Deutschland (sous-marin)

Deutschland
Image illustrative de l’article Deutschland (sous-marin)
Autres noms SM U-155
Type Sous-marin cargo
Histoire
Chantier naval Arsenal Germania
Mise en service 23 juin 1916
Équipage
Équipage 29 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 68,5 mètres
Propulsion Deux moteurs Diesel 400 Ch 6 cylindres, et deux moteurs électriques de 375 Ch en plongée
Vitesse 15 nœuds (surface), 7 (plongée)
Caractéristiques commerciales
Capacité 700 tonnes
Pavillon Empire allemand

Le Deutschland est un sous-marin cargo allemand. Entré en service en 1916, durant la Première Guerre mondiale, il est intégré dans la marine impériale.

Il avait une capacité d'emport de 700 tonnes, en grande partie en dehors de sa coque de pression ; il pouvait naviguer à 15 nœuds en surface et à 7 nœuds en plongée. Son équipage de 29 hommes était commandé par Paul König, ancien capitaine de la Marchande[1].

HistoriqueModifier

Pour son premier voyage transatlantique, à partir du 23 juin 1916, il emportait 163 tonnes de teintures chimiques recherchées, des médicaments et du courrier[2]. Passant la Manche sans être détecté, il arrivé à Baltimore le 8 juillet et reprit rapidement la mer avec 348 tonnes de caoutchouc, 341 tonnes de nickel et 93 tonnes d'étain ; il arriva à Bremerhaven le 25 août, après avoir parcouru 8 450 milles nautiques, dont seulement 190 en plongée.

Le voyage dégagea un bénéfice de 17,5 millions de Reichsmarks, plus de quatre fois le prix de construction[2], surtout grâce à la vente de sa première cargaison, au prix d'environ 1250 US$ par livre (en dollars de 2005)[1]. Les produits rapportés couvrirent les besoins de l'industrie de guerre allemande pendant plusieurs mois[2].

Un deuxième voyage similaire en octobre-décembre de la même année rencontra aussi un grand succès, en transportant les mêmes cargaisons. Le Deutschland fut toutefois légèrement endommagé dans une collision avec un remorqueur à New London[2]. À son retour, le capitaine Paul König écrivit un livre sur les voyages du Deutschland, publié à de nombreux exemplaires dans un but de propagande en Allemagne comme aux États-Unis[3]

Un troisième voyage prévu en janvier 1917 fut annulé après que les États-Unis furent entrés en guerre contre l'Allemagne ; cette déclaration de guerre intervint entre autres suite aux actions des sous-marins (militaires) allemands coulant des navires navigant vers l'Angleterre, parfois à proximité des côtes américaines.

SM U-155Modifier

Le sous-marin fut repris par la Kaiserliche Marine et converti en croiseur sous-marin nommé U-155 ; il coula un total de 43 navires pendant trois campagnes.

Croisères (campagnes)Modifier

 
Sous-marin allemand SM U-155 (ex Deutschland)

Le U-155 est responsable de la rupture intentionnelle de trois câbles sous-marins, le , au départ de Lisbonne. Occasionnellement, il utilise un cargo de prise comme navire auxiliaire, avec un équipage de prise.

Il ressort des journaux de campagnes que ce genre de sous-marin est handicapé par sa faible vitesse en surface par rapport à des cargos plus rapides. Les attaques, tant à la torpille qu'au canon[4], échouent et font prendre des risques au croiseur sous-marin.


Capture et finModifier

Après la guerre, il fut pris par les Britanniques et rapporté comme trophée de guerre en décembre 1918. Démoli en 1921, son histoire se termina tragiquement avec la mort de cinq ouvriers tués dans une explosion lors de la démolition[1].

RéférencesModifier

NotesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a b et c Le sous-marin Deutschland (du site ColorantsHistory.org).
  2. a b c et d Voir l'article en allemand Handels-U-Boot.
  3. Sam Blake, Directed Readings on the U-Boat War, Carolina University, avril 2003.
  4. op. cit. Laurens 1930, p. 358

BibliographieModifier

  • Adolphe Laurens, Histoire de la guerre soua-marine allemande : 1914-1918, Paris (161 bd. St-Germain), Société d’Editions Géographiques, Maritimes et Coloniales, , 461 p., 25x16