Diourbel

ville au Sénégal

Diourbel
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Diourbel
Département Diourbel
Maire
Mandat
Malick Fall
2022-[[2027]
Démographie
Population 100 445 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 14° 39′ 18″ nord, 16° 13′ 53″ ouest
Altitude m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Diourbel
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Diourbel

Diourbel est une ville du Sénégal située à environ 150 kilomètres à l’est de Dakar. Le nom traditionnel de la ville est Ndiarem.

GéographieModifier

La ville est située à 146 km à l'est de la capitale Dakar[1] et à 76 km de Thiès par la route nationale 3. Les localités les plus proches sont Sessene, Dangol, Garhane, Sous, Kankane, Ngoko et Tiebo.

HistoireModifier

La ville, ainsi que la région de Diourbel, fait partie du Baol.

C'est la capitale historique du bassin arachidier qui représente son industrie principale.

À la suite de la diminution de la rentabilité de cette activité, et de la désertification croissante des campagnes, Diourbel est une ville en voie de paupérisation dont la proximité de la ville de Touba— ville en forte croissance créée par le fondateur de la confrérie mouride— peut avoir pesé sur la dynamique locale. Elle représente désormais surtout une ville de passage pour de nombreux Sénégalais lors du pèlerinage dit du Magal.

AdministrationModifier

Diourbel a été érigée en commune mixte en 1918, puis en commune de plein exercice en 1955[2].

C'est aujourd'hui le chef-lieu du département de Diourbel, une subdivision de la région de Diourbel. Le Maire de la ville s'appelle Malick Fall[3].

PopulationModifier

Lors des recensements de 1988 et 2002, la population s'élevait respectivement à 76 548 et 95 984 habitants.

Ces derniers sont appelés diourbelois[réf. souhaitée].

En 2007, selon les estimations officielles, Diourbel comptait 100 445 personnes.

En 2017, la population de Diourbel est estimée à 1 692 967 habitants, avec 814 429 hommes et 878 538 femmes avec un taux de 11,1 pour cent au niveau national, selon les chiffres officiels de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) 2017.

SantéModifier

Chef-lieu de région, la ville dispose du Centre Hospitalier Régional Heinrich Lübke issu de la coopération sénégalo-allemande, il est inauguré le .

ÉconomieModifier

L'économie de la région est essentiellement dominée par l'agriculture qui mobilise plus 54 % de la population. Les rendements de l'agriculture ne représentent pas l'essentiel de PIB régional. Le secteur industriel est constitué par l'unité régionale de la Sonacos spécialisée dans la production d'huile d'arachide et d'éléments dérivés[4].

SportsModifier

L'ASC Sonacos évolue en Ligue 1 du Championnat du Sénégal de football.

Personnalités liées à la communeModifier

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Dakar et ses environs, carte 1/16 000, édition 2007-2008
  2. Régine Bonnardel, Saint-Louis du Sénégal : mort ou naissance ?, L'Harmattan, Paris, 1992, p. 136 (ISBN 2-7384-0781-1)
  3. « MALICK FALL (Maire réélu de Diourbel) : « (…) Voilà pourquoi je n’ai pas jubilé ou organisé de caravane après ma victoire… » », sur DAKARACTU.COM (consulté le )
  4. ANSD, Situation économique et sociale de la région de Diourbel, 2009

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) R. David, et O. K. Niang, « Case study, Diourbel, Senegal », in Changingplaces? Women, resource management and migration in the Sahel, SOS Sahel, Londres, 1995
  • Chérif Daha Ba, La criminalité à Diourbel, 1925-1960, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1994, 131 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Serigne Cheikh Fall, Enjeux et limites de la pauvreté dans un contexte de lutte contre la pauvreté. Étude à partir du Crédit populaire sénégalais de Diourbel, 2006, 126 p.
  • J. Gard et Raymond Mauny, « Découverte de tumulus dans la région de Diourbel (Sénégal) », Notes Africaines, IFAN, Dakar, IFAN, 1961, no 89, p. 10-11
  • Ndèye Mbeugou Ka, Bilan de l’école française à Diourbel 1893-1932, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 2001, 111 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Ibrahima Ly, Monographie climatique d’une station synoptique : Diourbel (1947-1976), Université de Dakar, 1980, 108 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Awa Diaw Sarr, La fiscalité dans le cercle de Diourbel 1908-1946, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1998, 109 p. (Mémoire de Maîtrise)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier