Discussion Projet:Entomologie/Quel est cet insecte ?

Autres discussions [liste]
  • Admissibilité
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Portail de qualité
  • Bon portail
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives
  • Commons
Ajouter une discussion
Portail Projet Discussion Évaluation Articles liés Suivi Arborescence Pages populaires Identification d'insectes

ou cette araignée ? ou ce mille-pattes ?

Cette page fait partie aussi du Projet:Entomologie et du Projet:Arachnologie au sein du Projet:Zoologie.

Bienvenue sur la page d'aide à l'identification des insectes, araignées et autres mille-pattes. Elle est destinée à recevoir les photos téléversées sur Commons que vous n'arrivez pas à identifier. Voir comment télécharger votre fichier sur Commons (Aide:Importer un fichier). Le but ultime étant l'inclusion de ces photos dans l'encyclopédie comme illustration d'article.

AVERTISSEMENT :

  • Nous n'identifions que les images téléversées sur Commons.
  • Wikipédia n'offre aucune garantie d'exactitude et décline toute responsabilité en cas d'erreur d'identification.
Utilisez un FORMULAIRE À COPIER/COLLER, pour rédiger clairement votre requête.
Fairytale right blue.png Fairytale right blue.png Pour commencer une nouvelle discussion cliquez ici Fairytale left blue.png Fairytale left blue.png

Note : inutile de copier/coller le formulaire si vous utilisez le lien qui précède, il est intégré automatiquement.

(Les réponses se font sur cette page. ⇒ Pensez à la mettre dans votre liste de suivi !)

Demandes d'identificationModifier

Identification des photos d'Hespérie de la Mauve / de l'AigremoineModifier

Résolu.

Bonjour,

je viens de consulter les pages relatives à ces deux espèces et je suis étonné de constater que pour l'hespérie de la mauve (et dans une moindre mesure pour son homologue), il y a plusieurs photos sur Commons, visiblement uniquement sur le terrain, avec des individus non vus en main.

Après vérification, il s'avère bien, comme cela est mentionné sur la page de l'hespérie de l'aigremoine, et comme je l'avais lu dans la littérature naturaliste, qu'il est impossible de différencier ces deux espèces en dehors d'un examen des organes génitaux.

Ma question est donc la suivante, les photos représentent-elles bien la bonne espèce ou non ? Comment savoir si les auteurs des photos ont pu vérifier ces critères (ce dont je doute fortement...).

Si cela n'est pas le cas, il va y avoir du tri à faire sur Commons et sur les pages Wikipédia...

Merci.

--Lucastristan (discuter) 1 avril 2017 à 15:54 (CEST)Reply[répondre]

Salut, ils ont probablement pu les identifier par la simple localisation géographique. Par exemple en France : carte pour malvae, du Nord du pays, et carte pour malvoides, austral. ~~
Bonjour Lucastristan, dans la Commons:Category:Pyrgus malvoides il n'y a pas de doute puisqu'il s'agit de spécimens naturalisés et identifiés par des spécialistes. C'est le cas aussi de plusieurs spécimens de la Commons:Category:Pyrgus malvae et pour le reste, comme le souligne très justement Totodu74 ci-dessus, les cartes de répartitions comme celle-ci montrent que la première espèce est présente dans très peu de pays, ce qui ne laisse que peu de zones communes où le doute existe. -- Amicalement, Salix [Converser] 2 avril 2017 à 20:33 (CEST)Reply[répondre]
Bonsoir, ok, je m'incline Émoticône, les cartes parlent d'elle même... Je me suis fait influencer par le site de sciences participatives sur lequel je rentre mes obs qui ne différencie pas les deux espèces à la saisie. --Lucastristan (discuter) 2 avril 2017 à 21:29 (CEST)Reply[répondre]

Papillon à déterminer (un de plus)Modifier

Résolu.
Phalène picotée mâle.

Lieu de photographie : Périgueux, Dordogne, France.
Date et contexte : 21 mai 2017, sur un treillis au-dessus de bruyères.
Salutations et pistes : Bonjour. Comme d'habitude, je n'ai pas trouvé à quelle espèce pouvait correspondre ce papillon. Merci d'avance pour vos réflexions.
Demandeur : Père Igor (discuter) 26 mai 2017 à 21:12 (CEST)
Reply[répondre]

Salut, celui-là est trompeur. C'est un papillon de nuit diurne ! La Phalène picotée (Ematurga atomaria), mâle au vu de ses antennes ;) bonne nuit ! Totodu74 (devesar…) 26 mai 2017 à 23:16 (CEST)Reply[répondre]
Notification Totodu74 : bonjour, et merci. Père Igor (discuter) 27 mai 2017 à 09:57 (CEST)Reply[répondre]

Petite libellule à déterminerModifier

photographie avec petite libellule inconnue

Lieu de photographie : Josselin, Morbihan, Bretagne
Date et contexte : Photographiée le 27 mai en fin d'après-midi (vers 17 h 30)
Salutations et pistes : Bonsoir, j'ai trouvé cette petite libellule dans mon jardin, étonnamment éloigné de tout point d'eau (je n'avais jamais vu de libellule là en trois ans). Je ne connais absolument rien aux espèces en la matière. D'avance merci.
Demandeur : Egyszarvúfej (heraldika,) fr -- tête de licorne.PNG Tsaag Valren () 28 mai 2017 à 22:42 (CEST)
Reply[répondre]

Espèce de papillon à déterminerModifier

Résolu.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieu de photographie : Sorges, Dordogne, France.
Date et contexte : 4 juin 2017
Salutations et pistes : Bonjour. Ces différentes photos ne représentent qu'une seule espèce de papillon, très présente sur le site. Apparemment, il n'y a pas de copyvio Émoticône, la reproduction étant autorisée. Une idée sur l'espèce ?
Demandeur : Père Igor (discuter) 7 juin 2017 à 19:08 (CEST)
Reply[répondre]

Je pense qu'il doit s'agir d'un Myrtil (Maniola jurtina), le mâle (ailes ouvertes) étant brun. Père Igor (discuter) 7 juin 2017 à 19:22 (CEST)Reply[répondre]
Coucou, tu es dans le bon : la seule confusion possible que je connais, ces papillons ont souvent les ailes refermées, est avec un Procris Coenonympha pamphilus aperçu rapidement. Mais sur de telles photos pas de doutes : la zone claire étendue et les points noirs sur le revers de l'aile postérieure ne trompent pas. Et le dessus encore moins, en effet !! Totodu74 (devesar…) 7 juin 2017 à 20:14 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour, effectivement Maniola jurtina, la femelle étant la plus grande et colorée (en haut sur les photos d'accouplement). Concernant le Procris, on peut préciser que ce dernier est très nettement plus petit, et paraît fauve clair en vol, alors que le Myrtil est brun. Émoticône --LamBoet (discuter) 7 juin 2017 à 20:53 (CEST)Reply[répondre]
Notification Totodu74 et LamBoet : merci pour la confirmation. Père Igor (discuter) 9 juin 2017 à 12:33 (CEST)Reply[répondre]

Couple de coléoptères à déterminerModifier

Résolu.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieu de photographie : Une prairie à Sorges, Dordogne, France.
Date et contexte : 4 juin 2017
Salutations et pistes : Bonjour. Après les papillons, d'autres insectes. Ce couple de coléoptères ressemble à des petits hannetons (le mâle devait mesurer moins de 1,5 cm de long). Je pense éventuellement au hanneton de la Saint Jean (Amphimallon solstitiale) mais aussi à Rhizotrogus marginipes[1]. Qu'en pensez-vous ?
Demandeur : Père Igor (discuter) 8 juin 2017 à 17:33 (CEST)
Reply[répondre]

Pour le genre, c'est tout bon : Amphimallon, avec les bords du pronotum ourlés. Après, plusieurs espèces sont présentes en France. Si A. ater et A. majalis sont exclus, par la couleur générale et/ou l'aspect de leurs élytres, ainsi probablement que A. assimile, par la couleur, je ne saurais pas départager facilement A. ochraceum et A. solstitialis. En ayant regardé un peu dans cette clé d'identification (à partir de la page 24 du pdf), la pilosité fine et longue est typique de A. solstitialis (aussi appelé A. solstitiale). Totodu74 (devesar…) 8 juin 2017 à 18:11 (CEST)Reply[répondre]
Conflit d’édition Notification Père Igor En étudiant cette galerie de Melolonthinae, je penche pour Amphimallon solstitiale. -- Amicalement, Salix [Converser] 8 juin 2017 à 18:25 (CEST)Reply[répondre]
Notification Totodu74 : bonjour. D'après cette discussion, A. ochraceum semble présent en France, malgré la limitation d'aire de répartition indiquée sur l'article en anglais. À défaut de certitude, j'indiquerais Amphimallon sp. Père Igor (discuter) 9 juin 2017 à 09:59 (CEST)Reply[répondre]
Notification Père Igor : oui, A. ochraceum est présent dans le Sud de la France, c'est pourquoi j'indiquais le lien vers la clé, qui donne le critère de la pilosité pour distinguer les deux espèces. Émoticône sourire Totodu74 (devesar…) 9 juin 2017 à 10:27 (CEST)Reply[répondre]
Notification Totodu74 et Salix : merci pour l'identification (Amphimallon solstitiale). Père Igor (discuter) 9 juin 2017 à 18:25 (CEST)Reply[répondre]

hyménoptère à déterminerModifier

DOLE (Jura - 39) 14 juin 2017 Je pense à un hyménoptère, mais de quelle espèce ?? Vue de dessus et de côté


Hyménoptère (1).jpg
Hyménoptère (2).jpg

Salutations, Olivier

Bonjour Olivier, je pense qu'il faut chercher du côté des Sphecidae. Après, je ne saurais être plus précis pour le moment... Bonne journée, Goodshort (discuter) 14 juin 2017 à 11:47 (CEST)Reply[répondre]
Peut-être Sceliphron caementarium (voir ici). Goodshort (discuter) 14 juin 2017 à 11:51 (CEST)Reply[répondre]
Très ressemblant en effet Goodshort. -- Amicalement, Salix [Converser] 14 juin 2017 à 19:11 (CEST)Reply[répondre]
Oui, Sceliphron caementarium dans une variante assez noire. Critères : tegula jaune, pétiole noire, scape jaune (fémur postérieur noir). Localisation vraisemblable : rien sur INPN mais identifié à côté dans le Doubs (25) et l'Ain [2]. -- Irønie (discuter) 2 août 2017 à 15:50 (CEST)Reply[répondre]

Libellule bleue à déterminerModifier

Photographie d'une libellule inconnue

Lieu de photographie : Hauts-de-Seine
Date et contexte : Le 19 juin 2017 vers midi.
Salutations et pistes : Bonjour, j'ai vu aujourd'hui dans mon jardin cette libellule bleue. Malgré ma rapidité pour prendre mon appareil, je n'ai pu faire que cette photo.
Demandeur : Bastenbas (Discuter) 19 juin 2017 à 12:39 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour, je pense qu'il s'agit d'un mâle de Caloptéryx vierge (Calopteryx virgo). Pmau (discuter) 19 juin 2017 à 15:49 (CEST)Reply[répondre]
C'est vrai que ça ressemble beaucoup. Merci Notification Pmau. Bastenbas (Discuter) 19 juin 2017 à 16:07 (CEST)Reply[répondre]
Je pense qu'il s'agit plutot d'un mâle de Caloptéryx splendide (Calopteryx splendens) - la tache est plus petite et n'atteint pas l'apex de l'aile. --ABesheva (discuter) 19 juin 2019 à 23:45 (CEST)Reply[répondre]

Libellule aveyronnaise déterminerModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Rodez, Aveyron, France, sur les bords de l'Aveyron, vers 520 mètres d'altitude.
Date et contexte : 22 juin 2017.
Salutations et pistes : Bonjour. Alors que je prenais des photos du pont de La Guioule-sous-Rodez, j'ai vu cette libellule se poser à côté de moi et j'en a profité pour lui tirer le portrait. Connaissez-vous son espèce ? Merci d'avance.
Demandeur : Père Igor (discuter) 13 juillet 2017 à 22:41 (CEST)
Reply[répondre]

Onychogomphus forcipatus ou bien sa sous-espèce méditerrannéenne Onychogomphus forcipatus unguiculatus. Espèce proche de Onychogomphus uncatus. Les cercoïdes recourbés en forme de crochet caractérise le genre Onychogomphus. O. forcipatus partout en France. Répartition O. forcipatus unguiculatus : remonte jusqu'à Lozère/Cantal, donc ça semble ok pour Aveyron. Critères différentiation  : ton specimen a la tâche jaune vertex, collier jaune non coupé, ligne noire en coude, bande noire non confluente. Rapidement, ça colle pour O. f. unguiculatus (élimine O. uncatus). J'ai pas regardé la distinction entre forcipatus et forcipatus unguicaltus (là?).
Si ton specimen est de la sous-espèce, t'as un gage : créer l'article ! ;-) -- Irønie (discuter) 3 août 2017 à 09:12 (CEST)Reply[répondre]
Notification Irønie : bonjour. L'identification d'un Onychogomphus forcipatus mâle me semble suffisante, sans aller jusqu'à la sous-espèce qui me parait moins évidente. Sur commons, il y a juste la Category:Onychogomphus forcipatus, sans distinction de sous-espèces. Merci. Père Igor (discuter) 3 août 2017 à 12:29 (CEST)Reply[répondre]

À la chasse aux papillons...Modifier

Bonjour,

qui peut me dire les noms de ces papillons très communs sans doute Lieu de photographie : Aroffe ou Gémonville, limite des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle

et cette série, sur une grosse touffe de fleurs (si quelqu'un sait aussi le nom des fleurs... Émoticône)

Merci beaucoup ! Musicaline [Wi ?] 15 juillet 2017 à 11:51 (CEST)Reply[répondre]

Bon ben, y a Toto qui a tout trouvé et mis les catégories qui vont bien directement sur Commons. Merci à lui ! Musicaline [Wi ?] 15 juillet 2017 à 12:12 (CEST)Reply[répondre]

Espèce de chenille à déterminerModifier

chenille à identifier
chenille à identifier
chenille à identifier

Lieu de photographie : Altenbach
Date et contexte : Le samedi 08 juillet 2017 en début d'après midi dans l'herbe sous un tilleul, grand soleil un peu plus de 30°C
Salutations et pistes :
Bonjour,

Pourriez-vous me dire à quelle espéce de chenille il s'agit ?

Merci.

Demandeur : 194.250.98.243 (discuter) 17 juillet 2017 à 14:28 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour, et merci pour les photographies. Il s'agit d'une chenille de Sphinx… du tilleul (Mimas tiliae) ! Émoticône sourire Bonne journée, Totodu74 (devesar…) 17 juillet 2017 à 14:53 (CEST)
Reply[répondre]
Merci pour la réponse rapide, je me doutais que ça avait un lien avec le tilleul.
Et de rien pour les images, je ne suis pas très doué avec commons alors si quelqu'un sait les ranger dans la bonne catégorie ces photos peuvent peut-être servir.
194.250.98.243 (discuter) 17 juillet 2017 à 15:14 (CEST)Reply[répondre]
Tout-à-fait, je les ai catégorisé dans la catégorie Mimas tiliae (caterpillar), où elles complètent avantageusement l'aperçu de la variabilité que la chenille peut avoir selon le stade (et l'individu). Totodu74 (devesar…) 17 juillet 2017 à 15:19 (CEST)Reply[répondre]
Merci pour la catégorisaton, me reste plus qu'à comprendre la procédure de renommage.194.250.98.243 (discuter) 18 juillet 2017 à 09:04 (CEST)Reply[répondre]

Chenille à déterminerModifier

Une chenille velue :)

Lieu de photographie : Saint-Aubin-du-Cormier, Ille-et-Vilaine
Date et contexte : 6 août 2017, en fin d'après-midi
Salutations et pistes : Bonjour, je viens de photographier cette chenille lors d'une randonnée. Elle se trouvait sur de l'herbe rase, près d'un champ. Quelqu'un aurait-il une idée de l'espèce à laquelle elle appartient ?
Demandeur : Abujoy (discuter) 6 août 2017 à 19:36 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour, cela ressemble fort à l'Anneau du diable (voir aussi ici) --LamBoet (discuter) 7 août 2017 à 04:45 (CEST)Reply[répondre]
Et bien merci pour ta prompte réponse ! --Abujoy (discuter) 7 août 2017 à 10:01 (CEST)Reply[répondre]

Odonate à déterminerModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Étangs du Château de Comper
Date et contexte : 06/07/17, pendant une sortie photo dans la zone marécageuse de ces étangs
Salutations et pistes : Bonjour, je pense qu'il s'agit d'un sympetrum rouge sang, mais sans certitude. Merci d'avance pour votre aide !
Demandeur : Egyszarvúfej (heraldika,) fr -- tête de licorne.PNG Tsaag Valren () 7 août 2017 à 09:29 (CEST)
Reply[répondre]

Les sympetrums c'est difficile.
D'après clé [3] : Ailes sans bande sombre (juste tâche jaune à la base post.) -> pattes noires (bleuté = effet irisé à travers ailes?) d'après autres photos Comper -> thorax à fines sutures noires + abdomen très rouge (=mâle mature) -> nervation grossière des ailes (?) (≠ S. depressiusculum) + traits noirs médians sur le dessus des segments 8 et 9 ici + ptérostigma brun rougeâtre + abdomen mâle nettement rétréci au niveau des segments 3 et 4 + Bretagne (depressiusculum absent). => S. sanguineum
En vérifiant, à cause de cette histoire de pattes toutes noires (mais apparaissant bleutée à travers ailes) :
  • tâche jaune base aile aile post. => ni S. meridionalis, ni S. striolatum
  • tâche jaune aile post peu étendue et abdomen élargi au bout => pas S. flaveolum
  • ptérostigma brun rougeâtre => élimine S. fonscolombei et autres
Donc Sympetrum sanguineum mâle mature
-- Irønie (discuter) 17 août 2017 à 21:45 (CEST) pas spécialisteReply[répondre]
Merci beaucoup Notification Irønie ! --Egyszarvúfej (heraldika,) fr -- tête de licorne.PNG Tsaag Valren () 23 août 2017 à 12:09 (CEST)Reply[répondre]

Papillons aveyronnais à déterminerModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Aveyron, France.
Date et contexte : 18 juin 2017
Salutations et pistes : Bonjour. J'ai rencontré ces deux papillons lors de mes vacances en Aveyron. Comme d'habitude, je n'ai aucune idée sur leurs espèces. Les connaissez-vous ? Merci d'avance.
Demandeur : Père Igor (discuter) 26 août 2017 à 16:06 (CEST)
Reply[répondre]

Salut, c'est un papillon du genre Hipparchia. Il y a plusieurs espèces en France et elles sont notablement connues pour leur difficulté à être identifié sans étude des genitalias... en tout cas pas sur photo. (Smiley: triste) Totodu74 (devesar…) 26 août 2017 à 16:43 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour, le milieu pourrait donner une indication. En France, d'après la photo 1, c'est plutôt entre Hipparchia fagi, Hipparchia genava et Hipparchia hermione. Pmau (discuter) 26 août 2017 à 19:55 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour. Le premier papillon est Brintesia circe, reconnaissable à 2e petite bande blanche dans la zone basale. Le second est Hipparchia semele, qui, en France, ne nécessite pas d'étude des pièces génitales. --LamBoet (discuter) 26 août 2017 à 20:33 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet :merci pour les identifications. Père Igor (discuter) 12 septembre 2017 à 19:20 (CEST)Reply[répondre]

Papillon des cavernes ?Modifier

Résolu.
bébête pas très vivace
le même un peu plus gros

Lieu de photographie : Dans la grotte des Puits à Pierre-la-Treiche en Meurthe-et-Moselle
Date et contexte : Hier, pas très loin de l'entrée, mais dans un coin sombre. N'a pas moufté (ni bougé, il était peut-être mort) malgré le flash de l'appareil photo.
Salutations et pistes : Bonjour, y a plein de bestioles dans ces grottes, heureusement qu'on ne les voit pas trop dans le noir, ça dissuaderait de rentrer. Émoticône NB, sur la photo du haut, il y a l'air d'y avoir une araignée (à gauche), mais c'est pas très clair (pour moi). En tout cas, il y a des pattes d'insecte éparpillées partout, le criminel n'est sûrement pas loin !
Demandeur : Musicaline [Wi ?] 27 août 2017 à 17:05 (CEST)
Reply[répondre]

Ce sont des maures (Mormo maura), il peut y en avoir des dizaines et des centaines qui se regroupent dans des abris du genre (grottes, tunnnels). S'il y a des ailes éparpillées en plus des pattes, ça peut aussi être des chauves-souris qui ont aussi fait un festin Émoticône sourire Totodu74 (devesar…) 27 août 2017 à 20:38 (CEST)Reply[répondre]
Merci Toto ! J'aurais bien voulu voir des chauves-souris, je les trouve beaucoup plus sympathiques que les araignées. Il y en a qui passent au raz de mon balcon à la tombée de la nuit, mais c'est galère pour les prendre en photo... Émoticône sourire Bonne soirée. Musicaline [Wi ?] 27 août 2017 à 21:17 (CEST)Reply[répondre]

Espèces de papillons à déterminerModifier

Résolu.
Papillon1a.jpg
Papillon4a.jpg

Lieu de photographie :Parc naturel régional des Ardennes au bord de la rivière Semois à proximité de la localité Les Hautes-Rivières
Date et contexte :16 août 2017, temps ensoleillé, bord de rivière flanc de coteau
Salutations et pistes : Bonjour, qui pourrait m'aider pour classer et catégoriser ces deux types de papillons? Merci d'avance
Demandeur : Adri08 (discuter) 4 septembre 2017 à 20:40 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour, la photo où ils sont deux, ce doit être des Tabac d'Espagne mais j'ai du mal à distinguer les mâles des femelles. Cordialement. Musicaline [Wi ?] 4 septembre 2017 à 21:39 (CEST)Reply[répondre]
Ah, si l'autre ça pourrait être une écaille chinée. Musicaline [Wi ?] 4 septembre 2017 à 21:44 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour, c'est bien ça, et les tabacs sont des mâles : on voit bien leurs 4 stries androconiales sur l'aile antérieure. --LamBoet (discuter) 4 septembre 2017 à 21:57 (CEST)Reply[répondre]
Merci beaucoup. De magnifiques espèces, cela fait plaisir d'en trouver à cet endroit...Adri08 (discuter) 4 septembre 2017 à 22:08 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet : Merci pour le distingo mâle/femelle (je n'avais pas lu la description jusqu'au bout dans l'article, (Smiley oups), m'étais contentée des photos), maintenant, je saurai les reconnaître, du moins vus du dessus, parce que juste avec les différences de coloris, c'est pas évident. Par la même occasion, j'ai cherché le sens du mot androconial dans un bon dictionnaire sur gogol, j'ignorais complètement que certaines écailles des papillons mâles servaient à attirer les femelles ! On en apprend tous les jours, c'est extra Émoticône sourire. Bonne journée. Musicaline [Wi ?] 5 septembre 2017 à 08:43 (CEST)Reply[répondre]

Un asticot trouvé par un ami dans des céréalesModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Chez un ami
Date et contexte : Aujourd'hui (13/09/17)
Salutations et pistes : Bonjour, mon ami a trouvé cet asticot (si c'est vraiment un asticot) dans son paquet de céréales. Je sais que la photo est de très mauvaise qualité, mais quelqu'un aurait-il une idée de ce que ça peut être ? Il pense à une larve de mite. Merci !
Demandeur : charon25 (discuter) 13 septembre 2017 à 19:09 (CEST)
Reply[répondre]

Notification Charon25 Dans les céréales, il y a des chances en effet que ce soit une larve de mite alimentaire ou pyrale de la farine (Ephestia kuehniella). -- Amicalement, Salix [Converser] 13 septembre 2017 à 19:33 (CEST)Reply[répondre]
Ok merci :D --charon25 (discuter) 13 septembre 2017 à 20:34 (CEST)Reply[répondre]

Araignée au plafondModifier

Résolu.


Lieu de photographie : Périgueux, Dordogne, France.
Date et contexte : 6 septembre 2017
Salutations et pistes : Bonjour. D'abord repérée et flashée au plafond, je l'ai ensuite fait descendre sur un plumeau coloré, avant de la transférer à l'extérieur. Aucune idée de l'espèce. Pattes étendues, elle mesurait 5 à 6 cm de long. Quelqu'un la reconnait ? Merci d'avance.
Demandeur : Père Igor (discuter) 19 septembre 2017 à 12:05 (CEST)
Reply[répondre]

Probablement Tegenaria domestica mais je ne suis pas spécialiste.--pixeltoo (discuter) 19 septembre 2017 à 12:11 (CEST)Reply[répondre]
Notification Pixeltoo : bonjour. Les dessins très particuliers sur son thorax et son abdomen n'ont pas l'air de correspondre. Père Igor (discuter) 19 septembre 2017 à 12:37 (CEST)Reply[répondre]
J'étais justement en train de me dire que l'aspect faisait plutôt penser à une Lycosidae ou peut-être, à voir l'implantation des pattes sur le thorax en forme de lentille, une araignée banane Émoticône. -- Amicalement, Salix [Converser] 19 septembre 2017 à 12:51 (CEST)Reply[répondre]
Notification pixeltoo et Salix : bonjour. En regardant la télé ce soir (émission E=M6), j'ai entendu parler d'une zoropse qui ressemblait à ma bestiole. Le dessin très particulier du thorax et de l'abdomen me laisse à penser que c'est probablement la bonne espèce. Père Igor (discuter) 1 octobre 2017 à 21:52 (CEST)Reply[répondre]
En effet il y a comme un air de ressemblance avec Zoropsis spinimana --Christian Ferrer (discuter) 1 octobre 2017 à 22:39 (CEST)Reply[répondre]
C'est plus convainquant en effet. Ce livre indique que ce sont des fausses "araignées-loup" (Lycosidae) et que l'on peut les confondre aussi avec des tégénaires en vadrouille (Agelenidae). Une grande taille, la disposition des yeux et le motif les en distingue. --Amicalement, Salix [Converser] 2 octobre 2017 à 12:47 (CEST)Reply[répondre]
Notification Christian Ferrer : merci pour la confirmation. Identification résolue. Père Igor (discuter) 2 octobre 2017 à 16:02 (CEST)Reply[répondre]

crevette de la nuit à déterminerModifier

Résolu.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieu de photographie :Pyrénées atlantiques, chez moi à l'intérieur[...]
Date et contexte : [...]
Salutations et pistes : Bonjour,ce soir animal nocturne qui se balade. ça ressemble à une crevette sur patte et grise( une crevette avec des antennes et un corps bombé. Une crevette sur terre.
Demandeur : --Vatadoshu (discuter) 7 octobre 2017 à 00:23 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour. Ça ressemble à un poisson d'argent. Père Igor (discuter) 7 octobre 2017 à 09:47 (CEST)Reply[répondre]
Il s'agit d'un groupe très proche des zygentomes (poissons d'argent), les archéognathes. L'article donne deux familles, les Machilidae et les Meinertellidae. Je ne sais pas s'il existe des clefs d'identification pour ces bêtes, mais de mémoire (j'avais essayé d'en identifier de mon côté et sollicité des collègues entomologues) il fallait s'armer de patience pour creuser la littérature européenne (sans version synthétique et pour bonne part en allemand), regarder le détail de la structure des écailles, etc. et j'avais laissé tomber. Je mettrais quand même un petit billet sur Trigoniophthalmus alternatus, par exemple vu sur ce fil de forum. Totodu74 (devesar…) 7 octobre 2017 à 11:11 (CEST)Reply[répondre]
Père Igor Totodu74
(C'est curieux je suis assez loin de la mer, à plus de 1 h 30. C'est une petite bête perdue. alors. Mais bon ça ressemble beaucoup effectivement.
Du coup sur common je met dans le descriptif "Archaeognatha, c'est bien ça? Le petit billet dont tu parle (j'ai pas très bien compirs, je devrai ajouter en plus dans le descriptif common "Trigoniophthalmus alternatus" avec un point d'interogation? ou non ce n'est pas ce que tu a voulu dire?. Effectivement ça se déplacait en sautant (assez difficile à photographier).
PS: Si je le revoit je le met dehors?
--Vatadoshu (discuter) 7 octobre 2017 à 12:51 (CEST)Reply[répondre]
Ça n'a rien à voir avec une crevette (même si l'aspect bombé peut faire penser à ces crustacés, et qu'à en juger File:Drôle de crevette.JPG tu n'es pas la seule à faire le rapprochement) : tu peux être aussi loin de la mer que tu veux, les machilides sont des insectes terrestres. Pour le « petit billet », je voulais parler d'argent : c'était une figure de style pour dire que Trigoniophthalmus alternatus, je le sentais bien sans en être assez convaincu pour parier une grosse somme.
Pour Commons, je te suggère de placer tes photos dans la [[Category:Unidentified Machilidae]] et de mettre dans le descriptif « Machilidae sp., peut-être Trigoniophthalmus alternatus. Pyrénées atlantiques, octobre 2017 ».
C'est totalement inoffensif comme bestiole, tu peux le mettre dehors s'il traîne dans la chambre ou le laisser tranquille s'il est dans la cave Émoticône sourire. Totodu74 (devesar…) 7 octobre 2017 à 12:59 (CEST)Reply[répondre]
Totodu74 je te remercie d'avoir fait les changements commons. ok pour la figure de style. Je parlais de la mer parceque sur l'article Archaeognatha ils disent qu'ils se nourrissent d'algues rejetées par la mer et du coup je me suis dit qu'il était perdu. Si je le vois je le mettrai dehors, ya rien à manger dans mon studio, il va mourrir. (j'ai pas de cave).
il est assez curieux que cette page https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dr%C3%B4le_de_crevette.JPG que tu m'a donné le lien, il n'y a pas d'historique. C'est bizarre.
Dans tous les cas merci. --Vatadoshu (discuter) 8 octobre 2017 à 16:17 (CEST)Reply[répondre]
Pour l'alimentation, j'ai modifié l'article : si les espèces côtières se nourrissent d'algues, ce n'est en rien une généralité. Pour l'image, la version sur WP:fr n'est qu'une « version miroir » du fichier original déposé sur sur Commons : c'est pour ça que la page n'a pas d'historique. Bonne continuation, Totodu74 (devesar…) 8 octobre 2017 à 17:07 (CEST)Reply[répondre]

Insecte à déterminéModifier

Résolu.
Insect no-identifié

Salut, j'ai pris cet insecte en Guyane, plus précisément à Saint-Laurent-du-Maroni dans les environs de l'année 2013. Le fruit derrière est une pomme cajou. P.S: Il existe un très, très grand nombre d'espèce d'insecte en Guyane alors bonne chance et merci. ;) Yhaou (discuter) 9 octobre 2017 à 19:52 (CEST)Reply[répondre]

Notification Yhaou : Il s'agit probablement du coléoptère Trachyderes succinctus, présent en Guyane et aux Antilles. Cette fiche de l'INPN est bien renseignée. Cordialement, — Arcyon (Causons z'en) 9 octobre 2017 à 19:58 (CEST)Reply[répondre]

Merci. Si quelqu'un pouvait renommer le fichier sur Commons svp. Merci Yhaou (discuter) 9 octobre 2017 à 20:03 (CEST)Reply[répondre]

✔️ Fait Notification Yhaou. Bien vu Arcyon37 Émoticône. --Amicalement, Salix [Converser] 9 octobre 2017 à 22:45 (CEST)Reply[répondre]

Butineurs à déterminerModifier

Des insectes à hélitre rayée

Lieu de photographie : Météorite d'Hoba en Namibie
Date et contexte : En novembre 2017, sur un arbre en fleurs (type exotique)
Salutations et pistes : Bonjour, je suis en train de trier des photographies d'Afrique. Nous sommes tombés sur ces étranges insectes rayés, assez gros (environ 3 cm de long) qui butinaient des arbres exotiques (type dracaena ou palmier). Lorsqu'ils volaient, il y avait un petit point rouge/orange en partie inférieure de l'abdomen, qui lui était noir (désolée, pas de photos jolies...). Auriez-vous des idées pour ce joli insecte ?
Demandeur : Abujoy (discuter) 10 janvier 2018 à 21:33 (CET)
Reply[répondre]

Après une rapide recherche (à base de "black and yellow beetle namibia"), il pourrait s'agir des genres Mylabris ou Hycleus (le second semble avoir été splité depuis l'autre, et Mylabris serait absent d'Afrique), assez proches de nos Meloe, coléoptères communs aux gros abdomens. Pour l'espèce, ça risque d'être plus compliqué Émoticône sourire Totodu74 (devesar…) 10 janvier 2018 à 21:39 (CET)Reply[répondre]
Oui, tu as raison. Je trouve qu'ils ressemblent beaucoup à Hycleus oculatus, en tout cas en comparant avec ces photographies : et . Qu'est-ce que tu en penses ? ---Abujoy (discuter) 10 janvier 2018 à 22:24 (CET)Reply[répondre]
Tout-à-fait, je suis aussi tombé sur ces photos. Le problème est que je ne sais pas quelles connaissances ont ceux qui les ont identifiés de cette façon, et qu'il y a possiblement d'autres espèces proches ressemblantes (avec les insectes, et notamment les coléos je suis toujours méfiant). Totodu74 (devesar…) 11 janvier 2018 à 13:52 (CET)Reply[répondre]

Insecte à déterminerModifier

Papillon inconnu pris à St Laurent-du-Maroni.

Lieu de photographie : St Laurent-du Maroni, Guyane
Date et contexte : 2014
Salutations et pistes : Bonjour, petit insecte trouvé en Guyane. Si quelqu'un pourrait l'identifier, ce serait sympa.
Demandeur : Yhaou (discuter) 11 janvier 2018 à 12:02 (CET)
Reply[répondre]

Salut Yhaou, si c'est un papillon moi je suis le pape ! C'est un insecte proche des « punaises », un hémiptère, et plus précisément un fulgoride. Ça ressemble fortement à Lystra lanata, mais je ne sais pas s'il y a risque de confusion avec d'autres espèces proches. Totodu74 (devesar…) 11 janvier 2018 à 13:50 (CET)Reply[répondre]

Salut Totodu74 et désolé de mon erreur assez grossière (Smiley oups). Merci pour le tuyau et pourrais-tu renommer l'image? Merci Yhaou (discuter) 11 janvier 2018 à 16:13 (CET)Reply[répondre]

Il n'y a aucune honte, c'est vraiment pas les bestioles qu'on a l'habitude de voir tous les jours, et certains papillons peuvent vriment avoir des formes surprenantes (un exemple). J'ai renommé le fichier. Totodu74 (devesar…) 11 janvier 2018 à 16:20 (CET)Reply[répondre]

Merci Yhaou (discuter) 11 janvier 2018 à 16:23 (CET)Reply[répondre]

Et cette photo (merci à son auteur pour le partage) n'aurait-elle pas au passage également immortalisé un splendide champignon entomopathogène (l'un des presqu'innombrables Cordyceps ou autre choses ?)--Lamiot (discuter) 3 mars 2020 à 21:38 (CET)Reply[répondre]

Mante religieuse ? africaineModifier

Lieu de photographie : Bostwana. Delta de l'Okavango
Date et contexte : novembre 2017. La nuit à côté d'une lumière artificielle.
Salutations et pistes : Bonjour, atelier triage de photographies après un voyage en Afrique. Voici un insecte mystérieux, qui me fait penser à une mante religieuse. Elle mesurait sept à dix centimètres de long, était attirée par de la lumière artificielle et avait une couleur légèrement rosé qui ne se voit pas bien sur les photos.
Y aurait-il un entomologiste pour m'éclairer ?
Demandeur : Abujoy (discuter) 28 janvier 2018 à 18:41 (CET)
Reply[répondre]

Bonsoir Abujoy, cela ressemble beaucoup à un mâle Phyllocrania paradoxa (voir par exemple ici), mais peut-être y a-t-il des confusions possibles avec d'autres mantes. --Amicalement, Salix [Converser] 28 janvier 2018 à 20:54 (CET)Reply[répondre]
Il y ressemble vraiment beaucoup en effet. En tout cas, les excroissances sur les pattes et la grosse croix sur l'abdomen sont particulièrement ressemblantes !Abujoy (discuter) 28 janvier 2018 à 21:12 (CET)Reply[répondre]

Petit papillon de nuit en hiverModifier

Ventre de la bête

Bonjour,

Besoin de vos lumières pour identifier un petit papillon (environ 2 cm) sur une vitre avant-hier soir à Nancy, sans doute attiré par la lueur électrique. Genre Idaea ? Si oui, quelle espèce ? Ça reste vivant en hiver, c'te bête là ? De quoi ça se nourrit, alors ? Oui, mes carreaux sont sales...

Demandeur : Musicaline [Wi ?] 18 février 2018 à 10:46 (CET)
Reply[répondre]

Salut, peu d'espèces de papillons de nuit passent l'hiver sous la forme d'imago actif (seuls une fraction de papillons de jours aussi, d'ailleurs), mais certaines espèces sont typiquement précoces, comme la Phalène velue (Phigalia pilosaria), les orrhodies du genre Conistra, etc. Tu pourras trouver quelques infos sur ce site. En l'occurrence, je pense que ton papillon est une Hibernie hâtive (Agriopis marginaria), bien qu'une vue du dessus aurait été fort utile (et plus conventionnelle). C'est un mâle, et en cherchant des photos de femelle tu verras à quel point c'est facile de le dire. Émoticône Totodu74 (devesar…) 18 février 2018 à 12:09 (CET)Reply[répondre]
Merci Toto, tu es mon filet à papillons de science entomologique ! Une vue non conventionnelle pour une espèce de papillon non conventionnelle (actif en hiver, on n'a pas idée !), ça va pas mal.
Et en effet, monsieur et madame ne se ressemblent pas du tout

En plus, il semble que seule la chenille mange, pas l'imago (paragraphe « Cycle biologique » sur le site que tu indiques). Ils ne savent pas ce qu'ils ratent ! Émoticône Musicaline [Wi ?] 18 février 2018 à 17:02 (CET)Reply[répondre]
Hé oui, seul le stade de chenille « sert » à manger, mais le stade adulte « sert » à d'autre types d'occupations qu'on peut juger tout aussi agréables (bien que peu comparables), et typiques des soirées aux alentours du 14 février ! Émoticône Totodu74 (devesar…) 18 février 2018 à 22:18 (CET)Reply[répondre]
Émoticône ! Oui, mais nous, « manger », c'est un plaisir « en plus » ! Après, peut-être qu'on rate autre chose... Ah ! la suavité des phéromones perçues à un kilomètre à la ronde qui vous attire comme l'aimant attire la limaille de fer ! Émoticône Musicaline [Wi ?] 19 février 2018 à 08:20 (CET)Reply[répondre]

betes blanches à déterminerModifier

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Lieu de photographie : à l'intérieur chez moi.
Date et contexte : 2 mars 2018
Salutations et pistes : Bonjour, peut être pourrez vous m'aider. Je crois que la plante est un laurier. Mais je n'en suis pas certaine. Dehors la plante était nickel et là elle s'est remplie de trucs blanc. Il y a des insectes ailés (pucerons?) et des dépots blancs. Savez vous ces quoi ces trucs. ça provoque le tortillement des nouvelles feuilles.
Merci
Demandeur : --Vatadoshu (discuter) 2 mars 2018 à 19:26 (CET)
Reply[répondre]

Bonjour Vatadoshu, ça ne serait pas des psylles ? Et sur un laurier la Psylle du laurier semble une bonne piste Émoticône. --Amicalement, Salix [Converser] 2 mars 2018 à 19:52 (CET)Reply[répondre]
ouaip super, merci Salix. je vais catégoriser les images avec ça. Par contre je trouve bizarre que dehors, la plante n'avait aucun souci, c'est depuis que je l'ai rentrée à l'intérieur.
je lis sur l'article "Vers le mois de mai, les femelles pondent leurs œufs". je suppose que la température ambiante de mon appart est propice à leur établissement. Je vais remettre la plante dehors^^
----Vatadoshu (discuter) 2 mars 2018 à 20:19 (CET)Reply[répondre]
Y a t-il un moyen pour savoir si c'est un laurier sauce? (je l'ai récupéré) ----Vatadoshu (discuter) 2 mars 2018 à 20:22 (CET)Reply[répondre]
Notification Vatadoshu Faire une soupe Tire la langue ? Non, je rigole. Si tu froisses une feuille entre tes doigts, l'odeur de "bouquet garni" est assez typique en principe. --Amicalement, Salix [Converser] 2 mars 2018 à 20:34 (CET)Reply[répondre]
Salix Ok merci. ----Vatadoshu (discuter) 4 mars 2018 à 11:47 (CET)Reply[répondre]

Quelle est cette cigale inconnue ?Modifier

Résolu.

Lieu de photographie : [St-Laurent du Maroni, Guyane]
Date et contexte : [2014]
Salutations et indices : Hello, cette cigale (enfin je pense, mais je ne suis pas un entomologiste Émoticône) dont je ne connais pas le nom mérite d'être nommée non? Merci
Demandeur : Yhaou (discuter) 7 mars 2018 à 20:19 (CET)Reply[répondre]

Bonsoir Yhaou, Fidicina mannifera, genre Fidicina, semble être une bonne piste. Je ne suis pas spécialiste, mais, si ce n'est elle, on n'est pas loin. -- Amicalement, Salix [Converser] 7 mars 2018 à 22:00 (CET)Reply[répondre]

En effet ca y ressemble. Je vais voir si les autres cigales présente en Guyane peuvent correspondre. Et merci encore. Yhaou (discuter) 8 mars 2018 à 08:04 (CET)Reply[répondre]

Notification Salix : J'ai fait le tour et c'est bien Fidicina mannifera qui correspond le mieux. Yhaou (discuter) 8 mars 2018 à 10:31 (CET)Reply[répondre]

deux lépidoptères inconnusModifier

Résolu.

Bonjour, ces deux papillons apparaissent dans la section Ailes de l'article Lépidoptère mais leur identité est inconnue. Ils seraient d'origine camerounaise. Quelqu'un les connait? Merci! Silk666 (discuter) 14 mars 2018 à 14:48 (CET)Reply[répondre]

Salut Silk666, le premier de ces deux nymphalidés fait penser au genre Acraea (par exemple assez proche de certaines photos de A. pharsalus trouvées sur le net), mais c'est apparemment un taxon poubelle et les ressources biblios fiables pour la faune exotique c'est souvent rock'n roll. Pour le second, je chercherais du côté des Cymothoe (voir C. caenis par exemple). Cordialement, Totodu74 (devesar…) 14 mars 2018 à 16:02 (CET)Reply[répondre]

Salut @Totodu74, Si je me fie aux planches ci-dessous, tes IDs semblent exactes. J'ai procédé aux catégorisations nécessaires. Merci, et au plaisir! Silk666 (discuter) 27 mars 2018 à 03:41 (CEST)Reply[répondre]

Arthropode à déterminerModifier

Lieu de photographie : Jardin dans la Drôme
Date et contexte : 8 avril 2018
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai trouvé cette bestiole dans le bac à compost. J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’un lithobie à pinces en train de muer, mais je n’en sais trop rien… le brillant de la cuirasse et les pinces devant font bien penser au lithobie, mais il y a tellement d’invertébrés que je ne connais pas… J’ai pensé qu’une photo pourrait éventuellement être intéressante pour Wikipédia et ses projets sœurs.
Demandeur : Eiku (discuter) 8 avril 2018 à 23:21 (CEST)
Reply[répondre]

Salut, c'est une larve de taupin (famille des Elateridae), j'essaie de demander l'expertise à un connaisseur dans la semaine, mais si quelqu'un d'autre arrive à donner un nom avant, tant mieux. Émoticône sourire Totodu74 (devesar…) 8 avril 2018 à 23:29 (CEST)Reply[répondre]
Re Eiku, d'après un collègue qui s'y connait bien c'est bien un Elateridae, mais pas possible d'identifier celle-là de façon sûre. Ce pourrait être Ampedus comme d'autres groupes ressemblants (tu peux googler "ampedus larva" dans Google images pour voir que c'est bien ressemblant). L'identification des larves peut se faire mais à la binoculaire, en regardant les urogomphes sur le dernier segment abdominal. Ça restera donc Elateridae sp. Émoticône Cordialement, Totodu74 (devesar…) 10 avril 2018 à 13:45 (CEST)Reply[répondre]
Merci Toto ! Si jamais je recroise une larve de ce genre, j’essayerai de me souvenir de son nom (par contre, n’ayant pas de matériel optique et trop peu de patience pour l’observation minutieuse, il y a peu de chance que j’apporte une photo des urgomphes). Eiku (discuter) 11 avril 2018 à 23:43 (CEST)Reply[répondre]

Coléoptère amateur de févier à déterminerModifier

Lieu de photographie : Maison dans la Drôme
Date et contexte : 17 février 2018, après la découverte de deux de ces insectes dans un petit récipient qui contenait des graines de Gleditsia triacanthos et de caroubier (sauf erreur de ma part sur ce dernier)
Salutations et pistes : Bonjour, je serais curieux de connaître le nom de ces petits insectes qui ont l’air de pondre dans les caroubiers (le récipient dont ils sont sortis était fermé hermétiquement). Je ne suis pas sûr à 100% pour l’identification des graines de caroubier (par contre, les bébêtes n’ont pas touché aux graines de févier d’Amérique, qui, elles, sont bien identifiées). À l’ouverture du récipient s’est dégagé une odeur désagréable qui m’a fait penser à une fermentation. Si c’est utile pour l’identification ou intéressant pour le projet, j’ai aussi une photo du ventre, mais elle n’est pas de très bonne qualité.
Demandeur : Eiku (discuter) 9 avril 2018 à 00:26 (CEST)
Reply[répondre]

Salut Eiku, c'est une bruche (sous-famille des Bruchinae), mais je ne connais pas plus ce groupe que ça. L'espèce « commune » semble être Bruchus pisorum, mais je n'y mettrais rien à couper. Totodu74 (devesar…) 9 avril 2018 à 00:30 (CEST)Reply[répondre]
Super, merci pour la sous-famille, c’est déjà super d’arriver à l’identifier si vite ! Eiku (discuter) 9 avril 2018 à 00:38 (CEST)Reply[répondre]
J’ai fini par comprendre que mes supposées graines de caroubier sont en fait, comme les autres, des graines de févier d’Amérique (malgré la grande différence de dureté, de brillance et de couleur entre elles). Partant de là, une recherche Google m’oriente vers Megabruchidius dorsalis ou Megabruchidius tonkineus, si j’en crois ce PDF de l’université de Strasbourg (en cache Google car je n’arrive pas à accéder au fichier original). Eiku (discuter) 12 avril 2018 à 00:10 (CEST)Reply[répondre]

Laothoe populi à confirmerModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Romans-Sur-Isère (Drôme)
Date et contexte : Trouvé lundi sur un morceau d’écorce tombé d’un vieux peuplier en bordure de l’Isère (le vent était assez violent). Le papillon s’est laissé transporter sans rechigner.
Salutations et pistes : Bonjour, voilà un papillon que je soupçonne fort d’être un sphinx du peuplier (d’abord parce qu’il ressemble un peu aux photos, ensuite parce qu’il est, selon toute vraisemblance, tombé d’un peuplier avec son morceau d’écorce. Par contre, je ne suis pas assez calé pour dire si ma déduction est correcte, et encore moins pour savoir si c’est un mâle ou une femelle.
Demandeur : Eiku (discuter) 8 mai 2018 à 20:16 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour Eiku, c'est bien cette espèce, et vu la forme de son abdomen, c'est une femelle. A+ --LamBoet (discuter) 18 mai 2018 à 09:47 (CEST)Reply[répondre]

Quel est ce papillon ?Modifier

Résolu.
Le vent l’a emporté …

Lieu de photographie : Chemin de Notre Dame du Bon Secours, Forêt de Fontainebleau.
Date et contexte : 2018-05-16, Il ventait et la température avoisinait les 18°C.
Salutations et pistes : Bonjour,
Il ne s’est guère laissé approcher, ou plus certainement il s’est posé trop bas pour mes vieux os! Mais l’appareil photo a fait le job, reste à lui donner une famille. J’ai pensé d’abord à une Mélitée orangée, mais le bas des ailes me ferait plutôt penser à un Nacré, disons moyen pour ne fâcher personne !
J'aurais du penser au prélèvement d'A.D.N. Désolé!...
Qui saura éclairer ma lanterne ?
Demandeur : Daniel Villafruela (discuter) 18 mai 2018 à 18:40 (CEST)Reply[répondre]

Bonjour, c'est un petit collier argenté, qui appartient effectivement au groupe des Nacrés :-) --LamBoet (discuter) 18 mai 2018 à 23:36 (CEST)Reply[répondre]
Conflit d’édition Bonsoir Daniel Villafruela, je pense qu'il s'agit bien d'un Heliconiinae. Après, je pencherais plus pour un Petit collier argenté (Boloria selene). --Amicalement, Salix [Converser] 18 mai 2018 à 23:44 (CEST)Reply[répondre]

Notification LamBoet et Salix : : Merci à tous les deux.

Faux nom de papillon sur CommonsModifier

Résolu.
Papilio thersites Fabricius 1775.JPG

Bonjour, J'ai utilisé cette image de Commons pour illustrer l'article Papilio thersites que je venais de faire. Selon LamBoet, malheureusement, il ne s'agit pas de la bonne espèce. Quelqu'un pourrait-il m'aider à l'identifier afin de corriger cette erreur sur le fichier d'origine ? Un grand merci ! Gzzz [zz?] 22 mai 2018 à 23:09 (CEST)Reply[répondre]

Bonsoir Gzzz, je soupçonne très fortement qu'il s'agit de Papilio palamedes, Drury, 1773, mais j'attends volontairement un peu avant d'éditer la fiche sur Commons, parce que j'ai entretemps demandé à l'auteur de la photo s'il peut nous indiquer le lieu de capture, qui permettrait d'y voir beaucoup plus clair. --LamBoet (discuter) 22 mai 2018 à 23:19 (CEST)Reply[répondre]
Cool, merci ! Gzzz [zz?] 22 mai 2018 à 23:20 (CEST)Reply[répondre]
Pour l'anecdote, voici à quoi ressemble le vrai Papilio thersites, mais il semble que nous n'en ayons pas encore d'illustration sur Commons :-/ --LamBoet (discuter) 22 mai 2018 à 23:22 (CEST)Reply[répondre]
Bravo LamBoet ! Pourtant je l'ai bien cherché parmi les Papilio sp. ! --Amicalement, Salix [Converser] 23 mai 2018 à 23:23 (CEST)Reply[répondre]

Upside down ... Boy help me!Modifier

Résolu.

Lieu de photographie : Forêt de Fontainebleau, chemin de traverse, réserve intégrale des hauteurs de la Solle.
Date et contexte :13-06-2018 vers 15 h.
Salutations et pistes : Bonjour LamBoet, Bonjour Salix ,
Vous serez satisfaits de voir que Petit Scarabée progresse peu à peu, grâce à vous. Il prend même de la hauteur!
Clic! La vue de dessus ressemble bien à Boloria selene alias le Petit collier argenté.
Clac, Clac, Clac!... De cytise en fougère je l'ai poursuivi croyant lui tirer le portrait. ClicClacKodak: Enfin! C'est dans la boîte et il me semble l'avoir photographié, ailes repliées.
De retour à la maison, j'ai un cliché potable pour lequel je m'efforce de vérifier mon identification sur commons et lepinet.fr : L'allure générale semble bien correspondre mais certains détails diffèrent ou sont absents, carrément! Et le diable est dans les détails, paraît-il, si bien que je soupçonne tous ces lépidoptères de se jouer de moi, une nouvelle fois...
Viendrez-vous à mon secours ?
Demandeur : Daniel Villafruela (discuter) 15 juin 2018 à 18:17 (CEST), photographe compulsif.
Reply[répondre]

Notification Daniel VILLAFRUELA En effet, il semble y avoir eu un tour de passe-passe entre le 1er et le second. Mais comme la photo est bonne on devrait trouver le nom de l'intrus ! Émoticône Je pense qu'il s'agit d'un Melitaea cf. Melitaea parthenoides ou alors Melitaea athalia ? --Amicalement, Salix [Converser] 15 juin 2018 à 18:41 (CEST)Reply[répondre]
Bonsoir ! Hé oui, deux espèces différentes (il est vrai confondables en vol) : le papillon de la 1re photo est bien Boloria selene, et pour celui de la 2de, très difficile de différencier Melitaea athalia, M. parthenoides et M. aurelia sous cet angle. On peut cependant remarquer que la présence de M. athalia est bien connue en forêt de Fontainebleau, au contraire des deux autres candidates. --LamBoet (discuter) 15 juin 2018 à 21:07 (CEST)Reply[répondre]
Dans le doute on peut écrire « Melitaea sp. cf. athalia ». --Amicalement, Salix [Converser] 16 juin 2018 à 00:07 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet et Salix : C'est plus que probable, en ce moment, avec la floraison des ronces, on ne voit qu'eux. Je corrige ma description. L'un de vous deux veut-il bien renommer mon fichier en Melitaea athalia-Mélitée du mélampyre-20180613.jpg ?
Merci à tous deux.--Daniel Villafruela (discuter) 16 juin 2018 à 08:22 (CEST)Reply[répondre]
Je l'ai renommé, mais avec "Melitaea sp. cf. athalia", c'est plus raisonnable. Bon week-end. --LamBoet (discuter) 16 juin 2018 à 13:57 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet Merci.

Bourdon à déterminerModifier

Lieu de photographie : Un jardin à Romans-Sur-Isère
Date et contexte : 15 juin 2018
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai trouvé ce bourdon par terre sur ma terrasse, un matin. Il avait l’air mal en point (il ne bougeait pratiquement pas), alors j’ai fait une expérience : je l’ai fait monter sur une feuille de papier et je lui ai mis un petit peu de miel sous le « nez ». Il a sorti sa trompe et a commencé à manger. En assez peu de temps, il avait fini (une grosse dizaine de minutes à en croire l’écart des dates EXIF de mes photos).
J’ai ajouté une goutte d’eau à la fin pour lui permettre de « nettoyer son assiette », mais sans grand soin, d’où les taches d’eau sur mes photos. Après ça, il s’est envolé et j’en ai conclu que ça lui avait fait du bien.
Sauriez-vous de quelle espèce de bourdon il s’agit ? Autre question plus technique, savez-vous comment manier ffmpeg pour améliorer la qualité d’image lors de la conversion mp4 vers webm (l’original est en mp4, près de 30 fois plus lourd, mais la qualité d’image est légèrement meilleure) ? J’ai utilisé la commande basique proposée sur Commons:Help:Converting_video.
Demandeur : Eiku (discuter) 21 juin 2018 à 14:45 (CEST)
Reply[répondre]

Bonsoir Eiku. Jolie observation. J'ai cru apercevoir du blanc à l'arrière train de ton petit protégé, dans ce cas il s'agit probablement d'un Bourdon terrestre (Bombus terrestris). -- Amicalement, Salix [Converser] 21 juin 2018 à 23:43 (CEST)Reply[répondre]
Merci Salix ! J’ai ajouté une quatrième photo où l’on voit bien du blanc à l’arrière. Je pense qu’elle lève le doute, mais j’attends quand même ta confirmation avant de me précipiter pour renommer (je viens de commettre une bourde et de faire renommer une dizaine photos avec une coquille à chaque fois… pas question de recommencer) Eiku (discuter) 22 juin 2018 à 00:08 (CEST)Reply[répondre]
Sérieusement ? Bombus sp.. Faut arrêter de coller terrestris dès que le cul est blanc ; c'est des simplifications vulgarisantes pour enfants. Ressemblances avec B. lucorum, B. cryptarum etc... Les spécialistes "bourdon" arrivent parfois à déterminer sur photos pertinentes, mais quand ça ressemble à terrestris, faut plutôt un examen binoculaire ou ADN. Désolé. -- Irønie (discuter) 24 juin 2018 à 22:13 (CEST)Reply[répondre]
Notification Eiku et Irønie Voilà pourquoi j'avais dit « probablement », or une probabilité n'est pas une certitude. Tant qu'il y a doute, on identifie en effet comme « Bombus sp. ». --Amicalement, Salix [Converser] 25 juin 2018 à 16:07 (CEST)Reply[répondre]
Merci, je m’abstiendrai donc pour le moment de demander le renommage. J’ai quelques autres photos du bourdon que je n’ai pas téléversées. Est-ce qu’il y aurait une chance que l’espèce puisse être déterminée grâce à elles ? --Eiku (discuter) 25 juin 2018 à 21:58 (CEST)Reply[répondre]
Notification Eiku et Irønie En plus de l'aspect, l'aire de répartition est aussi un critère important de détermination. Même si c'est susceptible d'évolution et que des individus peuvent toujours s'égarer en dehors de leur habitat, notez par exemple que la présence de Bombus lucorum et B. cryptarum n'est pas attestée dans la Drôme. Pas plus que B. magnus et vous me direz que B. terrestris non plus, mais la probabilité pour que ce soit ce dernier est quand même plus importante. On peut quand même préciser sans se tromper le sous genre « Bombus (Bombus) sp. ».--Amicalement, Salix [Converser] 26 juin 2018 à 08:02 (CEST)Reply[répondre]
Laisse tomber INPN, si y'a même pas terrestris ! Regarde les travaux de Rasmont avec les synthèses répartition ici : du lucorum, cryptarium, (Megabombus) ruderatus, tout partout dans le coin. Et la zone Valence voisine avec les Alpes et la Méditerranée, donc ça devient complexe. --Irønie (discuter) 26 juin 2018 à 22:10 (CEST)Reply[répondre]
Est-ce que toutes ces espèces sont indistinguibles à l’œil nu, ou bien peut-on quand même en éliminer certaines ? Voire en utilisant des indices indirects (par exemple, le pollen accumulé sur mes photos est sombre, peut-être que ça témoigne d’une prédilection pour des fleurs que certaines espèces ne visitent pas) ? --Eiku (discuter) 27 juin 2018 à 11:08 (CEST)Reply[répondre]
Je peux aussi fournir une estimation assez précise de sa taille : corps d’env. 15mm ±1, sans compter les pattes ni la trompe, ni les antennes. Peut-être que ça peut aider ? --Eiku (discuter) 27 juin 2018 à 11:15 (CEST)Reply[répondre]

Notification Eiku et Irønie Ces cartes sont plus complètes, mais ne prouvent rien de plus. La probabilité pour que ce soit B. terrestris reste toujours la plus importante quand on est dans un jardin à Romans-Sur-Isère, donc en plaine et loin de l'Atlantique. On reste donc tout au plus sur Bombus groupe terrestris. A l'oeil nu, les différencier me semble un peu compliqué Émoticône. --Amicalement, Salix [Converser] 27 juin 2018 à 23:52 (CEST)Reply[répondre]

Nouveau bourdonModifier

Lieu de photographie : Romans-Sur-Isère
Date et contexte : mardi 10 juillet en soirée
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai encore trouvé un bourdon mal en point (dans un état bien pire que le dernier). Cette fois, je pense que la vidéo est de meilleure qualité (si vous sélectionnez la qualité "source" dans le lecteur) : on le voit de différents angles et j’ai réalisé un montage basique plutôt que de téléverser des rushs de 15 minutes. Je suppose que ce sera difficile malgré ça de l’identifier… Peut-être même que c’est une espèce différente du précédent ?
Demandeur : Eiku (discuter) 12 juillet 2018 à 14:23 (CEST)
Reply[répondre]

Après avoir parcouru une partie du site http://www.bumblebee.org/, je note trois indices en faveur d’une espèce de bourdon parasite (Cuckoo Bumblebee) :
  • absence de corbeilles à pollen (et désintérêt complet pour le pollen que j’ai constaté à quatre reprises)
  • faible densité des poils
  • trompe de longueur modeste
Ce n’est qu’une supposition (je ne sais même pas s’il en existe en France) : de toute évidence, mon bourdon a eu des ennuis avant que je le trouve (aile déchirée, abdomen déséquilibré), et ces ennuis peuvent peut-être expliquer l’absence de corbeilles et la moindre densité des poils. Ou alors c’est un mâle, ce qui peut aussi expliquer certaines choses.
À noter : je l’ai retrouvé chaque jour (à différentes heures et différents endroits du jardin) jusqu’au 14 juillet. Il butinait des fleurs de cucurbitacées qu’il a pu escalader ou bien des fleurs de Styphnolobium tombées à terre. Depuis, je ne l’ai plus vu, et j’ai cherché ; je suppose qu’il est mort ou agonisant, mais je suis impressionné par sa longévité pour un insecte incapable de voler. Eiku (discuter) 16 juillet 2018 à 01:53 (CEST)Reply[répondre]

Quel est cet insecte?Modifier

Un individu d'une colonie d'une vingtaine d'insectes vue sur une plante dans mon jardin
Un individu d'une colonie d'une vingtaine d'insectes vue sur une plante dans mon jardin

Lieu de photographie : [Vimines (73160)]
Date et contexte : [22 juin 2018 dans un jardin, j'ai vu une trentaine de ces insectes sur une petite plante, probablement une eclosion ]
Salutations et pistes : Bonjour, Je ne me souviens pas avoir jamais vu ce genre d'insecte
Demandeur : SergeSteer (discuter) 22 juin 2018 à 14:39 (CEST)Serge Steer
Reply[répondre]

Bonjour, c'est une larve de punaise (groupe en gros reconnaissable aux 4 articles antennaires). Probablement le genre Eurydema, comme la Punaise potagère par exemple. Cordialement, Totodu74 (devesar…) 22 juin 2018 à 15:00 (CEST)Reply[répondre]
Ou peut-être une punaise du chou (Eurydema ventralis) photos. --Irønie (discuter) 24 juin 2018 à 22:37 (CEST)Reply[répondre]

Araignée à déterminerModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Romans-Sur-Isère, Drôme
Date et contexte : 2 juillet 2018, araignée trouvée alors que j’inspectais une jardinière dans laquelle j’ai semé des Ginkgo biloba.
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai trouvé cette araignée qui m’a paru inhabituelle (non pas par sa taille, mais par son aspect). En cherchant un peu sur le net, je lui trouve une petite ressemblance avec des Philodromus, mais aussi avec l’araignée-loup de Père Igor. J’ai pensé que des photos pourraient peut-être avoir un intérêt (si oui, j’essaierai d’en refaire de meilleure qualité, si la bébête n’a pas décampé entre-temps).
Demandeur : Eiku (discuter) 2 juillet 2018 à 16:55 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour ! J'arrive un peu tard, mais ton araignée est une femelle Olios argelasius. Elle a en effet un aspect et un comportement assez particulier par rapports aux autres araignées de notre faune, c'est une des rares représentantes des Sparassidae chez nous, avec les Micrommata.

StrepsipZerg (discuter) 22 novembre 2019 à 11:28 (CET)Reply[répondre]

Notification StrepsipZerg Merci pour l'identification, même tardive Émoticône. J'ai renommé les fichiers sur Commons. -- Amicalement, Salix [Converser] 2 juin 2021 à 16:56 (CEST)Reply[répondre]

Cigale, mais laquelle ?Modifier

Lieu de photographie : Périgueux, Dordogne, France.
Date et contexte : 1er juillet 2018, sur un cerisier.
Salutations et pistes : Bonjour. Je suis habitué à entendre chaque été les cigales en Dordogne, mais c'est la première fois que j'arrive à en voir une. Comme elle ne m'a pas laissé de carte de visite, j'ignore son espèce. Je fais appel aux spécialistes. ksss ksss ksss ksss ksss ksss
Demandeur : Père Igor (discuter) 15 juillet 2018 à 23:36 (CEST)
Reply[répondre]

Jointure de la nervure cubitale placée au milieu de la nervure basale + pas de marque brune sur les nervures transverses. => Tibicina sp.
D'après coloration rouge-orangée, peut-être Tibicina haematodes, la cigale rouge. Critère discriminant : nervures alaires entièrement orangées (mais fraichement sortie, les nervures vertes). Ça collerait ainsi avec une cigale sortie y'a plusieurs heures ou hier. (mais si fraiche, je loupe les marques brunes?) J'trouve pas de données cigales pour Dordogne, mais y'a T. haemotodes autour et géographiquement ça semble aussi l'espèce Tibicina la plus problable. Elle aime les feuillus et les rivières.
--Irønie (discuter) 16 juillet 2018 à 21:05 (CEST)Reply[répondre]

Insecte québecoisModifier

Insecte élégant

Lieu de photographie : Banlieue de Rimouski, Québec
Date et contexte : 24 juillet 2018
Salutations et pistes : Bonjour, ses dimensions approx. sont : longueur du corps 1 cm, envergure totale 2,5 cm. Il est posé sur la porte de ma maison depuis ce matin (cette nuit?). Quartier semi boisé, conifères et feuillus mélangés, pelouses et champs ouverts, tout près du fleuve St-Laurent
Demandeur : Dhatier discuter 24 juillet 2018 à 19:27 (CEST)
Reply[répondre]

Salut Dhatier, c'est un microlépidoptère de la famille des Pterophoridae. Je ne connais pas la composition des faunes canadiennes, mais Cnaemidophorus rhododactyla est un bon candidat (ou une espèce proche). Cordialement, Totodu74 (devesar…) 24 juillet 2018 à 19:47 (CEST)Reply[répondre]
C'est effectivement Cnaemidophorus rhododactyla, Google en donne de nombreuses images. Merci. Dhatier discuter 24 juillet 2018 à 20:47 (CEST)Reply[répondre]

Grillon à préciserModifier

Résolu.
Grillon à préciser

Lieu de photographie : La Serre-Bussière-Vieille, Creuse, France. Vers 500 mètres d'altitude.
Date et contexte : 1er juin 2018, à côté de l'église du bourg.
Salutations et pistes : Bonjour. Peu familiarisé avec les grillons, j'ai pensé à Gryllus campestris mais sans certitude. Le bestiau mesurait environ trois centimètres de long. Je vous laisse le soin d'infirmer ou de confirmer. Merci d'avance.
Demandeur : Père Igor (discuter) 3 août 2018 à 19:09 (CEST)
Reply[répondre]

Il s'agit bien d'un Grillon champêtre mâle (taille 3cm, élytres ne dépassant pas l'adomen, Ailes ne dépassant pas les élytres, pas de tâche jaune sur les flancs, pas de lignes sur le haut de la tête.) Je viens de recevoir le guide d'identification des Orthoptères de chez Biotope Editions, et j'en suis vraiment content. --Abalg|partager le bout de gras 17 septembre 2018 à 12:04 (CEST)Reply[répondre]
Notification Abalg : merci pour l'identification qui confirme la catégorisation faite sur commons par Zyoute (d · c · b) (que je remercie également) qui a l'habitude apparemment d'identifier d'autres photos d'insectes. J'ai fait une demande de renommage de ma photo sur commons. Père Igor (discuter) 17 septembre 2018 à 15:59 (CEST)Reply[répondre]


Papillons (damiers ?) à préciserModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Barrage des Bariousses, Treignac, Corrèze, France.
Date et contexte : 2 juin 2018.
Salutations et pistes : Bonjour. J'ai photographié ces papillons qui voletaient en nombre sous la digue du barrage des Bariousses, vers 510 mètres d'altitude. Je pense qu'il pourrait s'agir de damiers ; le 1 et le 2, bien que très semblables, sont deux individus différents et je crois que le 4 et le 5 sont le même individu. Je trouve que Melitaea cinxia serait un bon candidat pour les 5 photos. Qu'en pensent les wiki-entomo-spécialistes ?
Demandeur : Père Igor (discuter) 21 août 2018 à 17:45 (CEST)
Reply[répondre]

Gagné ! On voit bien les petits points submarginaux noirs à l'aile postérieure, qui caractérisent Melitaea cinxia. Bonne soirée --LamBoet (discuter) 21 août 2018 à 19:18 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet : bonjour. Merci d'avoir modifié les catégories sur commons. Je viens de demander les renommages de fichiers. Par hasard, tu ne serais pas aussi doué en identification de grillons (voir ci-dessus) ? Père Igor (discuter) 22 août 2018 à 12:08 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour Notification Père Igor : désolé, je n'y connais rien en grillons... Émoticône sourire --LamBoet (discuter) 22 août 2018 à 12:23 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet : tant pis. Merci pour le renommage des cinq fichiers. Père Igor (discuter) 22 août 2018 à 12:41 (CEST)Reply[répondre]

Insecte indéterminéModifier

Quel est cet inconnus ?Modifier

Lieu de photographie : Mimizan Plage-Landes-France
Date et contexte : Photographié le 8 août 2018 vers 15 h 00
Salutations et indices : Bonjour, lors de mes vacances, de nombreux petits insectes identiques à celui des photos étaient se promenaient dans l'appartement. Il semblerait qu'ils venaient de la haie de laurier voisine.
J'ai déjà essayé de faire une recherche par photo mais les réponses vont de cafard à moustique en passant par libellule !!
Ils font environ 1,5 cm à 2 cm
Merci d'avance pour vos réflexions
Demandeur : --22 août 2018 à 17:44 (CEST)Thinkha (discuter)

Hello Thinkha, c'est une blatte, pas autre chose. Peut-être du genre Ectobius. En tout cas, « sauvage », pas une blatte alimentaire : pas d'inquiétude à avoir ! Émoticône Totodu74 (devesar…) 23 août 2018 à 11:06 (CEST)Reply[répondre]

Chenille de quoi?Modifier

Chenille sur papyrus dans piscine couverte

Lieu de photographie : [Aveyron]
Date et contexte : [22/08/2018]
Salutations et pistes : Bonjour, cette chenille était en train de s'accrocher dans le robot de ma piscine couverte (sous un dôme) hors de l'eau, je l'ai détachée délicatement et déposée dans un papyrus. Pouvez vous me dire ce qu'elle est? Le papyrus est il adapté pour elle?
Demandeur : Chakopek (discuter) 22 août 2018 à 23:14 (CEST)
Reply[répondre]

Bonsoir, pour se retrouver sous votre dôme de piscine et grosse comme elle est, elle doit être en train de constituer sa chrysalide. Peut-être a-t-elle besoin d'humidité? Je ne sais pas. Mais en tout cas, ne la mettez pas en plein cagnard et dans un endroit calme, loin des chiens, ballons...
Question détermination, après avoir hésité avec le Cuivré des marais, (il y a normalement des petits poils blancs sur le long du corps et il n'est pas mentionné en Aveyron, voir photos ce qui me faisait douter c'est sa capacité à survivre au stade chenille dans l'eau pendant plusieurs mois), je pense plutôt que c'est un Flambé car présence de tâches boursouflées jaunes (elles peuvent aussi être rouge) et pas de poils Voir photos. Et puis, la chenille sort des cornes oranges qui sentent l'amande amère quand on l'embête, mais là, elle est peut-être déjà en pause...
Question pour confirmation : Le Cuivré affectionne les grands Rumex (style Rumex obtusifolius et évidement Rumex palustris- tiens page non écrite...) et zones humides, le Flambé, quant à lui, c'est plutôt les prunus dans leur ensemble (prunelliers, aubépines, pommiers, abricotiers...) Du coup, quel est votre biotope?
Bonne soirée --Abalg|partager le bout de gras 23 août 2018 à 00:23 (CEST)Reply[répondre]
Bien vu, définitivement une chenille de Flambé. Émoticône sourire Totodu74 (devesar…) 23 août 2018 à 11:05 (CEST)Reply[répondre]

X à déterminerModifier

photographie avec insecte inconnu

Lieu de photographie : Rimeize 48200
Date et contexte : 18 août 2018 début d'après midi, sur le bord d'une table de pique-nique
Salutations et pistes : Bonjour, je suis curieux de savoir quel est cet insecte, qui m'est inconnu. Un nouvel envahisseur tropical ?
Demandeur : Kilom691 (discuter) 24 août 2018 à 08:03 (CEST)
Reply[répondre]

Salut Kilom691, il faut regarder dans le genre Ephippiger, qui est indigène. Je ne connais pas les différentes espèces ni les caractères d'identification par contre. Totodu74 (devesar…) 24 août 2018 à 09:57 (CEST)Reply[répondre]
Bonsoir, le groupe des sauterelles du genre Ephippiger est apparemment assez dure à identifier et relève du spécialiste (du moins c'est ce qui est indiqué sur ma clef de détermination). Sinon, comme info de démarrage sympa, Il y a ceci :
  • Une sauterelle a les antennes plus longues que son corps, le criquet les a plus petites.
  • Votre sauterelle est un mâle car elle n'a que des cerques au bout de son abdomen ; si c'était une femelle, elle aurait en plus un ovipositeur en forme de sabre comme sur cette photo, une sorte d'aiguille creuse avec laquelle elle pond au sein d'une tige, feuille ou profondément dans la terre.
  • En fait, vous la connaissez sûrement, c'est elle qui fait ce son, durant les chaudes journées d'été : chant
--Abalg|partager le bout de gras 25 août 2018 à 01:27 (CEST)Reply[répondre]
Il s'agit vraisemblablement d'un mâle Ephippigère classique, à savoir Ephippiger diurnus sous-espèce diurnus (cerques coniques et pronotum rugueux (c'est le « casque » au dessus du thorax)). Si vous voulez vous charger du changement de nom sur commons... --Abalg|partager le bout de gras 17 septembre 2018 à 12:33 (CEST)Reply[répondre]

Insecte sauteur à déterminerModifier

Cet insecte sauteur non identifié se trouvait sur une feuille de vigne.
Autre vue.
Vidéo de l’insecte.

Lieu de photographie : Feuille de vigne, jardin privé dans la Drôme
Date et contexte : 11 septembre 2018
Salutations et pistes : Bonjour, voilà un insecte que j’ai photographié parce que je trouvais son apparence curieuse. J’ai aussi fait une vidéo où l’on voit la petite bête se balancer sur ses pattes, mais je dois l’apprêter pour ne pas balancer n’importe comment 200 Mo sur Commons. Je me demande s’il ne pourrait pas s’agir d’une cicadelle (à l’état larvaire, peut-être) ? J’espère simplement que ce n’est pas Scaphoideus titanus, qui véhicule la flavescence dorée… J’ai cherché sur Google image des photos des larves et je trouve une ressemblance certaine, mais aussi des différences (l’insecte de ma photo me semble plus opaque, plus solide d’apparence).
Demandeur : Eiku (discuter) 11 septembre 2018 à 20:31 (CEST)
Reply[répondre]

J’ai finalement ajouté la vidéo (je ne croyais pas que ça prendrait autant de temps). Eiku (discuter) 12 septembre 2018 à 03:37 (CEST)Reply[répondre]
Pourquoi elle se dandine comme ça? C'est particulièrement régulier. Est-ce une maneuvre d'intimidation? En tout cas, vos photos (stt la deuxième) et vidéo sont vraiment bien construite. Ça vaut vraiment le coup de se plonger dans cette identification pr enrichir WP. Pour l'instant, je n'y parviens pas, mais je m'accroche... --Abalg|partager le bout de gras 12 septembre 2018 à 21:33 (CEST)Reply[répondre]
Bonsoir, je crois bien que j'ai démasqué notre danseuse, tout y est, les yeux en amandes, le corps longiligne, l'extrémité empourprée et la chorégraphie : Fieberiella florii (voir cette vidéo). --Amicalement, Salix [Converser] 12 septembre 2018 à 22:43 (CEST)Reply[répondre]
PS. La catégorie sur Commons est ici. Pensez toujours à indiquer clairement le lieu et la date d'observation. C'est aussi important que l'identification pour suivre l'évolution des populations.
PS2 Notification Eiku et Abalg Je n'ai pas trouvé la raison de cette danse.
C'est vraiment chouette cette danse. Sinon, de mon côté, j'ai compris que c'était une nymphe car elle n'a pas d'ailes (et que cela m'a l'air assez coton à identifier à ce stade) et j'ai trouvé cette photo assez ressemblante dont l'espèce est Jacobiasca lybica (dont Empoasca lybica est syn) et présente sur la Vigne et les Solanacées sur le pourtour méditerranéen. Elle semble assez répandue pour justifier pas mal de recherches sur son impacte en agriculture (voir page INRA). Je suis incapable de nous départager, Salix et moi. --Abalg|partager le bout de gras 12 septembre 2018 à 23:25 (CEST)Reply[répondre]
Fieberiella florii est présente sur la vigne, en France et en climat méditérannéen, et malheureusement est vectrice de la Flavescence dorée
Après une recherche Jacobiasca lybica+nymph, la photo que j'ai trouvé semble plutôt exeptionnelle, il s'agit peut-être d'une erreur de détermination de son auteur. À contrario, une recherche Fieberiella florii+nymph donne de très bons résultats. J'opte donc pour la solution de Salix. Je me suis bien amusé. Bonne soirée --Abalg|partager le bout de gras 12 septembre 2018 à 23:52 (CEST)Reply[répondre]
Merci à tous les deux pour vos recherches et pour l’identification ! Les renommages ont été faits. Concernant la plante sur laquelle était la bestiole, ça n’est sans doute pas très important car cette vigne en pot côtoie d’autres plantules très variées et j’ai revu notre danseuse sur d’autres de ces plantes (abricotier, frêne, oranger). --Eiku (discuter) 13 septembre 2018 à 02:29 (CEST)Reply[répondre]
Notification Abalg Pour la construction de la photo, je fais avec les moyens du bord : mon téléphone et une loupe à fort grossissement tenue à la main devant l’objectif. Pour ces deux photos-là, il y avait en plus des gouttelettes de miel sur la feuille (laissées par un ballet d’abeilles surchargées). --Eiku (discuter) 13 septembre 2018 à 02:43 (CEST)Reply[répondre]
Notification Eiku Alors je dis d'autant plus un grand bravo pour la netteté des clichés, si c'est fait avec les moyens du bord ! L'identification précise n'en a été que plus aisée. -- Amicalement, Salix [Converser] 13 septembre 2018 à 14:31 (CEST)Reply[répondre]
Oui, Chapeau bas!--Abalg|partager le bout de gras 13 septembre 2018 à 15:38 (CEST)Reply[répondre]

Papillon noir et blanc inconnu à préciserModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Périgueux, Dordogne, France.
Date et contexte : 5 septembre 2018.
Salutations et pistes : Bonjour. Je trouve que ce papillon noir à taches blanches, bien fatigué à la fin de l'été (bordels bords d'ailes déchiquetés), ressemble à un silène (Brintesia circe). Confirmez-vous ou infirmez-vous ?
Demandeur : Père Igor (discuter) 12 septembre 2018 à 15:38 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour Notification Père Igor : oui, c'est bien lui. --LamBoet (discuter) 12 septembre 2018 à 15:53 (CEST)Reply[répondre]
Les ocelles semblent caractéristiques, je plussoie donc. --Abalg|partager le bout de gras 12 septembre 2018 à 21:35 (CEST)Reply[répondre]
Notification LamBoet et Abalg : merci de vos avis. J'ai demandé le renommage sur commons. Père Igor (discuter) 13 septembre 2018 à 16:49 (CEST)Reply[répondre]

Psoques domicolesModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Bruxelles, Belgique.
Date et contexte : 13 septembre 2018.
Salutations et pistes : Bonjour à tous! Je remarque dans une maison avec beaucoup de sapin multiplex, des centaines de ces petits insectes. Leur taille peut vraiment aller du, plus ou moins, tout petit point (1/3 de millimètre) à 1 millimètre. Ils rampent, ne volent ou ne sautent pas. Auriez-vous une idée de ce que ça pourrait être?
Demandeur : mlietaert (discuter)

Hello mlietaert, il s'agit de psoques domicoles, possiblement du genre Dorypteryx, mais l'espèce n'est pas identifiable sur tes photos. Tu pourras trouver quelques informations à leur sujet en français sur le site Insectes du Patrimoine Culturel. Cordialement, Totodu74 (devesar…) 13 septembre 2018 à 13:58 (CEST)Reply[répondre]
Notification mlietaert : Merci Totodu74. C'est bien ça et ça m'aide énormément! (CEST)
Et j'ai créé dans la foulée l'entrée « domicole » sur le Wiktionnaire. Émoticône Totodu74 (devesar…) 13 septembre 2018 à 16:46 (CEST)Reply[répondre]

Insecte de Monêtier à identifierModifier

Bonjour, voici un insecte que j'ai photographié cet été au bord d'une fontaine au Monêtier-les-Bains. Cependant je n'ai aucune idée de quelle espèce il s'agit. Merci d'avance Émoticône sourire. Bastenbas (Discuter) 23 septembre 2018 à 11:25 (CEST)Reply[répondre]

Hello Bastenbas (d · c), il faut chercher dans le genre Trichius, il y a peut-être plusieurs espèces en France... Totodu74 (devesar…) 23 septembre 2018 à 11:38 (CEST)Reply[répondre]

Chenille rose orangé à déterminerModifier

Lieu de photographie : Jardin dans la Drôme
Date et contexte : 11 octobre 2018
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai trouvé cette chenille dans une touffe d’œillets desséchés. Elle ressemble à la chenille de Flambé de Chakopek, à part la couleur. Sur Google, j’ai vu des chenilles en tous points identiques à la mienne, à l’exception de la couleur, et elles étaient labellisées Iphiclides podalirius, mais il reste quand même la question de la couleur…
Demandeur : Eiku (discuter) 11 octobre 2018 à 21:02 (CEST)
Reply[répondre]

Bonsoir Eiku. Cela lui ressemble beaucoup en effet. En tout cas sa présence est attestée un peu partout en France. --Amicalement, Salix [Converser] 11 octobre 2018 à 22:30 (CEST)Reply[répondre]
Je suis d'accord. Le Flambé est particulièrement courant dans le Drôme. Avec la quantité d'abricotiers et pêchers. Mais jamais lassé par leur beauté. À priori, je pense que c'est une Pré-nymphe. Bonne journée. --Abalg|partager le bout de gras 12 octobre 2018 à 06:43 (CEST)Reply[répondre]
J’ai fait mes demandes de renommage (un mois après…), mais assez bêtement (sans préciser que c’est une pré-nymphe et en mettant "ventre" partout, même lorsqu’elle est vue de dos). Je suis fatigué, moi… Faut-il attendre le renommage et refaire une demande, ou modifier le modèle de la demande ? Ou bien laisser comme ça, ces erreurs n’étant pas mortelles ? --Eiku (discuter) 16 novembre 2018 à 23:07 (CET)Reply[répondre]
Notification Eiku : Tu peux encore modifier ta demande en éditant le paramètre 1 du modèle "Rename". --LamBoet (discuter) 16 novembre 2018 à 23:17 (CET)Reply[répondre]

Trois diptères à déterminerModifier

Lieu de photographie : au sommet du Puy de Dôme, à une cinquantaine de mètre du temple antique
Date et contexte :Août 2012 début d'après-midi, par grand beau temps
Salutations et pistes : Bonsoir, en faisant un peu le ménage dans mes fichiers commons, je retombe sur ces quelques vieux fichiers que j'avais importé en 2012. Comme depuis ce temps, j'ai pris connaissance de l'atelier, je me suis dis que ça valait le coup de tenter. Les trois premiers fichiers concernent à priori le même individu. Pour l'instant je l'ai classé dans les calliphoridae/Luciliinae sans guère de certitudes - d'ou la catégorie. Les deux suivantes sont là aussi à priori d'un même individu. On me l'a vendu comme un syrphe. Sans vraies certitudes. Un contributeur germanophone (Notification Pristurus :, sorry for the use of french here, I can translate if you need) m'a classé une des photos dans les ectophasia. Les trois suivantes sont encore une fois probablement le même individu. On me l'a vendu comme une mouche de la saint marc. Je me demande s'il ne s'agirait pas plutôt d'un Bibio varipes. J'en ai fait un Bibio Pomonae. Pour le dernier, le problème ne vient pas du papillon, mais plutôt du genre de bourdon-like en dessous. Voilà, merci si par aventure vous pouvez m'aider.
Demandeur : Cangadoba (discuter) 1 novembre 2018 à 19:43 (CET)
Reply[répondre]

@Cangadoba : Bonsoir, je ne ferais pas mieux que l'ami germanophone. C'est vraiment une affaire de spécialiste. Je te conseillerai d'aller faire un tour sur ces forums-ci : https://www.insecte.org/ (français) ou https://diptera.info/ (international et anglophone). Bonne soirée. --Abalg|partager le bout de gras 1 novembre 2018 à 22:36 (CET)Reply[répondre]
Notification Cangadoba ta mouche de la Saint Marc n'a que le haut des pattes rouges, donc ce n'est en effet pas Bibio varipes, d'autant plus qu'elle n'est pas mentionnée dans le coin d'après l'INPN, contrairement à Bibio pomonae dont la présence est certaine juste à côté, dans le Cantal. -- Amicalement, Salix [Converser] 4 novembre 2018 à 11:49 (CET)Reply[répondre]
Yes I was wrong, it is not a Syrphidae, Ectophasia should be right. I beg your pardon for my mistake and the answer in English. Greetings from Germany, --Pristurus (discuter) 4 novembre 2018 à 14:11 (CET)Reply[répondre]

Arachnides à déterminerModifier

Lieu de photographie : à Goyave en Guadeloupe br /> Date et contexte : aujourd'hui pas très loin de la RN1 dans un Cajanus cajan que j'ai planter
Salutations et pistes : Bonjour, je m'adresse au connaisseurs des petits bestiaux, pourriez vous m'aider à identifier cette bête à plusieurs pattes
Demandeur : Filo gèn' (discuter) 13 novembre 2018 à 20:01 (CET)
Reply[répondre]

Notification Filo gèn' On ne voit pas bien la face, dommage, mais je chercherais plutôt du côté des Salticidae, par exemple Phidippus regius femelle (voir ici). As-tu remarqué si elle sautait ? -- Amicalement, Salix [Converser] 13 novembre 2018 à 21:36 (CET)Reply[répondre]
Notification Salix Bonjour, s'il y a une chose que j'ai remarqué avec cette petite bête c'est qu'elle ne lâche pas facilement sa proie même lorsqu'elle se sent menacé ou gêné par des intrus, je ne l'ai pas vu sauté mais se déplacer assez rapidement. Merci, bien cordialement Filo gèn' (discuter) 14 novembre 2018 à 14:14 (CET)Reply[répondre]

Hémiptère à déterminerModifier

insecte de la famille des membracides

Lieu de photographie : Tumkur, en Inde
Date et contexte : Phptographie qui aurait été prise en 2015.
Salutations et pistes : Bonjour, je cherche à connaître le nom français de cette espèce de la famille des membracidae dont la morphologie semble très variable d'une espèce à l'autre. Le nom en anglais serait horned treehopper. Merci de votre collaboration.
Demandeur : Stefanos Stefanos (discuter) 17 novembre 2018 à 21:22 (CET)
Reply[répondre]

Bonjour Stefanos Stefanos, je penche pour une espèce de la tribu des Leptocentrini, par exemple Leptocentrus moringae (voir ici). Je doute fort que cet animal exotique ait un nom français. -- Amicalement, Salix [Converser] 19 novembre 2018 à 14:43 (CET)Reply[répondre]
Bonjour Salix, tout d'abord merci pour votre réponse! J'accepte sans problème votre identification qui me convainc. Compte tenu de la très grande variabilité morphologique des espèces appartenant à cette famille, il serait très étonnant qu'il s'agisse d'une autre espèce. Pour le nom en français, il n'existerait effectivement pas. En fait, le nom commun pour Leptocentrus moringae n'existerait pour l'instant dans aucune langue selon le Catalogue of Life Cf.. Pour les 3 versions linguistiques qui ont créé l'article correspondant sur Wikipédia, dont le suédois, on utilise la dénomination binomiale latine acceptée depuis 1975 Cf., Cf.. Votre recherche va me permettre de l'ajouter à mon tour dans un autre article dans lequel j'utilise cette image. Encore une fois, merci pour le service rendu! Amicalement. Stefanos Stefanos (discuter) 19 novembre 2018 à 16:52 (CET)Reply[répondre]
Attention Stefanos Stefanos, ces bestioles sont d'aspect très proche et sur une seule photo il est difficile de se prononcer avec certitude. Il faut généralement recourir aux cartes de répartition et à des observations microscopiques pour déterminer une espèce d'insectes. Au Karnataka j'ai trouvé mentionné surtout Leptocentrus taurus, un autre candidat possible... -- Amicalement, Salix [Converser] 19 novembre 2018 à 18:11 (CET)Reply[répondre]
Vous faites preuve d'une belle rigueur, Salix, et c'est moi qui ai manqué de rigueur en vous indiquant que l'image a été prise à Tumkur, ce qui vous a amené à regarder la répartition des espèces proches observées dans l'état du Karnataka. Et c'est ma source pour cette localisation qui n'est pas vérifiable. J'ai puisé l'information dans la version anglaise de l'article Treehopper dans lequel on y trouve la même image. Je viens par ailleurs de faire une recherche pour Leptocentrus taurus et j'y ai trouvé cette image Cf.. On y voit que la forme de la sclérite est bien différente avec ses 3 cornes alors que Leptocentrus moringae que vous m'avez proposé montre un insecte dont la morphologie est bien plus proche. J'ai, malgré cela, reformulé la légende de l'image de mon article en étant beaucoup plus prudent dans mon affirmation Cf.. N'hésitez pas si vous avez d'autres commentaires à formuler. Cordialement et amicalement. Stefanos Stefanos (discuter) 19 novembre 2018 à 19:23 (CET)Reply[répondre]
Notification Stefanos Stefanos Pourquoi ne pas utiliser plutôt la photo d'une espèce identifiée et montrant plusieurs angles, par exemple Commons:File:Centrotus cornutus Greece.jpg ? -- Amicalement, Salix [Converser] 19 novembre 2018 à 19:52 (CET)Reply[répondre]
Ah merci bien pour la suggestion, Salix! Si je ne l'ai pas fait jusqu'ici, c'est que je suis tombé carrément sous le charme de cette image! Ce n'est pas tant sur le plan entomologique que photographique. Je l'avais même surdimensionnée dans l'article avant que Ruyblas ne la ramène à des dimensions plus raisonnables! Celle que vous me proposez est superbe aussi et, honnêtement, je ne suis pas décidé si je vais en prendre une autre. Sur le plan de l'esthétique, il y a celle-ci aussi que je trouve fort jolie Cf.. Le problème, avec ces images, c'est qu'elles ne sont pas idéales pour illustrer le phénomène d'hypertélie. Ce qu'on voit bien, habituellement, avec une prise de vue de profile et encore faut-il que puisse être présent chez l'insecte un appendice clairement hypertrophié et dont l'hypertrophie ne semble n'avoir aucune utilité. Ce que suggère l'image que j'avais choisie. Dommage tout de même que ces superbes images ne se retrouvent pas encore dans la version française de l'encyclopédie! Amicalement. Stefanos Stefanos (discuter) 19 novembre 2018 à 21:37 (CET)Reply[répondre]
Notification Stefanos Stefanos Un truc m'interpelle : "qui ne semble avoir aucune utilité" ? C'est pourtant un cas assez typique de stratégie mimétique d'un animal qui tend à ressembler au support, ici « 'thorny' type », (se confond avec les épines ou autres excroissances d'une branche) ce qui augmente ses chances de survie, contrairement au Paon qui se voit de loin. -- Amicalement, Salix [Converser] 20 novembre 2018 à 13:29 (CET)Reply[répondre]
Notification Salix Le cas particulier des membracides a bien évidemment intrigué les biologistes qui se sont dit que leur morphologie devait bien avoir une quelconque utilité puisque ces espèces sont toujours présentes. Évidemment, la première chose que l'on pense dans leur cas est le mimétisme, plus particulièrement dans le cadre d'une stratégie de camouflage qui n'est toutefois pas aussi évidente qu'elle l'est par exemple pour certains phasmes. C'est en fait une remarque de Jean-Marie Pelt dans son livre L'Évolution vue par un botaniste qui m'a amené à rédiger une section sur le phénomène de l'hypertélie. En précisant que des expériences ont été menées et parlant de la sclérite des membracidae, il écrit qu'en retirant cette protubérance du corps de l'insecte, les chercheurs n'ont découvert aucun changement notable[1]. Il ne précise toutefois pas de quelles espèces il s'agit. Chez les diptères avec le genre Tipula, il mentionne que des expériences ont montré qu'en raccourcissant leur longues pattes, ces insectes acquièrent une plus grande mobilité et deviennent plus agiles[1]. J'aurais pu aussi mentionner l'exemple bien connu du crabe violoniste avec l'une des pinces hypertrophiée chez les mâles qui s'en servent pour parader devant les femelles et pour les combats entre mâles mais constitue un réel handicap lorsque vient le temps de se nourrir car, contrairement aux femelles, ils ne peuvent se servir que d'une seule de leurs pinces et se nourrissent 2 fois moins rapidement. Bref, il y aurait encore des cas non résolus. Peut-être certaines réponses se trouvent-elles au niveau moléculaire accompagnant ces changements morphologiques. Des chercheurs découvriront peut-être ainsi que des modifications enzymatiques bénéfiques par exemple ont peut-être pu accompagner ces changements de morphologie, ce pourquoi ces derniers se maintiendraient mais ce n'est qu'une hypothèse parmi d'autres. Ceci dit, il est fort possible que pour certaines espèces de la famille des membracidae - mais pas toutes - le phénomène de mimétisme pour ressembler au support soit clairement avéré. Amicalement. Stefanos Stefanos (discuter) 20 novembre 2018 à 17:52 (CET)Reply[répondre]
Notification Stefanos Stefanos "en retirant cette protubérance du corps de l'insecte, les chercheurs n'ont découvert aucun changement notable", cela parait normal au niveau de leurs activités habituelles, surtout s'ils sont maintenus en captivité entre eux. Et leur taux de survie face aux prédateurs me parait difficilement quantifiable dans la nature, quand ils sont en compétition avec leurs homologues casqués. De plus, ces excroissances ne sont pas un gros handicap comparé à ceux évoqués dans la théorie du handicap, qui, eux, vont à l'encontre du mimétisme. -- Amicalement, Salix [Converser] 20 novembre 2018 à 18:10 (CET)Reply[répondre]
Je suis de votre avis, Salix, quand vous dites que « leur taux de survie face aux prédateurs me parait difficilement quantifiable dans la nature ». Je me suis bien sûr demandé comment les biologistes avaient procédé et on manque cruellement d'information quand on lit Jean-Marie Pelt sur ce sujet passionnant qui n'indique pas ses sources dans ce cas-ci. Sur le coup, je n'avais pas pensé à la théorie du handicap mais en y repensant, maintenant que vous l'évoquer, l'hypothèse enzymatique que j'évoque pourrait fort bien s'accorder avec celle-ci. Amicalement. Stefanos Stefanos (discuter) 20 novembre 2018 à 18:35 (CET)Reply[répondre]
Notification Stefanos Stefanos D'après ce que j'ai lu, on a supposé que cet appendice pouvait aussi avoir en plus un rôle proche de l'autotomie passive ou bien augmenter la surface de diffusion/réception des phéromones. -- Amicalement, Salix [Converser] 20 novembre 2018 à 20:17 (CET)Reply[répondre]
Notification Salix Je n'étais pas du tout au courant de la possibilité de ce phénomène d'autotomie chez les insectes. Ce serait passionnant de pouvoir le mettre en évidence dans cette classe du règne animal ! Il faudrait voir si, une fois retirées, ces excroissances se régénèrent; et, là, les expériences pourraient être beaucoup plus concluantes étant plus simples à réaliser et à vérifier. Dans le cas de l'augmentation de la surface de diffusion/réception des phéromones, ce serait aussi une hypothèse vérifiable, à tout le moins en laboratoire. Il faut savoir par contre qu'il existe plus de 3500 espèces décrites chez les membracidae d'après ce que je viens de lire. Une sélection de certaines d'entre elles s'imposerait donc. Par ailleurs, pour être juste envers Jean-Marie Pelt, je dois mentionner qu'il indique un ouvrage sur les membracides dans son livre que je cite Cf. et il se pourrait que ce soit là sa source pour les expériences en question mais ce n'est pas clairement indiqué. À force d'en discuter, et compte tenu du nombre d'espèces de cette famille, j'ai dans l'idée que plusieurs phénomènes d'adaptation différents doivent être intervenus chez différentes espèces. Des études de phylogénie moléculaire pourraient peut-être éclairer les chercheurs là-dessus. Amicalement. Stefanos Stefanos (discuter) 20 novembre 2018 à 21:04 (CET)Reply[répondre]

┌─────────────────────────┘
Notification Stefanos Stefanos Si vous lisez l'anglais, ceci est intéressant. Mais nous nous égarons du propos de cette page et je vous suggère d'en rester là ou bien de continuer ailleurs cet échange. -- Amicalement, Salix [Converser] 20 novembre 2018 à 22:46 (CET)Reply[répondre]

RéférencesModifier

  1. a et b Jean-Marie Pelt, L'Évolution vue par un Botaniste, éd. Fayard, 2011, p. 249

Coreidae, sûrement Leptoglossus occidentalisModifier

Résolu.

Lieu de photographie : Lyon, près du Rhône
Date et contexte :Aout-septembre, durant l'après-midi en intérieur
Salutations et pistes : Salut et encore désolé pour la qualité de la photo (promis la prochaine fois ça sera mieux Émoticône). J'ai photographié cette punaise pas très grande (10-15 mm) chez moi. Après recherche, je pense que Leptoglossus occidentalis ferait un bon candidat (raies blanches et noires sur les flancs, motifs dorsaux). Je dois avoir une vidéo du bestiau si besoin. Cdt et amicalement
Demandeur :Yhaou [Oui?] 19 novembre 2018 à 22:43 (CET)
Reply[répondre]

C'est fort probable, en effet Yhaou. Voir les deux photos et la présence attestée sur INPN. -- Amicalement, Salix [Converser] 20 novembre 2018 à 13:33 (CET)Reply[répondre]
Merci de confirmer mes soupçon Salix (d · c · b). Bonne journée à toi. — Yhaou [Oui?] 20 novembre 2018 à 14:10 (CET)Reply[répondre]

Cloporte (?) à déterminerModifier

Lieu de photographie : Lyon
Date et contexte : 20 Novembre 2018, la nuit Salutations et pistes : Bonjour, ce serait pour savoir si malgré la petite taille de ce cloporte (enfin je crois) et la qualité approximative des photos (faut vraiment que j'achète une loupe), l'identification reste possible. Le lieu de la prise en photo est vers le Rhône et non loin d'une roseraie et d'un bois (beaucoup de figuier) Cdt
Demandeur :Yhaou [Oui?] 20 novembre 2018 à 22:08 (CET)
Reply[répondre]

Désolée Yhaou, mais il s'agit de la larve d'un petit coléoptère dévoreur de vieilles peaux, terreur des musées. Je vais essayer de préciser cela, probablement une Anthrène. Avec son string bien marqué, cela pourrait être Anthrenus verbasci, mais sans certitude. -- Amicalement, Salix [Converser] 20 novembre 2018 à 22:53 (CET)Reply[répondre]
Ok et merci. Je vais me renseigner aussi. Bonne nuit
P.S: j'ai aussi une vidéo ou il est sur le dos avant de se remettre droit. — Yhaou [Oui?] 20 novembre 2018 à 23:40 (CET)Reply[répondre]
Salix (d · c · b) en cherchant d'autres images sur google, j'en ai trouvée qui ressemblaient à ceux que j'ai vu genre sans le zoom. Donc je pense que tu avais vu juste mais je vais explorer un peu plus en détails demain. — Yhaou [Oui?] 20 novembre 2018 à 23:49 (CET)Reply[répondre]

Papillon nocturne à déterminerModifier

Résolu.
Papillon nocturne.

Lieu de photographie : Sardent, Creuse, France.
Date et contexte : 31 mai 2018, sur une route goudronnée.
Salutations et pistes : Bonjour. J'ai vu ce papillon (3 à 4 cm de large) qui était posé sur l'asphalte d'une route. Aucune idée de l'espèce. J'attends vos avis. Merci d'avance.
Demandeur : Père Igor (discuter) 19 décembre 2018 à 19:16 (CET)
Reply[répondre]

Bonsoir, c'est apparemment un Bombyx de la ronce. --LamBoet (discuter) 19 décembre 2018 à 20:09 (CET)Reply[répondre]
Notification LamBoet : merci. J'ai fait renommer le fichier initial. Père Igor (discuter) 21 décembre 2018 à 15:59 (CET)Reply[répondre]

Autre papillon nocturneModifier

Résolu.
Papillon nocturne.

Lieu de photographie : Périgueux, Dordogne, France.
Date et contexte : 23 décembre 2018.
Salutations et pistes : Bonjour. Ce papillon nocturne était posé sur un mur en crépi. Il est long d'environ deux centimètres. Et comme pour le précédent, je n'ai aucune idée de l'espèce. Je compte sur les spécialistes de la question. Merci d'avance.
Demandeur : Père Igor (discuter) 24 décembre 2018 à 15:24 (CET)
Reply[répondre]

Bonjour, c'est une noctuelle du genre Mythimna, et il me semble que Mythimna unipuncta ferait bien l'affaire. --LamBoet (discuter) 25 décembre 2018 à 15:18 (CET)Reply[répondre]
Notification LamBoet : merci pour l'identification. Père Igor (discuter) 24 janvier 2019 à 09:59 (CET)Reply[répondre]

L'araignée-crabe d'Alfred DreyfusModifier

Lieu de photographie : Pas une photo, mais une mention écrite.
Salutations et pistes : Bonjour. Lors de sa captivité à l'Île du Diable, Alfred Dreyfus mentionne une « araignée-crabe », venimeuse et de grande taille. Sauriez-vous retrouver de quelle espèce il s'agit ? Le lien interne actuellement en place pointe vers les thomises : je doute que ce soit correct. La page anglaise en:Thomisidae indique que les araignées du genre Sicarius sont aussi appelées « araignées-crabes », et qu'elles sont fortement venimeuses mais mordent rarement les humains. S'il s'agit d'une Sicarius, peut-on être plus précis : quelle(s) espèce(s) vivent à l'Île du Diable ? (ou à défaut, en Guyane ?)
Demandeur : Grasyop 25 février 2019 à 20:23 (CET)
Reply[répondre]

Insecte ailé à longue "queue" fourchue et yeux protubérants, à déterminerModifier

Insecte en gros plan tenu par deux doigts (par les ailes), au corps brun aux rayures claires, doté d’yeux protubérants et, à l’arrière, de deux longues pièces fines en V presque aussi longues que le reste du corps.
Insecte inconnu trouvé sur une feuille de citronnier.

Lieu de photographie : photo prise à la hâte dans ma cuisine
Date et contexte : 5 avril 2019
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai trouvé cet insecte étrange sur une feuille de citronnier. Je pense en avoir déjà vu de semblables, donc ça m’étonnerait qu’il soit rare. Cependant, je n’arrive pas à l’identifier, perdu dans le foisonnement des insectes communs.
Demandeur : Eiku (discuter) 5 avril 2019 à 15:41 (CEST)
Reply[répondre]

Notification Eiku : bonjour. Je pense à un éphémère. Père Igor (discuter) 5 avril 2019 à 16:20 (CEST)Reply[répondre]
Merci Notification Père Igor. Effectivement, ça y ressemble fort ! De plus, mon voisin a un plan d’eau dans son jardin. Sera-t-il possible d’identifier l’espèce précise à partir de ma seule photo ? Dans le cas contraire, quel nom donner à la photo ?
Pour l’identification précise, si jamais ça peut aider, j’ai remarqué que pas mal d’espèces semblent avoir trois cerques alors que je n’en vois que deux sur ma photo. --Eiku (discuter) 5 avril 2019 à 19:00 (CEST)Reply[répondre]
Notification Eiku : je ne suis pas entomologiste et je te faisais simplement une première réponse par rapport à mes connaissances. Pour l'espèce précise, j'espère que d'autres participants pourront te renseigner. Père Igor (discuter) 5 avril 2019 à 19:09 (CEST)Reply[répondre]
J’ai changé la catégorie en Unidentified Ephemeroptera, mais j’attendrai encore un peu avant de demander le renommage car il n’est pas impossible qu’on trouve l’espèce avec un peu de chance ! En tout cas, merci beaucoup d’avoir trouvé l’ordre : c’est déjà énorme pour moi qui n’avais aucune idée pour orienter ma recherche. --Eiku (discuter) 14 avril 2019 à 16:20 (CEST)Reply[répondre]

Identification d'un insecte butineur ?Modifier

Insecte à identifier

Lieu de photographie : Dans mon jardin à Prades cet après midi
Date et contexte : Le 19 avril 2019 cet après midi dans le jardin
Salutations et pistes : Bonjour, après avoir repris un ancien jardin à l'abandon l'automne dernier, je souhaite le faire revivre en laissant un maximum la nature et la biodiversité perdurer. Je souhaite donc connaitre et reconnaitre les insectes qui s'y installent. J'ai laissé un maximum de fleurs pour attirer les insectes. En voilà un que je n'avais jamais observé (il y a en plusieurs, et ils semblent comme accrochés dans les plantes, et peuvent voler), peut être pourrez vous m'aider ? est ce un butineur ?
Demandeur : RomainTRAPAPHITE3 (discuter) 19 avril 2019 à 22:00 (CEST)
Reply[répondre]

Bonsoir, Il s'agit d'une Cétoine drap mortuaire (Oxythyrea funesta). Bien à vous. --Abalg|partager le bout de gras 19 avril 2019 à 22:50 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour et merci pour la réponse, je cromprends donc qu'il s'agit plutot d'un nuisible contre lequel il va falloir lutter (sans pesticide je vous rassure !). Merci. --RomainTRAPAPHITE3 (discuter) 20 avril 2019 à 15:12 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour RomainTRAPAPHITE3, d'après cette étude, le lavandulol, apparemment très présent dans l'hydrolat de Lavandula angustifolia, attire les mâles de cette Cétoine. Le piège optimisé lors de cette étude fut le VARb3 à feuille plastifiée jaune fluorescent, 100mg de composés renouvelés toutes les 2 à 3 semaines. Son autoconstruction ne doit pas poser bcp de soucis, à mon avis. Bien à vous. --Abalg|partager le bout de gras 20 avril 2019 à 16:03 (CEST)Reply[répondre]
Merci pour le tuyau ! Jamais je n'aurai trouvé ce site. Je vais regarder cela de prêt --RomainTRAPAPHITE3 (discuter) 20 avril 2019 à 20:17 (CEST)Reply[répondre]

Insecte noir à points rouges à identifierModifier

Résolu.
À identifier

Lieu de photographie : Prades dans les Pyrénées orientales
Date et contexte : Le 21 avril 2019, sur plusieurs plantes du jardin
Salutations et pistes : Bonjour, voici un nouvel insecte à identifier dans mon jardin. Probablement très commun mais je ne l'avais jamais observé. Ils mesurent à peine 1cm, sont plusieurs et semblent se délecter de certaines fleurs. La photo est un peu floue, mais c'est la meilleure netteté obtenue. Merci d'avance pour toute information à son sujet.
Demandeur : RomainTRAPAPHITE3 (discuter) 21 avril 2019 à 19:15 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour. Il s'agit manifestement d'une larve de coccinelle. Après, je ne saurais dire quelle espèce de coccinelle... Grasyop 21 avril 2019 à 19:26 (CEST)Reply[répondre]
Bonsoir RomainTRAPAPHITE3, après avoir regardé le bouquin d'Ivo Hodek, Biology of Coccinelidae (si le sujet vous intéresse, c'est une perle, le genre d'ouvrage qui vous donne envie juste pour le plaisir d'admirer du boulot bien fait), je pense avec certitude que la photo représente le genre Coccinella, avec évidemment une forte présomption pour la Coccinelle à sept points. Malheureusement, la suite des critères n'est pas visible. Il faudrait une image plus nette du profil, et des pattes. Sinon, pour que vous puissiez regarder chez vous (une bonne loupe suffit), les critères distinctifs de la larve de cette espèce sont :
  • Plaque médiane du prothorax à 8 côtés
  • Plaques du mésothorax plus longues que larges
  • Base des griffes des pattes avec une dent étroite mais longue avec un côté extérieur droit
  • Tâches plus jaune/orange que rouge
À part ça, c'est un auxillaire des cultures, vorace de pucerons, tant comme larve qu'imago. Bien à vous --Abalg|partager le bout de gras 21 avril 2019 à 22:39 (CEST)Reply[répondre]
Merci beaucoup pour vos réponses, à la fois rapides et surtout si détaillées. C'est formidable d'obtenir autant d'informations. En tous cas, je ne m'attendais pas à ce que ces insectes puissent être des larves de coccinelles. En tous cas dans le même secteur il y a de nombreuses coccinelle 7 points, et les caractéristiques des larves correspondent au descriptif. Donc c'est résolu. Ce qui est incroyable c'est que les larves se concentrent sur trois plantes du jardin qu'elles ont l'air d'affectionner. Je vais donc m'intéresser à ces plantes pour qu'elles repoussent chaque année et attirer ces coccinelles. Je vous transmets deux photos complémentaires.--RomainTRAPAPHITE3 (discuter) 22 avril 2019 à 22:53 (CEST)Reply[répondre]

Insecte à déterminerModifier

Coleoptere.jpg

Lieu de photographie : Rennes
Date et contexte : 27 avril 2019
Salutations et pistes : Bonjour, reconnaissez-vous cet insecte vu aujourd'hui sur ma terrasse ?
Demandeur : Canape Vert (discuter) 27 avril 2019 à 16:29 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour. Il s'agit d'un hanneton. Grasyop 27 avril 2019 à 16:46 (CEST)Reply[répondre]
Merci beaucoup. --Canape Vert (discuter) 27 avril 2019 à 17:29 (CEST)Reply[répondre]

Papillon (de nuit) à déterminerModifier

Papillon inconnu

Lieu de photographie : Montrouge à l'entrée d'un square
Date et contexte : 29/4/2019 de jour
Salutations et pistes : Bonjour,

Vu cet énorme papillon (environ 20cm d'envergure, voir la grille d'égout en dessous) à l'entrée du square de la République pas loin de chez moi. Est-il courant en Île-de-France ?

Demandeur : Serged/ 30 avril 2019 à 17:08 (CEST)
Il s'agit d'un Grand Paon de nuit. Plutôt méditerranéen (où il est assez courant), vous l'avez trouvé sur la partie septentrionale de son aire répartition. Pourriez-vous indiquer les coordonées géographiques de votre rencontre, sur la pae de description? Bien à vous. --Abalg|partager le bout de gras 30 avril 2019 à 18:47 (CEST)Reply[répondre]

Merci ! Pourquoi les données exif ont été supprimées ? Il y avait la date, la localisation etc. --Serged/ 1 mai 2019 à 07:46 (CEST)Reply[répondre]
Trouvé (et corrigé) pour les données Exif : La première version a été récupéré via Google Photo qui enlève ces données. Nouvelle version importée directement depuis le smartphone. --Serged/ 1 mai 2019 à 19:12 (CEST)Reply[répondre]

Insecte ailé à livrée noire et à antennes rayéesModifier

Lieu de photographie : feuille de mon citronnier
Date et contexte : 30 avril 2019
Salutations et pistes : Bonjour, j’ai remarqué cet insecte, que je ne connais pas, sur une jeune feuille de mon citronnier. Il remuait les antennes de manière très particulière (en faisant des espèces de moulinets d’arrière en avant, tantôt synchronisés, tantôt d’une seule antenne). J’ai fait une vidéo où l’on voit ce comportement, mais je ne veux pas la transférer sur Commons sans montage car seules une ou deux secondes sont intéressantes : le reste du temps, l’insecte est immobile (et l’image est assez floue). Je penche pour un lépidoptère, mais je ne sais pas m’orienter au delà.
Demandeur : Eiku (discuter) 1 mai 2019 à 01:21 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour Eiku, il s'agit assurément d'un Trichoptère (un imago des larves à fourreaux aquatiques) car les ailes au repos sont disposées en forme de toit et sont poilues et présence de palpes maxillaires bien développés. C'est effectivement un ordre proche des Lépidoptères et je ne pense pas qu'il y ait de lien spécifique avec le citronnier. Une petite recherche du côté de la famille des Leptoceridae pourrait être fructueuse et Mystacides azureus (nommée également M. azurea) pourrait être un bon candidat. À mon avis, la carte de répartition montre une distribution suffisament large pour que sa présence soit probable en Isère malgrè le manque de données. Par contre, je ne trouve pas de clef de détermination pour les imagos et malgrè une proximité certaine avec les photos, je reste quand même prudent car je ne connais pas les critères discriminants. Voir cette page pour plus de détails. Je serai tout de même curieux de voir sa petite chorégraphie. Bonne journée. --Abalg|partager le bout de gras 1 mai 2019 à 04:25 (CEST)Reply[répondre]

Me revoilà, selon Fauna europea, il y a 3 Mystacides, et 2 espèces M. azureus et M. niger sont proches de notre specimen (contrairement à bcp de sources taxo, j'ai confiance en Faunaeur concernant les insectes). Leur différence réside dans le fait que la première a des ailes teintées de bleu métallique et la deuxième d'un noir mat. Voici quelques images M. niger et M. azureus (BioLib est également assez fiable). Je suis sûr à 100% qu'il s'agit d'une des deux espèces. Après, des critères aussi subjectifs ont tendance à m'énerver et je pense qu'un taxonomiste nous pondra bientôt une synonymie. Je te laisse donc faire le choix final, si tu y parviens. Re-bonne journée. --Abalg|partager le bout de gras 1 mai 2019 à 08:59 (CEST)Reply[répondre]
Notification Abalg Merci beaucoup ! Je vais demander le renommage en Mystacides nigrer (car pas de reflet bleuté). --Eiku (discuter) 1 mai 2019 à 12:38 (CEST)Reply[répondre]
À propos, j’ai remarqué que sur certaines photos, M. niger et M. azureus ont les yeux noirs et que sur d’autres (y compris les miennes), l’un comme l’autre ont les yeux rouges. Est-ce que ces différences de couleurs viennent uniquement de l’endroit où on prend la photo (grand soleil ou ombre) ? --Eiku (discuter) 1 mai 2019 à 12:45 (CEST)Reply[répondre]
Eiku, en effet, ta remarque est judicieuse. Je n'ai rien concernant la description de l'une ou l'autre espèce, je ne peux donc faire que des suppositions. Je dirais tout d'abord que sur la quasi totalité des photos que j'ai croisées, les 2 espèces ont des yeux rouges, cette problématique ne concerne donc pas tes photographies. Après, sur cette page de l'OPIE (qui a fait un très gros travail sur cet ordre ces dernières années), la photo de M. azureus montre des yeux noirs. Est-ce une adaptation aux zones plus septentrionales? une autre espèce mal déterminée (ça m'étonnerait)? un problème de technique photographique comme tu le suggères? Je ne sais pas. Je suis au bout de ce que je peux faire et ne peux répondre à ces questions. Pour aller plus loin, tu pourrais les contacter, leur travail de prospection n'est pas terminé et cela pourrait les intéresser d'avoir une donnée supplémentaire (voir un résumé de leur programme et coordonnées). Bien à toi. --Abalg|partager le bout de gras 1 mai 2019 à 21:52 (CEST)Reply[répondre]

Psylle de l’arbre de Judée à confirmerModifier

Un psylle de l’arbre de Judée ? (Cacopsylla pulchella)

Lieu de photographie : Romans-sur-Isère, France
Date et contexte : 30 avril 2019
Salutations et pistes : Bonjour, cette fois-ci, la bête est quasiment identifiée (j’ai posé la question sur un forum consacré aux agrumes - lien) : le psylle de l’arbre de Judée est notre suspect. Serait-il possible de confirmer (ou infirmer) cette identification ? La présence de cet insecte sur un citronnier peut surprendre, mais ce citronnier est à l’aplomb d’un superbe arbre de Judée.
Demandeur : Eiku (discuter) 1 mai 2019 à 12:32 (CEST)
Reply[répondre]

Eiku, les Psylles ont 5 stades de développement de façon hémimétabole, comme les sauterelles. Apparement, chaque stade leur apporte des articles aux antennes. Ton specimen à l'air d'être au tout début de son développement, du coup, la détermination sur cette base me semble hasardeuse car les jeunes peuvent être bien différents des adultes. La categorie Cacopsylla pulchella de commons (nom scientifique de la Psylle de l’arbre de Judée) montre des imagos très différents, mais ce n'est pas rédhibitoire. Le mieux serait d'aller faire un tour sur l'Arbre de Judée en question et d'y rechercher des imagos et pourquoi pas un stade ressemblant à ton specimen à proximité de l'adulte. Ainsi, nous pourrions être fixé. Bien à toi. --Abalg|partager le bout de gras 1 mai 2019 à 22:27 (CEST)Reply[répondre]

Merci Abalg. Malheureusement, l’arbre de Judée en question n’est pas dans mon jardin et il est très grand (cf. photo). Je suis en bons termes avec mon voisin, mais je ne pense pas qu’il sera enthousiasmé par la recherche d’un insecte (en tout cas, je n’oserai jamais le solliciter pour ça). Par contre, il est certain que l’arbre est parasité car tout ce qui se trouve en dessous est maculé de miellat. Pour ce qui est des articles des antennes, les antennes sur ma photo sont très floues : on ne les voit pas très bien, mais elles sont peut-être plus longues qu’il n’y paraît. Si j’arrive à retrouver des psylles semblables, j’essayerai de faire de meilleures photos. --Eiku (discuter) 2 mai 2019 à 00:46 (CEST)Reply[répondre]

Insecte ailé non identifié dans mon jardinModifier

Insecte jardin à identifier.jpg
Différences morphologiques entre les femelles Bibio hortulanus et Bibio anglicus ; Légende : Nervation ailaire r-m et rs égales chez Bibio anglicus, Nervation ailaire r-m plus petite que r-s chez Bibio hortulanus. aP : Absence de pilosité blanche sur les flancs du thorax chez Bibio anglicus. P Présence de poils blancs chez les individus âgés de Bibio hortulanus.

Lieu de photographie : Prades, Pyrénées Orientales
Date et contexte : 8 mai 2019 dans mon jardin
Salutations et pistes : Bonjour, dans le cadre de l'observation attentive des insectes de mon jardin, j'ai observé une dizaine d'insectes (voir photo) dans un périmètre très proche et très localisé, tous statiques sur des grandes herbes. Leur taille est d'environ 1 cm. A proximité des insectes semblables mais compléments noirs (que je n'ai pas réussi à photographier correctement). Je suis intéressé par leur identification, vu leur nombre afin de voir dans quel est leur activité dans un jardin. Je vous remercie d'avance
Demandeur : --RomainTRAPAPHITE3 (discuter) 9 mai 2019 à 15:30 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour Notification RomainTRAPAPHITE3, je ne m'avancerai pas avec les diptères, mais ta bestiole ressemble pas mal à Clitellaria ephippium. Toutefois les proportions paraissent différentes. Alors Bibio hortulanus plutôt ? -- Amicalement, Salix [Converser] 9 mai 2019 à 17:10 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour RomainTRAPAPHITE3, Gerardgiraud et Salix, selon les clefs que j'ai à disposition, les différences principales entre les 2 familles de ces espèces, Bibionidae et Stratiomyiidae, est que la première à des antennes ayant plus de 3 articles identiques et la deuxième, des antennes ayant plus de 3 articles de tailles différentes. Pour le specimen de RomainTRAPAPHITE3, elles me semblent un peu différentes (Stratiomyiidae (voir ici)) (déformation de la photo?), alors que ce n'est pas le cas pour celui de Gerardgiraud (Bibionidae (voir )). Ensuite, une autre différence est la taille des yeux : gros yeux globuleux pour Stratiomyiidae, petits yeux pour Bibionidae. De plus, Clitellaria ephippium (Stratiomyiidae) porte sur les côtés de son mesonotum deux petites épines bien visibles ici et . Je ne les trouvent pas dans vos images. Clairement, les deux photos montrent une Bibionidae.
Quant à l'espèce, les poils blancs sont normalement caractéristiques de Bibio hortulanus (pas forcé non-plus), mais les ailes de cette espèce sont normalement transparentes (supperposition des ailes les montrant brunes sur vos photos?). Une espèce proche, Bibio anglicus, n'ayant pas ces poils blancs, plus petite et plus vernale qu'estivale pourrait également faire l'affaire. Bibio hortulanus est notée très courante (mais du coup, on a tendance à avoir un gros biais de confirmation). Il ne semble pas y avoir d'autres espèces de Bibionidae ayant ce mésonotum rouge, mais pour l'instant, difficile de départager ces 2 espèces en l'état actuel de ma doc. Chacune des photos montrent des femelles (mésonotum rouge). La larve de ces espèces vit dans les sols calaires riches en humus et se nourrit d'humus au premier stade puis de racines de jeunes graminés et trèfles.
Bien à vous. --Abalg|partager le bout de gras 10 mai 2019 à 11:37 (CEST)Reply[répondre]
Merci pour cette analyse détaillée Abalg Émoticône. Comme déjà dit plus haut, si on y regarde d'un peu près, ce n'est clairement pas une Stratiomyidae, et il faut effectivement chercher du côté des "mouches de la St Marc", qui se rassemblent comme par hasard autour du 25 avril et Bibio hortulanus, femelle, reste une très bonnne candidate. -- Amicalement, Salix [Converser] 10 mai 2019 à 18:25 (CEST)Reply[répondre]
Bien-sûr Salix, mon idée n'est pas de passer outre ton avis ni de la ramener. D'une part, je complète ta méthode en utilisant au maximum les clefs de détermination. D'autre part, je montre le processus afin d'apporter la canne à pêche en même temps que le poisson. Et, malgré nos cannes différentes, nous avons pêché un poisson identique : Femelle Bibio hortulanus avec une interrogation concernant l'espèce proche Bibio anglicus. Bonne soirée. --Abalg|partager le bout de gras 10 mai 2019 à 22:42 (CEST)Reply[répondre]
Comme tu peux le voir ici ou , B. anglicus ressemble beaucoup à B. hortulanus, sans que je ne sache faire la différence. --Abalg|partager le bout de gras 10 mai 2019 à 22:57 (CEST)Reply[répondre]
J'ai finit par trouver. Comme leurs différences n'étaient pas évidentes, j'ai fait une image montrant les points à relever. Pour conclure, le specimen de RomainTRAPAPHITE3 montre une femelle très âgée de B. hortulanus. Quant à celle de Gerardgiraud, malheureusement, j'ai beau coller mes yeux à l'écran, rien à faire, je ne vois pas les nervures des ailes. C'est donc soit une jeune femelle B. hortulanus, soit une femelle B. anglicus. Bonne nuit. --Abalg|partager le bout de gras 11 mai 2019 à 01:29 (CEST)Reply[répondre]
Notification Abalg Encore bravo pour ces identifications à la loupe. Si l'INPN confirme bien la présence des deux espèces dans le département (pas de bol, c'est le seul coin, en dehors d'une infime partie la région parisienne, où B. anglicus est signalé par eux en France), par contre je ne trouve rien sur les périodes de pullulation pour cette espèce. Et toi ? Parce que cela pourrait aussi être une bonne façon de les départager, tu ne crois pas ? Hélas cette page, semble invalider cette méthode si les indications sont exactes... -- Amicalement, Salix [Converser] 13 mai 2019 à 00:35 (CEST)Reply[répondre]
Notification Salix, de ce que j'ai comme infos sur mes bouquins, B. hortulanus est visible de Mars à Juin en Europe centrale et B. anglicus d'Avril à Mai (uniquement) au Royaume-Uni. Comme la photo de Gerardgiraud a été prise début Mai en climat méditerranéen, il y a une forte probabilité que l'image représente B. hortulanus, mais ce n'est pas une certitude. Bien à toi. --Abalg|partager le bout de gras 13 mai 2019 à 10:09 (CEST)Reply[répondre]
Merci Abalg. Donc, en effet, le Bibion précoce (B. hortulanus) mérite bien son nom, mais après le mois de mars mieux vaut prendre la loupe, et peut-être même encore plus tôt si la bestiole est en villégiature au sud de la France, où le printemps démarre plus vite Émoticône. -- Amicalement, Salix [Converser] 13 mai 2019 à 11:16 (CEST)Reply[répondre]

Arachnide à identifierModifier

Araignée crabe Xysticus sp.jpg

Lieu de photographie : Toulon (Var)
Date et contexte : 9 mai 2019 dans un jardin
Salutations et pistes : Bonjour. Une araignée crabe mais d'une drôle de couleur. Aurait-elle pris la couleur de l'Iris ? Est-ce une araignée crabe ? et a-t-on assez de détails pour en déterminer l'espèce ? Merci.
Demandeur : GérardGiraud (discuter) 9 mai 2019 à 23:03 (CEST)Reply[répondre]

Bonjour GérardGiraud. Il s'agit à coup sûr d'un mâle Thomisidae et, avec les pattes avant très développées, de la sous-famille Misumeninae. Je dirais à priori un mâle Synema globosum (Araignée crabe Napoléon). On peut voir sur ces photos c:File:Synaema globosum, male.JPG, c:File:Synema globosum 097.jpg et c:File:Synema globosum by OpenCage.jpg, la présence de la fine bande blanche au début de l'abdomen. Normalement, cette bande se continue pour dessiner un chapeau de Napoléon. Ici, on le devine, mais, pour être sûr à 100%, il aurait fallu une image montrant les dessins de l'abdomen. Je dirais quand même un 75% de probabilité que ce soit cette espèce. Voir également cette jolie clef d'identification. Bien à vous. --Abalg|partager le bout de gras 10 mai 2019 à 10:00 (CEST)Reply[répondre]
Merci @Abalg. Quelle précision ! J'admire. GérardGiraud (discuter) 10 mai 2019 à 17:49 (CEST)Reply[répondre]

Insecte à tête rougeModifier

Insecte à tête rouge.jpg

Lieu de photographie : Toulon (Var)
Date et contexte : 9 mai 2019
Salutations et pistes : Bonjour. Quelqu'un pourrait-il me dire quel est le nom de cet insecte ? Serait-il, comme plus haut, du genre Clitellaria ? car l'abdomen a l'air d'être rouge comme la tête ce qui n'est pas le cas du Clitellaria ephippium, alors lui-aussi un Bibio hortulanus ? Merci.
Demandeur : GérardGiraud (discuter) 9 mai 2019 à 23:21 (CEST)Reply[répondre]

cf Discussion Projet:Entomologie/Quel est cet insecte ?#Insecte ailé non identifié dans mon jardin --Abalg|partager le bout de gras 10 mai 2019 à 11:38 (CEST)Reply[répondre]
À nouveau merci beaucoup. GérardGiraud (discuter) 10 mai 2019 à 17:50 (CEST)Reply[répondre]

Petite bébêteModifier

Lieu de photographie : [À côté d'une route nationale]
Date et contexte : [le 15 mai 2019 durant l'après-midi]
Salutations et pistes : Bonjour, a tous pas très loin d'une route à environ quelques mètres de la maison que j'habite en ce moment l'objectif de mon appareil a pris pour intérêt ce petit papillon, alors je vous demande si par hasard vous connaissez l'espèce de cette petite bébête, je vous prie de m'en faire part. Merci. Bien cordialement.
Demandeur : Filo gèn' (discuter) 23 mai 2019 à 03:28 (CEST)
Reply[répondre]

Bonjour Filo gèn', peux-tu préciser où était ta route dans le monde et quel type de paysage elle traversait ? Parce que le fait qu'elle soit nationale ou départementale ne nous avance pas trop Émoticône. Si on est bien à la Guadeloupe, avec ses grands yeux, ses antennes qui finissent en virgule et sa teinte de rouille je regarderais du côté de l'Hespérie orangée (Wallengrenia ophites) (cf. INPN et Lépidoptères de France). J'ai créé l'article Wallengrenia, mais il faudrait encore éclaircir la classification actuelle. -- Amicalement, Salix [Converser] 23 mai 2019 à 15:06 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour Salix, ma route, elle n'est ni sur la lune ni sur mars dans la description des deux fichiers vous pouvez voir les lieux de prise de vue sur OpenStreetMap ou Google Earth, grâce à la géolocalisation vous pouvez voir l'endroit sans problème dans ma prochaine demande je ferais attention à y mettre plus de précisions merci de me le faire constater tout comme vous j'ai pensé aux espèces appartenant à la famille des hesperiidae et surtout à cette espèce Qu'en pensez-vous.merci.Bien cordialement. Filo gèn' (discuter) 24 mai 2019 à 05:03 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour Filo gèn', non, ça ne peut pas être Thymelicus sylvestris car cette espèce est absente de cette région du monde. Comme Salix, je vote pour Wallengrenia ophites Émoticône --LamBoet (discuter) 24 mai 2019 à 05:19 (CEST)Reply[répondre]
Du coup, j'ai créé l'article Wallengrenia ophites et étoffé un peu Wallengrenia. --LamBoet (discuter) 24 mai 2019 à 07:26 (CEST)Reply[répondre]
LamBoet je n'avais pas créé l'article car il semble que cette hesperie orangée soit actuellement considérée comme etant une sous-espèce. Salix
Salix : on trouve les deux points de vue (sp/ssp), et comme elle est traitée comme espèce par plusieurs sites de référence et par les entomologistes locaux, je pense qu'il n'est pas déraisonnable d'avoir un article (et j'y ai naturellement mentionné cette incertitude). --LamBoet (discuter) 24 mai 2019 à 18:45 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour LamBoet et Salix beaucoup d'espèces du règne animal et végétale ont été introduit par l'homme vers des terres inconnues où le climat de ces régions leurs ont été défavorable et ou inadapté pour l'évolution de l'espèces et c'est avec beaucoup de difficulté que certains ont pu se reproduirent, maintenant que certains auteurs les considèrent comme des sous-espèces ou qu'elles ne valent même pas la peine de figurer dans des, que je qualifie de torchons est quelque chose d'incomprenable. Bien cordialement Filo gèn' (discuter) 25 mai 2019 à 10:05 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour Filo gèn' : peux-tu s'il te plaît te relire ? C'est difficile de comprendre où tu veux en venir.
Il n'est pas ici question d'introduction par l'homme : W. ophites est indigène en Guadeloupe (et dans les îles alentour). La question de son statut d'espèce ou sous-espèce n'a rien à voir, c'est juste une affaire de systématique. --LamBoet (discuter) 25 mai 2019 à 19:20 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour LamBoet pour que vous me compreniez je devrais peut être mieux expliquer les choses. Dans le cadre de la systématique la variabilité d'un individu ou d'un être vivant si vous préférez (dans notre cas il s'agit de l'hesperie orangée) devrait être pris en compte nous avons beaucoup d'exemples dans le règne animal et végétal, prenons par exemple le cas d'une portée de petits tigres où l'on peut observer des individus de la même couleur que le père et de la mère, et d'autres individus qui sont blancs alors ma question est la suivante est-ce pour autant que l'on puisse dire que ces petits tigres sont d'une espèce différente ? je ne pense pas, ou alors est-ce que l'on peut classer une partie comme étant une espèce et une autre comme une sous espèce ? je ne pense pas non plus. On peut observer chez les espèces animales et végétales et toutes sans exception des caractéristiques plus ou moins particuliers dans la coloration, la taille, la forme de certaines parties du corps et d'autres détails nous avons pour exemple aussi des frères qui ne se ressemblent pas. Et d'un autre côté quand je dis introduction par l'homme d'une espèce on ne peut pas classer ceux qui ont été introduit comme une sous espèce et de l'autre côté une espèce ou vis-versa et ou qu'il n'entrerai pas dans un cadre encyclopédique. Bien cordialement. Filo gèn' (discuter) 31 mai 2019 à 11:34 (CEST)Reply[répondre]
Attention Filo gèn' à ne pas confondre phénotype et génotype. C'est la dérive génétique qui conduit à la spéciation. Dans le cas de notre Hespérie orangée on a trois possibilités : 1/ le fait d'être orangée n'est qu'un caractère individuel (variabilité, comme un tigre blanc), ou 2/ d'une population isolée homogène (sous-espèce) - qu'elle ait été importée à l'origine ou non - cela n'est pas suffisant pour l'élever 3/ au rang d'espèce à part entière, c'est-à-dire un ensemble d'individus qui ont de telles des différences génétiques avec les autres hespéries qu'ils ne donnent plus de descendance normalement fertile si on les croise avec Wallengrenia otho, ce qui caractérise en zoologie les espèce distinctes (comme le tigre et le lion qui s'hybrident encore, mais alors dont les descendants, tigron ou ligre, ne peuvent plus se reproduire entre eux car les mâles sont stériles). -- Amicalement, Salix [Converser] 31 mai 2019 à 13:27 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour Filo gèn' ; j'abonde dans le sens de Salix, et je t'encourage à lire l'article Spéciation. Peut-être s'agit-il ici d'un cas de spéciation péripatrique, récente ou en cours, entre le taxon continental (otho) et plusieurs taxons insulaires (dont ophites). Dans un tel cas, il est très courant qu'il soit difficile de décider si le taxon insulaire doit déjà être considéré comme une espèce distincte. --LamBoet (discuter) 31 mai 2019 à 18:58 (CEST)Reply[répondre]
Bonjour, LamBoet avant de continuer ou d'aller plus loin dans cette identification de petite bébête nous devons être d'accord sur ce point c'est à dire je m'explique dans un aucun cas Wallengrenia ophites ne peut être considéré comme une sous-espèce (ou une sous espèce) selon les bases du système moderne de la nomenclature binomiale qui a été fondée par le naturaliste suédois Carl Von Linné le binôme sert à désigner une espèce, le premier mot correspond au genre sixième rang principal de la systématique et le second l'espèce. Considéré que la sous-espèce décrit ou designe un être inférieure ne relève pas de la systématique et c'est peut être pour cela que certains auteurs trouvent qu'elle n'a pas de place dans une encyclopédie ou ailleurs (dans le sens où sous-espèce voudrais signifier un être inférieure), elle est inférieure dans le sens où elle se situe dans les rangs taxonomiques (elle est située entre l'espèce et la variété), la Sous-espèce prend juste en compte les caractéristiques d'un ensemble d'individu au sein d'un groupe ou d'une espèce donné, les auteurs qui considèrent Wallengrenia ophites comme une sous-espèce ou sous espèce (infériorité) doivent se former et comprendre la Taxonomie, comme il est dit cela est essentielle pour la précision et la rigueur des travaux scientifiques concernant la biodiversité. Bien cordialement Filo gèn' (discuter) 1 juin 2019 à 10:10 (CEST)