Discussion:Plan de partage de la Palestine

Ajouter une discussion
Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Admissibilité
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives
  • Commons

Pourquoi les nations unies?Modifier

Bonjour, Quelqu'un saurait t-il m'expliquer pourquoi la décision du partage de la Palestine n'a pas été soumise aux palestiniens par vote? et pourquoi les palestiniens n'ont pas eues leur mot à dire? Merci.

Réponse : Les Palestiniens de l'époque sont constitués de juifs, d'arabes, de bédouins, de quelques druzes et de quelques chrétiens. Seule la communauté juive était organisée, les autres communautés n'ayant aucune revendication territoriale. Les palestiniens arabes se considéraient jusqu'en 1917 comme faisant partie de l'empire Ottoman et ne réclamaient aucun état pour eux même. Beaucoup venaient des régions avoisinantes pour profiter de l'activité économique générée par les juifs, et n'avaient pas l'intention de s'installer définitivement.


Cette réponse relève du conditionnement sioniste et manque totalement d'objectivité comme d'ailleurs l'ensemble de l'article qui, entre autres, comporte l'absence d'un "détail" qui n'en est pas un et qui n'est pas visible sur la très mauvaise carte de l'ONU. Jaffa était généreusement laissé pour le commerce international (et pas seulement des oranges) aux Palestiniens dont beaucoup n'étaient pas venus bénéficier des activités économiques parce que leurs ascendants arabes étaient là avant 1850.

Mais c'est n'importe quoi cette réponse que vous lui donnez! Les chrétiens étaient organisés tout comme les musulmans. Et question d'économie, je vous rappelle que les juifs étaient des pauvres immigrants. La communautée motrice, en ce qui concerne l'économie et le domaine intellectuel, était celle des chrétiens et de l'élite musulmane. Je vous rappel aussi que les palestiniens faisait parti du royaume de Jordanie...Philoleb (d) 2 novembre 2011 à 03:00 (CET)

Tentative de réponse à "Pourquoi les nations unies?"Modifier

Parce que les Anglais, coloniaux en Palestine jusqu'en 1948, ont fait appel aux Nations Unies pour résoudre leur prétendue difficulté à gérer des tensions entre juifs et arabes... Un halo de mystère semble entourer cette très pertinente question.

L'ONU n'avait aucun droit sur la population de toutes origines vivant en Palestine car elle n'avait juridiquement pas hérité des droits et devoirs et mandats de la SDN dont les USA ne faisaient d'ailleurs pas partie. Lire Henry Cattan Palestinien membre de la délégation arabe à l'ONU en automne 1947. Il y a eu collusion dans des buts opposés entre Truman qui avait besoin du vote juif pou se faire élire (il avait "hérité" de la présidence à la mort de Roosevelt) et de Staline qui escomptait beaucoup à la fois du PC juivo-arabe en Palestine et du fait que Ben Gourion était "socialiste". Les deux contrant aussi ainsi l'influence politico-économique britannique par la même occasion. Quant à la France elle vota "pour" sous l'influence directe et essentiel du puissant agent sioniste Lebel Tsvet qui a écrit ne pouvoir rien refuser à celui qui devait devenir le premier président de l'entité sioniste Haïm Weizmann. Ce monsieur est plus connu en France sous le nom de Léon Blum dont un kibboutz dès 1943 portait le nom alors qu'il était "prisonnier de luxe" en Allemagne avec vue successive depuis sa "villa" sur deux camps où mourraient des prisonniers ordinaires juifs ou autres.

Liberté, Objectivité, NeutralitéModifier

Ce n'est pas un forum de discussion sur une décision de l'ONU mais sur une page de l'encyclopédie libre et en ligne Wikipédia...

Par la même occasion, je vais vous répondre: parce qu'il n'existait pas alors de gouvernement palestinien, ni israélien d'ailleurs, sur Terre, et donc, siégeant à l'ONU. D'ailleurs, il n'existait pas d'unité palestinienne, ni même de sentiment d'appartenance à un peuple palestinien (idée née depuis 1967), donc vos mots sont mal choisis. Par contre, les états arabes siégeant à l'ONU ont eu leur mot à dire, et l'ont dit, tout comme les états juifs siégeant alors à l'ONU l'ont fait (ah ben euuuh... non, au fait).

Pas de quoi, en tout cas.

cebelab° (d) 26 mars 2009 à 22:24 (CET)

ClarificationsModifier

- Peut-être serait-il opportun d'insister encore sur la formulation de la question posée aux membres des Nations Unies qui votèrent (oui ou non) pour le partage de la palestine entre palestiniens et juifs.

- Il serait aussi été utile de mettre en évidence que les Nations Unies, pourtant promoteur de la nouvelle "Déclaration universelle des droits de l'homme", se met à promouvoir en même temps la création d' "états religieux" - l'Etat d'Israel et l'état Palestinien - au mépris du principe de la séparation entre l'état et les convictions religieuses de ses citoyens. Comment a-t-on pu promouvoir la création d'états "territoriaux" et politiques modernes qui soient en même temps destinés essentiellement à des groupes d'individus se réclamant d'une ethnie ou d'une croyance déterminée ( des juifs ou des arabes )? C'est un peu comme si les Nations Unies décidaient tout d'un coup de créer deux états nationaux distincts en Belgique, non fondés cette fois sur les convictions religieuses mais sur les langues parlées...

En agissant ainsi, les Nations Unies n'ont elles pas posé les bases d'une problématique foncièrement raciste et religieuse? Les états modernes, respectant les Droits de l'homme, dont se réclament les Nations Unies, n'ont ils pas entre autres pour mission de gérer - en interne - les conflits culturels et idéologiques entre tous leurs concitoyens, de manière équitable et neutre ?

Comment se fait-il que les Nations Unies n'ont elles pas promus la création d'un état indépendant et démocratique, basé sur la seule représentation légitime de chacun de ses habitants? (Quitte à mettre en place un protocol de protection des minorités, avec y compris le droit de rassemblement familial dans un sens élargi).

On a voulu créer artificiellement un état national ("juif"), essentiellement pour faire plaisir à une communauté religieuse déterminée disséminée de par le monde depuis des milliers d'année, au mépris de la majorité effective et réel des habitants de cette région.

- Or même si l'on avait créé, en 1948, un état unique, à majorité palestinienne donc, rien n'aurait empêché les juifs de poursuivre progressivement leur mouvement de "rapatriement" vers la Palestine. En jouant ainsi le jeu de la démocratie, ils auraient très bien pu renverser la majorité politique en leur faveur en deux ou trois générations. D'autant que pour ce faire,ils pouvaient justement compter sur leur potentiel capitaliste et relationnel disséminé dans le monde entier... Leur crainte d'être définitivement muselé en Palestine par les arabes, en 1947, était-elle vraiment justifiée?

- Or, si depuis 1947 quelques millions de juifs se sont installés dans le nouvel état d'Israel, le nombre total de juifs disséminés de par le monde n'a certainement pas diminué non plus pendant ce temps, malgré le fait de "disposer" d'un territoire national protégé par les Nations Unies...


Il serait opportun de respecter la règle académique qui veut qu'on écrive Juif (avec une majuscule) quand le mot est utilisé comme nom pour parler du peuple réel ou supposé et juif (sans majuscule) quand le mot est utilisé comme nom pour parler du pratiquant d'une des nombreuses versions du judaïsme initial fruit d'une synthèse de textes faite sous le roi Josias pour essayer de susciter "un sentiment national"

Par ailleurs la moindre des choses serait de donner les résultats du vote de la résolution 181 et de les commenter objectivement. Officiellement il y a eu 33 votes "pour" sur 56 votants potentiels. En réalité il y a eu moins de 26 voix votant absolument librement en faveur de cette recommandation que sa propre Charte interdisait à l'ONU de soumettre à un vote .

Pierre D. (Bruxelles) -

Neutralité, objectivité, énonciation de faits...Modifier

@ Pierre D.

...vous semblez bien loin de cela...

Lorsque vous dites que les Nations Unies, pourtant promoteur de la nouvelle "Déclaration universelle des droits de l'homme" vous sous-entendez que la création d'états pour des peuples sans état dans une terre ne constituant pas alors un état, va à l'encontre des droits de l'homme... C'est aberrant.

Vous parlez d'états religieux.

Or ni l'état juif de Palestine ni l'état arabe de Palestine n'étaient prévus en tant qu'états religieux...

Le mouvement sioniste était un mouvement on pourrait difficilement plus laïque (ce qui d'ailleurs à contribué au ressentiment de certains dirigeants arabes de Palestine à l'encontre du sionisme) d'émancipation des juifs de:

  1. leurs pays hôtes
  2. la religion, par le biais de la création d'un état laïque et refuge, pour que les juifs n'aient plus à souffrir de l'ostracisation qui leur étaient bien souvent imposée par les pays hôtes et les communautés juives elles mêmes.

De plus les arabes de la Palestine mandataire

  1. n'étaient pas plus décidés que les juifs à créer un état religieux
  2. n'avaient pas encore développé le sentiment d'appartenir à un peuple palestinien (idée développée surtout à partir de 1967), mais se voyaient simplement comme des arabes appartenant au peuple arabe, à l'image du socialisme pan arabe alors très en vogue, ou comme des musulmans appartenant à la religion musulmane, qui tentait alors de lutter en premier lieu contre ce fameux pan arabisme.

Pour bien des dirigeants arabes d'ailleurs, la création d'un état juif en ex-Palestine mandataire était alors une véritable aubaine pour catalyser les conflits internes au monde arabo-musulman, sur bases de ces dissensions justement.

Donc il faudrait retravailler votre grille de lecture de l'histoire pour l'élargir à d'autre période qu'aujourd'hui...

Tant les arabes que les juifs de Palestine avaient des tendances socialistes, mais n'étaient visiblement pas prêts à vivre ensemble dans la mixité la plus parfaite. La Palestine était livrée à elle même pour la première fois depuis des siècles d'occupation diverses, romaine, arabe, croisée, ottomane puis britannique, et les peuples de ces contrées avaient besoin de se retrouver avant de penser à un quelconque projet utopique.

Par ailleurs, le gros potentiel capitaliste que vous décrivez était loin d'être généralisé, beaucoup des immigrants juifs d'alors étaient ce que l'on peut qualifier de "démunis", tant en Palestine mandataire qu'aux états unis et ailleurs. Et ce gros potentiel capitaliste était tout aussi vrai au niveau des populations arabes, ainsi qu'il est vrai que les immigrants arabes d'alors étaient tout aussi démunis.

Vous vous demandez si Leur crainte d'être définitivement muselé en Palestine par les arabes, en 1947, était-elle vraiment justifiée, mais est-ce bien à vous de vous poser cette question? Avez vous vécu en tant que juif dans les nombreux pays arabes, antérieurement à cette période, pour pouvoir jouir de cet argument par antécédent? Est ce à vous ou à wikipédia de décider si les revendications d'un peuple de s'autodéterminer dans un état, ce qui leur était impossible depuis deux dizaines de siècles, sont ou pas justifiées et acceptables? Avec votre vision a posteriori et simplificatrice?

Pour finir je dirai que ce n'est pas le lieu approprié pour contester une décision de l'ONU, ce n'est pas un forum de débats politiques partisans, mais c'est censé être une encyclopédie neutre qui énonce de manière la plus objective possible des faits.

cebelab° (d) 26 mars 2009 à 22:15 (CET)

Simplisme ?Modifier

"Pour les mouvements sionistes, ce vote de novembre 1947, rejeté par les dirigeants arabes, est une énorme victoire, car ce partage est la reconnaissance de la fondation du nouvel État d'Israël, qu'ils appelaient de tous leurs vœux et un point d'appui susceptible d'extensions ultérieures."

D'après cette phrase, tous les sionistes seraient impérialistes ? Si la création de l'Etat d'Israel donne des oportunités militaires, comme pour tout autre Etat d'ailleurs, et qu'il y a effectivement des partisans d'une "extension", ils ne représentent pas la totalité des mouvements sionistes il me semble. Le sionisme est le fait de croire en la légitimité d'un Etat d'Israel, pas obligatoirement en l'extension. Ensuite, si l'Etat d'Israel peut mener des actions de colonisation puisqu'il a une armée et une population (c'est un Etat...), sa création a servi également de prétexte aux Etats de la région pour tenter une récupération du territoire abandonné par les Anglais il me semble. Je ne suis pas un spécialiste de la région, j'ai donc certainement fait des erreurs, mais il me semble que la phrase présente est un peu caricaturale.

Ben Gourion n'a jamais accepté cette résolution que formellement. Il a écrit avant et après que son objectif était de "bouter" tous les Palestiniens de Palestine et d'étendre son entité juive jusqu'à la frontière est de la Jordanie. L'acceptation est donc totalement hypocrite , ce qui n'empêche pas son premier bras droit Peres encore maintenant de prétendre que c'est la résolution 181 qui légitime l'existence de son entité artificiellement peuplée, y compris par des ex-Russes antisémites.

Contenu non sourcé et parfois évasifModifier

J'ai ajouté le bandeau contenu évasif car de nombreux passages douteux laissent à désirer tant en terme de syntaxe ("à fond"...?!) que d'objectivité, et n'ont absolument pas leur place dans une encyclopédie digne de ce nom.

J'ai voulu initialement repérer les passages incriminés uns à uns, mais le fait est que l'article en est criblé, donc... bandeau.

Idem en ce qui concerne les sources. L'article ne cite strictement aucune source, d'où le bandeau à sourcer ce qui est tout de même un comble. Ne s'agit-il que d'une synthèse d'informations glanées ci et là sur le net, accompagnées d'une bonne dose d'extrapolation? Je ne le crois pas, mais cependant les informations sourçables doivent l'être impérativement, les autres nettoyées.

cebelab° (d) 27 mars 2009 à 00:22 (CET)

Trois votes à l'ONU?Modifier

Cet article explique qu'il y aurait eu trois votes à l'ONU pour la création d'Israël, et présente comme référence Dominique Vidal. Quelqu'un aurait-il une référence un peu moins orientée et un peu plus fiable?Thémistocle (d) 28 juillet 2013 à 16:42 (CEST)

L'information est vraie. MrButler (discuter) 19 juin 2014 à 22:42 (CEST)

Plan de Partage de la Palestine (mandataire)Modifier

Faut-il mettre « mandataire » ou non ?

Sur le fond: pour répondre à la question, il faut regarder les sources. La résolution 181 parle bien du Plan de Partage de la Palestine : [1]. Les sources primaires sont partagées mais suivent en majorité l'option de Plan de Partage de la Palestine. Par le principe de moindre surprise, c'est donc ce choix qui s'applique.

Sur la forme: je rajoute que le titre avait été changé par David5772, bloqué indéfiniment. Lui-même était un faux-nez d'Hanelaam mais indétecté par les CU. Cosinus55 qui vient de me reverter est apparu la veille du banissement de David5772.

MrButler (discuter) 19 juin 2014 à 22:42 (CEST)

« Lui-même était un faux-nez d'Hanelaam mais indétecté par les CU ». Comment le savez-vous  ? Pouvez-vous le démontrer ? De même pour « Cosinus55 est apparu la veille du banissement de David5772 ».
Au passage *** nota*** .   Fanchb29, Thouny et Touam : GiL GooL I M 22 juin 2014 à 01:16 (CEST)


Nous sommes de nouveau confrontés à une spécificité du Wikipédia français : le titre d'un article ne correspond pas à celui qui est utilisé par la majorité des spécialistes du domaine et par la grande majorité (si ce n'est tous) des autres interwikis. C'est de nouveau un cas où le principe de moindre surprise n'est pas respecté.
  Cosinus55 : Cet article a été renommé le 22 décembre 2013 à 11:08‎ par David 5772, sans aucune discussion préalable et sans aucune justification par la suite. Je vais donc rétablir, d'ici une semaine, le titre sous lequel l'article a été créé le 4 janvier 2004, à savoir « Plan de partage de la Palestine ». J'attends quand même quelques jours pour voir s'il y a des arguments probants et sourcés en faveur de « Plan de partage de la Palestine mandataire ». _.:_GastelEtzwane_:._ ♪♪♪ Allô j'écoute ? 20 juin 2014 à 10:04 (CEST)
Ceci dit. Principe de moindre surprise et convention sur les titres. "Palestine mandataire" évite la confusion avec Palestine et est plus précis pour définir le sujet, soit le Plan de partage de la Palestine mandataire. Ubixman (discuter) 20 juin 2014 à 14:03 (CEST)
Le principe de moindre surprise consiste à prendre le terme le plus utilisé.
Lequel est-ce ? MrButler (discuter) 20 juin 2014 à 20:43 (CEST)
La Palestine mandataire date du 12 août 1922, c'est donc bien du partage de la Palestine mandataire dont il est question. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 01:37 (CEST)

A lire l'article, ainsi que la résolution de l'Onu, et sans toutefois avoir regarder chaque source, j'ai un peu de mal à comprendre ce que vient faire au juste "mandataire" dans le titre. J'ai bien compris que l'état Palestinien à l'époque de ce plan était "géré" par l'empire britannique. Mais le mandat donné par l'ONU à l'empire britanique concerne bien le territoire palestinien, non pas en tant que entité administrative, mais en tant que "entité terrestre". Je n'ai pas remarqué de source utilisant le terme de "Palestine mandataire" dans le contexte. Il s'agit là il me semble "seulement" d'une modification des frontières d'un territoire, qui lui continue a exister... --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 02:05 (CEST)

Cher Fanchb29, à quel « état Palestinien à l'époque » faites-vous référence ? Merci de vous référer aux ouvrages en français utilisant la dénomination "Palestine mandataire". Cordiales salutations, GiL GooL I M 22 juin 2014 à 02:19 (CEST)
Je parle ici de la Palestine avant, pendant et après le mandat d'une part...
D'autre part, fort justement le lien que vous avez fourni est "intéressant" dans le sens précis qu'il indique ceci :
Ce lien est un document de 1996, qui lui fait effectivement mention à 6 reprises de Palestine Mandataire, ce lien plus récent (2011) est une thèse de doctorat, et on recommence avec les "compilations wikipédia. Le plus "notable" pour l'instant étant le "fruit" d'un colloque...
Il me semble que pour l'instant nous sommes plutôt dans de "l'auto-sourçage", c'est à dire que l'on se base sur des documents qui eux-même se basent sur wikipédia... --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 02:50 (CEST)

PS : d'ailleurs, niveau "logique", je souhaite comprendre pourquoi ici nous parlons de "Plan de partage de la Palestine mandataire alors qu'il y a également Plans_de_partage_de_la_Palestine évoquant la même résolution de l'ONU... --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 03:03 (CEST)

Vous vous trompez. Voici la liste des auteurs utilisant ce terme dans leurs ouvrages et je n'ai compilé que ceux figurant dans les huit premières pages de la recherche.
Claude Liauzu, Georges Vadnai, Guillaume Fardel , Olivier Carré , Alain Renaut, Frédéric Encel, Guillaume Vareilles, Jihane Sfei, Alain Renon, Israël Goldberg, Nadine Picaudou, Alain Gresh et ‎Dominique Vidal, Karine Lamarche, Shlomo Khalifa, Catherine Leuchter, Frédéric Encel et ‎Michel Korinman , Jean Yves Faberon, ‎Guy Agniel, Aharon Appelfeld, Alain Dieckhoff et ‎Riva Kastoryano, Bernhard Blumenkranz et ‎Joseph Klatzmann, Tuvia Friling, Eva Telkès,Linda Marie S. Aidan, Dominique Auzias, Gérard Hervouet et ‎Aurélie Campana, Pierre Hassner, ‎Roland Marchal, Pascal Boniface, Philippe Chrestia, Fondation pour la Recherche Stratégique, Nitza Metzger-Szmuk, Pierre Pinta, Georges Garel, Frédéric Lasserre, Dominique Vidal et ‎Joseph Algazy, François Heisbourg, Mario Bettati, Katy THazan et Georges Weill, Daniel Friedmann, Nathan Weinstock, Dominique Perrin, Marius Schattner, Nadine Mâeouchy, ‎Peter Sluglett, Vincent Legrand, Tanguy de Wilde d'Estmael, ‎Michel Liégeois, Olivier Danino, Benny Morris. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 03:08 (CEST)
Je suis désolé, mais je confirme bien le résultat qui s'affiche à mon écran en utilisant le lien que vous avez vous-même indiquer. La première page (et je retrouve ce phénomène dans les pages suivantes) est très majoritairement soit : des documents indiquant comme source wikipédia, soit étant publié après les années 2000.
De plus, votre lien "donne" chez moi un peu plus de 2000 résultats, alors que par exemple Palestine 1947 en donne plus de 9000. --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 03:28 (CEST)
D'autre part, en faisant une recherche rapide concernant les différents auteurs, je m'interroge par exemple sur les capacités de Dominique Auzias (entre autre) a traité un tel sujet... Et pour compléter les "résultats googles" Partage palestine donne chez moi plus de 130 000 résultats... --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 03:40 (CEST)
Je n'ai pas l'intention de polémiquer sur une liste de noms vérifiable, qui comprend des spécialistes du sujet. Je suggère que nous attendions l'intervention d'un tiers ayant une certaine connaissance des auteurs de cette liste qui pourra étudier nos arguments respectifs. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 03:47 (CEST)
Je suis désolé, mais dans un tel cas votre argumentaire me semble "problématique" : vos affirmations restent vagues. Vous citez une liste d'auteurs, fort bien, mais il est en l'état très difficile de pouvoir se faire une "idée" du sérieux des auteurs en question.
Certains auteurs (comme G. Vareilles) me semblent à première vue être plutôt "sérieux" par rapport à ce domaine (ma recherche m'ayant mené à ceci), mais d'autres me paraissent pour le coup à première vue moins "compétents" (comme G. Fardel)...
Afin que vous vous fassiez une idée du sérieux des auteurs cités et pour ne citer de cette liste qui n'est pas exhaustive que les auteurs ayant un article sur Wikipédia et étant considérés comme des spécialistes : Claude Liauzu, Georges Vadnaï, Olivier Carré, Alain Renaut, Frédéric Encel, Alain Gresh et ‎Dominique Vidal, Aharon Appelfeld, Alain Dieckhoff, Bernhard Blumenkranz et ‎Joseph Klatzmann, Pierre Hassner, Pascal Boniface, Dominique Vidal, ‎Joseph Algazy, François Heisbourg, Mario Bettati, Nathan Weinstock, , Marius Schattner, Benny Morris. Ce qui ne veut pas dire que la plupart des autres ne soient pas des spécialistes du sujet. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 05:03 (CEST)
C'est évident, sourcé et indiscutable. C'est à ce genre de problématique qu'on est confronté en permanence depuis 3 ans.
MrButler (discuter) 22 juin 2014 à 06:59 (CEST)
Il ne suffit pas de balaner une longue liste d'auteurs pour justifier ses propos. Je dois faire quoi, maintenant ? Lire l'ensemble de leurs écrits, chacun de leurs livres, pour identifier un passage (lequel ???) qui justifierait certaines affirmations (lesquelles ???) écrites sur cette page ?
Un peu plus de sérieux SVP.
Il faudrait fournir des références (au sens wikipédien de référence) pour justifier l'utilisation de l'expression « Plan de partage de la Palestine mandataire ».
Faute de références en quantité suffisante, je vais être dans l'obligation de remettre l'ancien titre qui est largement attesté dans différents documents cités sur cette page. Il y a, pour le moment, trop de bla bla évasif, trop de considérations idéologiques et pas assez de travail encyclopédique sérieux. _.:_GastelEtzwane_:._ ♪♪♪ Allô j'écoute ? 22 juin 2014 à 09:59 (CEST)
Pour le coup, je suis assez d'accord avec GastelEtzwane : noyer ses interlocuteurs sous une liste de noms est impressionnant, certes, mais peu utile. Je ne suis absolument pas compétent pour jauger de leur mérite respectif, mais juste une liste ne correspond pas à la définition WP de "source".
Cheers, Thouny (discuter), le 22 juin 2014 à 10:52 (CEST)
Les résultats de la recherche googlebook suffisent. C'est du 100 contre 1. Svp, restaurez l'ancien titre et qu'on arrête. Si le pov-pushing et l'obstruction ne sont pas attestées à vos yeux avec ça, ils ne le seront jamais. MrButler (discuter) 22 juin 2014 à 11:45 (CEST)
En règle générale, je suis peu enclin à donner une quelconque valeur à une recherche Google mais ici, avec un rapport de 1 contre 108, il me semble évident qu'il n'y a pas photo. La liste ci-dessus n'a pas grande signification dans la mesure où l'on pourrait très bien en faire une autre 108 fois plus longue. Je crois qu'il faut ici simplement appliquer le principe de la moindre surprise. Cdt, Parmatus (discuter) 22 juin 2014 à 12:04 (CEST)
Pour google, je partage ton point de vue mais ici c'est "googlebook". C'est donc l'occurrence dans la littérature. La "moindre surprise" se mesure par l'importance relative de chaque option. MrButler (discuter) 22 juin 2014 à 12:07 (CEST)
Cher   Thouny :, la liste, non exhaustive, est issue de ce lien vers des ouvrages en français que j'ai fourni le 22 juin 2014 à 02:19. Si j'ai énuméré les noms des auteurs ayant un article sur Wikipédia figurant dans cette recension de Google Livres, ce qui ne veut pas dire que les autres ne soient pas des spécialistes notoires, cela est conséquent aux affirmations quelques peu péremptoires de Fanchb29 du 22 juin 2014 à 03:40. Cordiales salutations. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 13:26 (CEST)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Je suis désolé, mais pour ma part comme je vous l'ai déjà clairement indiqué, la recherche que vous proposez me ramène 3 fois sur 5 sur des ouvrages indiquant clairement être des extraits de wikipédia.
Je remarque au passage que 5 contributeurs vous font remarqué qu'il y a un souci avec le titre actuel, et que malheureusement aucune source ne valide de manière indiscutable le titre actuellement utilisé. Certes les recherches google (ou googlebook) ne sont qu'indicatives, mais celles-ci donnent quand même une indication de la "notoriété" d'un titre utilisé... Et clairement le titre actuel n'est pas le plus utilisé, quel que soit la recherche effectuée. --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 13:51 (CEST)

La raison de fond pour laquelle on parle du "Plan de Partage de la Palestine" et pas du "Plan de Partage de la Palestine mandataire" est que cette dernière expression n'est pas rigoureuse. La "Palestine mandataire" désigne la "Palestine sous mandat britannique" selon l'usage légal des mandats qui étaient octroyés à certains pays à l'époque. Le nom du pays était bien Palestine. On peut, comme je l'ai fait pour un AdQ parler de Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire mais les Plans de Partage et en particulier le dernier, se rapportent bel et bien à la Palestine et il faut donc parler du Plan de Partage de la Palestine. Ce n'est pas la Palestine mandataire qui fut partagée; ça n'a pas de sens.
MrButler (discuter) 22 juin 2014 à 14:54 (CEST)
La Palestine est une région et non un "pays" comme vous le prétendez ni un "état Palestinien" comme l'a affirmé Fanchb29, par ailleurs votre Google test Plan de partage de la Palestine - 13000+ résultats du googlebook donne après vérification seulement 22 résultats et non le chiffre que vous avancez. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 15:07 (CEST)
Le chiffre que j'avançais était correct. C'est celui qu'on trouve affiché.Tout le monde peut le lire. Je ne comprends pas comment google peut passer de 13200 à 33 (et pas 22!) d'un côté; et de 130 à 16 (la moitié de 33), de l'autre.
Mais il y a tous les autres arguments de toute manière, dont le texte de la Résolution 181 de l'ONU et le choix par ex sur wp:en en:United Nations Partition Plan for Palestine et de manière générale tous les interwikis.
MrButler (discuter) 22 juin 2014 à 15:20 (CEST)
@   GiL GooL : vous indiquez « La Palestine est une région » et cet article fait il me semble référence au partage de cette région. Ni plus ni moins.
Donc la question reste entière : pourquoi parler alors de Palestine mandataire dans le titre, alors que l'article ne parle pas alors de ce sujet.
Je vous ai indiquer par ailleurs les résultats provoqués par une recherche de mon côté, qui clairement n'accréditent pas le titre actuel, pas plus que vous n'avez fourni de sources incontestables faisant référence uniquement à ce titre quand est évoqué ce partage.
Je suis désolé, mais au bout d'un moment, sans source probante, rien ne justifie de bloquer la modification demandée par un autre contributeur, modification qui au demeurant n'a rien de choquant... --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 18:57 (CEST)
  GiL GooL : merci d'avoir vous-même effectuer la modification demandée, preuve à mon sens d'une envie de vouloir discuter de manière constructive sur ce sujet. --Fanchb29 (discuter) 22 juin 2014 à 20:15 (CEST)
Ce n'est pas moi qu'il faut remercier mais   Kimdime : et   MrButler :. Si vous avez besoin d'autres interventions de ce type comme celle-ci, n’hésitez surtout pas à me le demander, il va de soi que j'aurais renommé dans la foulée Guerre israélo-arabe de 1948-1949 en Guerre de Palestine de 1948, mais malheureusement ma tentative de renommage n'a pu aboutir, seul un administrateur en a la possibilité, mais soyez sans crainte, je suis convaincu que si vous en faites la demande votre requête sera acceptée sans problème, puisqu'il il va de la neutralité de cette encyclopédie. GiL GooL I M 22 juin 2014 à 20:27 (CEST)

avis sur les dernières modificationsModifier

Dans cette partie de ping-pong entre 2 contributeurs, il faudrait arrêter l'échange car il n'apporte rien si ce n'est la satisfaction de l'un de contrer l'autre. Cela ne donne aucun élément positif. Je ne comprends pas qu'un arbitre ne puisse pas siffler la fin de partie. Les principes de Wikipedia qui ont certes évolué devraient autoriser le refus de toute modification d'un article lorsqu'elle n'apporte pas d'éléments supplémentaires significatifs étayés ou pas de corrections d'erreur manifeste. La démocratie a ses limites. Hpsplp

Algérie, vote plan de partageModifier

Au sujet de l'Algérie quant-au vote du plan de partage, sur la MAP, il apparaît que l'Algérie ait voté "pour", ce qui n'est pas le cas, car elle ne faisait pas partie de l'ONU (colonisé par la france à cette époque), sinon si c'est à cause du fait de "l'algérie française" il faudrait "clairement" le mentionné, car cela pourrait prêter confusion. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 197.200.77.236 (discuter), le 19 mai 2021 à 19:59 (CEST)

Revenir à la page « Plan de partage de la Palestine ».