Déspo Diamantídou

actrice
(Redirigé depuis Despo Diamantidou)
Déspo Diamantídou
(Δέσπω Διαμαντίδου)
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance Déspina Diamantídou
(Δέσποινα Διαμαντίδου)
Surnom Déspo (Δέσπω)
Naissance
Le Pirée (Grèce)
Nationalité Drapeau de la Grèce Grecque
Décès (à 87 ans)
Athènes (Grèce)
Profession Actrice
Films notables Fin de crédit
Jamais le dimanche
Les Lanternes rouges
Guerre et Amour
Cri de femmes

Déspina « Déspo » Diamantídou (grec moderne : Δέσποινα « Δέσπω » Διαμαντίδου), née le au Pirée et morte le à Athènes, est une actrice grecque (parfois créditée simplement Déspo).

BiographieModifier

Au cinéma, Déspo Diamantídou contribue entre 1949 et 2003 à soixante-quatre films, majoritairement grecs (plus quelques films américains ou en coproduction).

Notamment, elle apparaît dans des réalisations de Jules Dassin, dont Jamais le dimanche (1960), La Promesse de l'aube (coproduction franco-américaine, 1970) et Cri de femmes (1978), tous trois avec Melina Mercouri.

Citons encore Fin de crédit de Michael Cacoyannis (1958, avec Ellie Lambeti), Les Lanternes rouges de Vasílis Georgiádis (1963, avec Jenny Karezi), ainsi que Guerre et Amour de Woody Allen (coproduction franco-américaine, 1975, avec le réalisateur et Diane Keaton).

À la télévision grecque ou américaine, elle se produit dans trois téléfilms et douze séries, de 1972 à 1989.

Déspo Diamantídou est également active au théâtre, principalement dans son pays natal, mais aussi à Broadway (New York) où elle joue dans trois comédies musicales, Illya Darling (en) (1967-1968, adaptation du film précité Jamais le dimanche, avec Melina Mercouri et Orson Bean), Cabaret (1968, avec George Voskovec) et enfin A Little Night Music (1973-1974, avec Glynis Johns et Hermione Gingold).

Filmographie partielleModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Théâtre à BroadwayModifier

(comédies musicales)

Liens externesModifier