 2006 à 15:52 (CEST)Reply[répondre]

L'amateur d'aéroplanes 6 juillet 2006 à 13:01 (CEST) Juste un remarque concerant un commentaire sur l'UA, vous avez declarez que le Complexe militaro-industriel était la plus puissante industrie de la planéte. Que nenni, voir cette liste des 20 plus grosses entreprises :Reply[répondre]

http://screen.yahoo.com/b?re=1000000000/&b=1&z=re&db=stocks&vw=1

Wal-Mart avait méme dépassé Exxon en 2003, les grands de l'armement sont en général soutenue par les états, sinon ils seraient en déficit et coulerer, voir en France le cas du GIAT qui a faillit sombrer il y a quelques années.

Ce n'est pas en déformant ce que j'ai écrit: "la vie ne pèse pas lourd face aux intérêts des marchands d'armes (premier chiffre d'affaire mondial)" que vous prouverez que vous avez raison. Les armes à l'UA sont une monstruosité que l'on devrait faire manger à ceux qui les fabriquent, à ceux qui les financent et à ceux qui les font utiliser.

Globalement, le trafic d'armes est le premier chiffre d'affaire mondial, le sexe le deuxième et le traffic de drougue le troisième. Celui qui connaissant ces chiffres prétend que notre société est saine est soit un fou soit un malade.--Dominique Michel 6 juillet 2006 à 23:49 (CEST)Reply[répondre]

Dans complexe militaro industriel, bien qu'étant souvent sans scrupules, il y a surtout le mot complexe, Trust ou Olding si vous préférez. Cela signifie que les "marchands d'armes" sont avant tout des multinationales et que les bénéfices de leurs autres secteurs d'activités servent justement à combler les déficits des autres branches. Ces derniéres, telle l'armement ou l'automobile, servant d'une part à augmenter la demande pour leurs produits porteurs, comme l'energie, d'autre part d'outils d'appropriations de ses derniéres, par la force par exemple. daniela 13 juillet 2006 à 17:47 (CEST)Reply[répondre]

Je ne parle pas de complexe, mais du secteur de l'armement et en aucun cas de celui de l'automobile. L'industrie d'armement moderne est typiquement une industrie à forte valeur ajoutée, c'est à dire une industrie où le retour sur investissement est très important et qui emploie peu de main d'oeuvre mais une main d'oeuvre qualifiée. Ceci plus le fait qu'il s'agisse du premier chiffre d'affaire modial montre bien que ceux qui se livrent à ce genre de commerce gagnent des fortunes et qu'il ne s'agit nullement d'un secteur déficitaire.
De plus, dans le cas de l'UA, celui-ci est un déchet et il s'agit donc d'une matière première relativement bon marché et qui de plus, est plus facile à travailler que le tungstène. En conséquence, l'industrie nucléaire y trouve son compte en vendant ses déchets à la place de payer pendant des dizaines de millier d'années pour les entreposer, et l'industrie d'armement aussi, car c'est relativement bon marché et relativement facile à travailler.
Les seules perdants sont les habitants des régions contaminées, de l'uranium, même appauvri, reste de l'uranium, une des matières les plus toxiques qui soient.
Enfin, pour en revenir à ce rapport, aucune des critiques négatives de ce rapport n'est capable d'expliquer scientifiquement d'où est venue l'augmentation de la teneur en uranium de l'atmosphère dans la période qui a suivi les bombardements sur Bagdad dans l'hypothèse où la source radioactive ne serait pas ces bombardements.--Dominique Michel 14 juillet 2006 à 16:30 (CEST)Reply[répondre]
Afin de bien être clair: Jamais je ne serai complice de ça ! Non mais, il faut arrêter de prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages !

Uranium appauvriModifier

Bonjour,

Je suis un tout nouveau wikipédien et je viens de passer sur l'article de l'uranium appauvri. Quel dommage que l'on n'y retrouve pratiquement rien sur les effets néfastes de l'UA utilisé à des fins militaires. Je dirais même que c'est le contraire. Par contre, la page discussion de l'article est très intéressante. Désolé, je ne suis pas un scientifique et mes connaissances en la matière sont limitées; je ne pourrai pas vous supporter dans votre argumentaire mais je le ferai volontier dans mes prières afin qu'un jour, cet article dise quelque chose. Je vous écris simplement pour porter à votre attention un article sur le sujet qui m'a fort bien informé, moi néophyte en la matière, sur les armes à l'UA. En français publié dans un journal bien de chez-vous Horizons et débats La version originale anglaise se trouve à plusieurs endroits dont Global researchEnfin, voici un dernier article d'intérêt non pas sur l'UA mais plutôt sur une éventuelle utilisation de mini-bombes nucléaires contre l'Iran signé par le professeur Michel Chossudovsky ici

Ma page n'est pas encore montée; ça viendra. Je me nomme Dany, je suis canadien, 41 ans et je travaille pour le gouvernement du Québec à titre d'analyste en procédés administratifs. Mes intérêts: la fameuse mondialisation et ses effets en passant bien entendu par la nouvelle guerre au terrorisme et ses impacts. Le monde politique se transforme à vue d'oeil et de mon point de vue, dangeureusement. Bon, assez dit sur moi. J'espère ne pas vous importuner, là n'est pas mon intention. Mes salutations. (Nibiru 23 août 2006 à 01:28 (CEST))Reply[répondre]

Merci pour les liens, ils sont intéressant. Je n'ai pas beaucoup de temps libre maintenant et je les lirait attentivement plus tard.
Je ne suis pas spécialiste en physique nucléaire ou en chimie organique, mais je sais reconnaître un texte scientifique quand j'en voit un. Pour les effets néfastes de l'UA, ils sont les mêmes que ceux de l'uranium avec une différence importante, c'est que quand des tonnes d'UA sont répendues dans l'envirronement, les créatures y compris les humains en absorbent une partie et nous avons en plus affaire à des effets internes. Cela fait une différence importante. Pour les effets internes, peu d'études sérieuse ont été faites sur ce sujet alors qu'il y a beaucoup d'étude cliniques. De Tchernobyl (même si ce n'est pas de l'UA) à l'Iraq en passant par les Balkans, les mêmes symptômes et maladies ont été observés chez les malades.
Je vois bien aussi que personne ne se décide à parler de cela ce qui implique qu'il va sans doute falloir que je commence. Je le ferai quand j'aurai plus de teps, surtout qu'il va dabord falloir que je prenne des notes afin de ne pas trop me perdre et rester concis mais précis. Ce dernier point est peut-être mon plus grand défaut quand j'écris, je parle trop. Meilleures salutations et merci encore pour les liens. --Dominique Michel 23 août 2006 à 14:27 (CEST)Reply[répondre]

Article musique et commerceModifier

Je viens de le proposer à la suppression sur Discuter:Musique et commerce/Suppression. Je t'invite à donner à voter et donner ton avis. Boeb'is 29 août 2006 à 12:10 (CEST)Reply[répondre]

Camp BondsteelModifier

J'ai lu avec quelque interêt votre page et cette page de discussion (le passage sur RSF notamment). Vous êtes la seule mention sur toute la wikipedia francophone de Camp Bondsteel. Avez vous lu Diana Jonstone : "La Croisade des fous : Yougoslavie première guerre de la mondialisation" 1 ?

Vous semblez bien documenté.

RigOLuche 16 décembre 2006 à 14:14 (CET)Reply[répondre]

ReligionModifier

Je regrette bien sûr votre opinion sur la religion, mais l'ayant moi même longtemps partagé, je comprends votre POV.

A mon humble avis, il faut savoir différencier plusieurs choses.

  • les mystiques (que l'on retrouve parmis toutes les religions) qui s'appuyent effectivement souvent sur un monde manichéen. Mais aussi sur tout un symbolisme figuratif, toujours le même à travers l'histoire. Principalement une trinité représentée par un triangle équilatéral (avec parfois un oeil au milieu), le Soleil, et une femme qui incarne la pureté des valeurs mise en avant à ce moment. Vous connaissez certainement la version catholique, mais elle est repris à toutes les sauces, jusqu'en Inde, en amérique du Sud et en occident actuellement. Ces mystiques sont toujours liées au pouvoir et servent à celui ci à s'imposer sur les peuples. Vous les situés depuis la Grêce, elles sont beaucoup plus anciennes.
Je les situe dans la Grèce antique quand je fais référence à l'idéologie occidentale contemporaine. Je sais par ailleurs que leur origine est plus ancienne mais par soucis de simplification d'un sujet complexe, je me limite volontier à l'Antiquité.--Dominique Michel 24 décembre 2006 à 23:14 (CET)Reply[répondre]
  • les religions monotheistes comme on peut les comprendre par les textes, mais dont le sens à tendance à être masqué par le nombre des mystiques. Les hébreux puisque nous n'avons pas de connaissance historique de ceux qui la représentait avant, étaient les premiers à penser le soleil non pas comme un Dieu mais comme un simple luminaire.
Leur origine est antérieure aux hébreux. En occident, ce sont des peuples de guerriers venus d'Asie qui ont amené ces nouvelles coutumes par la Méditéranée, Gibraltar puis les côtes atlantiques jusqu'en Scandinavie. Ce n'est que plus tard qu'elles furent reprisent par les grecs lors de l'Antiquité, puis encore plus tard par les hébreux. Par contre, un dogme comme celui du royaume des cieux semble être d'origine occidentale. Sa première mention a eu lieu en Scandinavie. Les peuples de cette région croyaient que les guerriers morts au combat seraient enlevés par les walkiries pour rejoindre le walhalla (royaume des cieux) où ils rejoindraient l'armée des dieux pour aider dans la lutte de ces derniers contre les géants. Ce n'est que plus tard qu'il fut repris par la Bible. Un dieu comme Thor à d'ailleurs d'innombrables similitudes avec la déesse indienne de la guerre Indra ou le Christ vengeur de l'Apocalypse et il est bien antérieur à ce dernier (de même qu'aux dieux de l'ancien testament). Tous ces dieux guerriers ne sont que les ancètres de nos super héros actuels et nous n'avons que les héros que nous méritons. La guerre et son trafic d'armes est le premier chiffre d'affaire mondial, il n'est dés lors pas étonnant de voir autant de violence chez nos héros, lesquels ne sont jamais que des mythes engendrés par nos croyances. --Dominique Michel 24 décembre 2006 à 23:14 (CET)Reply[répondre]

En rejetant les idoles, ce qu'ils rejetait étaient l'assujetissement de l'homme à l'oeuvre de ses mains. Si l'on applique cela en politique par exemple, l'homme ne doit pas être assujetit à l'état ou aux multinationales, et pour cela il ne doit pas les vénérer comme source de son épanouissement. A travers la loi, ce qui est mis en avant c'est le comportement de chacun. On ne peut pas changer le monde, mais l'on peut se changer soi, arreter de servir l'injustice en s'éforçant d'avoir un comportement juste. Quand le "pêché" est montré du doigt , ce n'est pas le plaisir, mais l'esclavage, la servitude qu'il induit qui est dénoncé.

Les idoles ne sont que des mythes, tout comme nos héros et les représentation que nous nous faisons de nos dieux. Ce ne sont que les conséquences de nos croyances, et toutes ces représentations sont souvent en opposition avec notre foi. En effet, la foi de l'immense majorité des gens est constitué par un idéal d'amour et de fraternité. A l'opposé, nos croyances sont constituées de toute une série de superstitions qui prônent d'une part l'obéissance aveugle à un ordre des choses qui nous dépasse, et cela pas rien qu'en occident, et d'autres part glorifient des dieux inhumains intéressés uniquement par leurs pouvoirs surnaturels. Tout croyant sincère devrait se poser la question, en son âme et conscience, de savoir si le sens qu'il veut donner à sa foi correspond bien aux valeurs véhiculées par sa religion. Et quand une religion, comme les trois religions occidentales que sont le judaïsme, le christianisme et l'islam, commence par dire que les choses ne deviennent pas ce que j'en fais ici et maintenant par mon travail conscient mais le fruit d'un immuable conflit entre le bien et le mal et que seul dieu pourra changer cet ordre des choses dans un futur hypothétique, je sais que cette religion me demande de renoncer à ce qui fait de moi un être humain: la possibilité de modifier les choses en me fixant ici et maintenant des buts et de travailler à leur réalisation, ceci toujours au présent. En d'autre terme, de renoncer à la capacité de créer mon avenir. Les religions asiatiques et leur dogme de la complémentarité immuable des choses, ordre immuable que même dieu ne peut pas changer, ne sont pas meilleures car elles aussi impliquent, par la même acceptation aveugle de leur dogme de base, de renoncer à cette capacité de transformation des choses. Cette capacité a un nom en français, il s'agit de la transcendence. Jamais je ne donnerai ma transcendence à un dieu et ceci même s'il me le demandais personellement.--Dominique Michel 24 décembre 2006 à 23:14 (CET)Reply[répondre]

Bien sûr nous avons tous les jours des exemples de gens qui pensent le contraire. Mais quand vous dîtes que l'Islam sépare les croyants (les bons ) et les infidèles les mauvais, c'est biaisé. Même si certains pensent ainsi. Ce qui est dit aussi bien dans le Coran que dans la Bible, c'est qu'aucun homme n'est bon, si Dieu devait enlevé tout ceux qui le méritent, il ne resterait plus rien sur terre. La différence basique entre le croyant (selon dieu) et l'infidèle, c'est que le premier accepte de reconnaitre ses erreurs et essaye d'aider les autres, et que le deuxième se complait dans un monde injuste pour en tirer profit (gloire, pouvoir, luxure, etc ...).

Un des problèmes de la Bible comme des autres livres saints est que l'on peut tout leur faire dire y compris le contraire de ce que l'on dit. Voir par exemple ce que les sionistes font en Palestine, ils utilisent la Bible comme cadastre pour justifier autant l'invasion de cette contrée que la disparition de tout un peuple derrière un mur de la honte. Dans le même temps, toujours dans la Bible, Michée mets en garde de l'issue tragique que ne manquera pas de provoquer une entreprise comme la colonisation sioniste. Demandez à un curé ou à un prêtre si son dieu n'est pas le seul véritable. Demandez à un rabbin si le peuple juif n'est pas le peuple choisi par dieu. Demandez à un imam si les non musulmans ne sont pas des infidèles, ceci alors qu'ils voient plusieurs de leurs pays envahi par des non musulmans, de la Palestine à l'Afganistan, et qu'ils attendent en résistant avec leurs moyens que ces infidèles, comme ils les apellent, partent une fois de plus. Et ce ne sont pas des préches apocaliptiques qui les empécherons de partir. Dans tous les cas, ce n'est pas moi qui le dit mais les livres saints de ces religions et leurs prêtres. La seule universalité de ces religions est l'exclusion des croyances des autres. Si ceci n'est pas du racisme institutionel, Hitler et son dogme de la race supérieure doit être un saint. ( Je m'excuse de la comparaison mais elle est nécessaire afin de montrer que ce criminel de masse n'est pas un accident de l'histoire mais s'inscrit dans la logique idéologique de ce que nous appellons la civilisation, idéologie qui nous fait oublier qu'il peut exister d'autres formes de sociétés que la nôtre, et quand nous ne les oublions pas, c'est pour les détruire comme nos ancètres l'ont fait hier pendant les colonisations, et comme nous continuons à le faire aujourd'hui avec les derniers peuples indépendants de cette planète (en Amazonie et ailleurs). Ces peuples des forêts humides sont détenteurs de traditions, d'une culture et d'un savoir qui puissent ses origines dans ce que nous appelons la préhistoire. Ces peuples existent cependant toujours et leur seule présence est la preuve qu'une forme de société durable basée sur le respect de l'environnement et des autres est possibles. A l'opposé, nos civilisations se succèdent à un rythem effréné. La nôtre n'échapera pas à son sort et disparaitra bientôt dans les oubliettes de l'histoire. La seule question est de savoir comment, et notamment, tant le massacre de l'environnement est avancé, si ce sera avec ou sans nous. Une chose est sure: la Terre continuera de tourner avec ou sans nous, et dans les deux cas, dieu n'y sera pour rien car le choix de faire le bien ou le mal est le nôtre. Il est trop facile de se réfugier derrière une idéologie afin de ne pas assumer ses responsabilités, la terre est notre jardin et c'est à nous qu'il appartient de le faire fructifier ou de le détruire.--Dominique Michel 24 décembre 2006 à 23:14 (CET)Reply[répondre]

Ce que l'on peut observer du point de vue religieux sur le monde d'aujourd'hui, c'est qu'il essaye de mettre en place un pouvoir global, appuyé sur l'argent et la force militaire. Les idéaux qu'il met en avant ne servent bien souvent qu'a justifié la violence, et sont régulièrement bafoué par ceux qui devraient les faire appliquer. Quand un croyant parle de la bonne nouvelle, c'est à dire du retour du Messie et de son règne (terrestre d'ailleurs), ce n'est pas un refut du bohneur terrestre, c'est le constat que le monde est injuste et les efforts pour le rendre meilleurs sont souvent récupérés. Nous savons en effet qu'avant le retour, viendra une dictature globale et la persecution des croyants par le pouvoir. Cette dernière a déja commencé (shoah, arménie, rwanda, ...) et la dictature se met lentement en place.

Cette destruction massive de tant d'hommes et de notre environnement n'a rien de divine mais elle est uniquement l'oeuvre des hommes. Je vis ici et maintenant et j'ai une capacité qui me différencie des animaux qui suivent leur instinct: ma capacité de choix. Ceci implique qu'en temps qu'être humain conscient de cette possibilité, je ne peux tout simplement pas remettre mon sort dans les mains d'un futur hypotétique de l'inconditionel du parfait. Au contraire, je travaille autant que possible à forger un monde meilleur ici et maintenant. Dans ce sens, je ne suis pas alter mondialiste car eux ne réclament qu'un monde meilleur et oublient d'en préciser les principales modalités: ici et maintenant. Cet ici et maintenant est très important car c'est ce qui fait la différence entre accepter avec fatalisme de ne rien faire d'utile et de ne faire que du vent (dans le meilleur des cas) ou essayer de faire quelque chose d'utile. Je ne me fais par ailleur pas d'illusion, je ne suis qu'un petit parmi les petits, mais je suis sur que le jour où suffisamment de petits refuseront de plier sous le joug, tous ensemble, nous serons fort. Quamd à dire que la dictature est en train de se mettre en place, il faut bien voir que la dictature de l'argent est effective et globalisée depuis les colonisations. Des exemples récent montrent qu'il y a possibilité de refuser cette dictature: Cuba et sa révolution armée, Vénézuéla et sa révolution pacifique par les urnes; comme quoi il n'y a pas de voie unique pour la révolution. Quand à croire que dieu ou le messie nous libérera, c'est une erreur profonde, nous sommes humains et comme tels, nous forgeons notre avenir. La meilleure preuve est qu'il y a longtemps que nous n'habitons plus dans les arbres, et nous n'en sommes pas descendu en tombant comme les pommes car cela aurait été un seul et unique festin pour les grands prédateurs, mais bel et bien suite à une démarche consciente. L'humanité a su descendre des arbres et assurer son succès pendant plusieurs millions d'années et ce sur plusieurs expèces d'humanoïdes. Il importe aujourd'hui de restaurer cette continuité. Une des clefs pour y parvenir et de restaurer le respect: respect de l'environnement, de nos ressources et des autres. Sans ce respect, nous n'aurons jamais de civilisation durable et vu nos moyens actuels de destruction, cette civilisation sera en toute vraisemblance la dernière d'une courte (que sont 4000 à 5000 ans par rapport à plusieurs millions d'années?) série de civilisations racistes basées sur la domination des autres, de leurs cultures, de leurs ressources et de leurs richesses.--Dominique Michel 24 décembre 2006 à 23:14 (CET)Reply[répondre]

Ce qui m'inquière le plus dans ce tableau, c'est la proportion des gens qui appellent de leur voeux ce pouvoir mondial, en pensant que celui ci sera bien meilleurs que nos pouvoir nationaux(déja assez impérialistes). Alors que l'histoire de sa mise en place démontre déja l'injustice.

Ce pouvoir mondial n'est pas nouveau, la globalisation de l'exploitation de l'homme par l'homme est effective dés les colonisations lors de la Renaissance (Renaissance qui correspond au début de l'enfer pour les peuples colonisés). Ce qui est nouveau aujourd'hui est qu'il ne reste que deux super puissances. La première est formée majoritairement par le club des anciens colonisateurs menés par les USA, la deuxième est l'opinion publique. Nous sommes aujourd'hui au niveau mondial dans la même situation que l'europe des XVI-XVII siècles. Nous connaissons la suite: révolution. Une révolution mondiale est donc pour bientôt et des exemples comme le Vénézuéla et sa révolution bolivarienne nous montre qu'une révolution pacifique à l'intérieure du cadre fixé par la globalisation est possible dans une démocratie capitaliste. Saurons-nous saisir cette chance? L'avenir nous le dira. --Dominique Michel 24 décembre 2006 à 23:14 (CET)Reply[répondre]
Nietsche a voulu faire de nous des surhommes. Wilhelm Reich va plus loin, il nous montre pourquoi l'homme préfère crier viva, viva! et heil, heil! et servir d'Untermensch à des dictateurs. Il insiste aussi sur le fait que vivre dans une démocratie implique une responsabilité, celle d'être le maître de son destin, mais que pour cela soit possible, il faut que les gens s'assument et arrêtent de suivre les libérateurs d'aujourd'hui qui se révèlent être les führers de demain. Il faut que les gens soient leurs propres libérateurs. Il dit aussi que les gens ont peur quand ils voient quelqu'un qui, au lieu d'adorer un dieu personnel, adore la nature et essaie simplement de la comprendre. Ce qui nous ramène au rapport de l'homme avec la nature, rapport dont Marx disait que le comportement borné de l'homme envers la nature conditionne le comportement borné des hommes entre eux (trop de marxistes, à l'instar de Plekhanov, on en fait un dogme pseudo-religieux en réduisant ce rapport à une lutte, concept identique au conflit biblique du bien et du mal), et dont les anthropologues contemporains disent qu'il conditionne toute l'ontologie d'une société. Ce qui nous amène au fait que tant que le rapport de l'homme avec la nature sera basé sur des concepts comme le conflit, la lutte ou l'exploitation, il n'y a aucun changement réel de société à attendre. Tout au plus la forme changera, mais le fond du problème restera le même. Pour changer réellement les choses, il faut que le rapport de l'homme avec la nature soit basé sur le respect. Le respect permet de comprendre, il est impossible de comprendre son voisin sans le respecter, car alors, les préjugés et les fantasmes prennent le pas sur la compréhension. Le respect permet aussi la solidarité. Par exemple, en voyageant, j'ai pu voir que partout où j'ai été, les gens sont comme moi, ils ont une famille, ils veulent que leurs enfants puissent aller à l'école, que les grands-parents puissent être soignés quand ils sont malades, ils rient quand ils sont contents, ils pleurent quand ils sont malheureux, ils veulent pouvoir faire du sport, avoir accès à la culture, etc. Ceci n'a rien à voir avec la classe sociale, la couleur de peau, la religion, la croyance politique ou le pays, mais tout à voir avec l'humain. Le racisme prouve que comprendre cette évidence n'est malheureusement pas donné à tout le monde. Mais quelqu'un qui l'a compris ne peut être que solidaire avec ses semblables, ceci même s'il ne sera pas d'accord avec tout ce qu'ils disent. Le respect est donc la clé pour bâtir, ici et maintenant, un monde meilleur.--Dominique Michel (d) 9 juillet 2013 à 12:04 (CEST)Reply[répondre]

C'est très beau tout ça. Je vous suggère donc d'appliquer votre raisonnement à vos propres certitudes.

Guerre de GazaModifier

Bonjour, dans l'article Guerre de Gaza, vous avez signalé sur la page de discussion des faits sur la Norvège (autour de Mads Gilbert) qui me semblent très importants à intégrer dans l'article. Pourriez-vous le faire, ou donner quelques sources pour appuyer l'équivalent du paragraphe que vous avez écrit dans la pdd ? Par ailleurs, l'article subit des attaques de négateurs et autres apologistes des hauts faits coloniaux contemporains, et vos contributions seraient bien utiles. --Yann Le Du (d) 21 janvier 2009 à 22:25 (CET)Reply[répondre]


Salim LamraniModifier

Bonjour, Vos interventions sur des thèmes liés à Cuba me font penser que peut être la suppression ou le maintien de cet article peuvent vous intéresser. A juger en son âme et conscience : Discussion:Salim_Lamrani/Suppression#Discussions Cordialement, Levochik (d) 7 mai 2010 à 18:28 (CEST)Reply[répondre]

Merci, c'est fait. J'espère que ce n'est pas trop tard, j'ai trop de choses a faire ces temps pour être beaucoup sur wikipedia.
La PàS était déjà close en conservation au moment où vous avez donné votre avis. Ce n'est pas grave… 0yP· 17 mai 2010 à 15:00 (CEST)Reply[répondre]

Analyse automatique de vos créationsModifier

Bonjour.

Je suis Badmood, un robot dressé par Phe. Je fais l'analyse quotidienne de tous les articles créés deux jours plus tôt afin de détecter les articles en impasse et les articles sans catégorie.

Un article en impasse est un article qui ne contient aucun lien interne. Pour plus de détails sur les liens internes, vous pouvez consulter cette page.

Les catégories permettent une classification des articles. Pour plus de détails sur les catégories, vous pouvez consulter cette page.

Ajouter des liens ou des catégories n'est pas obligatoire, bien sûr, mais cela augmente fortement l'accessibilité à votre article et donc ses chances d'être lu et d'être amélioré par d'autres contributeurs.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à passer voir mon dresseur. De même, si vous constatez que mon analyse est erronée, merci de le lui indiquer.

Si vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pouvez ajouter « * [[Utilisateur:DominiqueMichel]] » en bas de cette page. Badmood (d) 16 août 2011 à 09:13 (CEST)Reply[répondre]

Analyse du 16 août 2011Modifier

Badmood (d) 16 août 2011 à 09:13 (CEST)Reply[répondre]

L'article Cinquième Internationale est proposé à la suppressionModifier

 

Bonjour,

L’article « Cinquième Internationale (page supprimée) » est proposé à la suppression (cf. Wikipédia:Pages à supprimer). Après avoir pris connaissance des critères généraux d’admissibilité des articles et des critères spécifiques, vous pourrez donner votre avis sur la page de discussion Discussion:Cinquième Internationale/Suppression.

Le meilleur moyen d’obtenir un consensus pour la conservation de l’article est de fournir des sources secondaires fiables et indépendantes. Si vous ne pouvez trouver de telles sources, c’est que l’article n’est probablement pas admissible. N’oubliez pas que les principes fondateurs de Wikipédia ne garantissent aucun droit à avoir un article sur Wikipédia. Jean-Jacques Georges (Non mais allô quoi ?) 14 janvier 2014 à 14:15 (CET)Reply[répondre]

Voilà une personne qui a une bien piètre opinion des autres. Si je travaillais pour la gloire, je n'aurais pas perdu mon temps à traduire - et non pas à écrire - une page qui, dans la version française, va être supprimée par certains qui, comme les sionistes, considèrent que les autres n'existent pas et refusent de voir la réalité d'un monde en mouvement rapide.

Pour les autres, voir ici et ici ici pour les langues que je connais.Dominique Michel (discuter) 16 janvier 2014 à 16:44 (CET)Reply[répondre]

UkraineModifier

Bonjour,

Au sujet de l’article sur les événements récents en Ukraine, je partage entièrement votre sentiment. Effectivement, on se contente d’ânonner ce qu’on trouve dans nos belles gazettes, en abdiquant tout esprit critique. Je ne sais ce qui prédomine chez moi en ce moment : l’écœurement, la colère ou l’épouvante, tant est monstrueuse la — restons poli — naïveté de ces gens. Lisez la dernière discussion sur les francs-tireurs, ou snipers comme on dit mochement, c’est du dernier grotesque.

J’ai mijoté une nouvelle petite provocation, que je m’en vais maintenant poster sur la page de discussion.Torsade de Pointes (discuter) 15 mars 2014 à 21:14 (CET)Reply[répondre]