Ouvrir le menu principal
Didier Mené
Maillot didier mene.jpg
Maillot de Didier Mené lors de la finale de rugby 2000 opposant le Stade Français à l'US Colomiers
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
PradesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Didier Mené, ou Didier Méné, né le 30 mars 1964 à Prades (Pyrénées-Orientales)[1], est un arbitre international de rugby à XV.

Didier Mené est président de la Commission centrale des arbitres de 2009 à 2016.

Carrière d'arbitreModifier

Didier Mené a été étudiant à l'École Nationale Supérieure de Génie Chimique (ENSIGC) à Toulouse.

Pour dépanner, dans le cadre de rencontres du sport universitaire, il arbitre un match de rugby, alors qu'il n'a jamais joué au rugby (il a joué au basket-ball)[1].

Il fait vite un apprentissage qui le conduit à un premier match en 1986 (Colomiers / Decazeville, en cadets), à officier en Fédérale 3 en 1987[1], en Fédérale 2 l'année suivante et en Fédérale 1 un an après[1].

Il est devenu arbitre international en 1994[2]. Son premier match international opposait les équipes d'Argentine et des États-Unis en juin 1994. Le premier test match important qu'il a arbitré opposait les équipes du Pays de Galles et d'Afrique du Sud en novembre 1994.

Il a arbitré son premier match du Tournoi des cinq nations à trente ans pour une rencontre opposant l'équipe du pays de Galles à l'équipe d'Angleterre. C'est un record de précocité pour un arbitre français[1].

Didier Mené a arbitré notamment trois finales du Championnat de France de rugby à XV en 2000, 2002 et 2006[3].

Didier Mené succède en 2009 à René Hourquet pour représenter les arbitres comme président de la Commission centrale des arbitres[1].

En novembre 2016, il est de nouveau membre de la liste menée par Pierre Camou, président sortant, pour intégrer le comité directeur de la Fédération française de rugby[4]. Lors de l'élection du nouveau comité directeur, le , la liste menée par Bernard Laporte obtient 52,6 % des voix, soit 29 sièges, contre 35,28 % des voix pour Pierre Camou (6 sièges) et 12,16 % pour Alain Doucet (2 sièges). Didier Mené n'est pas élu au sein du comité directeur[5].

Le 13 décembre 2016, il est limogé de son poste de président de la Commission centrale des arbitres suite à l'élection du nouveau comité directeur à la tête de la FFR[6],[7]. Bernard Laporte et son équipe choisissent en effet de supprimer cette commission et de confier ses prérogatives à la direction technique nationale de l'arbitrage[8].

Palmarès d'arbitreModifier

  • 12 matchs internationaux dirigés de 1994 à 2001
  • premier match en 1986 (Colomiers/Decazeville, en cadets)
  • premier match en première division en janvier 1992 (Graulhet/Romans)
  • dernier match en première division en février 2009 (Stade toulousain/Asm Clermont)

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Francis Larribe, « Didier Méné dernier sifflet », Midi Olympique, no 161,‎ , p. 25
  2. (en) Mene calls it a day, sur sareferees.co.za
  3. Nicolas Lavallée, « Didier Mené, et de 3... », sur www.lnr.fr, (consulté le 22 février 2009)
  4. « Elections FFR : Les listes des candidats », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 3 décembre 2016)
  5. « Elections FFR : Bernard Laporte est le nouveau président de la Fédération », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 3 décembre 2016)
  6. « Didier Méné limogé de la Commission centrale des arbitres de la FFR », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 13 décembre 2016)
  7. « Didier Mené n’est plus le patron des arbitres », sur Esprit de la Règle, (consulté le 13 décembre 2016)
  8. Dominique Issartel, « Les quatre décisions fortes de Bernard Laporte, nouveau président de la FFR », sur www.lequipe.fr, L'Equipe, (consulté le 14 décembre 2016)

Liens externesModifier