Ouvrir le menu principal

Discours délibératif

Situation/AuditoireModifier

FonctionModifier

Objectif des discours délibératifsModifier

Le discours délibératif, qu’on qualifie aussi de discours politique, s’adresse à l’assemblée ou au sénat et a pour but de prendre des décisions. Aristote l'articule autour des concepts d'« utile » ou de « nuisible ». L’exemple est son mode de raisonnement privilégié.

Structure des discours délibératifsModifier

IntroductionModifier

Le but de l'introduction d'un discours délibératif est de décrire le problème à résoudre de manière brève.

L'exordeModifier

Argumentation dans les discours délibératifsModifier

De manière générale, on peut répartir l'argumentation d'un discours délibératif en deux parties : la première concerne la réfutation. Dans un premier il s'agit donc de montrer les mauvaises solutions avant d'arriver à la deuxième partie : la confirmation. Il s'agit là de montrer la solution de l'orateur.

Cicéron dans son De inventione propose une nouvelle classification des arguments présents dans le discours délibératif, distinguant ce qui est « utile » (utile) et ce qui est « moral ou beau » (honestum), les deux pouvant être dans le même discours[2].

  • Utilisation des exemples
  • Topos du délibératif

Conclusion du discours délibératifModifier

Les discours délibératif ont pour but d'appel à l'action. La conclusion d'un tel type de discours est donc d'appeler à l'action.

Exemple antique d'un discours délibératifModifier

Exemple moderne d'un discours délibératifModifier

Notes et référencesModifier

  1. Aristote, Rhétorique, Livre I, chapitre III. Lire en ligne.
  2. Wilfried Stroh (trad. Sylvain Bluntz), La puissance du discours. Une petite histoire de la rhétorique dans la Grèce antique et à Rome, Les Belles Lettres, 2010, (ISBN 978-2-251-34604-5), p. 314


en:Deliberative_rhetoric