Ouvrir le menu principal

Didier Wampas

auteur-compositeur-interprète, chanteur de rock alternatif
Didier Wampas
Description de cette image, également commentée ci-après
Didier Wampas au festival Balélec 2011
Informations générales
Nom de naissance Didier Chappedelaine
Naissance (57 ans)[1]
Paris[1]
Genre musical Punk rock
Instruments Guitare
Site officiel http://didier.wampas.com/

Didier Wampas, de son vrai nom Didier Chappedelaine, est un auteur-compositeur-interprète français né le à Paris[1]. Il est le chanteur des Wampas, groupe qu'il a fondé en 1983. En 2011, il entame une carrière solo, qu'il continue en 2013, accompagné par le groupe Bikini Machine.

Sommaire

BiographieModifier

Didier Wampas est une exception dans le paysage du rock français. Malgré trente années passées en tant que leader de son groupe Les Wampas, il a gardé un emploi d'électricien à la RATP jusqu'au 31 mai 2012 à 14 heures, date à laquelle il est parti « en retraite », selon ses dires dans l'émission On n'est pas couché du 2 juin 2012. Il dira souvent que ce statut lui permet de ne pas être dépendant des chiffres de ventes de CD, et de pouvoir conserver une véritable indépendance artistique. Pionniers du punk rock en France, aux côtés de Bérurier noir ou de Parabellum, Les Wampas sont l'un des rares groupes à être restés en activité après les années 80. Didier Wampas est surtout connu pour ses textes humoristico-trash ou faussement juvéniles, qu'il chante d'une voix parfois à la limite de la justesse. Il est également réputé pour son jeu de scène, dont chaque concert est fait d'improvisations, de costumes extravagants, de micros cassés, de déambulations dans le public… Parmi ses habitudes, il invite les femmes présentes dans le public à monter sur scène lors de la chanson Petite fille ou il va embrasser le public pendant de longues minutes lors de la chanson Kiss. Le grand public l'a d'ailleurs découvert lors de passages déjantés dans les émissions télévisées Top of the pops ou Les Victoires de la musique en 2004. Le 26 juin 2010, il fait la première partie de d'Indochine au Stade de France. Après dix albums enregistrés avec son groupe, Didier Wampas sort son premier album solo Taisez-moi en 2011. Une tournée suit la sortie de l'album à l'automne de cette même année et en 2012.

Depuis 1996, il signe avec le producteur Tony Vercetti.

Début 2013, Didier Wampas et le groupe de Rennes, Bikini Machine, partent à Londres où ils enregistrent un nouvel album Comme un garage dans le Toe Rag Studio du producteur Liam Watson.

Depuis 2011, il tourne avec un nouveau groupe, nommé Sugar & Tiger, où sa fiancée chante, ses enfants tiennent la guitare et la batterie et lui est le guitariste. Son groupe a déjà sorti trois albums : Télévisage, Thixotropic et Hespérie.

Le 30 mai 2019, jour de l'Ascension, il est l'invité de l'émission "Popopop" diffusée sur France Inter pour parler du reportage sur Sète réalisé avec Maxime Carsel et diffusé sur ARTE[2]. Lors de l'entretien, le producteur de l'émission Antoine De Caunes, lui déclare d'une façon admirative qu'il est un homme libre. Il livre alors sa conception et sa définition de la liberté : "Il n'y a qu'une seule chose à sacrifier dans la vie, c'est l'envie de réussite. Si tu mets cela de côté, si tu t'en fous de réussir, rien ne peut t'arrêter."

DiscographieModifier

AlbumsModifier

L'album Taisez-moi est diffusé en deux versions distinctes : la première est encodée en stéréo, la seconde en mono.

L'album Comme dans un garage est paru le 15 avril 2013 en format numérique.

ParticipationsModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Biographie des Wampas », sur rfimusique.com, (consulté le 27 juillet 2012).
  2. « Square Artiste - Carte blanche à Didier Wampas », sur ARTE (consulté le 5 août 2019)