Discret

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Dans le discours scientifique et de façon informelle, un objet est dit discret lorsque ses points sont écartés les uns des autres, le contraire étant dénommé un objet continu[1]. L'opposition du continu et du discret est un thème philosophique important déjà interrogé par la philosophie grecque[2].

Le terme est notamment utilisé :

AutresModifier

RéférencesModifier

  1. (en) William Timothy Gowers (dir.), The Princeton Companion to Mathematics, Princeton et Oxford, Princeton University Press, , 1034 p. (ISBN 978-0-691-11880-2, lire en ligne), p. 6.
  2. Jean-Michel Salanskis, « Continu et discret », Encyclopædia Universalis (consulté le 11 janvier 2011).
  3. (en) Martin Aigner (trad. David Kramer), Discrete mathematics, American Mathematical Society, , 388 p. (ISBN 978-0-8218-4151-8), p. 3.
  4. (en) Norman L. Biggs, Discrete mathematics, Oxford University Press, , 425 p. (ISBN 978-0-19-850717-8, lire en ligne), p. 89.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :