Ouvrir le menu principal

Diourbel
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Diourbel
Département Diourbel
Maire
Mandat
Malick Fall
2014-2019
Démographie
Population 100 445 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 14° 39′ 18″ nord, 16° 13′ 53″ ouest
Altitude m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Diourbel

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Diourbel

Diourbel est une ville du Sénégal située à environ 150 kilomètres à l’est de Dakar. Le nom traditionnel de la ville est Ndiarem.

GéographieModifier

La ville est située à 146 km à l'est de la capitale Dakar[1] et à 76 km de Thiès par la route nationale 3. Les localités les plus proches sont Sessene, Dangol, Garhane, Sous, Kankane, Ngoko et Tiebo.

HistoireModifier

La ville, ainsi que la région de Diourbel, fait partie du Baol.

C'est la capitale historique du bassin arachidier, qui représente son industrie principale.

À la suite de la diminution de la rentabilité de cette activité, et de la désertification croissante des campagnes, Diourbel est une ville en voie de paupérisation, la proximité de la ville de Touba (ville créée par le fondateur de la confrérie mouride) dont la croissance démographique peut avoir pesé sur la dynamique de Diourbel, qui représente désormais surtout une ville de passage pour de nombreux Sénégalais lors du pèlerinage dit du Magal.

AdministrationModifier

Diourbel a été érigée en commune mixte en 1918, puis en commune de plein exercice en 1955[2].

C'est aujourd'hui le chef-lieu du département de Diourbel, une subdivision de la région de Diourbel.

PopulationModifier

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 76 548 et 95 984 habitants.

En 2007, selon les estimations officielles, Diourbel compterait 100 445 personnes.

SantéModifier

Chef-lieu de région, la ville dispose du Centre Hospitalier Régional Heinrich Lübke issu de la coopération sénégalo-allemande, il est inauguré le .

ÉconomieModifier

L'économie de la région est essentiellement dominée par l'agriculture qui mobilise plus 54 % de la population avec des rendements qui toutefois ne représentent pas l'essentiel de PIB régional. Le secteur industriel est constitué par l'unité régionale de la Sonacos spécialisée dans la production d'huile d'arachide et d'éléments dérivés[3].

SportsModifier

Personnalités liées à DiourbelModifier

  • Serigne Saliou Mbacké, 5e calife général des mourides, est né à Médinatoul, l'un des principaux quartiers de la commune de Diourbel
  • Ahmadou Bamba a séjourné à Diourbel de 1912 jusqu'à sa mort en 1927
  • Makhtar N'Diaye, basketteur, né à Diourbel
  • Awa Thiongane, statisticienne, première femme à occuper les fonctions de responsable de la statistique publique d'un pays africain, née à Diourbel
  • Jacques Baudin, homme politique
  • Cheikh Anta Diop, historien et anthropologue, né le 29 décembre 1923 à Thieytou (région de Diourbel)
  • Abdourahmane Diop, Ambassadeur du Sénégal aux Émirats arabes unis
  • Aminata Tall, Femme politique, ancien maire de Diourbel
  • Seyni Ndiaye, Ancien Directeur de la Banque centrale (BCEAO) du Sénégal
  • Mame Balla Sy, Ancien Ambassadeur du Sénégal en Belgique
  • Mamadou Touré, Magistrat à la Cour des Comptes
  • Khadim Guèye, Homme politique, Ministre de la Fonction publique
  • Moustapha Tall, Ancien Directeur général des Douanes
  • Mbaye Niang, Ingénieur, Imam, homme politique.
  • Kalidou Kassé, artiste plasticien né à Diourbel
  • Dr Oumar Wone, Fondateur du Parti Populaire Sénégalais
  • Nabil Haïdar écrivain, né à Diourbel en 1954
  • Mamadou Ndiaye, boxeur et chiropractien à Roubaix
  • MBoup Thierno footballeur né à Diourbel sélection internationale en France

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dakar et ses environs, carte 1/16 000, édition 2007-2008
  2. Régine Bonnardel, Saint-Louis du Sénégal : mort ou naissance ?, L'Harmattan, Paris, 1992, p. 136 (ISBN 2-7384-0781-1)
  3. ANSD, Situation économique et sociale de la région de Diourbel, 2009

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) R. David, et O. K. Niang, « Case study, Diourbel, Senegal », in Changingplaces? Women, resource management and migration in the Sahel, SOS Sahel, Londres, 1995
  • Chérif Daha Ba, La criminalité à Diourbel, 1925-1960, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1994, 131 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Serigne Cheikh Fall, Enjeux et limites de la pauvreté dans un contexte de lutte contre la pauvreté. Étude à partir du Crédit populaire sénégalais de Diourbel, 2006, 126 p.
  • J. Gard et Raymond Mauny, « Découverte de tumulus dans la région de Diourbel (Sénégal) », Notes Africaines, IFAN, Dakar, IFAN, 1961, no 89, p. 10-11
  • Ndèye Mbeugou Ka, Bilan de l’école française à Diourbel 1893-1932, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 2001, 111 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Ibrahima Ly, Monographie climatique d’une station synoptique : Diourbel (1947-1976), Université de Dakar, 1980, 108 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Awa Diaw Sarr, La fiscalité dans le cercle de Diourbel 1908-1946, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1998, 109 p. (Mémoire de Maîtrise)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier