Dilemme cornélien

Un dilemme cornélien ou choix cornélien ou conflit cornélien est une expression française déclinée de l'oeuvre du XVIIe siècle du dramaturge français Pierre Corneille, impliquant la notion d'un dilemme à double contrainte extrême, complexe, ou impossible à résoudre, entre deux valeurs contradictoires de philosophie morale aussi importantes l'une que l'autre, à l'origine d'un conflit psychique opposant généralement la raison aux sentiments, entre, par exemple, l'amour et l'honneur, ou le désir et le devoir[1],[2],[3],[4],[5],[6], avec un éventuel dénouement possible heureux[7].

Dilemme cornélien
Image dans Infobox.
Pierre Corneille (1606-1684) par le sculpteur Jean-Jacques Caffieri

Explication de l'expressionModifier

Il ne s'agit pas d'une alternative, non négative en soi, et qui permet un choix entre deux options qui intéressent celui qui agit, mais d'un dilemme (du grec ancien δίλημμα, dilemma, composé de δι-, di- « double » et λῆμμα, lêmma « proposition ») qui, quelle que soit l'option choisie, aura, du fait même du choix réalisé, des conséquences négatives, voir tragiques.

Le dilemme « cornélien » est nommé du nom de l'oeuvre du dramaturge Pierre Corneille, qui l'expose dans plusieurs de ses tragédies, notamment Le Cid, Cinna, et Polyeucte[8]. Dans la pièce Le Cid, Rodrigue, qui doit épouser Chimène qui l'aime et dont il est amoureux, doit venger l'honneur de son père « bafoué » par le père de Chimène. La querelle des deux vieillards compromet la destinée des deux jeunes gens : si Rodrigue obéit à la volonté de son père et à son devoir, il doit tuer en duel le père de sa promise en perdant son amour ; Chimène, malgré ses sentiments pour Rodrigue, ne peux alors plus l'épouser et doit à son tour venger son père en demandant sa tête au roi. S'il choisi l'amour plutôt que la vengeance, il manque à son devoir et portera toute sa vie la marque du déshonneur et de la lâcheté[9],[10].

Il faut venger un père, et perdre une maîtresse.
L’un m’anime le cœur, l’autre retient mon bras.
Réduit au triste choix ou de trahir ma flamme,
Ou de vivre en infâme...[11]

Dans la célèbre tirade « les stances du Cid » (Acte I, scène 6, monologue dans lequel le Cid exprime des sentiments graves[12],[13]) Corneille évoque la réflexion psychologique complexe et douloureuse du héros, écartelé entre les deux choix qui s'offrent à lui. Rodrigue choisit finalement le devoir filiale, au détriment de l'amour (la tragédie se dénoue finalement de façon heureuse, et Rodrigue reçoit du roi la main de Chimène[14]).

Dans la tragédie Horace de Pierre Corneille, Camille doit assister à l'affrontement entre son amant et son frère, avec la mort inévitable de l'un des deux.

Dans la tragédie Hamlet de 1603, de William Shakespeare, le prince Hamlet se pose le célèbre conflit cornélien To be, or not to be (Être ou ne pas être) :

Être, ou ne pas être, telle est la question :
est-il plus noble dans l'esprit de souffrir
les frondes et les flèches d'une fortune scandaleuse,
ou de prendre les armes contre une mer de troubles,
et en s'y opposant pour y mettre fin :
mourir, ne dors plus; et par un sommeil, pour dire qu'on finit
Le chagrin d'amour, et les mille secousses naturelles
dont la chair est l'héritière ?...

Intérêt et usage de la notionModifier

Le dilemme cornélien est un thème de prédilection de nombreuses intrigues d’œuvres de littérature ou de cinéma, qui permet de cristalliser un nœud dramatique intense, parfois violent, avec un dénouement éventuellement inattendu et heureux.

D'autres cultures connaissent l'équivalent du dilemme cornélien. C'est le cas, par exemple, de la littérature japonaise, avec la notion de giri-ninjo : il s'agit de l'opposition entre les obligations morales et sociales du devoir et son conflit avec les sentiments personnels. Ce conflit était souvent le moteur de l'intrigue dans le théâtre traditionnel, puis dans le cinéma japonais.

Dans l'album de bande-dessinée Le Domaine des dieux de 1971, les auteurs font un jeu de mot humoristique lorsqu'Astérix expose que la construction d'un bâtiment va occasionner des problèmes aux corneilles, et que le druide Panoramix répond qu'en effet, il y a là « un problème cornélien ».

Dans la langue parlée familière, l'expression a tendance à élargir son sens, étant utilisée pour évoquer un choix quelconque difficile, quelles que soient les valeurs en jeu.

Quelques personnages de fiction face à un dilemme cornélienModifier

XVIe siècleModifier

XVIIe siècleModifier

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

XXIe siècleModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Choix cornélien », sur fr.wiktionary.org (consulté en ).
  2. « Choix cornélien », sur www.linternaute.fr (consulté en ).
  3. « dilemme cornélien », sur fra.wiki (consulté en ).
  4. « Expressions F », sur www.expressions-francaises.fr (consulté en ).
  5. « Définition de cornélien », sur www.cordial.fr (consulté en ).
  6. « cornélien », sur dictionnaire.lerobert.com (consulté en ).
  7. « Le Cid de Corneille », sur passerelles.bnf.fr (consulté en ).
  8. « Pourquoi dit-on « Un choix cornélien » ? », sur www.caminteresse.fr (consulté en ).
  9. « un choix cornélien », sur www.expressio.fr (consulté en ).
  10. [vidéo] Gérard Philipe - Corneille - Le Cid Acte III Scène 4 sur YouTube
  11. « Le dilemme cornélien », sur www.lelivrescolaire.fr (consulté en ).
  12. « Les Stances (Acte I, scène 6) », sur www.ralentirtravaux.com (consulté en ).
  13. [vidéo] Gérard Philipe dans Le Cid de Pierre Corneille - Stances de Don Rodrigue - Acte1 sur YouTube
  14. « Le dilemme », sur www.espacefrancais.com (consulté en ).
  15. [vidéo] Carmen: L'amour est un oiseau rebelle (Elina Garanca) sur YouTube
  16. [vidéo] Le Cid (1961) Bande annonce française sur YouTube
  17. [vidéo] Luke Skywalker contre Dark Vador - Star Wars 6 (VF) sur YouTube
  18. [vidéo] Dark Vador sauve Luke et tue l'Empereur - Star Wars 6 sur YouTube

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externesModifier