Discussion:Géographie de la Suisse

Dernier commentaire : il y a 14 ans par Romano1246 dans le sujet Jura tabulaire
Autres discussions [liste]

Refonte

modifier

Bonjour,

Je vais attaquer assez vite la refonte de cet article. Je viens ici discuter du plan à adopter. Mon idée est de concentrer sur cet article les notions de géographie physique (géologie, hydrologie, climat), et de travailler ce qui est aborder en géographie humaine dans un un article détaillé. Population de la Suisse existe déjà il faudrait le compléter et l'arranger.

Le plan qui me vient en tête serait :

  • Géologie
    • Histoire géologique de la Suisse
    • Phénomènes divers ayant formés l'actuelle suisse
  • Régions suisses (Alpes, Jura, Plateau suisse)
  • Les montagnes suisses
  • Hydrologie
  • Climat
  • Faune et flore
  • Géographie humaine
    • Rester très général en amenant l’article principal

Qu'en pensez-vous ? Ludo Bureau des réclamations 26 mai 2008 à 09:35 (CEST)Répondre

Que du bien ! Y'a-t-il un plan général à suivre pour les articles génériques de géographie nationale (utilisé sur d'autres articles par exemple) ? J'ai fait un petit sondage rapide sur certains article "Géographie de ...", mais je n'ai pas vu de structure commune... Manoillon (d) 26 mai 2008 à 10:25 (CEST)Répondre
Pas de plan général pour ce type d'article. En général les articles sont traduits du CIA World Factbook puis arrangés par des contributeurs divers au sein des projets spécifiques. Ludo Bureau des réclamations 26 mai 2008 à 10:31 (CEST)Répondre
OK. Un petit chapitre sur "nos monts, nos montagnes, nos Alpes de neige...", non ?
Trés juste, rajouté.
Muy bien comme ça, à mon avis Manoillon (d) 26 mai 2008 à 11:01 (CEST)Répondre
Bien, conserver quand même une section statistiques ou chiffre-clés? (l'humain aime les chiffres). Autre question : tu comptes créer l'article Géographie humaine de la Suisse ou seulement compléter Population de la Suisse? -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 26 mai 2008 à 11:34 (CEST)Répondre
Pour ma part j'inverserai bien le redirect entre Population de la Suisse et Démographie de la Suisse. Je crois que Géographie humaine de la Suisse ne doit être qu'un reedirect vers Démographie de la Suisse, non ?
Ok pour pour section sur les chiffres clés. Ludo Bureau des réclamations 26 mai 2008 à 11:39 (CEST)Répondre
La géographie humaine comprends les phénomènes de population mais aussi occupation du sol, organisation des villes, la localisation des activités économiques, transports, énergie, la subdivision du territoire, les religions et la culture, etc... -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 26 mai 2008 à 11:47 (CEST)Répondre

Tableau de la section hydrologie

modifier

Ne pensez-vous pas que la colonne "Pourcentage de la superficie de la Suisse" est relativement loufoque ? Je connais au moins un endroit qui n'est pas recouvert par un cours d'eau.

Bonjour aussi,
Il ne s'agit pas de trouver un endroit non recouvert pas un cours d'eau il s'agit de définir sur quel bassin-versant se situe tel ou tel endroit. Prenons l'exemple d'un pied de vigne dans le Lavaux. Effectivement, ce n'est pas une surface recouverte par un cours d'eau, mais cet endroit est situé dans le bassin-versant du Rhône, dans le sens où s'il pleut à cet endroit, l'eau n'ira pas rejoindre la Sarine, la Broye ou l'Orbe. L'eau ira rejoindre par infiltration ou par ruissellement et écoulement par un petit ruisseau le lac Léman.
Ces pourcentages ne s'adresse pas aux cours d'eau et à leurs affluents mais à l'appartenance à tel ou tel bassin-versant. Voilà pourquoi le total donne 100%. Ludo Bureau des réclamations 15 octobre 2008 à 08:24 (CEST)Répondre
<pinaillage>Qu'en est-il du sommet exact d'une montagne située à cheval sur deux bassins versants ?</pinaillage> Manoillon (d) 15 octobre 2008 à 08:38 (CEST)Répondre
<métrologie>Le sommet excat d'une montagne est situé sur la ligne de partage des eaux, où plutôt la ligne de partage des eaux passe sur le sommet de cette montagne. Il s'agit d'une surface ridiculement petite. On est largement en deça de la précision du résultat.
Prenons un sommet avec une surface de 100 m2, valeur exagérée, la surface de la Suisse est de 41 290 km2, la surface de ce sommet représente 0,000 000 24 % de la surface du pays. On est largement en deça de la précision des données sourcées dans l'article. Donc que la pluie tombe sur le versant Rhone ou sur le versant Rhin du sommet de cette montagne ... ne change rien aux valeurs données dans l'article.<métrologie/> Ludo Bureau des réclamations 15 octobre 2008 à 08:52 (CEST)Répondre

Parties communes

modifier

Ce jour, le 12 février 2009, j'ai recopié des phrases entières de l'article hydrologie de la Suisse vers Géographie de la Suisse, dans la partie relative au climat. Dans la mesure où je suis l'unique contributeur de ces phrases dans l'autre article, il n'y a aucun soucis de licence et de crédit des autres. Ludo Bureau des réclamations 12 février 2009 à 15:27 (CET)Répondre

Photos animaux

modifier

J'ai selectioné quelques photos d'animaux plus ou moins sauvages qui ont été prises en Suisse. Peut être plus interessant que les animaux "étrangers" presentés dans l'article :) MadGeographer (d) 7 avril 2009 à 13:28 (CEST)Répondre

Bonjour et merci pour cette sélection.
Effectivement je m'étais posé la question en écrivant cette partie de l'article. Je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il s'agisse d'animaux "étrangers". Le loup et l'ours vivent en Suisse, bien entendu ce sont des espèces peu représentées en termes de nombre.
Si tu souhaite modifier les photos et rajouter des espèces plus communes comme le bouquetin ou le chamois, pas de souci. Ces photos seront plus représentatives de la faune actuelle.
J'avais propablement fait ce choix illustratif vis-à-vis de la position particulière de ces deux animaux. Un autre choix serait très probablement plus neutre. Ludo Bureau des réclamations 7 avril 2009 à 13:41 (CEST)Répondre
Non, je ne mettais pas en cause le type d'espece mais seulement les spécimens, vu que l'ours a été photographié au Danemark et le loup en Angleterre. En fait ma remarque était: ne vaut-il mieux pas, quitte à restreindre le choix des illustrations, ne montrer exclusivement que des photos d'animaux prise dans les environs de la Suisse, comme c'est le cas pour les paysages? Note: évidemment il y a peu de temps il n'y avait pas la possibilité de le faire vu que les photos ci dessus sont récentes. MadGeographer (d) 8 avril 2009 à 14:19 (CEST)Répondre
Le sujet de la photo étant l'espèce animale, je ne vois aucun problème à ce que la photo soit prise à un endroit ou à un autre, tant que l'animal en question est bien de la même espèce que celle présente en Suisse.
Mais les photos que tu présentes là sont de très bonnes qualités, j'aime beaucoup, pour ma part c'est tout bon pour les mettre. Ludo Bureau des réclamations 8 avril 2009 à 14:23 (CEST)Répondre

Label

modifier

Je sais qu'il reste encore un peu de travail, mais je l'annonce histoire de jauger quelques avis et critiques constructives. Ludo Bureau des réclamations 7 juin 2009 à 17:47 (CEST)Répondre

J'ai fait une lecture rapide pour la forme
"La répartition de la population de 7 593 494 habitants" (intro), on peut avoir ou un nombre moins précis (environ 7.6 millions) ou bien (et je pense que c'est mieux) une référence annuelle pour ce chiffre (genre "en 200X", avec si possible un lieu pour dire d'où ça vient ;) )
y a des formats de nombre à voir quand ça dépasse 1000, il me semble (je sais je pourrais aussi le faire, c'est juste pour mettre sur la liste)
Géo physique : "L'orogenèse alpine est celui dont les conséquences sont aujourd'hui les plus visibles, ce terme désigne l'ensemble des mouvements géologiques ayant conduits à la formation des Alpes.", ça fait bizarre comme tournure. Ca rend pas mieux "L'orogenèse alpine, à savoir l'ensemble des mouvements géologiques ayant conduits à la formation des Alpes, fait partie des phénomènes dont les conséquences sont aujourd'hui les plus visibles" ?
J'ai pas fini mais il se fait tard, j'y reviendrais   Erdrokan - ** 7 juin 2009 à 19:09 (CEST)Répondre
Après avoir vu la nouvelle section « Recherche et enseignement », il me semble que la section « Cartographie » s'impose ! -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 7 juin 2009 à 21:36 (CEST)Répondre
Hum. Tu voudrais parler de quoi dans cette section ? Ludo Bureau des réclamations 7 juin 2009 à 21:45 (CEST)Répondre
Dufour, cartes Siegrist Siegfried, cartes Dufour, cartes officielles, le travail de relevés, la Pierre du Niton, Swisstopo entre autres choses -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 7 juin 2009 à 22:02 (CEST)Répondre
Qu'en penses-tu ? Est-ce sensé ? -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 10 juin 2009 à 11:36 (CEST)Répondre
C'est une très bonne idée, y'a juste que j'ai un max de taf' et que j'ai pas eu le temps de répondre. Demain c'est férié chez les catholiques donc je vais m'en occuper. Mais n'hésites surtout pas à y mettre ton grain de sel. Ludo Bureau des réclamations 10 juin 2009 à 11:58 (CEST)Répondre
Je suis disponible pour aider. J'ai sous les yeux un catalogue d'expo de 1987 : « G.H.Dufour : Le portrait topographique de la Suisse » avec env. 20 pages sur ce thème bien préci, soit une partie du sujet global cartographie de la Suisse -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 10 juin 2009 à 12:53 (CEST)Répondre

Que penses-tu d'un petit chapitre sur les parcs nationaux (voir [1], [2], [3]) ? Aucune idée si cela s'insère dans le cadre de cet article... Manoillon (d) 8 juin 2009 à 21:55 (CEST)Répondre

Tout pareil que la réponse à Romano. Ludo Bureau des réclamations 10 juin 2009 à 11:58 (CEST)Répondre
Sachant que je suis également surchargé, que je n'ai pas la chance de travailler chez les cathos et que le sujet est très loin de mon domaine de prédilection, je ne pourrais malheureusement pas m'en occuper pour le moment... désolé ! Manoillon (d) 10 juin 2009 à 13:16 (CEST)Répondre

Développement territorial

modifier

Je propose de créer la section suivante traitant principalement de thèmes liés à l'homme et l'usage qu'il fait du territoire :

  • 2.3 Développement territorial
    • 2.3.1 Structures urbaines (ex 2.3) (agglo, projets d'agglo, loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT), zones à bâtir, zones d'activités)
    • 2.3.2 Espace rural
    • 2.3.3 Paysages (surfaces d'assolement, inventaires des paysages, des biotopes, des sites UNESCO, des zones classées (ex 3), Aménagement du territoire et dangers naturels)
    • 2.3.4 Transports (ex 2.4)
    • 2.3.5 Collaboration internationale (Convention alpine, autres)

Qu'en pensez-vous ? -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 16 juin 2009 à 00:18 (CEST)Répondre

Bonjour,
En partie oui, mais pas pour y mettre les zones classées (sites UNESCO et parc national). En effet, la partie 2 relève essentiellement de la démographie et donc de la population de la Suisse. Qui sont les habitants de la Suisse ? Où vivent-ils ? etc Alors que le parc national et les trois sites naturels classés par l'UNESCO le sont pour des caractéristiques naturels. Sardona pour ses caractéristiques tectoniques, le Monte San Giorgio pour la richesse en fossiles du Jurassique. D'autres zones sont classées par les autorités suisses pour des facteurs naturels : richesse en faune et en flore.
Les zones classés ne peuvent donc pas y être incorporées dans la géographie humaine. De le même manière que ces sites classés ne peuvent être incorporées dans la géographie physique parce que dans les sites classés on a 6 sites classés par l'UNESCO pour des motifs culturels (Lavaux notamment).
A mon avis, il ne faut pas scinder cette partie en deux parties, l'une pour la géo humaine, l'autre pour la géo physique. Je pense qu'il vaut mieux la laisser en troisième partie, sans nier qu'elle est pour l'instant bien maigre et qu'elle mérite d'être développée. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 08:08 (CEST)Répondre
Je trouve terriblement restrictif de limiter la géographie humaine à la seule population (voir aussi remarque ci-dessus du 26 mai 2008 à 11:47). C'est pourquoi je propose ce chapitre pour traiter du reste que l'on peut, à mon avis, grouper sous développement territorial. Pour les zones classées j'hésite aussi car je reconnais que ça touche les deux domaines géo physique et géo humaine. Mais après réflection, je constate que le paysage fait partie du territoire : délimitation des zones urbaines, délimitation des zones rurales, délimitation des activité industrielle, d'agriculture, délimitation de zones classées, inventaire des zones classées. Ces inventaires sont des outils de gestion du paysage. D'où le titre de section "développement territorial". Cela touche l'homme, c'est l'homme qui façonne et délimite le territoire, préserve ou pas des zones. La nature, en Suisse, est grandement modelée par et pour l'homme et depuis fort longtemps. -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 16 juin 2009 à 09:02 (CEST)Répondre
En suivant ce raisonnement, il faudrait donc aussi y rajouter l'hydrologie parce que les cours d'eau suisses n'ont plus rien de naturel. Ils sont totalement façonnés par l'homme. De même, les trois grandes régions (Jura, plateau, Alpes) ne sont qu'une définition humaine.
Ce qu'il faut regarder c'est le pourquoi de ces zones, le pourquoi des classifications, le contenu de leurs aires géographiques. Il y a des zones qui sont clairement définies pour des motifs culturels et donc en relationn avec ce que l'homme y a façonné, je pense par exemple aux vignobles en terrasses du Lavaux. Là on parle bien d'un aménagement humain du territoire. A contrario, la parc national a été créé a une époque où l'homme commençait à vouloir faire du tourisme partout dans les Alpes. Ce parc a clairement été créé pour réduire, voir stoper, l'influence de l'homme sur cette zone. Ce parc est très restricitf quant à la présence de l'homme. Le mettre dans la partie sur la géographie humaine serait donc un non-sens. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 09:17 (CEST)Répondre
Peut-on dire que l'hydrologie c'est classé sous géographie physique dans le sens de la description des choses (ou géographie descriptive) ? Pas facile, je le reconnais, il y a aussi des lacs et cours d'eaux artificiels. Et oui « Il y a des zones qui sont clairement définies pour des motifs culturels et donc en relationn avec ce que l'homme y a façonné ». Moi je pense que le parc national entre dans la catégorie aménagement du territoire car l'aménagement du territoire décrit/englobe les parties utilisées par et pour l'homme et son environnement, celui là même qui défini également des zones à préserver, (comme le parc naturel) ou c'est l'homme qui décide de classer cette zone, c'est un découpage territorial fait par l'homme. C'est pas de la géographie physique (descriptive) mais de l'aménagement du territoire humain, quelle qu'en soit la raison, et la sauvegarde est en l'occurence la raison ici.
Est ce que deux grands chapitres pourraient être plutôt (idée de titres) géographie descriptive, d'une part, et développement territorial d'autre part ? ou l'on peut, dans ce cas retrouver des éléments répondant à l'une ou l'autre de ces définition. Ce n'est qu'une idée.-- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 16 juin 2009 à 10:41 (CEST)Répondre
Non, le parc national n'entre pas dans la catégorie aménagement du territoire. Si je suis le lien que tu donnes, l'aménagement du territoire c'est : Les deux objectifs majeurs, et parfois contradictoires, des politiques d'aménagement du territoire consistent en l'accompagnement du développement économique des territoires, et en la réduction des inégalités spatiales en termes économiques ou sociaux. Ces objectifs sont réunis dans la formulation d'un développement équilibré du territoire, qui est énoncé dans nombre de documents de planification et de textes de loi.
La mise en gras est de mon fait. Cette définition parle bien de développement économique et de réduction des inégalités sociales, mais je ne vois sur la protection de la nature (faune et flore, espaces naturels).
Alors que si je prends le texte de la Loi fédérale sur le Parc national suisse dans le canton des Grisons, en son état du 13 juin 2006[1], la dite loi dit, dans son article premier (Nature et but), : [le parc national] est une réserve où la nature est soustraite à toutes les interventions de l’homme et où, en particulier, l’ensemble de la faune et de la flore est laissé à son évolution naturelle. Seules sont autorisées les interventions directement utiles à la conservation du parc.
J'ai franchement du mal à voir de l'aménagement du territoire là dedans. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 11:00 (CEST)Répondre
Petite annecdote toute simple. Les liens léglisaltifs sur le parc national ne sont pas hébergés par le site de l'Office fédéral du développement territorial, mais bien par celui de l'Office fédéral de l'environnement. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 11:05 (CEST)Répondre
Le but d'une réserve est bien un endroit « où la nature est soustraite à toutes les interventions de l’homme », oui, je suis d'accord. C'est pas en contradiction avec le fait que c'est l'homme qui en a décidé ainsi. Et c'est là mon propos.
Mes justifications présentées autrement : ARE s'occupe d'aménagement du territoire comprenant entre autre chose le paysage. Extrait « La préservation de sites naturels ... ... représente une tâche importante de l'aménagement du territoire (art. 3 LAT). ...'approbation des plans directeurs cantonaux... »Il y a des liens avec l 'OFEV qui s'occupe d'environnement et de paysage. Extraits « Le paysage est soumis à une forte pression. En de nombreux endroits, des sites naturels et culturels précieux ont disparu suite à l’utilisation intensive du territoire. » et « L'utilisation et l'aménagement du paysage sont nettement influencés par l'utilisation du sol, l'urbanisation et la politique d'aménagement du territoire. ». Un travail d' analyse de la modification du paysage est faite « Avec la disparition d'éléments qui caractérisaient le paysage de ses régions et d'habitats proches de l'état naturel pour sa faune et sa flore, la Suisse a perdu de sa diversité. Ces pertes influencent aussi notre expérience vécue du paysage et notre relation à notre environnement traditionnel. » et les inventaires sont les instruments à disposition des autorités, notamment pour les plans directeurs, (donc de l'aménagement du territoire si on est d'accord qu'un plan directeur est de l'aménagement du territoire). « Ils (les inventaires) ne deviennent contraignants pour les autorités que lorsqu'ils sont mis en œuvre par des plans directeurs cantonaux ». La liste des inventaires est sur le lien donné-- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 16 juin 2009 à 12:48 (CEST)Répondre
Pas vu avant : ceci résume tout -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 16 juin 2009 à 13:02 (CEST)Répondre
Je viens de prendre un peu de temps pour lire cette page de l'OFEV et relire notre discussion. Et je crois qu'il y a une méprise sur le terme de paysage.
Un paysage peut-être urbain : l'agglomération de Genève vue depuis le Salève. Un paysage peut aussi être rural : le Napf. Un paysage peut aussi être naturel, sans interactions humaines, tel le Parc national.
La page de l'OFEV que tu présentes parlent en ce sens de paysages urbains et aussi de campagne. La campagne, le monde rural, n'est pas du tout un paysage naturel. Il est aussi marqué par le travail de l'homme, comme l'est aussi le centre d'une agglomération. Ceci étant dit, le document en question n'évoque pas l'aménagement du territoire pour des sites naturels.
Ainsi, je pense que dans la proposition de plan le souci vient de la succession : 2.3 Développement territorial --> 2.3.3 Paysages --> (surfaces d'assolement, inventaires des paysages, des biotopes, des sites UNESCO, des zones classées (ex 3), Aménagement du territoire et dangers naturels)
Il y a bien entendu des paysages qui font l'objet de développement territorial et ils sont nombreux. Le contenu de ta paranthèse fait effectivement référence à des paysages. Mais cette paranthèse inclue des entités n'entrant pas dans de l'aménagement du territoire. Si on reprend les sites de l'UNESCO, par exemple. Sardona fait partie d'un vaste espace avec des paysages, il y a de l'aménagement du territoire au sujet des paysages environnenants. Mais le site classé, en lui même, est classé pour sa nature géologique, pour des phénomènes naturels de plusieurs millions d'années de long. Ce site ne relève pas de l'aménagement territorial. Il est classé pour des choses largement antérieures à la création des politiques d'aménagement du territoire, mêmes antérieures à l'apparition de l'homme. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 14:54 (CEST)Répondre
Je viens de lire cet échange et j'avoue être assez d'accord avec Ludo - en fait tout le contenu de la section Paysages semble faire référence à des projets d'organisation et de mise en valeur/amélioration du territoire. Les parcs naturels, en ce sens, sont soustraits à toute activité humaine et paraissent hors-sujet. Par contre on peut y faire référence indirectement, comme dans la brochure indiquée en sous-lien de la page de l'OFEV, en parlant des efforts d'aménagement de zones tampons autour de ces parcs ou de corridors permettant de relier des espaces naturels: c'est le fruit d'une politique active et consciente, c'est un sujet intéressant à aborder dans le contexte de la gestion des paysages. Non? Popo le Chien ouah 16 juin 2009 à 15:51 (CEST)Répondre

Finalement après réflexion la question à se poser c'est pourquoi classe-t-on ces sites ? Pour un aménagement territorial particulier dont ils ont fait l'objet ou pour un caractère naturel intrinsèque au site ?

Dans le cas du Parc naturel, si l'aménagement du territoire consiste à dire on n'aménage pas le territoire, on laisse la nature travailler pourquoi pas ... Je reste quand même dubitatif.

Dans le cas de Sardona, la seule intervention de l'homme a été de prendre une carte et de faire un trait pour définir les limites du site. La nature s'est chargé de tout le reste et ce bien avant le trait de crayon.

On a des sites comme ceux que je viens d'évoquer qui sont totalement naturels, l'influence de l'homme y est proche du néant. On a des sites où clairement l'homme est moteur des paysages. On a probablement des sites à cheval entre les deux situations. Voilà pourquoi, dès le déaprt j'ai jugé inopportun de mettre ces sites classés ou spécifiques dans une partie plutôt qu'une autre, à moins d'opérer un découpage, découpage que je pense contre-productif. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 15:52 (CEST)Répondre

Dernière partie

modifier

Après, il y a aussi un souci avec le titre de la dernière partie. Recherche et enseignement n'est pas forcément très adapté. Il est de moi, j'ai pas trouvé mieux. Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 08:10 (CEST)Répondre

Un avis sur cette proposition ? Ludo Bureau des réclamations 16 juin 2009 à 11:22 (CEST)Répondre
Bien -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 16 juin 2009 à 12:49 (CEST)Répondre

Développement territorial

modifier

Encore quelques remarques concernant cette section :

Au sujet du titre, je n'ai pas vraiment d'arguments pour choisir plus l'un que l'autre. J'ai juste un feeling qui me fait préférer Développement territorial parce qu'il n'induit pas de volonté de planification alors qu'Aménagement du territoire oui. Si aujourd'hui il y a de réelles planifications dans l'aménagement du territoire, ce n'a été le cas tous le temps. Donc préférence à Développement territorial, mais juste basé sur un feeling, pas de souci pour changer.
Les zones classées font partie de l'aménagement du territoire en ce sens que ce sont des zones constatées ou choisies par l'homme au même titre qu'une zone à bâtir et faisant l'objet d'études, d'analyse, d'inventaire, de représentation (cartes). Oui l'homme étudie tout, fait des cartes de tout, classifie tout, y compris du sol de Mars et des satellites de Jupiter.
Romano, tu confonds le sujet du thème et l'acteur des études. Ce n'est pas parce que l'acteur principal des études (l'homme) brasse beaucoup de documents sur un sujet qu'il en est lui même le sujet. Oui l'homme, la confédération et ses services, fait des cartes et décide de certaines choses au sujet de ces sites classés, mais en devient-il le sujet ? En devient-il l'essence ?
Romano, est-ce l'homme qui a fabriqué les fossiles du trias au Monte San Giorgio, est-ce l'homme qui a construit la Jungfrau, est-ce l'homme qui a lui même poussé les plaques tectoniques l'une sur l'autre pour donner les couches géoloqiques qu'on trouve à Sardona ? Je crois que non.
Romano, je vais reprendre une de tes phrases du 16 juin à 9h02. Tu disais : Je trouve terriblement restrictif de limiter la géographie humaine à la seule population .... Ben moi, c'est de mettre des manifestations de phénomènes naturelles dans la géographie humaine que je trouve caricatural. Ludo Bureau des réclamations 17 juin 2009 à 15:25 (CEST)Répondre
Je suppose que le diff suivant après réflexion annule celui-ci (exception faite de la remarque sur le titre).-- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 17 juin 2009 à 16:39 (CEST)Répondre
Non. Rien n'annule quoi que ce soit. Je maintiens mes deux propos, qui vont dans le même sens. Ludo Bureau des réclamations 17 juin 2009 à 16:43 (CEST)Répondre

Sites classés : deux clés de lectures possibles

modifier

Après réflexion, on a deux clés de lectures possibles des sites classés.

  • La première, celle que je tente d'aborder, c'est de parler du sujet du site. De dire ce qui fait l'essence même du site : un sommet de montagne par exemple
  • La seconde c'est de parler de la classification en elle même. Quelles sont les volontés politiques ? Qui sont les acteurs politiques et locaux ? Comment se passe le financement ? Ainsi de suite... Là on parle vraiment d'aménagement du territoire. Le sujet de la classification en devient totalement annexe, que ce soit un fossile, un couvent, un glacier ou des vieilles maisons.

Ainsi, je crois qu'il est possible de parle de sites classés dans la géo humaine, mais sans décrire les sites. Il faut se focaliser sur les acteurs politiques, le financement, l'histoire de ces classifications. C'est en quelque sorte de l'histoire et de la description de l'aménagement du territoire qu'il faut faire plus que de décrire les territoires en question. Ludo Bureau des réclamations 17 juin 2009 à 15:46 (CEST)Répondre

C'est ça, on s'est compris, on est d'accord. -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 17 juin 2009 à 16:39 (CEST)Répondre

Petites remarques en passant.

modifier

Ayant lu quelque part ;-) qu'il était envisagé de proposer cet article à un label, je me permet de faire quelques remarques en passant :

  • Les apostrophes ne sont pas toutes de même type
  • L'intro du § 1.2 Trois grandes régions me semble être un redit du § précédent Géologie.
  • Dans le § Les Alpes Il n'est pas clair si la première occurrence du lien Sommets des Alpes de plus de 4000 mètres concerne toutes les Alpes ou seulement la Suisse. Si c'est le cas, la phrase suivant L'altitude moyenne est de 1700 mètres est superflue, sinon une précision est nécessaire.
  • Dans la dernière phrase du § Climat la juxtaposition de l'auxiliaire est et du point cardinal ouest est malheureuse (j'ai dû relire trois fois la phrase pour comprendre).  

À suivre… En passant (d) 3 août 2009 à 16:47 (CEST)Répondre

Je vois que j'ai au moins un lecteur, ici et là-bas. Je t'en remercie.
Plus sérieusement, merci beaucoup pour cette relecture. Je vais corriger tout cela ce soir.
Merci d'avance pour tes remarques futures. Ludo Bureau des réclamations 3 août 2009 à 17:03 (CEST)Répondre

La suite :

  • la phrase « La population de la Suisse est observée depuis 1798 » est présente dans l'intro du § Population et 2 lignes en dessous dans le sous-§ Évolution de la population.  
  • Je suis surpris de ne rien trouver sur la « géographie économique » : ressources minières, types et implantations des industries, répartition sectorielle des emplois, nombre de fabriques de chocolat etc. Il ne s'agit pas d'écrire l'article « Économie de la Suisse » mais au moins de l'esquisser et d'y renvoyer.
  • Je trouve le § Évolution de la population un peu trop détaillé (par rapport au reste de l'article). C'est pas un drame non plus. Bof, je ne sais plus trop
  • Si vous avez des références, il me semble utile d'indiquer les principaux pays d'origine des immigrés des différentes périodes.
  • Je trouve le § transport à la limite du hors sujet (peut-être à intégrer dans un court § économie proposé plus haut).
  • Qu'est-ce que les « successions végétales » dans le § Sites naturels du § Patrimoine mondial de l'UNESCO en Suisse ?  
  • Dans ce même paragraphe il manque un mot (« grand » j'imagine) dans la dernière phrase.  
  • Je trouve excellente l'idée du § Développement de la géographie dans le pays.

Mon impression générale est que c'est un article très agréable à lire, bien équilibré (mise à part peut-être l'absence d'un § économie), avec de solides références aux endroits adéquats (N.B. je n'ai vérifé aucune ref). Du bon boulot pour un exercice de synthèse généralement difficile. Bonne chance pour le label. En passant (d) 4 août 2009 à 16:36 (CEST) P.S. Je n'ai aucune compétence particulière en géographie ou en confédération helvétique (à peine quelques unes en chocolat).Répondre

Je voulais commencer à corriger hier soir, pas eu le temps. Je le fais ce soir. En tout cas grand merci pour ces remarques. Ludo Bureau des réclamations 4 août 2009 à 16:45 (CEST)Répondre

Utilisation du sol

modifier

Une nouvelle section est introduite, la # 2.2 Utilisation du sol. À lire, commenter et, au besoin, développer. -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 5 août 2009 à 23:27 (CEST)Répondre

Bonjour,
L’ajout de cette partie me pose différents problèmes que je vais décrire.
Il y a un souci avec le paragraphe d’introduction de la partie Utilisation du sol. Ce paragraphe d’introduction n’est constitué que d’une phrase sans verbe. Ca donne l’impression d’avoir jeté là un concept sans avoir cherché à l’introduire et à le mettre en lien, en perspective, avec le reste de l’article. De plus cette phrase présente l’utilisation du sol en Suisse selon quatre catégories de sol définis. C’est un concept loin d’être évident pour le commun des mortels, nécessairement le fait que l’utilisation des sols en Suisse se découpe en 4 quatre catégories principales doit être sourcé (surtout que ce document le montre assez clairement).
Ensuite de manière générale je bute dans les quatre sous-parties dans l’enchainement des idées. Outre le fait que certaines phrases n’ont pas de verbe, j’ai parfois un peu de mal à trouver une articulation logique, un fil directeur dans l’agencement du paragraphe, quelques exemples :
  • Dans le paragraphe sur les surfaces boisées, on y énumère la proportion de surfaces boisées dans les régions biogéographiques, puis arrive Les surfaces boisées prennent de l'ampleur. La phrase seule jetée là est abrupte, elle pourrait être intégrée dans l’idée suivante afin de lier tout ça.
  • Toujours dans la sous partie sur les surfaces boisées, il y a cette phrase seule constituant un paragraphe. Les zones de forêt sont protégées par la loi.. Oui, c’est vrai, on légifère sur tout. Tout est protégé par la loi. Ne pas expliquer le pourquoi du comment de cette loi rend sa présence dans l’article totalement sans valeur ajoutée. Il faudrait l’intégrée dans le paragraphe suivant tant physiquement que sémantiquement.
  • Dans les surfaces improductives, j’ai buté sur Principalement constituées de rochers, d'éboulis, de glaciers et de névés., une phrase sans verbe.
Je ne sais pas trop comment procéder, mais je pense que cette partie devrait aussi être mieux liée, insérée dans le reste de l’article. Elle arrive ici sans trop avoir été introduite. Ludo Bureau des réclamations 6 août 2009 à 09:03 (CEST)Répondre
Je vois que Popo a reformulé certaines parties dont l'introduction, j'ai fait le reste. J'ai purement et simplememt retiré : Les zones de forêt sont protégées par la loi.. La seule façon de la garder aurait été de développer le sujet en expliquant les tenants et les aboutissants de la loi. Amha c'est le plus le sujet d'un article comme Environnement en Suisse ou Protection de l'environnement en Suisse.
Des avis ?
Ludo Bureau des réclamations 7 août 2009 à 09:46 (CEST)Répondre
J'ai fait quelques autres reformulations, 2-3 typos et surtout essayé de placer le tableau de fin sur le côté de l'écran, avec la photo. Ca m'embêtait de voir autant de chiffres si précis dans le corps du texte ("les surfaces boisées occupent 33,2% du sol et 24,6% sur le Plateau"), mais là j'avoue avoir un peu calé pour avoir une reformulation décente. Popo le Chien ouah 7 août 2009 à 11:53 (CEST)Répondre
Merci à Ludo et Popo. @Popo : peux-tu m'expliquer ton choix dans l'ordre des rubriques : « agriculture, habitat, forêts et improductif » car je n'en comprends pas la logique. Moi, je les avais listé dans l'ordre selon les tableaux statistiques de l'OFS (forêt, agriculture, improductif et habitat. Sinon, je ne sais pas si le tableau est mieux en position latérale : c'est pas le cas des autres tableaux dans cet article. -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 7 août 2009 à 12:30 (CEST)Répondre
En fait je voulais les mettre par ordre d'importance - j'ai par hésité à placer l'agriculture en premier plutot que l'habitat, et après être retourné sur le doc de l'OFS j'ai ré-inversé les deux (habitat en premier désormais, soit l'ordre des sections développées sur les pp.12 à 27). Popo le Chien ouah 7 août 2009 à 13:43 (CEST)Répondre
C'est très bien, cet ordre correspond à l'ordre des nouvelles statistiques (pas encore complètes au niveau Suisse et que j'ai donc pas utilisé). -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 7 août 2009 à 13:53 (CEST)Répondre

Jura tabulaire

modifier

Bonsoir,

Je lis : « Le Jura tabulaire est principalement situé dans l'extrême nord du canton du Jura et à l'ouest de Bâle dans le nord de l'Argovie ». Sachant que l'Argovie est à l'est de Bâle. Ne faut-il pas lire, comme l'indique ce diff

« Le Jura tabulaire est principalement situé dans l'extrême nord du canton du Jura et à l'est de Bâle dans le nord de l'Argovie ». Il me semble que le Jura tabulaire s'étend jusqu'à Schaffhouse. On pourrait écrire

« Le Jura tabulaire commence en Ajoie, extrême nord du canton du Jura, et constitue la partie nord-est de la chaîne se développant sur les cantons de Soleure, de Bâle-Campagne, le nord de l'Argovie jusqu'à Schaffhouse et le sud de l'Allemagne » ?  

Des avis ? -- >>>Romano1246<<<<<<<espace>>> 19 septembre 2009 à 23:19 (CEST)Répondre

Proposition d'anecdote pour la page d'accueil

modifier

Une proposition d'anecdote pour la section « Le Saviez-vous ? » de la page d'accueil, et basée sur cet article, a été proposée sur la page dédiée.
N'hésitez pas à apporter votre contribution sur la rédaction de l'anecote, l'ajout de source dans l'article ou votre avis sur la proposition. La discussion est accessible ici.
Une fois l'anecdote acceptée ou refusée pour publication, la discussion est ensuite archivée .
(ceci est un message automatique du bot GhosterBot le 11 décembre 2016 à 10:29)

Revenir à la page « Géographie de la Suisse ».