Dioclès (médecin)

médecin grec de l'antiquité
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dioclès.
Dioclès
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Mouvement
Dogmatic school (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Dioclès (en grec ancien Διοκλῆς) est un médecin grec du IVe siècle av. J.-C., natif de Caryste en Eubée, et qui vécut notamment à Athènes. Les Athéniens le surnommèrent le nouvel Hippocrate.

BiographieModifier

On peut considérer avec vraisemblance que Dioclès a été spirituellement influencé par l’importante école médicale de Philistion qui florissait en Sicile ; la littérature médicale de ces deux médecins était connue d’Aristote et étudiée au Lycée[1].
Dioclès étudia notamment l'anatomie des animaux. Aucun de ses ouvrages n'a été conservé, et on en possède seulement 193 fragments glanés chez des auteurs postérieurs, dont le plus ancien dans le traité Sur les pierres de Théophraste. Seize titres de traités sont connus : Sur le feu et l'air, Sur la cuisson, l'Anatomie, Affection, cause et traitement, les Traitements, les Fièvres, le Pronostic, les Évacuations, À Pleistarque sur l'hygiène, Archidomos, Traité d'herboristerie, les Légumes, les Remèdes mortels, les Maladies des femmes, l'Officine du médecin, les Bandages.

On conserve toutefois une lettre qui lui est attribuée et qui est adressée à un roi Antigonos qui doit être, si elle est authentique, Antigonos le Borgne. C'est une lettre sur le moyen de se conserver en bonne santé (Ἐπιστολὴ προφυλακτική). Elle est reproduite à la fin du premier livre de la compilation médicale de Paul d'Égine.

BibliographieModifier

  • (fr) Pierre Pellegrin (dir.), Aristote : Œuvres complètes, Éditions Flammarion, , 2923 p. (ISBN 978-2081273160)
  • Werner Jaeger, Diokles von Karystos, die griechische Medizin und die Schule des Aristoteles, Berlin-Leipzig, 1938.

RéférencesModifier

  1. Werner Jaeger, Aristote, Fondements pour une histoire de son évolution, éd. L’Éclat, 1997, p. 18 et 347.

Liens externesModifier