Diocèse de Nîmes

Diocèse de Nîmes, Uzès et Alès
Image illustrative de l’article Diocèse de Nîmes
La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor de Nîmes.
Pays
Rite liturgique romain
Type de juridiction diocèse
Création Ve siècle
Affiliation Église catholique en France
Siège Nîmes, France
Titulaire actuel Mgr Robert Wattebled
Langue(s) liturgique(s) français
Calendrier grégorien
Territoire Gard
Population totale 625 000
Site web nimes.catholique.frVoir et modifier les données sur Wikidata
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Le diocèse de Nîmes (en latin : Dioecesis Nemausensis) est un diocèse de l'Église catholique en France. Son siège se situe à la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Castor de Nimes.

HistoireModifier

Le diocèse de Nîmes est érigé dès le IVè siècle. Il est cité pour la première fois en 396 lors de la tenue du concile de Nîmes[1].

En 1694, le diocèse d'Alais est érigé par démembrement de celui de Nîmes.

Le diocèse de Nîmes est supprimé par la Constitution civile du clergé, adoptée par l'Assemblée nationale constituante le 12 juillet 1790 et sanctionnée par Louis XVI le 24 août 1790 suivant, qui prévoit la création d'un diocèse par département. Sa suppression n'est pas reconnue par le pape Pie VI. A la suite du Concordat de 1801, qui prévoit le découpage de la France en 59 diocèses, il n'est pas rétabli : par la bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 1801, le pape Pie VII incorpore le territoire du diocèse de Nîmes à celui d'Avignon qui couvre alors le département du Gard et la majeure partie de celui du Vaucluse.

Par la bulle Paternae caritatis du 6 octobre 1822, Pie VII rétablit le diocèse de Nîmes sur un territoire qui couvre l'ensemble du département du Gard. Il est rattaché à l'Archidiocèse métropolitain d'Avignon

Par un bref du 27 avril 1877, le pape Pie IX autorise l'évêque de Nîmes à relever les titres d'évêque d'Uzès et d'évêque d'Alais (Alès). Le diocèse porte depuis cette date la dénomination complète de diocèse de Nîmes, Uzès et Alès.

Depuis 2002, le diocèse de Nîmes est rattaché à la province écclésiastique de Montpellier.

TerritoireModifier

Le territoire actuel du diocèse de Nîmes couvre l'intégralité du département du Gard, ainsi que quatre communes du département de l'Ardèche dont trois (Bessas, Vagnas et Labastide-de-Virac) historiquement rattachées au diocèse de Viviers et une (Orgnac-l'Aven), historiquement rattachée à l'ancien diocèse d'Uzès. Ces communes sont rattachées à la paroisse de Goudargues-Barjac[2].

Le diocèse de Nîmes confine : à l'ouest, avec le diocèse de Rodez ; au nord-ouest, avec celui de Mende, couvrant le Gévaudan ; au nord, avec celui de Viviers, couvrant le Vivarais ; au nord-est, avec l'archidiocèse d'Avignon ; au sud-est, avec l'archidiocèse d'Aix-en-Provence et Arles ; et, au sud-ouest, avec l'archidiocèse de Montpellier.

Sociétés savantesModifier

Société d'histoire du diocèse de Nîmes
Histoire
Fondation
Prédécesseur
Cadre
Sigle
SHDN 
Type
Organisation
Président
André Chapus (d) (depuis ) 

Le Comité de l'art chrétien (1876), puis la Société d'histoire du diocèse de Nîmes (2006) se sont successivement consacrées au diocèse[3].

Le président de la SHDN est depuis 2011 André Chapus.

ÉvêquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Eglise catholique. Diocèse. Nîmes », sur data.bnf.fr (consulté le 19 juin 2020)
  2. « Paroisses du diocèse de Nîmes », sur http://www.nimes-catholique.fr
  3. Pierre d'Alverny, « Le Comité de l'art chrétien  », Bulletin de la Société d'histoire moderne et contemporaine de Nîmes, no 17,‎ , p. 84-85.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier