Ouvrir le menu principal

Diplôme d'État de docteur en médecine en France

Ne doit pas être confondu avec Doctorat d'État.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diplôme d’État de docteur.
Cet article court présente un sujet plus développé dans : Études de médecine en France.

Le diplôme d'État de docteur en médecine est un diplôme français sanctionnant la fin des études de médecine et la soutenance de la thèse d'exercice. Ce diplôme est complété par un diplôme d'études spécialisées (DES) mentionnant la spécialité exercée par son bénéficiaire, y compris la médecine générale. La thèse de DES vaut le plus souvent thèse d'exercice.

Ce diplôme d'État est indispensable à l'inscription au tableau de l'Ordre des Médecins et donc à l'exercice de la médecine en France.

Cette thèse d'exercice ne consiste pas en une thèse de recherche, qui conclut classiquement dans l'université un travail original de recherche d'une durée minimale de trois ans après l'obtention du grade de master mené dans une structure habilitée, le plus souvent un laboratoire de recherche.

Diplôme d'État de docteur en médecine et doctorat universitaire partagent néanmoins une similitude : ces diplômes de troisième cycle sanctionnent, à l'issue d'une soutenance devant un jury universitaire, une première expérience professionnelle, en qualité d'interne en médecine dans le premier cas, et de doctorant au sein d'une unité de recherche dans l'autre.

Certaines universités encouragent ou rendent obligatoire la présentation de cette thèse sous forme d'article biomédical devant être soumis à un journal[réf. souhaitée]. Ce qui était autrefois une revue de la littérature ou une étude rétrospective de cas de patients est amené à devenir de plus en plus une question médicale ou biomédicale amenant l'usage d'une méthodologie précise en vue d'obtenir des résultats.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier