Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diot (homonymie).

Diot
Image illustrative de l’article Diot
Cuisson des diots au vin blanc.

Autre nom saucisse savoyarde
Lieu d’origine Drapeau de la Savoie Savoie
Place dans le service plat principal
Température de service chaude
Ingrédients cuisson au vin blanc ou au vin rouge additionné d'oignon
Mets similaires diot nature, pur porc, fumé, aux choux
Accompagnement vin blanc de Savoie
apremont
abymes
chignin

Un diot (prononcé [djo] ; en savoyard : Diot [ˈɟo]) est une saucisse savoyarde[1]. Il en existe de différentes variétés : nature, pur porc, fumé, aux choux, au beaufort.

NomModifier

Le mot français « diot » vient directement du dialecte savoyard, où le mot diot ou diau signifie cette saucisse, voire les saucisses en général[2]. Ce mot est prononcé en général [ˈɟo] en arpitan, mais le son [ ɟ] étant inexistant en français, la prononciation approximative [djo] est généralement utilisée.

Il existe une fausse étymologie qui relie l'origine du nom avec le mot Sabaudia qui donnera par la suite le mot Savoie, mais qui aurait pu donner par contraction Diot au Diau, ou même directement avec le mot Dieu[3].

L'expression « saucer les/le diot(s) » signifie préparer ce type de saucisses avec de la sauce.

CompositionModifier

 
Diot fumé.

Il s'agit d'une saucisse de porc haché et parfumé à la noix de muscade. Elle a généralement une taille d'environ 10 à 15 cm de long avec un diamètre moyen de 5 cm et peut peser entre 180 et 200 g. D'une couleur rose caractéristique, elle a généralement une teneur en matière grasse d'environ 30 %.

PréparationModifier

Certains diots sont consommés cuits : grillés, bouillis mais traditionnellement ils sont cuits au vin blanc ou au vin rouge additionné d'oignon. D'autres sont secs.

La recette traditionnelle appelée les diots aux sarments, consiste à les cuire dans une marmite sur un lit de sarments de vigne arrosés de vin blanc de Savoie avec sel, poivre, et couverts pour cuire à feu doux pendant 1h30. Le vin ne recouvre pas le haut des sarments, afin que les diots ne touchent pas le vin et cuisent à la vapeur. On peut mettre avec les diots des oignons et pommes de terre qui feront l'accompagnement[3][réf. à confirmer].

DégustationModifier

 
Diots aux crozets.

Ils peuvent être dégustés chauds ou froids. Chauds, ils s'accompagnent, en général, de pommes de terre cuites à l'eau, de crozets, de polenta ou de lentilles. Froids, ils se consomment avec de la moutarde, ou tranchés dans une salade ou un sandwich.

Accord mets/vinModifier

Traditionnellement, ce mets est accompagné de vin blanc et plus spécifiquement d'un vin de Savoie comme l'apremont, les abymes, une roussette ou un chignin[4].

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 
Diots au vin blanc.

Notes et référencesModifier

  1. (fr) « La cuisine des Savoyards », sur cris23.free.fr (consulté le 11 novembre 2010)
  2. [PDF] Roger Viret, Dikchonéro fransé - savoyâ - Dictionnaire français - savoyard, article « Saucisse » (p. 1940), 30 juin 2013, troisième édition, sur le site arpitania.eu.
  3. a et b « Les diots - Envoie du Gros », sur envoiedugros.fr (consulté le 23 novembre 2016).
  4. Les diots au vin blanc de Savoie.