Die Hard

Série de films

Die Hard
Description de l'image Die Hard film logo.png.

Support d'origine Nothing Lasts Forever (roman)
Auteur d'origine Roderick Thorp
Nombre de films 5
Premier opus Piège de cristal (1988)
Dernier opus Belle journée pour mourir (2013)
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre action, policier
Thème(s) terrorisme, catastrophes, etc.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Die Hard est à la fois une saga de films américains et le titre en anglais du film qui lui a donné naissance. Ayant eu un succès populaire notable en termes de recettes[1],[2],[3],[4], elle a également été adaptée en jeux vidéo. L'acteur principal de la série est Bruce Willis dans le rôle de John McClane.

La saga est composée de cinq opus :

Un sixième opus, provisoirement intitulé McClane ou Die Hard 6: Die Hardest, devrait être réalisé par Len Wiseman avec Bruce Willis. Cependant, en août 2019, il est annoncé que Disney (qui a acquis la 21st Century Fox) envisage un reboot plutôt qu'un sixième film avec Bruce Willis[5].

SynopsisModifier

Piège de cristalModifier

À l'occasion du réveillon de Noël, John McClane, lieutenant de la police de New York, décide d'aller rendre visite à sa femme Hollie à Los Angeles, malgré leur séparation et leur relation tumultueuse. Hollie travaille pour une entreprise japonaise, qui inaugure son immense tour, le Nakatomi Plazza. C'est ce jour que choisit le criminel Hans Gruber pour mettre à exécution son plan de dérober 640 millions de dollars au palace et de prendre le personnel sur place en otage, la femme de McClane y comprise. John, qui a échappé à l'assaut mais qui est toujours prisonnier du gratte-ciel, part alors en guerre contre les preneurs d'otages et les élimine un par un. Il ne peut compter que sur l'aide d'Al Powell, un policier posté à l'extérieur.

58 minutes pour vivreModifier

Après s'être réconcilié avec sa femme, John part à Los Angeles pour être transféré dans les forces de police locales. À l'approche de noël suivant, McClane se retrouve attend l'avion de sa femme se pose à l'aéroport international de Washington-Dulles. Des mercenaires prennent le contrôle de l'aéroport, contrôlant les communications avec les appareils en vol qui ignorent tout et menaçant de les faire s'écraser si l'on ne libère pas un prisonnier. Sa femme étant à l'intérieur de l'un des avions, McClane réussit une fois de plus à éliminer à lui seul la quasi-totalité des forces ennemies et à secourir sa femme.

Une journée en enferModifier

Après s'être à nouveau séparé de Hollie, John travaille à nouveau à la police de New York. Cette fois, John doit empêcher des bombes d'exploser dans toute la ville, tout en essayant de se soustraire aux exigences les plus tordues d'un certain Simon. John embarque dans ses péripéties un Afro-Américain nommé Zeus.

Die Hard 4 : Retour en enferModifier

En 2007, John McClane est toujours flic à New York. Ses anciennes méthodes lui valent d'être peu accepté par la nouvelle génération de policiers. Souffrant d'être divorcé de sa femme, il tente d'établir des liens avec sa fille Lucy. Il est alors chargé de protéger Matt Farrell, un jeune hacker très doué, mais ce dernier est victime d'une tentative d'assassinat. John doit donc le protéger tout en mettant fin aux agissements d'un pirate informatique doublé d'un organisateur hors pair. Il doit aussi sauver sa fille, kidnappée par les terroristes.

Die Hard : Belle journée pour mourirModifier

John McClane se rend en Russie pour libérer Jack, emprisonné. Il apprend que ce dernier est en réalité un agent de terrain de la CIA. Il devait récupérer un dossier contenant des preuves pouvant compromettre l'ascension de Viktor Chagarin, un politicien russe haut placé. C'est Yuri Komarov, prisonnier, qui est à l'origine de ce dossier. Jack arrive à s'échapper de prison avec Yuri, et lui propose un marché : son extradition de Russie en échange du dossier. Yuri accepte, mais il se fait enlever par Alik et son équipe, qui travaillent pour Viktor. Eux aussi veulent récupérer le dossier, avec l'intention de le détruire.

Fiche techniqueModifier

Piège de cristal
(1988)
58 minutes pour vivre
(1990)
Une journée en enfer
(1995)
Retour en enfer
(2007)
Belle journée pour mourir
(2013)
Titre québécois
(si différent)
Marche ou crève: Vengeance définitive Vis libre ou crève Une belle journée pour crever
Titre original Die Hard Die Hard 2:
Die Harder
Die Hard with a Vengeance Live Free or Die Hard[6] A Good Day to Die Hard
Réalisateurs John McTiernan Renny Harlin John McTiernan Len Wiseman John Moore
Scénaristes Steven E. de Souza
Jeb Stuart
Steven E. de Souza
Doug Richardson
Jonathan Hensleigh
Roderick Thorp
Mark Bomback Skip Woods
Monteur John F. Link
Frank J. Urioste
Stuart Baird
Robert A. Ferretti
John Wright Nicolas De Toht Dan Zimmerman
Producteurs Charles Gordon (en)
Lawrence Gordon
Joel Silver
John McTiernan
Michael Tadross
Michael Fottrell Alex Young
Musique Michael Kamen Marco Beltrami
Photographie Jan de Bont Oliver Wood Peter Menzies Jr. Simon Duggan Jonathan Sela
Dates de sortie
  États-Unis
Dates de sortie
  France
Durée 132 minutes 123 minutes 128 minutes 129 minutes 98 minutes
Budget 28 000 000 $ 70 000 000 $ 90 000 000 $ 110 000 000 $ 92 000 000 $
Genre action policier
Pays d'origine   États-Unis
Distributeur   20th Century Fox
Distributeur   20th Century Fox Fox-Hachette Gaumont 20th Century Fox

DistributionModifier

Interprètes Piège de cristal
(1988)
58 minutes pour vivre
(1990)
Une journée en enfer
(1995)
Retour en enfer
(2007)
Belle journée pour mourir
(2013)
John McClane Bruce Willis
Holly Gennero McClane Bonnie Bedelia (Voix seulement) Bonnie Bedelia (Photographie)
Al Powell Reginald VelJohnson
Richard Thornburg William Atherton
Lucy Gennero McClane Taylor Fry Mary Elizabeth Winstead
John « Jack » McClane Jr. Noah Land Jai Courtney
Hans Gruber Alan Rickman Alan Rickman (flashback)
Karl Vreski Alexander Godunov
Harry Ellis Hart Bochner
Dwayne T. Robinson Paul Gleason
Argyle De'voreaux White
Colonel William Stuart William Sadler
Capitaine Lorenzo Dennis Franz
Commandant Grant John Amos
Général Ramon Esperanza Franco Nero
Leslie Barnes Art Evans
Trudeau Fred Thompson
Marvin Tom Bower
Zeus Carver Samuel L. Jackson
Simon Peter Gruber Jeremy Irons
Walter Cobb Larry Bryggman
Joe Lambert Graham Greene
Connie Kowalski Colleen Camp
Mathias Targo Nick Wyman
Katya Sam Phillips
Matthew « Matt » Farrell Justin Long
Thomas Gabriel Timothy Olyphant
Frederick « Warlock » Kaludis Kevin Smith
Miguel Bowman Cliff Curtis
Mai Linh Maggie Q
Trey Jonathan Sadowski
Yuri Komarov Sebastian Koch
Irina Komarov Yuliya Snigir
Alik Rasha Bukvic
Mike Collins Cole Hauser
Viktor Chagarin Sergei Kolesnikov

AccueilModifier

CritiqueModifier

Film Rotten Tomatoes Metacritic Allociné
Piège de cristal 93% (74 critiques)[7] 72100 (14 critiques)[8] 3,65 (9 critiques)[9]
58 minutes pour vivre 68% (63 critiques)[10] 67100 (17 critiques)[11] 2,65 (5 critiques)[12]
Une journée en enfer 52% (62 critiques)[13] 58100 (19 critiques)[14] 3,25 (5 critiques)[15]
Die Hard 4 : Retour en enfer 82% (208 critiques)[16] 69100 (34 critiques)[17] 3,75 (23 critiques)[18]
Die Hard : Belle journée pour mourir 15% (226 critiques)[19] 28100 (41 critiques)[20] 1,75 (9 critiques)[21]

Box-officeModifier

Films Année Recettes au box-office Entrées
  France
Budget Réf(s)
  États-Unis
  Canada
Reste du monde   Mondial
Piège de cristal 1988 83 008 852 $ 57 759 104 $ 140 767 956 $ 655 545 28 000 000 $ [22],[23]
58 minutes pour vivre 1990 117 540 947 $ 122 490 147 $ 240 031 094 $ 995 836 70 000 000 $ [24],[25]
Une journée en enfer 1995 100 012 499 $ 266 089 167 $ 366 101 666 $ 3 458 382 90 000 000 $ [26],[27]
Die Hard 4 : Retour en enfer 2007 134 529 403 $ 249 002 061 $ 383 531 464 $ 2 272 369 110 000 000 $ [28],[29]
Die Hard : Belle journée pour mourir 2013 67 349 198 $ 237 304 984 $ 304 654 182 $ 1 824 376 92 000 000 $ [30],[31]
Totaux 502 440 899 $ 932 645 463 $ 1 435 086 362 $ 9 206 508 390 000 000 $

[32]!

ConceptModifier

La saga met en vedette un policier, le lieutenant John McClane, qui n'a pas peur de recourir aux méthodes musclées pour mettre fin aux agissements criminels d'adversaires peu scrupuleux. En même temps, il vit des problèmes personnels qui minent sa vie professionnelle. Dans chacun des films, McClane est confronté à des terroristes nombreux, rusés, lourdement armés et impitoyables (en général, des anciens militaires reconvertis dans le banditisme). Tous les films se caractérisent par un dialogue direct (par téléphone) avec le chef des terroristes. Ces échanges ne manquent pas d'humour et marquent à chaque fois une gradation dans l'action. McClane affronte les terroristes et les tue toujours à lui seul, bénéficiant rarement d'aide extérieure et d'autres armes que son pistolet. Les films contiennent beaucoup de scènes d'action, le travail d'enquête progressant au fur et à mesure que les différents obstacles sont vaincus.

Évolution de la trame narrativeModifier

Les enjeux grandissent au fur et à mesure du déroulement de la série. Ainsi, les cibles des terroristes sont de plus en plus grandes. Dans Piège de cristal, les terroristes tiennent une trentaine d'otages dans un gratte-ciel. Dans 58 minutes pour vivre, ils menacent des centaines de passagers par la prise de contrôle d'un aéroport. Dans Une journée en enfer, la ville de New York est soufflée par diverses explosions. Dans Die Hard 4 : Retour en enfer, ce sont les États-Unis en entier qui sont menacés et pour finir, dans Die Hard : Belle journée pour mourir, le monde entier est visé.

En conséquence, les actions de John McClane sont aussi spectaculaires. Il élimine les terroristes à l'aide d'armes à feu dans le premier film, il fait exploser un avion dans le deuxième, fait s'écraser un hélicoptère à l'aide de filins électriques dans le troisième. Dans le quatrième film, il fait exploser un hélicoptère en propulsant une voiture dessus et plus tard, furieux d'avoir été battu au corps à corps par une femme complice, il prend les commandes d'un véhicule 4x4 et, toujours au volant du véhicule, pénètre dans le complexe gazier où se déroule l'action pour tenter d'écraser celle-ci.

Produits dérivésModifier

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Die Hard (1988) » sur Yahoo! Movies, consulté le 24 septembre 2007.
  2. (en) « Die Hard 2: Die Harder (1990) » sur Yahoo! Movies, consulté le 24 septembre 2007.
  3. (en) « Live Free or Die Hard (2007) » sur Yahoo! Movies, consulté le 24 septembre 2007.
  4. Recettes combinées de la franchise : (en) « Box Office History for Die Hard Movies » sur The Numbers, consulté le 24 septembre 2007.
  5. « Die Hard 6 annulé par Disney. Bruce Willis n'est plus John McClane », sur JeuxActu (consulté le 30 mars 2020)
  6. À l'international, hors États-Unis, le film est parfois titré Die Hard 4.0 et non Live Free or Die Hard.
  7. (en) « Die Hard (1988) », Rotten Tomatoes (consulté le 17 juillet 2019)
  8. (en) « Die Hard Reviews », Metacritic (consulté le 17 juillet 2019)
  9. « Piège de crital - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 22 mars 2020)
  10. (en) « Die Hard 2 (1990) », Rotten Tomatoes (consulté le 17 juillet 2019)
  11. (en) « Die Hard 2 Reviews », Metacritic (consulté le 17 juillet 2019)
  12. « 58 minutes pour vivre - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 22 mars 2020)
  13. (en) « Die Hard: With a Vengeance (1995) », Rotten Tomatoes (consulté le 17 juillet 2019)
  14. (en) « Die Hard: With a Vengeance Reviews », Metacritic (consulté le 17 juillet 2019)
  15. « Une journée en enfer - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 22 mars 2020)
  16. (en) « Live Free or Die Hard (2007) », Rotten Tomatoes (consulté le 17 juillet 2019)
  17. (en) « Live Free or Die Hard Reviews », Metacritic (consulté le 17 juillet 2019)
  18. « Die Hard 4 : Retour en enfer - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 22 mars 2020)
  19. (en) « A Good Day to Die Hard (2013) », Rotten Tomatoes (consulté le 17 juillet 2019)
  20. (en) « A Good Day to Die Hard Reviews », sur Metacritic (consulté le 17 juillet 2019)
  21. « Die Hard : Belle journée pour mourir - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 22 mars 2020)
  22. (en) « Die Hard (1988) », sur Box Office Mojo (consulté le 4 décembre 2009)
  23. « Piège de cristal », sur JP's Box-office (consulté le 22 mars 2020)
  24. « Die Hard 2: Die Harder (1990) », sur Box Office Mojo (consulté le 4 décembre 2009)
  25. « 58 minutes pour vivre », sur JP's Box-office (consulté le 22 mars 2020)
  26. « Die Hard: With A Vengeance (1995) », sur Box Office Mojo (consulté le 30 mai 2009)
  27. « Une journée en enfer », sur JP's Box-office (consulté le 22 mars 2020)
  28. « Live Free or Die Hard (2007) », sur Box Office Mojo (consulté le 30 mai 2009)
  29. « Die Hard 4 : Retour en enfer », sur JP's Box-office (consulté le 22 mars 2020)
  30. « A Good Day to Die Hard (2013) », sur Box Office Mojo (consulté le 7 janvier 2013)
  31. « Die Hard : Belle journée pour mourir », sur JP's Box-office (consulté le 22 mars 2020)
  32. « Cumul box-office France franchise Die Hard », sur JP's Box-office (consulté le 22 mars 2020)

Liens externesModifier