Discussion:Justice

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Discussions d'avant le Wikiconcours de mars 2009Modifier

Prononciation du mot "estère"Modifier

En physique-chimie, l'estère se prononce "estère", mais je vois aussi qu'il existe l'expression "estère en justice". Commence se prononce cet estère là ?

Merci iubito 27 avr 2004 à 23:06 (CEST)

Ca se dit comme "estère" villy 27 avr 2004 à 23:08 (CEST)
estère pas content, c'est pareil :o) --Pontauxchats Ier | 27 avr 2004 à 23:11 (CEST)
OK merci ;) iubito 28 avr 2004 à 13:38 (CEST)

Affaires criminelles célèbresModifier

J'ai supprimé cette section de l'article Justice. Cet article, qui mérite encore de nouveaux développements, n'a pas pour vocation de tenir gazette des affaires criminelles mais de traiter du concept de justice : ce concept n'a pas de spécifité criminelle mais s'attache au plein sens du mot (civil, administratif ou pénal) d'un point de vue philosophique et judiciaire. On pourrait à la limite envisager un article listant les affaires célèbres. Ou placer cette liste dans l'article consacré au droit pénal, ou droit pénal français. Cependant, compte tenu de l'existence de la catégorie Catégorie:Affaire criminelle, tout cela ne paraît pas essentiel. villy 6 mai 2005 à 12:49 (CEST)

For Great Jutice !Modifier

Bonjour. J'ai hésité à placer la citation "For Great Justice !". Merci de vous prononcer à ce sujet, pour faire des suggestions de présentation. Guffman 14 juillet 2007 à 20:50 (CEST)

Wikiconcours de mars 2009 : équipe 12 du WikiconcoursModifier

Avis de travauxModifier

Bonjour,

Suite à cette discussion, nous avons le plaisir de vous informer que l'équipe 12 du Wikiconcours de mars 2009 envisage de remanier en profondeur cet article en mars et avril prochain, avec l'aide de tous ceux qui le souhaitent, bien évidemment, et conformément aux règles de Wikipédia en général, et du concours en particulier.

Bien sincèrement,

--Christophe Dioux (d) 21 février 2009 à 19:02 (CET)

Phase 1 : résumé introductifModifier

Bonjour à toute l'équipe, en ce dimanche je propose de commencer par travailler, afin de nous mettre d'accord sur une définition globale, sur le résumé introductif.--Prosopee (d) 1 mars 2009 à 11:52 (CET)

Phase 2 : lectures et relecturesModifier

Quelques points que l'on peut traiter / développer :

  • - Dans la section littérature, développer les autres acceptions de justice (ici seulement institution):
  • pour la peinture,
    • une galerie ?
    • œuvre intéressante, les Juges de Georges Rouault, commentaire intéressant ici.

Milean Creor (d) 9 mars 2009 à 09:48 (CET)

Oui, tout à fait, ainsi que :

--Prosopee (d) 9 mars 2009 à 12:06 (CET)

On ne pourrait séparer ce texte dans des sous-articles ? ex: Justice (institution), Justice (philosophie),... Je trouve que cet article deviens trop grand pour être praticable. Pseudomoi (m'écrire) 9 mars 2009 à 17:14 (CET)

  Pour, c'était mon opinion dès le départ ... Archibald Tuttle (d) 9 mars 2009 à 17:49 (CET)
  Pour, + 1, facilitons-nous les choses et par la-même, au lecteur, Milean Creor (d) 9 mars 2009 à 18:46 (CET).
oui mais il faut bien "lancer" le lien vers l'article détaillé? au moins faire un §, sorte d'introduction à l'article lié, non? Bien entendu le but n'est pas de surcharger. --Prosopee (d) 9 mars 2009 à 19:44 (CET)

Suggestion de modification dans l'ordre du planModifier

Pour rester en harmonie avec l'ordre (logique) des notions annoncées dans l'intro (idéal - norme - institution), je suggère que l'ordre des chapitres soit modifié de la façon suivante : « Philosophie de la justice » deviendrait chapitre 2 (au lieu de chapitre 6 actuellement), « Principes généraux de la justice moderne » deviendrait chapitre 6 (au lieu de chapitre 4 actuellement) et se retrouverait après « Systèmes juridiques » qui resterait chapitre 5. Archibald Tuttle (d) 10 mars 2009 à 19:47 (CET)

Plutôt favorable en ce qui me concerne. --Christophe Dioux (d) 10 mars 2009 à 23:12 (CET)
  idem --Prosopee (d) 10 mars 2009 à 23:15 (CET)
  Pour Pseudomoi (m'écrire) 11 mars 2009 à 19:30 (CET)

Présentations des notes, références et annexesModifier

Bonjour, merci pour votre formidable travail, je me suis régalé à lire Justice#Systèmes juridiques contemporains, les notes sont très appréciables ! J'ai proposé ici de modifier l'ordre des sections et le titre : "Sources". En effet, je trouve ce mot peu indiqué : sont-ce ses sources d'information ou ses origines ? Ça donne cette structure, 6 chapitres suivi des chapitres : Notes et références et Pour aller plus loin : --almaghi (d) 30 mars 2009 à 00:54 (CEST)

OK pour moi. Merci de votre aide. Cordialement. --Christophe Dioux (d) 30 mars 2009 à 11:46 (CEST)

Article de Pierre Serange au format pdfModifier

Bonjour à tous, en note 27, concernant Hobbes, vous me faîtes l'honneur de citer un modeste cours d'introduction à la philosophie politique de Hobbes que j'ai réalisé il y a quelques années. Je voulais simplement vous signaler que le même article, avec, en bas de page, les numéros de pages des traductions usuelles des livres de Hobbes que je cite, est disponible ici : http://www.approximations.fr/o2php/attach.php?pid=13635 . Merci de votre attention, en espérant avoir écrit cette précision au "bon" endroit... Félicitations pour cette entrée "Justice" en tout cas! Cordialement, Pierre Serange.

  Je viens d'ajouter un lien vers ce document dans la référence en question. Merci de cette précision et de vos encouragements. --Christophe Dioux (d) 6 avril 2009 à 09:59 (CEST)

Relectures de fin de concoursModifier

  • Je ne suis pas persuadé (litote) de la clarté des trois illustrations en forme de triangle (une sur les institutions belges, les deux autres censées illustrer par analogie justice distributive et commutative.
  • Je pense que les balises {{...}} peuvent être retirées, il s'agit d'un article de présentation, les compléments iront dans les articles dédiés.
  • Idem pour "Justice communiste contre justice libérale" et "conflit entre religion, droits de l'homme et sécurité ". Il n'y a peut-être pas lieu d'en faire des chapitres de cet article-ci.
  • Sinon, je ne vois rien à ajouter à ce qui a déjà été inscrit dans la todo-list.

Cordialement

--Christophe Dioux (d) 27 avril 2009 à 14:53 (CEST)

Signification de jus ?Modifier

Bonjour, sachant que l'article avait été choisi par une équipe du wikiconcours, je suis venu voir le résultat plutôt encourageant. Je note toutefois une contradiction, au moins apparente, autour de la signification du mot jus, juris en latin.

  1. Dans le paragraphe « Étymologie » : « jus - juris » « le droit » au sens de permission, dans le domaine religieux ;
  2. Dans le paragraphe « Justice antique : Droit et Morale » : la diké est remplacée par le « Jus, juris », concept du droit romain qui signifie « la loi ».

Alors est-ce « le droit » ou « la loi » ? La rédaction actuelle fait penser à une erreur ; ou bien finalement droit et loi c'est un peu la même chose en latin, et si c'est cela qu'on a voulu dire, il faudrait (àmha) une petite explication supplémentaire. En tout cas, chapeau pour le travail de l'équipe 12 ! O. Morand (d) 13 mai 2009 à 23:03 (CEST)

Bonsoir, oui en réalité c'est le même mot en latin, voir notamment l'entrée dans le Gaffiot. On parle du jus comme droit mais aussi du jus particulier, comme loi (jus gentium = droit des gens par exemple). Bien cordialement, --Prosopee (d) 13 mai 2009 à 23:11 (CEST)
  Je viens d'ajouter la précision demandée. Merci de cette remarque. Cordialement. --Christophe Dioux (d) 14 mai 2009 à 00:03 (CEST)
Le jus c'est bien le droit et pas la loi. Pour la loi on a les mots lex et leges selon qu'on désigne l'expression de la volonté générale du peuple romain, assez prudente d'ailleurs, ou le commandement de l'empereur. Jus est devenu le mot droit quand il a intégré la notion de rectitude, il n'empêche que jus se traduit par droit et pas par loi. Bien cordialement. Apollon (d) 14 mai 2009 à 01:21 (CEST)
Je comprends, mais c'est justement pour ça que j'avais précisé en écrivant: "« le droit » découlant de la loi".
Je m'appuyais notamment sur le paragraphe 2 de la source (Gaffiot) qui dit très exactement: "Le droit [qui découle de la coutume, de la loi, de la jurisprudence, des édits]". Il me semble d'ailleurs que c'est tout le sens de la phrase concernée: La « diké » grecque, qui est une justice fondée sur la morale et la vertu fait place au « jus » latin, qui est un droit découlant de la loi (au sens large, incluant les lois coutumières, la jurisprudence et les édits). C'est donc bien, sauf erreur de ma part, un « droit découlant de la loi » et non pas, par exemple, un « droit naturel » ou un « droit du plus fort ». Si on ne le précise pas, comme le Gaffiot prend d'ailleurs soin de le faire, on se retrouve avec une phrase un peu sibylline qui risque de n'être comprise que de ceux qui le savaient déjà, ce qui n'est guère le but. Je maintiens donc ma proposition de formulation: "« le droit » découlant de la loi". Cordialement. --Christophe Dioux (d) 14 mai 2009 à 09:08 (CEST)
Je vois ce que tu veux dire, toutefois on ne peut pas réduire coutumes, lois, jurisprudence, édits à la seule loi. Le droit romain a pour principale source l'édit du préteur, qui ne consiste pas à appliquer des règles générales à des cas particuliers mais à trouver au fil des litiges la solution la plus juste. Le droit est pour les Romains un art, l'art du bon et du juste. Cordialement. Apollon (d) 14 mai 2009 à 12:29 (CEST)
OK. Je viens de faire une autre proposition. C'est un peu une pirouette qui botte en touche la nécessaire explication complémentaire (et je reste persuadé, bien que pas assez spécialiste du sujet pour oser l'affirmer, qu'il y a au moins une part plus importante de loi et de texte dans la conception romaine que dans la conception grecque) et donc ça ne me satisfait qu'à moitié, mais après tout, c'est un peu le principe des hyperliens, et il reste la phrase suivante, qui contextualise le truc. Qu'en penses-tu? --Christophe Dioux (d) 14 mai 2009 à 19:55 (CEST)
La phrase suivante pêche àmha par son modernisme et donc par anachronisme en ce qu'elle renvoie aux droits subjectifs (et puis je crois qu'il faudrait parler de fonction plutôt que de but). Mais bon, il n'y a pas urgence. Apollon (d) 14 mai 2009 à 21:41 (CEST)

Intention de proposer au label BAModifier

J’ai l’intention de proposer prochainement la page « Justice » au label « bon article ». Si vous estimez que la procédure est prématurée, vous pouvez me contacter pour me faire part de vos arguments.


Christophe Dioux (d) 13 mai 2009 à 23:52 (CEST)

Pour moi, la proposition est clairement prématurée.
L'exigence de citer ses sources est imparfaitement remplie. De nombreux paragraphes sont en effet dépourvus de source (« La Justice comme norme », « La Justice comme institution », « Justice comme un contrat social : Jean-Jacques Rousseau », « Justice moderne : une Justice de Droits et libertés » et j'en passe). D'autres s'appuient trop sur des sources primaires comme « La Justice comme idéal », où Héraclite est sourcé... par Héraclite.
Les parties 4 et 5 présentent actuellement pas mal de redites. A-t-on besoin de lire trois fois que le latin était, à une certaine époque, la langue des élites (au passage, une lecture trop rapide de la note 14 pourrait faire croire que l'on a attendu 1539 avant d'écrire en français) ?
Trop de formulations me paraissent évasives, voire discutables :
  • « On distingue alors deux justices, tenant de deux normes différentes mais complémentaires : la justice privée et la justice publique, à la source de la distinction dans le droit romano-germanique entre droit public et droit privé, selon l'adage juridique latin : « Justicia est voluntas suum quique tribuere » (soit « La justice est volonté de faire à chacun son droit »). » : présentation très schématique + adage n'illustrant pas ce qui précède, et, pour couronner le tout, aucune source validant ces affirmations
  • « [Le pouvoir judiciaire...] est une institution fonctionnelle spécialisée dans le maintien (les Codes par exemple), le développement (la jurisprudence par exemple), et l'application de la justice (le jugement). » : pour les deux derniers termes, je veux bien, mais pour le maintien de la justice par les codes qui serait le fait du pouvoir judiciaire, je demande à voir.
  • « Le droit romain, développe le droit. [...] À sa suite, d'autres droits deviennent juridiques » : que faut-il comprendre ?
  • « L'Église catholique romaine juge des conflits qui lui sont soumis (...) en raison de leur zone géographique (conflit se déroulant sur son territoire). » : à quoi est-il fait allusion ici ?
  • Quant à la phrase « La justice actuelle, est une justice multiple regroupant de nombreux concept qui se regroupent et s'opposent même si une troisième distinction fondamentale est aujoud'hui proposée opposant les politiques pénales. » (début du § « Typologie »), j'ai dû la relire deux fois pour comprendre qu'elle tentait de résumer la suite.
Trop de liens pointent vers des pages d'homonymie comme auteur, code, règle, règlement.
Quelques points auraient pu être abordés et ne le sont pas ou de manière trop allusive (à garder en réserve pour l'AdQ ?) : dans la justice à l'époque moderne, l'expression justice seigneuriale aurait pu apparaître ; il n'en est rien. La notion de séparation des pouvoirs n'est pas vraiment abordée, du coup la question de l'indépendance de la justice ne l'est pas davantage. Qui juge ? Des juges élus ? Un jury populaire désigné par la voie du sort ou autrement ? Des juges professionnels ? Peut-être ces questions sont-elles hors sujet, je vous laisse en discuter le cas échéant, mais si ce sont des oublis c'est dommage.
Dans mon constat sévère je ne veux pas oublier les points forts de l'article : une bonne prise en compte de la philosophie de la justice, comme de ses rapports avec les religions ; la citation d'ouvrages et d'articles récents ; une volonté d'internationaliser un sujet difficile ; la qualité de l'illustration...
Je suis peu présent sur Wikipédia ces temps-ci et si vous proposez l'article au label je ne serai sans doute pas là pour voter ; mais n'hésitez pas à m'envoyer un courriel si vous ne comprenez pas l'une de mes critiques.
Merci de votre attention.
O. Morand (d) 15 mai 2009 à 00:57 (CEST)
Merci de ces remarques que j'inscris dans la todo-list. Il faudra que nous en tenions compte avant la présentation au label BA. Cordialement. --Christophe Dioux (d) 15 mai 2009 à 09:57 (CEST)

introductionModifier

Bonjour,

J'ai un peu de mal avec l'introduction. Je ne comprends pas les développements d'internationalisation qui défendent l'idée que les peuplades non occidentales ne connaitraient pas la justice de la même façon que nous. En particulier le passage sur les Africains se fonde sur un passage d'un seul livre, qui ne parle pas de justice mais de traditions. Je ne comprends pas davantage ce que Gandhi fait en icone. Il symbolise davantage l'égalité, la décolonisation et le pacifisme que la justice. A la limite il symbolise la justice sociale mais il y a un article dédié à la justice sociale pour cela. Je serais partisan de reprendre l'intro dans un sens plus classique. Cordialement. Apollon (d) 1 novembre 2009 à 13:53 (CET)

Je suis d'accord avec vous sur les 3 éléments relevés.--Chrono1084 (d) 8 novembre 2009 à 21:59 (CET)
La coutume est une source du droit et donc une forme de justice.
Dans ces sociétés traditionnelles, il n'existait pas (ou peu) de règles écrites qui régissaient les rapport humains. La justice était coutumière ou traditionnelle, il ne s'agissait pas de défendre un droit mais d'obéir à des préceptes qui mettait en avant l'harmonie du groupe et non pas les droits des individus.
La justice n'était pas une notion individuelle mais une notion collective.
En espérant avoir répondu à la question. (peut-être faudrait-il que je réécrive le passage) Pseudomoi (m'écrire) 3 juin 2010 à 10:37 (CEST)

Petite erreurModifier

Bonjour, J'ai remarqué une petite erreur - il est écris "La justice procédurale, fondée sur le principe d'équité, et qui est utilisée surtout au sein des contrats et des organisations, est d'inspiration psycho-sociologique. On la nomme aussi la justice déontologique ou organisationnelle.

Le modèle de Colquit (je peux retrouver la référence exacte) distingue dans la justice organisationnelle à la fois la justice procédurale, distributive, interpersonnelle et informationnelle.

Je comptais créer un article sur la justice organisationnelle, je ne sais pas si ça vaut la peine.

Merci beaucoup

--Ostream (discuter) 9 mai 2014 à 16:09 (CEST)

Revenir à la page « Justice ».