Ouvrir le menu principal

RevertModifier

Salut,

Ça ne me dérange pas de me faire reverter quand je me trompe mais là ça fait un moment que tu revertes des modifications que je fais alors qu'elles sont légitimes.

Catégorie:Roman policier français ne peut pas être sous Catégorie:Thriller français car cette cat est en l'état réservée à des films :

  • C'est précisé sur la cat "Il est rappelé que les films policiers mettent en scène des policier etc."
  • Les catégories mères sont "Film français par genre", "Film par pays et par genre", "Film de fiction", "Film par genre"

Alors évidemment il y a des romans dans le genre thriller mais dans ce cas il faut créer la catégorie correspondante (comme chez les anglophones en:Category:Thriller novels).

Par ailleurs, j'ai vu que le contributeur qui avait fait une proposition sur le portail SF vient d'annuler sa modif alors qu'il y avait bien de choses bien dedans (notamment le nombre d'articles qui devient lisible etc.). Je crois qu'il a été un peu brusqué aussi.

Donc à l'avenir, essayons de dialoguer davantage en amont ?

Je me rappelle de notre première discussion où tu avais clos la conversation par "Je verrai ça demain", je t'avais relancé et tu avais fini par effacer les messages. Désolé de remettre un vieux truc sur le tapis mais ça te permettra de comprendre ma frustration :) FR ·  7 juin 2019 à 21:05 (CEST)

  FR : Pas de problème pour discuter : je discute autant que toi. Pour remettre les choses dans l'ordre, tu as retiré, de la Catégorie:Roman policier français, la Catégorie:Thriller français. Tu as indiqué comme motif : « réservé aux films ». Tu t'es placé sur le terrain de la légitimité de cette sous-catégorisation sur le fait qu’un roman policier n'est pas un thriller parce que les thrillers ne peuvent être que des films. Ce n'est pas le cas. Alors maintenant, tu dis que ce n'est pas obligé, mais que que, quand même, si... Concrètement, que proposes-tu ? Par ailleurs, ce qui est affirmé sans motivation ou avec une faible motivation peut être retiré avec une faible motivation. On ne peut pas dire que tu es très loquace et très explicatif dans tes diffs. Pour toi, c'est peut-être évident, mais pas pour d'autres, qui comme moi sont limités intellectuellement. Donc, moi qui suis un bourrin, je souhaite effectivement que tu argumentes un peu plus tes diffs et que tu déposes le cas échéant des messages sur les PDD des projets en lien avec tes diffs, histoire que les autres sachent ce que tu as dans la tête. Tu sollicites le dialogue : OK, montre l'exemple. --Éric Messel-2 (discuter) 8 juin 2019 à 00:29 (CEST)
Pour les autres sujets liés à la SF, vu l'heure je verrai cela ultérieurement dans la journée de samedi. --Éric Messel-2 (discuter) 8 juin 2019 à 00:29 (CEST)
Je vais répondre sur la discussion de début janvier 2019. Tu avais retiré de la Catégorie:Espace dans le cinéma la Catégorie:Film de science-fiction par thème au motif que beaucoup de pages dans la catégorie « Espace dans le cinéma » n'étaient pas des films de science-fiction. Cela était effectivement vrai, et je m'étais contenté de rajouter la précision Catégorie:Espace dans la fiction, qui est plus vaste et plus large que « Film de science-fiction par thème ». Je reconnais donc, avec cinq mois de retard, que tu avais raison. --Éric Messel-2 (discuter) 8 juin 2019 à 00:37 (CEST)
Concernant les modifications de Yodaspirine sur les pages du portail et du projet relatifs à la SF, je me suis contenté de poster un message interrogatif : [1], poli et factuel. Je n'ai rien enjoint à Yodaspirine. De sa propre initiative, il a procédé aux retraits de ses propres ajouts. Alors, pour ce cas-là aussi, je pense que Yodaspirine, avant de changer certaines choses, aurait pu lancer un débat de sa propre initiative. Comme quoi on s'y retrouve : moi, toi et les autres, commençons donc par « parler en amont ». Je dis bien : moi, toi et les autres. Tout le monde. On n'impose pas les choses abruptement : je suis tout à fait d'accord avec cela. --Éric Messel-2 (discuter) 8 juin 2019 à 00:43 (CEST)
Retour à la page d’utilisateur de « Éric Messel-2 ».