Discussion:Red Auerbach

Discussions actives
Autres discussions [liste]

Relecture pour l'Atelier de lectureModifier

Bonjour,

J'ai relu l'article pour l'AdL. Quelques remarques :

  • Il y avait quelques problèmes de styles : j'ai corrigé ce qui m'embêtait, mais c'est pas ma spécialité.
  • « la contre-attaque comme une potentielle arme offensive » : il faudrait revoir l'expression « potentielle arme offensive », ça fait presque militaire là.    
  • « les Capitols [...] sont une nouvelle fois éliminés en play-offs, cette fois lors d'un match joué pour départager trois équipes à égalité au classement de la division Ouest » : Washington c'est plutôt à l'Est non ?
Oui, mais à l'époque, Washington est l'Ouest de l'Est. Toutes les équipes sont à l'Est. Il y a huit équipes : Saison BAA 1947-1948.
j'ai noté de double changement est-ouest en 1947-48 et le retour à l'est en 1948-49. Bserin (Bar des Ailes) 10 avril 2012 à 12:32 (CEST)
  • « Red Auerbach atteint la 1000e en NBA en battant les Lakers de Los Angeles » : la 1000è quoi ?
Victoire, mais faux après vérification.
  • la section décès, dans le fond, se rapproche de la postérité : peut-être fusionner les deux sections ? de plus, les deux derniers paragraphes de la section Décès ne sont pas sourcés.~
J'ai fusionné les deux section, je vais essayer de sourcer les deux paragraphes.
  • Globalement, 10 sources, ça fait peu. Ça pourra être reproché lors du vote. Pour moi je trouve qu'elles sont bien exploitées, mais c'est vrai qu'on aurait pu utiliser sa biblio.
  • La fin de la section « Vie privée » n'est pas claire : on parle de plusieurs joueurs qu'il aime bien, de la meilleure équipe qu'il ait jamais eu « entre les mains » ou bien de celle qu'il aurait voulu avoir ?
  • Le coup du cigare est à retravailler et à développer aussi : dans l'intro il est dit qu'il fumait quand il sentait la victoire proche, alors qu'ensuite c'est quand il a gagné. De plus, je ne pense pas que ce soit lui qui ait transformé l'habitude en culte : plutôt ses admirateurs.
Oui, quand il était sur que son équipe allait l'emporter en fait. Je vais améliorer cette section. Sur la deuxième partie, c'est les deuxà mon avis. Il a joué de cette histoire de cigare, même si ce n'était pas prévu au départ, il en a fait une habitude. Thomas.R (d) 3 avril 2011 à 14:04 (CEST)

Pour le reste, la bio est sympa. J'aurais bien aimé qu'on parle plus de la période Larry Bird, avec tout de même 3 titres. Bravo et bon courage pour la suite !   Mafiou44 (d) 31 mars 2011 à 14:32 (CEST)

Relecture El F.Modifier

Après une attentive relecture, je liste 2/3 babioles au fil de l'article que je n'ai pas osé corriger...

  • "De plus, Auerbach est l'un des 10 plus grands entraîneurs de l'histoire de la NBA." J'aurais mis "est considéré comme" ou plutôt "est élu" étant donné le lien.

Naissance, jeunesse et éducationModifier

  • "Le couple possède un delicatessen. Le jeune Arnold passe son enfance à Williamsburg. Il y joue au basket-ball et au handball. À cause de ses cheveux roux et de tempérament explosif, il est surnommé « Red »." Je trouve les phrases trop courtes, mais c'est peut-être simplement contraire à mes tics de phrases. J'aurais mis "Le jeune Arnold passe son enfance à Williamsburg où il joue au basket-ball et au handball."

Débuts (1941-1950)Modifier

  • "et est aidé par Reinhart pour aller dans l'United States Navy. " pour entrer?

Premier titre NBA en 1956Modifier

  • Première phrase, répétition de "qualités"
  • Dans le 3ème paragraphe, on évoque deux fois de suite le jeu en contre-attaque ça fait un peu indigeste.

Huit titres consécutifs (1959-1966)Modifier

  • Les Hawks de St Louis deviennent les Hakx?   coquille
  • "pour respecter la restriction à dix joueurs" Je pense qu'il faudrait une note explicative.
  • "En avant-première de la saison 1960-61, Red Auerbach, même si les deux premiers choix de la draft, devenus par la suite Hall of Farmers Oscar Robertson choisi par les Royals de Cincinnati et Jerry West par les Lakers de Minneapolis drafte en huitième choix Tom Sanders (qui deviendra septuple champion NBA avec les Celtics) pour être suppléant de Tom Heinsohn." J'ai mal au crâne rien que de lire cette phrase! :)
  • Je trouve bizarre que Russell ne soit que dans la All-NBA Second Team tout en étant MVP. J'ai la flemme de lire les sources cette nuit, est-ce un coup de Chamberlain qui lui grille la first team au poste de pivot?
Oui, c'est le cas pour la saison 1960-61 [1], mais aussi pour la saison 1961-62 [2].
  • "Il choisit un jeune fils d'immigré tchécoslovaque âgé de 22 ans John Havlicek, un ailier, champion NCAA 1960 avec les Buckeyes d'Ohio State" Il doit manquer une ponctuation.
  • "Red Auerbach ressent la pression de tenir plusieurs rôles dans l'organisation des Celtics de Boston" L'expression me semble bizarre (traduite?) mais je ne vois pas quoi mettre de mieux.

Directeur général des Celtics de Boston (1967–1984)Modifier

  • On quitte l'article au titre NBA 1966 et on enchaine directement sur le titre 1968... Du coup on ne sait pas comment les Celtics ont été battus en 1967, ça mériterait peut-être une phrase ou deux.
  rajout défaite en finale de division
  • On ne sait pas en quelle année Heinsohn devient entraineur.
  saison 1969-70.

Tout au long de l'articleModifier

  • Les expressions "division Est" et "conférence Est" sont tour à tour écrites avec ou sans majuscule.

Voilà pour l'instant, c'est tout de même du super boulot en tout cas! --El Funcionario (d) 9 avril 2012 à 02:52 (CEST)

  corrigé c'est Est et Ouest.

Relecture SisyphModifier

Pas évident de garder le fil conducteur de l'article, Red Auerbach, mais c'est relativement bien ficelé. --Sisyph 21 avril 2012 à 12:15 (CEST)

  • Des sportifs cités seraient admissibles en:William Reinhart et en:Fred Davis,
  • Manque de ref (pour Washington Capitols reviennent dans la division est et remportent leurs quinze premières rencontres de la saison - le meilleur début de saison de l'histoire de la BAA et NBA et peut-etre d'autres, je n'ai pas encore tout vérifié)
  • Quel est le critère entre anciens et récents dans : d'anciens joueurs comme Bill Russell, K.C. Jones, John Havlicek et Larry Bird, et des joueurs plus récents comme Jerry West, Pat Riley, et Wayne Embry
  phrase modifiée.
  • Uniformisation, on trouve : Hall-of-Famer, Hall-of-Famer, Hall Of Fame, Hall of Fame ...
  uniformisation
  • Pour moi il y a des infos superflus, trop de détails sur les stats des joueurs. Dire qu'il a eut 11 joueurs hall of famers suffit
  • Il n'y a pas de citations célèbres d'Auerbach (une seule de vue, la note 8)? Notamment après un titre car on parle de lui pour ses choix de draft mais dans le reste d'une saison des Celtics on n'en parle plus.
  • L'article n'abord pas les capsules Red on Roundball, notoire ?
  • Il semble qu'il était contre la règle des 3 pts jusqu'à ce que Bird arrive dans l'équipe [3]
  Rajout d'un paragraphe référencé sur le sujet.
  • On a une photo de la statue d'Auerbach mais aucune donnée sur elle.
Dans la partie postérité il est écrit : Pour le 68e anniversaire d'Auerbach, le , une sculpture grandeur nature à son effigie est inaugurée dans le marché de Faneuil Hall de Boston pour montrer l'importance de l'entraîneur et du dirigeant pour la ville.
Revenir à la page « Red Auerbach ».