Deuxième dame ou gentilhomme des États-Unis

épouse ou époux du vice-président des États-Unis, titre créé à l'imitation de celui de première dame

Deuxième dame des États-Unis
(en) Second Lady of the United States
Deuxième gentilhomme des États-Unis
(en) Second Gentleman of the United States
Image illustrative de l’article Deuxième dame ou gentilhomme des États-Unis
Titulaire actuel
Douglas Emhoff
depuis le
(1 an, 8 mois et 14 jours)

Création
Premier titulaire Abigail Adams[1]
Résidence officielle Number One Observatory Circle, Washington D.C.

La deuxième dame des États-Unis (en anglais Second Lady of the United States ou SLOTUS) est l'épouse du vice-président des États-Unis, titre informel créé à l'imitation de celui de Première dame des États-Unis. Le terme semble être initialement utilisé par Jennie Tuttle Hobart, elle-même épouse du vice-président Garret Hobart[2]. Le terme est par la suite abandonné, avant de connaître une brève résurgence dans les années 1980[2],[3] pour disparaître de nouveau durant la décennie suivante. Ce n'est que pendant la présidence de Barack Obama que le terme réapparaît officiellement[3].

Le deuxième gentilhomme des États-Unis (en anglais Second Gentleman of the United States ou SGOTUS) est le pendant masculin du terme « deuxième dame ». Douglas Emhoff, époux de la vice-présidente Kamala Harris, devient le premier à porter ce titre à partir du [4].

Bien que le rôle de Première dame des États-Unis comme hôtesse de la Maison-Blanche remonte aux origines de la République (et était d'ordinaire tenu par un autre membre de la famille du président si celui-ci était veuf ou divorcé)[réf. nécessaire], ce n'est qu'à partir des années 1980 que l'épouse du vice-président a été couramment désignée comme la deuxième dame[3]. Tipper, la femme d'Al Gore, s'est engagée dans plusieurs campagnes pour débarrasser les divertissements populaires américains tels que le cinéma, la télévision et la musique, des éléments qu'elle trouvait répréhensibles, cause dans laquelle elle s'était impliquée déjà du temps où son mari était sénateur. Elle a critiqué des artistes à propos de leur usage de paroles vulgaires et a souvent débattu avec ses critiques comme Jello Biafra, le chanteur des Dead Kennedys.

Lynne Cheney, femme du vice-président Dick Cheney, s'est faite la championne d'une réforme de l'éducation, se référant à des échecs bien spécifiques du système éducatif américain. Elle soutint avec détermination l'enseignement de l'histoire américaine et a écrit avec le même succès cinq livres sur le sujet pour les enfants et leurs familles[5].

Jill Biden, femme de Joe Biden, travaille comme professeur d'anglais à la Northern Virginia Community College et semble être la première femme d'un vice-président à tenir un emploi rémunéré pendant le mandat de son mari[réf. nécessaire]. Elle s'est impliquée dans différentes causes, notamment l’information sur le cancer et l'illettrisme.

Liste des conjoints et conjointes des vice-présidents ou vice-présidentesModifier

 
Abigail Adams était la première femme d'un vice-président à devenir ensuite Première dame.
 
Letitia Tyler était la première épouse d'un vice-président à devenir Première dame à la suite du décès du président en poste.
 
Pat Nixon, femme du vice-président, accompagnait son mari Richard Nixon lors de ses nombreux voyages à l'étranger ; elle devint plus tard Première dame des États-Unis.

XVIIIe siècleModifier

XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

XXIe siècleModifier

 
Douglas Emhoff, époux de Kamala Harris, premier homme à endosser le rôle de deuxième gentilhomme.

Liste des conjointes vivantes des anciens vice-présidentsModifier

En 2022, cinq conjoints d'anciens vice-présidents sont encore en vie :

Dans la fictionModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Deuxième dame puis Première dame.
  2. a et b (en) L. Edward Purcell, Vice Presidents : A Biographical Dictionary, Infobase Publishing, , 561 p. (lire en ligne), p. 237.
  3. a b et c (en-US) William Safire, Safire's Political Dictionary, Oxford University Press, , 862 p. (ISBN 978-0-19-534334-2 et 0-19-534334-4, lire en ligne), p. 249.
  4. Ted Johnson, « Twitter Will Offer @SecondGentleman Account For Doug Emhoff; Outlines Plans For Transfer To Joe Biden’s Administration », Deadline,‎ (lire en ligne).
  5. « Mrs. Lynne Cheney », whitehouse.gov, The White House.

Liens externesModifier