Discussion:Haut-le-pied

Discussions actives
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

dé-francocentréModifier

J'ai dé-francocentré l'article, mais je ne sais pas ce qu'il en est du domaine routier en Belgique... François [Discussion] 3 avril 2008 à 00:41 (CEST)


"Dans le cas de rames multiples (par exemple un rame double de TGV), on distingue la rame haut-le-pied, fermée aux voyageurs et jumelée à une rame ouverte aux passagers, de la rame W entièrement fermée aux voyageurs." -(Pas clair) - Faut-il comprendre: "Dans le cas de rames multiples (par exemple une rame double de TGV), on distingue la rame haut-le-pied W fermée aux voyageurs de la rame jumelée ouverte aux passagers."? Question: Le W est-il visible, si Oui où? — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Lml661 (discuter), le 11 décembre 2012 à 13:57.
message déplacé depuis la page "Discussion Projet:Évaluation/Avancement". Orlodrim [discuter] 26 décembre 2012 à 15:55 (CET)

Bonjour.
Concernant l'ex S.N.C.F. (en fait désormais le GPF français, quel que soit le nom propre de marque dont il est affublé).
Aucun rapport entre "haut-le-pied" et un train (ou élément d'un train) vide de voyageurs ("W" est un code stipulant "service non commercial").
Haut-le-pied concerne trois choses :
- (Machine) haut-le-pied : une ou deux locomotives, pouvant remorquer un ou deux véhicules (dans le cas de voitures, en service non commercial).
- Haut-le-pied (dans la) marche : train circulant (machine) haut-le-pied, au lieu d'être à charge (avec des voitures ou des wagons), tout en conservant sa marche prévue (son numéro et ses horaires).
- Haut-le-pied (comme voyageur), synonyme d'en voiture (comme voyageur) : personnel des trains (conducteur ou contrôleur) effectuant un trajet en tant que passager entre deux gares. Le temps de travail n'est décompté que pour moitié durant le trajet, ainsi un trajet de trois heures ne compte que pour une heure trente dans la durée de travail effective de la grande période de travail (semaine).
Concernant les origines, il faut effectivement prendre en compte l'aspect militaire de la cavalerie : les chevaux sans charge.
Un cheval haut-le-pied n’est ni attelé ni monté. Cela peut être un cheval sur le retour (du lieu où il a acheminé une charge), et par extension un cheval au repos ou devant subir un contrôle (ferrure).
Mike Right
Revenir à la page « Haut-le-pied ».