Discussion:Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient

Il n’y a aucune discussion sur cette page.
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Si Mamoru Shigemitsu fut bien un des accusés, ce ne fut pas le cas de Nobusuke Kishi. Dans ce cas, neutralité oblige, pourquoi citer son nom ici, aux cotés de criminels qui ont eux été jugés ? Si qqn connait bien le sujet, peut-il effectuer une correction qui pourrait être fragilisée si c'est moi qui la fait ? --SammyDay 20 février 2007 à 02:23 (CET)

Vous avez raison de souligner que Kishi ne fut ni jugé, ni condamné. Il fut toutefois incarcéré en 1946 et mis en détention préventive comme criminel de classe A pour son rôle dans l'occupation du Manchukuo, son implication à l'égard du développement industriel au sein de la Kôa-in, incluant le système de travaux forcés mis en place dans ce territoire, ainsi que ses fonctions de ministres du commerce et de l'industrie au sein du cabinet de Hideki Tojo. Les circonstances au cours desquelles ces prévenus ont été libérés demeurent troubles.

Vous avez également raison de souligner que les termes employés dans l'article tel qu'il est écrit apparaissent excessifs compte tenu qu'il n'y a pas eut de condamnation. Je crois qu'il faudrait modifier le libellé mais conserver le nom de Kishi, notamment en regard de ses liens avec les condamnés et de sa décision de libérer les prévenus encore en prison alors qu'il était premier ministre. --Tigre volant 20 février 2007 à 16:04 (CET)

    • Il manque manifestement un mot à la phrase ... "informé aujourd'hui que des actes criminels de la nature la plus abjecte, ordonnés par le gouvernement central du Japon, ont été tenus à l'égard de la Cour par le gouvernement des États-unis." [5

tenus "secrets", par exemple

Revenir à la page « Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient ».