Des hommes et des dieux (film, 2002)

Des hommes et des dieux

Réalisation Anne Lescot
Laurence Magloire
Sociétés de production DigitAL LM
Pays de production Drapeau d'Haïti Haïti
Drapeau de la France France
Genre Documentaire
Durée 52 minutes
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Des hommes et des dieux (Of Men and Gods) est un documentaire haïtien de 52 minutes réalisé par Anne Lescot et Laurence Magloire en 2002.

SynopsisModifier

Ce documentaire, tourné en Haïti sur une période de 13 mois, décrit un groupe de personnes transgenres et homosexuelles, dans un contexte donné : le Vaudou (vodou). La mise en relation de ces deux mondes conduit le spectateur dans un univers symbolique particulier, où les non-dits de la société donnent à s'exprimer, parfois dans la plus grande extraversion et théâtralité, parfois avec une émotion profonde. Une émotion qui reflète la quête de sens et de reconnaissance d’individus marginalisés dans un pays où l’évocation de l’homosexualité reste encore tabou.

Le Vaudou (vodou) devient alors un espace libérateur, d’expression, dans lequel chacun, quelle que soit son orientation sexuelle ou son genre, peut trouver protection et réconfort.

Grâce à des personnages sensibles et attachants, le spectateur progresse peu à peu dans un monde spirituel complexe et fascinant. Ce film est le premier à lier ces deux sujets sensibles et résolument actuels.

Fiche techniqueModifier

  • Titre : Des hommes et des dieux
  • Réalisation : Anne Lescot, Laurence Magloire
  • Photographie : Jean-François Chalut, Anne Lescot et Laurence Magloire
  • Montage : Laurence Magloire et Rachèle Magloire
  • Société de production : DigitAL LM
  • Société de distribution : Collectif 2004 Images (France), DER (États-Unis)
  • Pays :   Haïti et   France
  • Genre : documentaire
  • Durée : 52 minutes
  • Dates de sortie :

SortieModifier

Le film a été tourné en 2002 et a connu une exploitation au long cours dans différents festivals. La sortie du film homonyme de Xavier Beauvois, Des hommes et des dieux, en 2010, a généré des malentendus lors de certaines projections[1].

DistinctionsModifier

  • Festival Vues d'Afrique, Prix Chantal Lapaire du documentaire « faisant le mieux avancer les mentalités du Nord », Montréal (Canada),
  • Dwa Fanm, Voices of Women Trophy for activism, courage, and achievement in film, NY (USA), 2003
  • Diplôme Isidor du Collectif HomoEdu permettant de lutter contre les préjugés homophobes, Paris (France),
  • Présentation dans le cadre du festival Chéries-Chéris en 2016

AccueilModifier

Robert Koehler pour Variety évoque un documentaire « rare » sur lequel les festivals devraient se jeter[2].

RéférencesModifier

Liens externesModifier