Différent (numismatique)

petite marque d'atelier apposée sur une pièce métallique
La corne d'abondance, présente sur les pièces françaises depuis 1880.

Le différent, terme employé en numismatique, est une marque d'atelier ou de graveur représentée par une lettre ou un symbole. C'est aussi le nom donné à la signature du graveur (créateur du modèle) et du graveur général qui est responsable de l'atelier de frappe quand il est représenté par un symbole (exemple : corne d'abondance, chouette, dauphin, etc.). Les différents étaient au Moyen Âge une protection contre la fausse monnaie grâce à leur finesse et leur petite taille[1].

Le différent est également utilisé en orfèvrerie pour distinguer le poinçon de maître de deux orfèvres ayant les mêmes initiales (père, fils, veuve...).

Sur les pièces allemandesModifier

Les euros allemandsModifier

Des lettres sur la face nationale identifient les ateliers de frappe :

Sur les pièces françaisesModifier

L’ordonnance de 1832 prescrit l’apposition du différent du directeur de la Monnaie de Paris. Jusqu’en 1879, ce poinçon était la marque personnelle du directeur de l’établissement. Puis, à partir du 1er janvier 1880, le différent figure une corne d’abondance. Un autre différent est présent sur les monnaies, il s’agit de la marque du graveur général.

Les marques d'atelier de frappe depuis 1880Modifier

Alors qu'il y avait 17 ateliers de frappe en 1789, il ne reste en 1880 que celui de Paris qui sera remplacé par celui de Pessac en 1973. D'autres ateliers ont fonctionné de manière temporaire au cours du XXe siècle, principalement durant la période tourmentée de la Seconde Guerre mondiale.

Atelier Période d'activité Marque Visuel
Paris jusqu'en 1973 pas de marque
Castelsarrasin 1914 et 1942 à 1946 "C"
Poissy 1922 à 1924 éclair  
Bruxelles 1939 "B" en creux dans un disque en relief  
Beaumont-le-Roger 1940 et 1943 à 1958 "B"  
Pessac depuis 1973 pas de marque

Les différents des Graveurs généraux depuis la RévolutionModifier

Période d'activité Graveur Marque Visuel
an IV - an XI Augustin Dupré Petite Artémis tirant à l'arc  
an XI - 1815 Pierre-Joseph Tiolier Initiale Tr. cursif (Consulat et Empire)
1815 - 1816 Tête de cheval sous le buste (Louis XVIII)
1816 - 1824 Nicolas-Pierre Tiolier Tête de cheval sous le buste (Louis XVIII)
1824 - 1830 T cursif sous le buste (Louis XVIII)
1830 - 1832 T cursif sans point (Charles X)
1832 - 1842 Etoile (Louis-Philippe)
1843 - 1855 Jacques-Jean Barre Tête de levrette
1855 - 1878 Désiré-Albert Barre Ancre  
1879 Jean-Auguste Barre Ancre avec l'anneau barré
1880 - 1896 Jean Lagrange Faisceau de verges
1896 - 1930 Henri-Auguste-Jules Patey Torche allumée  
1931 - 1958 Lucien Bazor Aile d'oiseau  
1958 - 1974 Raymond Joly Chouette  
1974 - 1994 Émile Rousseau Dauphin  
1994 - 2000 Pierre Rodier Abeille  
2000 - 2002 Gérard Buquoy Fer à cheval  
2003 Serge Levet Cœur stylisé avec les initiales SL
Depuis 2003 Hubert Larivière Cor de chasse, quelques vagues et une ébauche de poisson
  • Les euros en argent et en or (Semeuse, Euros des Régions, Hercule) portent le différent du graveur Joaquin Jimenez.
  • à partir de 2011 : Un nouveau différent sera présent sur les pièces françaises, celui d'Yves Sampo.

Sur les pièces néerlandaisesModifier

 
différent de Drs. Chr. van Draanen (à gauche) et différent de la Monnaie Royale néerlandaise (Koninklijke Nederlandse Munt)

Les euros néerlandaisModifier

5 différents de graveur général sont apparus sur les pièces en euros :

  • 1999 : arc et flèche (Drs. Chr. van Draanen)
  • 2000 : arc et flèche avec étoile (W. J. van Schouwenburg, intérim)
  • 2001 : branche de vigne et fruits (R. Bruens)
  • 2002 : branche de vigne et fruits avec étoile (Maarten Brouwer, intérim)
  • depuis 2003 : voiles de bateau (Maarten Brouwer)

Sur les pièces américainesModifier

Les États-Unis ont dans le passé utilisé un différent pour identifier la ville où se situe l'atelier de frappe, P pour Philadelphie, S pour San Francisco, W pour West Point, CC pour Carson City, C pour Charlottesville, D pour Denver ou Dahlonega et O pour La Nouvelle-Orléans.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Daniel Diot, Michel Prieur, Laurent Schmitt et Pierre Sudre, Le Franc - Argus des monnaies françaises, Paris, Chevau-légers, , 368 p. (ISBN 978-2903629199), p. XIV-XX

SourcesModifier