Diospolis Parva (Haute-Égypte)

établissement humain en Égypte

Diospolis Parva
Ville d'Égypte antique
Noms
Nom égyptien ancien Hout-Sekhen (Ḥw.t-sḫm)
Nom grec Diospolis Parva (ou Diὸs pόlis Mikrá, grec ancien : Διὸς πόλις Μικρά))
Nom arabe Hou, (arabe : هُ)
Nom autre Hou (copte : Ϩⲟⲩ)
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Région Haute-Égypte
Nome 7e : Nome de la Bât (Bȝt)
Géographie
Coordonnées 26° 01′ 00″ nord, 32° 17′ 00″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Égypte
Voir sur la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Diospolis Parva
Géolocalisation sur la carte : Égypte
Voir sur la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Diospolis Parva

Diospolis Parva (Hout-Sekhen, Ḥw.t-sḫm en ancien égyptien) est l'ancienne capitale du 7e nome de Haute-Égypte, le nome de la Bât.

HistoireModifier

Hout-Sekhen
O6X1
O1
O34
N37
G17S42Z2
O1
O49
Ḥw.t-sḫm[1],[2]
Hout-Sekhen
O6X1
O1
S42O49
Ḥw.t-sḫm[3]

Diospolis Parva était le centre du culte entourant Bat, une déesse de la mythologie égyptienne[4]. Le sistre, un instrument sacré qui lui est associé, souvent façonné pour lui ressembler, et dont le 7e nome a été nommé, est resté sacré tout au long de l'histoire de l'Égypte ancienne et se retrouve dans son art et ses hiéroglyphes.

La déesse Bat est restée la principale divinité qui y était vénérée au moins jusqu'à la XIIe dynastie, car elle est mentionnée sur un sanctuaire appartenant à Sésostris Ier. À l'époque du Nouvel Empire, sous la XVIIIe dynastie, les caractéristiques de Bat ont été supplantées dans celles d'une déesse similaire, Hathor, qui est alors devenue la principale divinité vénérée à Diospolis Parva[5].

 
Fragment de poterie utilisé comme lampe, provenant vraisemblablement du cimetière W de la Deuxième Période intermédiaire à Diospolis Parva (Hou), Égypte - Musée Petrie, Londres

Une archive démotique de bergers d'oies appartenant au temple du début de la XXVIIe dynastie fournit des informations sur les aspects économiques du temple d'Amon de l'époque. Il ne reste maintenant que les ruines de deux temples ptolémaïque-romains dans la ville, respectivement construits principalement sous Ptolémée VI et Nerva.

Histoire des fouillesModifier

Petrie a fait des fouilles à Diospolis Parva en 1898 - 1899 pour l'Egypt Exploration Society et a trouvé du matériel de presque toutes les périodes de l'histoire égyptienne. Le matériel provenant des cimetières prédynastiques d'Abadijeh et de Hou a servi de base à sa chronologie relative de la période prédynastique de l'Égypte (Nagada I-III). Kathryn A. Bard a entrepris des fouilles sur les sites pré-dynastiques de Diospolis Parva en 1989 - 1991.

Notes et référencesModifier

  1. E. A. Wallis Budge, An Egyptian hieroglyphic dictionary: with an index of English words, king list and geological list with indexes, list of hieroglyphic characters, coptic and semitic alphabets, etc. Vol II, John Murray, (lire en ligne), p. 1018
  2. Henri Gauthier, Dictionnaire des noms géographiques contenus dans les textes hiéroglyphiques Vol. 4, , 129-130 p. (lire en ligne)
  3. Michel Dessoudeix, Chronique de l'Égypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains, Actes Sud, , 786 p. (ISBN 978-2742776122), page 756
  4. Robert Morkot, The Egyptians: an introduction, Psychology Press, 2005. Retrieved from google books
  5. The Horizon: Studies in Egyptology in Honour of M.A. Nur El-Din edited by Basem El-Sharkaway, retrieved from google books

BibliographieModifier

  • Sir William Matthew Flinders Petrie, Arthur Cruttenden Mace, Diospolis Parva: the cemeteries of Abadiyeh and Hu, 1898-9, Sold at the offices of the Egypt exploration fund,

Liens externesModifier