Le mot derrick utilisé dans le domaine pétrolier peut désigner :

Une « forêt » de derricks en 1896 près de Los Angeles
  • un bidon de ravitaillement servant à faire le plein d'essence d'un véhicule de course (moto surtout), le plus rapidement possible, sans éclaboussure. Il existe plusieurs types de derrick car ils sont souvent de fabrication artisanale ; ils utilisent différentes techniques pour éviter les problèmes d'interférence entre air/carburant : en effet, le problème que l'on rencontre lors d'un ravitaillement est que le carburant, bidon à l'envers, obstrue l'entrée, et ne laisse pas passer d'air, ce qui ralentit l'écoulement en provoquant des saccades. Ce problème se prolonge au réservoir, d’où l'air doit pouvoir s'échapper afin de laisser le carburant entrer sans être gêné.
Pour ce faire, le derrick doit avoir une sortie d'air et une entrée de carburant séparées : de cette manière, les fluides se chassent l’un l’autre, tout en gardant une vitesse optimum, uniquement grâce à la gravité.