Ouvrir le menu principal
Autres discussions [liste]

Sommaire

Serbes et croatesModifier

A vérifier : Le serbe et le croate sont également surreprésentés en Suisse italienne. ou Le serbo-croate est également surreprésenté en Suisse italienne ? Bourrichon 21 mai 2008 à 15:58 (CEST)

Les sources consultée page 20 disent Serbe et croate. -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 21 mai 2008 à 21:55 (CEST)

LabelModifier

J’ai l’intention de proposer prochainement la page « Langues en Suisse » au label « bon article ». Si vous estimez que la procédure est prématurée, vous pouvez me contacter pour me faire part de vos arguments.

Vote précédent : Proposition « Bon article »

-- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 3 juin 2009 à 09:32 (CEST)

ItalophonesModifier

Le texte suivant « L'immigration récente d'italophones de l'étranger, dans les années 1960 - 1970, fait que le nombre de personnes de langue maternelle italienne a augmenté dans une grande proportion et résident également hors de Suisse italienne » est contredit par les statistiques affichées dans le tableau. Si augmentation il y a eu, elle semble se limiter aux années '60 et '70. Les descendants semblent être nombreux à passer au français (ou allemand ?). -- MHM (d) 3 juin 2009 à 15:20 (CEST)

C'est pas une contradiction mais un manque d'information car, c'est comme tu le dis : « Les descendants semblent être nombreux à passer au français... ». --> J'ai complété le texte, Dis-moi si maintenant c'est correct ! -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 3 juin 2009 à 23:47 (CEST)

Le diable se cache dans les détailsModifier

Petite question. Dans l'en-tête de l'article, il est dit que : « Pays plurilingue, le territoire helvétique est découpé en quatre zones linguistiques dans lesquelles une seule langue officielle a cours : l'allemand, le français, l'italien ou le romanche. ».

Que le romanche soit langue officielle est stipulé clairement dans l'article 4 de la Constitution de la Suisse : « Les langues nationales sont l’allemand, le français, l’italien et le romanche. », mais le romanche dispose-t-il pour autant d'une zone géographique dans laquelle il serait seul à avoir cours ?

Merci d'éclairer ma lanterne. Goliadkine (d) 11 juin 2009 à 18:23 (CEST)

Lire l'encadré et la page 13 du document Le paysage linguistique en Suisse, recensement fédéral 2000. La région linguistique est fixée par les cantons pour chaque commune. Elle est définie comme la langue majoritaire de la commune, Les quatre régions sont plus ou moins homogène, les Grisons et particulièrement la zone romanche est la moins homogène car une forte minorité n'y pratique pas le romanche. C'est traité dans la section Langues en Suisse#Répartition géographique. Si c'est pas assez clairement écrit signale-le, merci. -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 11 juin 2009 à 21:43 (CEST)

Et Shakespeare ?Modifier

  Résolu.

La partie consacrée à l'anglais dans l'article me paraît un peu congrue. De par son aura, l'anglais mériterait plus qu'une ligne en passant. Avec la présence massive des organisations internationales, Genève est évidemment un cas à part, mais la population résidente anglophone y est également importante. Quant à l'anglais, son rôle dans le monde académique (3e cycle seulement en anglais, forte tendance au bilinguisme de l'enseignement privé, enseignement adapté aux expats, par exemples) et professionnel est beaucoup plus important que celui d'une langue minoritaire. Si j'en crois des statistiques officielles de 1990 (!), 15,9% de la population utilisait déjà l'anglais au travail. Aujourd'hui ?

Pour ne rien dire de l'anglomanie ambiante et des réactions qu'elle provoque (voir par exemple le récent rapport au Grand conseil genevois sur le sujet)...

Dernier point. À ma connaissance, WRS est la seule radio en langue non nationale à émettre sur l'ensemble du territoire suisse que subsidie la SSR est anglophone. Je ne suis pas totalement certain que ce soit un hasard.

Goliadkine (d) 18 juin 2009 à 09:23 (CEST)

Oui, tu as raison. Alors à développer! -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 19 juin 2009 à 00:26 (CEST)
Résolu, 30 janvier 2011 -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 30 janvier 2011 à 23:26 (CET)

Place du logo de la ConfédérationModifier

Le logo de la Confédération suisse, présenté dans le corps de l'article, ne serait-il pas plus significatif, plus percutant, plus symbolique et surtout plus en rapport avec le titre de l'article s'il était placé en en-tête de l'article, en lieu et place de l'actuelle illustration ? Goliadkine (d) 19 juin 2009 à 08:57 (CEST)

A mon avis, l'image Fichier:Picswiss BS-51-31.jpg symbolise les langues en Suisse d'une façon ludique et culturelle, je crois qu'on peut la lire de différentes manières : l'enseignement des langues (scène d'une classe), l'usage courant d'une langue (le suisse allemand) différend des langues nationales. Le logo de la Confédération n'a pas, lui, toutes ces composantes et on pourrait croire aussi que la Suisse est quadrilingue dans la vie de tous les jours, ce qui n'est pas le cas. Il traduit par contre bien l'exigence des autorités à s'exprimer dans toutes les langues nationales sujet traité dans la section « Les langues dans l'administration fédérale ». -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 19 juin 2009 à 10:19 (CEST)

ImageModifier

Ai ajouté cette illustration d'un emploi quasi officiel des quatre langues. Espère que cela convient dans ce contexte. -- MHM (d)

Suisse allemand, allemand suisse ?Modifier

La langue officielle n'est-elle pas l'allemand suisse ? De plus, "suisse allemand" s'écrit sans majuscules en sans trait d'union il me semble. --Sylsylo (discuter) 15 juillet 2016 à 09:20 (CEST)

Je venais avec la même interrogation. @Goliadkine, @MHM55, @Erdrokan et @Moumou82 une idée? Cdlt, Vigneron * discut. 12 juin 2019 à 17:06 (CEST)
Selon la Constitution fédérale, la langue officielle est l'allemand. Ce serait donc plutôt le premier. Moumou82 [message] 12 juin 2019 à 21:29 (CEST)
L’allemand (tout court) est la langue officielle selon la constitution, ensuite il y a les dialectes non-officiels comme le suisse-allemand qui peut varier selon les cantons.
Le Hochdeutsch est la langue officielle pour l’écrit (lois, publications, école, etc.).
de:Schweizer Hochdeutsch et en:Swiss Standard German sont plus complets. — Thibaut (discuter) 12 juin 2019 à 22:58 (CEST)
Enfant, on m’a appris qu’il était plus correct de dire suisse alémanique que suisse allemand, une sorte de respect. Il ne s'agirait - concernant les personnes - pas de (citoyens) suisses allemands (d’origine ? de nationalité ? d’Allemagne ?) mais de (personnes) suisses appartenant à l’ensemble des parlers alémaniques (germaniques ?). Je ne sais pas si cela aide concernant la langue, pour laquelle on peut aussi utiliser le terme suisse alémanique. Les expressions « allemand standard suisse » (où redirige « allemand suisse ») et en allemand « Schweizer Hochdeutsch » (avec les Helvétismes / Helvetismen associés) ne sont pas utilisés dans le langage courant ou dans les journaux, ce sont des termes plutôt techniques. Mais je ne suis pas linguiste. — MHM (discuter) 13 juin 2019 à 07:36 (CEST)
Je ne suis pas linguiste non plus, mais est-ce que l’article Allemand standard suisse correspond en quelque sorte à Français de Suisse? Quoi qu’il en soit, la langue officielle est l’allemand.--Bounè rodzo [viens batailler] 13 juin 2019 à 09:34 (CEST)
Non, le Hochdeutsch est surtout une langue écrite. — Thibaut (discuter) 13 juin 2019 à 10:06 (CEST)
Évidemment, du fait de la diglossie en Suisse alémanique. Mais lorsqu’il parle Hochdeutsch, le Suisse utilise-t-il l’allemand standard suisse? Si oui, l’analogie me semble pertinente (le Suisse romand utilisant aussi le français de Suisse à l’écrit).--Bounè rodzo [viens batailler] 13 juin 2019 à 10:28 (CEST)

Franc-comtoisModifier

Le franc-comtois est mentionné dans la rubrique « Français », cependant il ne dispose pas d’une rubrique propre comme l’arpitan, son frère géographique, alors qu’il est encore relativement vivant en Ajoie et aux Franches-Montagnes. --Duchampignon (discuter) 21 novembre 2017 à 21:45 (CET)

De plus, la section langue régionale me semble bien incomplète : on mentionne bel et bien l'arpitan et le walser, mais quid du franc-comtois, du lombard (parler tessinois, ce n'est par ailleurs un dialecte de l'italien), ou même bêtement de l'alémanique (suisse-allemand) ?! Ces diverses langues n'ont-elles pas leur place à leurs côtés ? J'attends vos avis. Duchampignon (discuter) 26 mai 2018 à 22:37 (CEST)

Fichier proposé à la suppression sur CommonsModifier

Message déposé automatiquement par un robot le 31 mai 2018 à 00:50 (CEST).

Revenir à la page « Langues en Suisse ».