Différences entre l'espagnol et le portugais

Linguistique

Bien qu'ils soient étroitement liée, jusqu'à un degré relatif d'intelligibilité mutuelle, il existe d'importantes différences entre l'espagnol et le portugais, qui peuvent être source de difficultés pour les locuteurs d'une de ces deux langues lors de l'apprentissage de l'autre langue.

Carte chronologique montrant l'évolution de l'espagnol (castillan) et le portugais (portuguese).

La langue portugaise et la langue espagnole sont deux des langues les plus parlées dans le monde et constituent un groupe linguistique plus large appelé langues ibéro-occidentales, qui comprennent aussi des langues ou dialectes avec moins de locuteurs, qui sont, dans une certaine mesure, mutuellement intelligibles.

Il existe des versions de chaque langue, comme le portugais brésilien, le portugais européen, l'espagnol d'Amérique (et plusieurs variantes internes), et l'espagnol andalou.

ExemplesModifier

Les langues espagnole et portugaise partagent une grande quantité de mots qui sont écrits de manière identique ou pratiquement identique (même s'ils peuvent se prononcer de manière parfois très différente). Considérons, par exemple, le paragraphe suivant, tiré du livre de Gramática Esencial del Español, par Manuel Seco, et comparons-le avec la version portugaise qui apparaît ci-dessous. Vous remarquerez la grande similitude dans le lexique, et seules de légères modifications dans l'ordre des mots:

Pero, a pesar de esta variedad de posibilidades que la voz posee, sería muy pobre instrumento de comunicación si no contara más que con ella. La capacidad de expresión del hombre no dispondría de más medios que la de los animales. La voz, sola, es para el hombre apenas una materia informe, que para convertirse en un instrumento perfecto de comunicación debe ser sometida a un cierto tratamiento. Esa manipulación que recibe la voz son las "articulaciones".

Porém, apesar da variedade de possibilidades que a voz possui, seria um instrumento de comunicação muito pobre, se não contasse com mais que isso. A capacidade de expressão do homem não disporia de mais meios que a dos animais. A voz, sozinha, é para o homem apenas uma matéria informe, que para se converter num instrumento perfeito de comunicação deve ser submetida a um certo tratamento. Essa manipulação que a voz recebe são as "articulações".

Cependant, quelques mots communs sont très différents entre les deux langues, par exemple :

Espagnol Portugais Source Commentaires
tienda loja (magasin) Latin: tenta

Français: loge

Il est apparenté, en portugais, à tenda, mais cela ne signifie pas magasin.

Il est apparenté, en espagnol, à lonja, mais cela ne signifie pas magasin.

rodilla joelho (genou) Latin: rŏtella, genucŭlu

Rótula, rotule, l'os du genou à la fois en espagnol et en portugais, a la même étymologie que rodilla.

Le terme espagnol hinojo (genou) ou de hinojos (au genou), a la même étymologie du portugais joelho.

calle rua (rue) Latin: callis, [via] ruga.
ventana janela (fenêtre) Latin: vĕntu, jānuella Janela vient de Janus, le dieu des portes.
borrar apagar (supprimer) Origine obscure: borra, latine adpācāre Le mot borrar existe en portugais, mais il signifie salir, alors que apagar en espagnol a un autre sens (ce sens existe aussi en portugais, dans des expressions telles que apagar a luz, éteindre la lumière).
olvidar esquecer (oublier) Latin: oblītare, excadĕscere Olvidar existe aussi en portugais, mais il est inhabituel; ainsi que les termes obliterar et obliviar, de la même racine.

CognatsModifier

Dans le cas de cognats, mots similaires, on perçoit le fait de deux langues étaient dérivées de la même famille, l'ibéro-occidentale dans la grande majorité des cas. Il y a cependant des différences de vocabulaire entre les deux langues, qui sont dérivées de plusieurs facteurs:

  • Influence arabe: L'espagnol a gardé beaucoup du vocabulaire du mozarabe d'influence arabe, alors que cette influence était mineure en portugais. Ainsi, il existe de nombreux cas où le terme espagnol dérive de l'arabe, alors que le correspondant portugais dérive du latin ou celtique, comme par exemple: albañil (esp.) vs. pedreiro (port.) "maçon", alcalde (esp.) vs. presidente da câmara (Portugal) / prefeito (Brésil) "maire", alfarero (esp.) vs oleiro (port.) "potier", alfil (esp.) vs bispo (port.) "évêque", almojarife (esp.) vs tesoureiro (port.) "trésorier", azafata (de vuelo) contre hospedeira (de voo) (Portugal) / aeromoça (Brésil) "hôtesse de l'air", rambla (esp.) vs areal, passeio (port.) "allée", rincón (esp.) contre canto (port.) "coin".
  • L'influence d'autres langues européennes pendant le Moyen Âge et la Renaissance. Le portugais a assimilé particulièrement des mots d'origine française, tandis que l'espagnol est resté plus autonome et méditerranique.

VoyellesModifier

  • Diphtongues croissantes, ont été développées dans la langue espagnole, tandis que les portugais resté le voyelle unique en syllabe tonique, hérité du latin, ainsi que les diphtongues décroissantes, dans la langue portugaise.
    Ex.: miedo – medo "peur"; siempre – sempre "toujours"; tierra – terra "terre"; fiesta – festa "fête"; nieve – neve "neige"; hacienda – fazenda "ferme"; nueve – nove "neuf"; bueno – bom "bon"; cuerpo – corpo "corps"; muerte – morte "mort"; cuero – couro "cuir"; puente – ponte "pont"; fuego – fogo "feu"; barrio – bairro "quartier"; lluvia – chuva "pluie"; fuente – fonte "fontaine".
  • Voyelle unique de l'espagnol, ou même diphtongue croissante, ce qui est en portugais est diphtongue décroissante, assez commun en portugais.
    Ex.: toro – touro "taureau"; oro – ouro "or"; mucho – muito "très"; leche – leite "lait"; pecho – peito "poitrine"; barrio – bairro "quartier"; no – não "non"; después – depois "après"; moro – mouro "maure"; bandera – bandeira "drapeau".
  • Selon les aspects signalés ci-dessus, en espagnol il y a quelques mots avec les diphtongues décroissants.
  • Les formes de l'augmentatif et du diminutif du portugais, dont les finaux sont généralement et, respectivement, ão et inho(a) sont équivalentes aux formes espagnoles respectivement augmentatif ón/ión et diminutif ito/ita.
    Notes: la dérivation ión/on à ão s'applique également à des mots avec ces désinences, même si elles ne sont pas augmentatifs. En portugais du Portugal, sont utilisés plus largement que dans le Brésil les diminutifs en ito.

ConsonnesModifier

  • Quelques mots en portugais sont initiés avec ch sont les équivalents des mots qui commencent par ll en espagnol.
    Ex.: llorar – chorar "pleurer"; lluvia – chuva "pluie"; llaga – chaga "plaie"; llamar – chamar "appeler"; llegar – chegar "arriver"; llave – chave "clé"; lleno – cheio "plein".
  • Beaucoup de mots en portugais sont initiés avec f sont équivalentes à des mots qui commencent par h en espagnol, en raison de l'influence de la langue basque, qui ne connaissait pas le "f-" latin initial.
    Ex.: hacer – fazer "faire"; hablar – falar "parler"; hacienda – fazenda "ferme"; harina – farinha "farine"; hermosa – formosa "belle"; hazaña – façanha "exploit"; hembra – fêmea "femelle"; herir – ferir "blesser"; humo – fumo "fumée"; hierro – ferro "fer"; higo – figo "figue"; hoja – folha "feuille"; huracán – furacão "ouragan"; hurtar – furtar "voler"; hijo – filho "fils"; hondo – fundo "fond"; hiel – fel "fiel"; huir – fugir "fuir".
  • Quelques mots de portugais qui commencent par z sont équivalents aux mots de l'espagnol qui commencent par c.
    Ex.: cebra – zebra "zèbre"; celador – zelador "concierge"; celo/celoso – zelo/zeloso "zèle/zélé"; cero – zero "zéro"; cerbatana – zarabatana "sarbacane".
  • Plusieurs fois la lettre v du portugais correspond à b en espagnol.
    Ex.: palabra - palavra "parole"; possible - possível "possible"; variable - variável "variable"; prueba - prova "preuve"; escribir - escrever "écrire"; caballo - cavalo "cheval"; árbol - árvore "arbre"
  • Le digraph lh du portugais correspond à la lettre j en espagnol.
    Ex.: trabajo - trabalho "travail"; hijo - filho "fils"; hoja - folha "feuille"; conejo - coelho "lapin"; ajo - alho "ail"; ojo - olho "œil";
  • Parfois le j en portugais correspond à z en espagnol.
    Ex.: cerveza - cerveja "bière"; cereza - cereja "cerise";
  • Parfois le y espagnol correspond au portugais.
    Ex.: proyecto - projeto "projet"; coyuntura - conjuntura "conjoncture"; cónyuge - cônjuge "conjoint";
  • Il n'y a presque pas de mots en espagnol qui se terminent en m, comme il n'y a presque pas en portugais de mots se terminant en n. Les mots de portugais, y compris les conjugaisons des verbes se terminant en m généralement sont dérivés de mots similaires en espagnol terminés en n.
    Ex.: joven – jovem "jeune"; alguien – alguém "quelqu'un"; quien – quem "qui"; bien – bem "bien"; hacen – fazem "font"; lloran – choram "pleurent".

ÉcritureModifier

AlphabetModifier

Les deux langues utilisent des variantes de l'alphabet latin, il y a, cependant, des différences phonétiques et même de graphie[1].

  • Les noms des lettres sont masculins en portugais mais féminins en espagnol[1].
  • En portugais, il y a les digraphs lh, nh et aussi le ç (C cédille).
  • En espagnol, le digraphes ch et ll sont considérés comme des lettres de l'alphabet, ainsi que le ñ, bien que depuis 1994, les mots qui contiennent les lettres ch et ll, sont triés par ordre alphabétique, comme s'ils étaient des lettres différentes.
  • Les voyelles du portugais peuvent avoir les diacritiques tilde, dans le A et dans le O (leão, anões) et les accents aigus (café, também), circonflexe (ênfase), grave. Ce dernier seulement dans le crases, contractions de préposition a avec les articles a, as et les démonstratifs aquilo, aquele (a, es, as). Il y a aussi l'apostrophe qui indique l'élision d'une voyelle. Ex: "pingo d'água".
  • Les voyelles en espagnol utilisent uniquement l'accent aigu (Geografía). Le tréma est encore utilisé en espagnol, pas plus en portugais, sauf dans emprunts (Accord orthographique de 1990). L'apostrophe est archaïque et peu utilisée.

Il y a des lettres et des dígrafos dont les sons diffèrent entre le portugais et l'espagnol. ce sont les cas de ch, j, y, s, z, v qui sont expliquées ci-après.

Fréquence des lettresModifier

Il y a des différences entre la fréquence avec laquelle les différentes lettres apparaissent dans des textes généraux dans ces deux langues,.

  • Dans les textes, les voyelles correspondent, en portugais, à un pourcentage plus élevé (~50%) qu'en espagnol (~43,5%), même si on y inclut la lettre y.
  • Dans les deux, les deux lettres les plus couramment utilisées sont les lettres a et e, mais en espagnol le e adoucit le a, contrairement à ce qui se produit en portugais.
  • La lettre o est la plus couramment utilisée en portugais.
  • Le l est beaucoup plus utilisé en espagnol en fonction de ll.
  • En portugais, m et n ont presque la même fréquence de présence, mais en espagnol le n est bien plus utilisé et peu de mots se terminent par m, contrairement aux portugais.
  • Le v est beaucoup plus utilisé en portugais.
  • Le y est beaucoup plus utilisé en espagnol.
  • Le f est aussi de plus en plus utilisé en portugais
  • Le h est également de moins en moins utilisé en espagnol, sur le compte du "nh" et du "lh" du portugais
  • Les voyelles "i" et "u" sont les plus fréquemment utilisées dans la langue portugaise, peut-être sur le compte du "ou" (ouro) tourner "o" en espagnol (oro), et du "ei" (oliveira) tourner seulement "e" en espagnol (olivera)
  • Le b est utilisé beaucoup plus en espagnol, pratiquement en la même fréquence du v en portugais. Voir l'explication ci-dessus.
  • Le q est moins utilisé en espagnol, en raison de l'échange que l'espagnol fait en comparaison au portugais de q pour c avant du diphtongue UA, comme dans les mots tels que quando (cuando en espagnol), "lorsque". Déjà le "OU" dans des mots comme quociente, "quotient", ont vu que "O" en espagnol (cociente)
  • Il y a beaucoup de similitude entre les sept lettres (ordre décroissant) les plus utilisées dans les deux langues:
    • Portugais - a e o s r i n
    • Espagnol - e a o s r n i

En comparant dans les dictionnaires, on peut constater que, en termes de pourcentage de mots qui commencent par chaque lettre, les deux langues sont également très similaires. Dans les deux les 5 lettres qui commencent le plus de mots sont, dans l'ordre décroissant, c-a-e-p-d. Le plus commun, avec une légère variation de la séquence entre les deux langues, sont m-r-i-s-f-t-b-l. Il y a quelques-uns, mais d'importantes différences entre les deux langues dans la quantité relative de certaines lettres initiales:

  • u et x indiquent plusieurs mots en portugais qu'en espagnol
  • h et y indiquent plusieurs mots en espagnol qu'en portugais

Points d'interrogation et d'exclamationModifier

En espagnol et contrairement au portugais, les phrases interrogatives et exclamatives, en plus d'avoir leur point d'interrogation ou point d'exclamation à la fin de ces phrases, ont au début de celles-ci ces mêmes points culbutés, ils sont appelés point d'interrogation culbuté et point d'exclamation culbuté.

  • Phrase interrogative: ¿Cuántos años tienes?
  • Phrase exclamative: ¡Cuidado con el perro!

Trait d'unionModifier

Différemment de ce qui se passe en portugais, en espagnol n'est pas utilisé le trait d'union pour séparer une forme verbale d'un pronom oblique atones qui suit. Dans ce cas, se produit à la juxtaposition de ces deux éléments, formant un seul mot. Exemples:

  • Portugais: sentir-se, compensá-lo, contar-lhe, explique-lhes, ir-me, fazê-lo.
  • Espagnol: sentirse, compensarlo, contarle, explíqueles, irme, hacerlo.

Ne sont pas présentés ici des exemples à partir d'un mesoclisis en portugais, parce que le mesoclisis n'existe pas en espagnol.

PhonologieModifier

L'inventaire des phonèmes de l'espagnol est plus pauvre que celui du portugais, il est peut-être plus difficile pour des hispanophones de comprendre le portugais parlé que l'inverse.

VoyellesModifier

  • La phonologie du portugais a essentiellement les douze à quatorze voyelles phonémiques: [ä, ɐ, ɐ, ɛ, e, ẽ, j', ɨ, ĩ, ɔ, ô, õ, u, ÷], tandis qu'en espagnol ne sont que cinq voyelles phonémiques [ä, e, i, o, u].

ConsonnesModifier

Il y a des sons consonantiques en espagnol qui n'existent pas en portugais, mais, au total il y a plus de consonnes en portugais qui n'existent pas en espagnol.

Seulement en portugaisModifier

  • La consonne fricative palato-alvéolar voisée [ʒ] du portugais - loin [ˈlõʒɨ], alligator [ʒakaˈrɛ] n'existe pas en espagnol, sauf dans certains locuteurs de l'espagnol à partir de la Fleuve de la Plata, avec les lettres "Y" et "LL". Il y a, toutefois les lettres G et J avec les autres sons.
  • La consonne fricative palato-alvéolar sourde [ʃ] du portugais - chance [ˈʃɐsɨ], chuva [ˈʃuvɐ] n'existe pas en espagnol, sauf dans certains locuteurs de l'espagnol à partir de la Fleuve de la Plata, avec les lettres "Y" et "LL". Il y a, toutefois la réunion consonne CH avec un son similaire au "tch".
  • N'existe pas en espagnol la consonne fricative labio-dentale voisée [v] du portugais. Graphiquement il y a, en espagnol, b et v, mais la prononciation est toujours [b ~ β] (bilabial sonore). À l'exception de certains parlants de l'espagnol du Chili.
  • N'existe pas phonétiquement en espagnol de la consonne fricative alvéolaires voisée [z] du portugais - zinco [ˈzĩku], mesa [ˈmezɐ]. Graphiquement il y a, en espagnol, s et z, mais la prononciation est normalement sourde [s] - mesa [ˈmesa].

Seulement en espagnolModifier

  • N'existe pas en portugais la consonne fricatives dentale sourde [θ] de l'espagnol européen (à l'exception de l'Andalousie et les îles Canaries), facilement confondu avec le [s] ou [f] ; il est comme le th de la langue anglaise ; l'orthographe est avec C ou Z - moza [ˈmoθa], ciento [ˈθiento].
  • N'existe pas en portugais le son du "j" en espagnol, semblable au /x/ arabe. Dans certains pays des Caraïbes et de l'Amérique Centrale, comme Cuba et le Venezuela, le son "j" est similaire au h anglais, comme dans hello.
  • N'existe pas en portugais le son du "ch" espagnol, [tʃ] comme en mochila [moˈtʃila] ou choza [ˈtʃoθa], sauf en portugais brésilien, prononce généralement "t" devant un "e" ou "i".
  • N'existe pas en portugais le son de "y" comme une consonne fricative palatale voisée [ʝ], qui est représenté dans des mots tels que yema [ˈʝema] ou apoyo [aˈpoʝo], similaire à la j en portugais comme en janela. Il est très fréquent que le "ll", ce qui représente une spirante latérale palatale [ʎ], comme le "lh" en portugais, est prononcé comme le "y" (phénomène connu sous le nom "yeisme") dans presque tous les dialectes de l'espagnol: Valla (clôture) [ˈbaʝa] et Vaya (la première personne du subjonctif du verbe ir) [ˈbaʝa].
  • N'existe pas en portugais la nasale vélaire [½], ce qui est allophone de n devant une consonne vélaire (c, g, j, k, q), comme dans blanco [ˈblaŋko] ou de naranja [naˈraŋxa].
  • N'existe pas en portugais las spirantes [β] spirante bilabiale, [ð] spirante dentale et [ɣ] spirante vélaire, alophones des occlusives sonores [b], [d] et [ɡ], respectivement, quand il passe entre les voyelles, ou avant et après la consonne n'est pas une nasale, sauf au portugais européenne, comme en lava [ˈlaßa], codo [ˈkoðo] et riego [ˈrjeɣo] plus invertir [inbeɾˈtiɾ], ronda [ˈronda] et angustia [aŋˈgustja].

ContractionsModifier

La présence de contractions des prépositions a, de, em, por, avec les articles, défini ou indéfini, et les pronoms démonstratifs (isto, este (a, es, as), isso, esse (a, es, as), aquilo, aquele (a, es, as)), qui suivent les prépositions, est beaucoup plus répandue en portugais. En espagnol il y a seulement les contractions a + el = al et de + el = del.

Formes verbalesModifier

Le montant et les caractéristiques (de temps, de manière, de la formation, de la voix) des formes verbales du portugais et de l'espagnol sont presque les mêmes, et il y a quelques petites différences comme suit:

  • En espagnol il n'y a pas de pretérito mais-que-perfeito, en français Prétérit plus-que-parfait (qui existe en portugais).
  • En espagnol il n'y a pas d'infinitif personnel (qui existe en portugais), seulement l'impersonnel.
  • En espagnol il y a deux formes de l'imparfait du subjonctif, alors qu'il n'y en a seulement une en portugais, bien que le Prétérit plus-que-parfait simple (qui a la même origine que la deuxième forme du passé imparfait du subjonctif en espagnol) peut également être utilisé comme le l'imparfait du subjonctif.

RéférencesModifier