Dirgham

vizir fatimide d'Égypte

Dirgham ou Dirghām ‘Āmir ibn Suwār al-Lukhamī est un officier et un vizir de l’Égypte fatimide de 1163 à 1164.

Dirghām
Fonction
Vizir fatimide d'Égypte
-
Biographie
Décès
Nom officiel
Dirghām ‘Āmir ibn Suwār al-LukhamīVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion
Conflit

BiographieModifier

Émir arabe, originaire du Yémen[1], il se met au service du califat fatimide en Égypte. En , il aide Shawar à renverser le vizir Ruzzîk ibn Talâ’i, et Shawar devient vizir. Mais la cupidité de la famille de ce dernier le rend rapidement impopulaire particulièrement parmi les officiers, et en , Dirgham organise la révolte, chasse Shawar d'Égypte et devient lui-même vizir[2],[3].

Mais Dirgham devient très méfiant envers son entourage et pratique une répression préventive, faisant exécuter tous les émirs dont il doute de la fidélité, ce qui entraîne un fort affaiblissement de l'armée. Le roi Amaury Ier de Jérusalem, prenant prétexte du non versement d'un tribut négocié en 1160, attaque l'Égypte et met le siège devant Bilbéis. Dirgham profite des crues du Nil pour rompre des digues, provoquant des inondations qui obligent les Francs à se replier[2].

Entretemps, Shawar avait trouvé asile à la cour de Nur ad-Din et avait convaincu ce dernier de l'aider à reconquérir le pouvoir en Egypte. Nur ad-Din envoie une armée commandée par Shirkuh qui accompagne Shawar. Arrivé en Égypte, ils battent Nasr al_Muslimīn, frère de Durgham, devant Blibéis et arrivent devant Le Caire en . Abandonné par le peuple et ses troupes, désavoué par le calife, Dirgham prend la fuite, mais il est rattrapé et tué[4],[5].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. S. al-Imad 1990, p. 196.
  2. a et b Groussset, p. 430.
  3. Maalouf 1983, p. 186.
  4. Groussset, p. 434-6.
  5. Maalouf 1983, p. 187-9.

Voir aussiModifier