Diana Dors

actrice britannique (1931-1984)
Diana Dors
Image dans Infobox.
Diana Dors en 1968.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Diana Mary Fluck
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Richard Dawson (de à )
Alan Lake (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Mark Dawson (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Diana Fluck, dite Diana Dors, est une actrice anglaise, née à Swindon (Wiltshire) le et morte à Windsor (Berkshire) le .

CarrièreModifier

Diana Dors s'impose dans les années 1950 comme la blonde érotique (confère les titres Fièvre blonde et La Blonde enjôleuse) d'un cinéma britannique dominé par les brunes (Jean Simmons et Joan Collins après Merle Oberon et Vivien Leigh) et qui alors importe des blondes étrangères (Odile Versois, Brigitte Bardot).

Elle tourne ses premiers films avec David Lean, Charles Crichton, Frank Launder, Terence Fisher - entre autres. L'importance de son rôle dans L'Enfant et la Licorne de Carol Reed, film dans lequel elle a Celia Johnson pour partenaire, puis le suspense américain La Femme et le Rôdeur, réalisé par John Farrow, où elle impose son talent dramatique face à Rod Steiger. Sacrée star internationale, elle tourne avec Victor Mature et Vittorio Gassman, se partageant principalement entre thrillers et comédies, en Italie (avec Luigi Zampa), Espagne et plus tard Suède. Mais le succès au cinéma diminue rapidement. Jack Cardiff et Michael Winner la dirigent encore au début des années 1960, et elle joue son propre rôle (limité) dans une farce française des Branquignols réalisée à Londres en 1964. Ses rôles se réduisent, passant au second ou troisième plan derrière ceux de Carol Lynley, Goldie Hawn et Raquel Welch. Malgré des participations aux films de Jerzy Skolimowski et Jacques Demy, l'actrice se partage entre films d'horreur (avec Freddie Francis) et érotisme fortement marqués. Le Cercle de sang (1967) marque sa rencontre avec Joan Crawford.

Diana Dors travaille pour la télévision depuis 1960, apparaissant au côté de Jack Benny ou Red Skelton, puis dans Alfred Hitchcock présente, The Alfred Hitchcock Hour, L'Homme à la Rolls, avant d'interpréter le rôle-titre de Queenie's Castle en 1970-1972. Sur le tard, toujours pour le petit écran, elle incarne Hélène de Troie (1979) et s'illustre dans des adaptations de Shakespeare (Timon of Athens en 1981) et de Dr. Jekyll et Mr. Hyde (1980, avec David Hemmings en vedette).

En 1981, elle fut la première actrice reconnue de cinéma à apparaître dans le clip vidéo Prince Charming, de Adam Ant And The Ants, dans lequel elle joue le rôle de la Fée marraine dans une parodie de Cendrillon ; sa photo figure au premier rang à droite sur la pochette de l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles.

Sa carrière s'achève en beauté au cinéma avec Steaming, un chef-d'œuvre de Joseph Losey dans lequel elle rivalise avec Vanessa Redgrave et Sarah Miles.

Filmographie partielleModifier

 
Diana Dors dans La Femme et le Rôdeur (1957).

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :