Ouvrir le menu principal

Liste des derniers anciens combattants de la Première Guerre mondiale

liste d'un projet Wikimedia
(Redirigé depuis Derniers poilus)

Les derniers vétérans de la Première Guerre mondiale sont les personnes qui ont participé à la Première Guerre mondiale au sein des forces armées de leur pays et qui ont vécu tardivement. Le dernier d'entre eux est décédé en 2011.

Le nombre total de personnes ayant participé à la Grande Guerre est estimé par l'Encyclopaedia Britannica à 65 038 810 personnes, dont 9 750 103 militaires morts durant le conflit.

À la suite du décès du Canadien John Babcock le et de l'Américain Frank Buckles le , le Britanno-Australien Claude Choules, né le , est devenu le dernier combattant survivant toutes nations confondues de la Première Guerre mondiale. Il est décédé le à 110 ans[1]. La dernière personne vétéran de la Première Guerre Mondiale, la Britannique Florence Green née le et membre de la Women's Royal Air Force à partir de septembre 1918, est décédée le , à l'âge de 110 ans[2].

Le dernier à avoir combattu dans les tranchées fut le « tommy » britannique Harry Patch, né le et décédé le à l’âge de 111 ans.

Les vétérans faisant l'objet de cet article sont les membres des forces armées des nations combattantes jusqu'à l'armistice entre les Alliés et l’Allemagne le .

Sommaire

Autriche-HongrieModifier

  • Franz Künstler, né le et décédé le à 107 ans, était le dernier combattant austro-hongrois survivant de la Première Guerre mondiale.

AllemagneModifier

Les combattants allemands décédés depuis 2006 sont :

Le dernier Alsacien ayant combattu sous l'uniforme allemand était Charles Kuentz, né le et décédé le .

CanadaModifier

John F. Babcock, né le et décédé le , était un vétéran engagé lors de l'été 1916 dans le corps expéditionnaire canadien. Il ne prit pas part aux combats sur le front.

États-UnisModifier

FranceModifier

Sous le terme de « derniers poilus », on désigne en France les derniers combattants de la Première Guerre mondiale ( – ), combattants communément appelés les « poilus », à condition qu'ils aient passé au moins trois mois au front. Ils étaient 142 recensés en 2000 et le dernier poilu en vie, Lazare Ponticelli, s'est éteint le à 110 ans.

Jusqu'en 1995, le nombre de survivants français de la « Grande Guerre » n'était qu'estimé : seuls les anciens combattants touchant une retraite et les pensionnés (pour invalidité) étaient connus et recensés. C'est l'Office national des anciens combattants qui accorde le statut d'ancien combattant (trois mois de front sont nécessaires et une demande formelle). Tous les survivants éligibles ont été décorés de la Légion d'honneur le .

Selon l'Office national des anciens combattants (ONAC), les poilus n'étaient plus que quatre le contre 15 en 2004, 36 en 2003, 68 en 2002 et 142 en 2000[5].

Le site de recensement des derniers poilus permet de trouver des effectifs différents :

Année au 1er janvier au 11 novembre
2003 81 46
2004 44 19
2005 17 9
2006 9 5
2007 5 3
2008 3 0

Le dernier poilu françaisModifier

Le dernier « poilu » français officiel de la Grande Guerre était Lazare Ponticelli ( – ).

En 2005, le Haut conseil de la mémoire combattante, présidé par le président de la République (alors Jacques Chirac), avait décidé que seraient organisées des obsèques de portée nationale pour le dernier combattant de 14-18 et que celui-ci serait enterré au Panthéon. En 2007, Louis de Cazenave et Lazare Ponticelli, les deux derniers poilus encore vivants, avaient alors manifesté leur opposition à avoir des obsèques nationales[6]. Après le décès de Louis de Cazenave en janvier 2008, Ponticelli avait néanmoins assoupli sa position, acceptant une cérémonie nationale[7], mais à condition qu'elle soit simple et dédiée à tous les morts de la Première Guerre mondiale. Il a refusé toutefois le Panthéon et a souhaité être enterré auprès des siens dans le caveau familial. L'annonce de son décès fut faite par la Présidence de la République. Le , des obsèques nationales furent organisées aux Invalides et furent retransmises par plusieurs chaînes françaises de télévision.

Deux poilus « officieux » de la Grande Guerre ont survécu de quelques mois à Lazare Ponticelli : Pierre Picault, né en février 1899, et Fernand Goux, né en décembre 1899. Mais n'ayant pas combattu au moins trois mois, ils ne pouvaient prétendre au titre d'ancien combattant de la Grande Guerre. Ils sont tous les deux décédés en novembre 2008, soit 90 ans exactement après la fin du premier conflit mondial.

Décédés depuis 2006Modifier

 
Photo du monument à la mémoire des deux derniers combattants de la Grande Guerre décédés en 2008, le Français Lazare Ponticelli (110 ans) et l'Allemand Erich Kästner (108 ans)
 
Plaque commémorative accolée au monument

Le dernier poilu des DOM-TOM, Ramire Rosan, est décédé le à l'âge de 109 ans tandis que le doyen mondial des anciens combattants de la Grande Guerre, Raymond Abescat, s'est éteint en août 2001 à l'âge de 109 ans également.

ItalieModifier

Le dernier combattant italien
  • Delfino Borroni, né le et décédé le , fut le dernier survivant italien.
Autres
  • Francesco Chiarello, né le et décédé le .
  • Lazare Ponticelli, né le et décédé le . Bien que considéré comme le dernier poilu français (car il a combattu pour la France dans la Légion étrangère jusqu’en 1915), il combattit également par la suite dans l'armée italienne.

Royaume-UniModifier

Le dernier combattant britannique
  • Claude Choules, né le et décédé le . Il servit dans la Royal Navy pendant la Première Guerre mondiale et comme soldat australien pendant la Seconde Guerre mondiale.
  • Florence Green, décédée le , 15 jours avant son 111e anniversaire, fut la dernière vétérante britannique. Elle servit dans la Women's Royal Air Force.
Autres
  • Harry Patch, né le et décédé le , il fut le dernier Tommy, c'est-à-dire soldat britannique à avoir servi dans les tranchées.
  • Henry Allingham, né le et décédé le , il servit dans la Royal Navy puis à partir d'avril 1918 dans la Royal Air Force tout juste créée. Il fut l'homme le plus âgé du monde du jusqu'à sa mort quelques semaines plus tard.

Empire ottomanModifier

Yakup Satar, décédé le , il fut le dernier combattant turc (ayant combattu pour l'Empire ottoman) survivant de la Première Guerre mondiale.

Empire russeModifier

Mikhaïl Efrimovitch Kritchevski, mobilisé en 1917 pour quelques mois dans le génie, était à son décès le le dernier vétéran ayant combattu dans l’armée impériale russe lors de la Première Guerre mondiale[9].

Tableau récapitulatifModifier

Liste des derniers vétérans survivants de la Première Guerre mondiale par pays
Pays Nom Date de décès Âge
  Autriche-Hongrie[10] August Bischof[11] 105 ans
  Australie[12] John Campbell Ross[13] 110 ans
  Royaume de Belgique Cyrillus-Camillus Barbary[14] 105 ans
  États-Unis du Brésil Waldemar Levy Cardoso 108 ans
  Canada John Babcock[15] 109 ans
  Tchécoslovaquie[16] Alois Vocásek[17] 107 ans
  France Pierre Picault[18],[19] 109 ans
  Empire allemand Erich Kästner[20] 107 ans
  Royaume de Hongrie[10] Franz Künstler[21] 107 ans
  Raj britannique[12] Robert Francis Ruttledge[22] 103 ans
  Royaume d'Italie Delfino Borroni[23] 110 ans
  Empire du Japon Chiaki Matsuda 99 ans
  Terre-Neuve[12] Wallace Pike[24]  99 ans
  Nouvelle-Zélande[12] Bright Williams[25] 105 ans
  Empire ottoman Yakup Satar[26] 110 ans
  Pologne[16] Stanisław Wycech[27] 105 ans
  Portugal José Ladeira[28] 107 ans
  Royaume de Roumanie Gheorghe Pănculescu[29] 103 ans
  Empire russe Mikhaïl Kritchevski[30],[31] 111 ans
  Royaume de Serbie Aleksa Radovanović[32] 105 ans
  Thaïlande Yod Sangrungruang[33] 106 ans
  Union d'Afrique du Sud[12] Norman Kark[34],[35] 102 ans
  Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande Florence Green[36] 110 ans
  États-Unis Frank Buckles[37] 110 ans

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Gerry Carman, « Last man who served in two world wars dies, 110 », The Age,‎ (lire en ligne).
  2. (en) David Blackmore, « Norfolk First World War Veteran Dies », EDP24,‎ (lire en ligne).
  3. Site Ders des Ders, Cérémonies du 11 novembre 2011 : au moins un vétéran de la Grande Guerre encore en vie, peut-être plus…, .
  4. (en) « Avis mortuaire » (consulté le 15 novembre 2014).
  5. Le Monde.fr du citant une dépêche AFP de 15h03.
  6. Le Monde, , « Les derniers poilus refusent des obsèques nationales ».
  7. « Le dernier poilu accepte des obsèques nationales », Le Parisien, .
  8. a et b Il n'est pas officiellement recensé comme ancien combattant, n'ayant pas cumulé trois mois au front.
  9. (ru) « Последний в мире ветеран Первой мировой живет в Донецке (фото) », Интернет-газета Донбасса,‎ (consulté le 21 novembre 2010).
  10. a et b Austria and Hungary were component, technically sovereign, nations within the Austro-Hungarian Empire.
  11. « Autriche », Ders Des Ders (consulté le 20 novembre 2010).
  12. a b c d et e A self-governing Dominion under the British Empire.
  13. « Australia's oldest man and Digger Jack Ross dies aged 110 », The Age (consulté le 15 février 2011).
  14. « Belgique », Ders Des Ders (consulté le 20 novembre 2010).
  15. (en) Richard Goldstein, « ..John Babcock, Last Canadian World War I Veteran, Dies at 109 », The New York Times, (consulté le 20 novembre 2010).
  16. a et b Accorded belligerent status at Versailles.
  17. « REPUBLIQUE TCHEQUE », Ders Des Ders (consulté le 20 novembre 2010).
  18. « france », Ders Des Ders (consulté le 20 novembre 2010).
  19. The French government, under whose legal definition of a WWI veteran as having served six months during the war ans Picault did not qualify, officially recognized Lazare Ponticelli, who died mars 12, 2008, as the last poilu.
  20. « Germany's 'last' WWI veteran dies », BBC, (consulté le 20 novembre 2010).
  21. « Franz Künstler, Veteran of 2 Wars, Dies at 107 », The New York Times, (consulté le 21 novembre 2010).
  22. Outstanding ornithologist and a founder of Irish Wildbird Conservancy, .
  23. (en) « Delfino Borroni: Italy’s last surviving veteran of the First World War », The Times, (consulté le 21 novembre 2010).
  24. (en) « Last of Newfoundland's WW1 vets passes away », CBC, (consulté le 4 novembre 2010).
  25. (en) « The last Great War veterans », RNZRSA, (consulté le 4 novembre 2010).
  26. « Yakup Satar », The Times, (consulté le 21 novembre 2010).
  27. (en) « Poland’s WWI veteran Stanislaw passes away », Oman Tribune (consulté le 4 novembre 2010).
  28. (pt) Carlos Silva, « 1643 portugueses mortos na grande guerra em França », Fórum de Genealogia, (consulté le 21 novembre 2010) : « Filipe Prista Lucas, a GRG correspondent says quote (translated from Portuguese) "According to the information I hold, the last Portuguese veteran of World War I died in 2003. His name was Jose Luis Ladeira, and he died on mai 5, 2003, in Goshen Valley, Miranda do Corvo, 107 years old." ».
  29. « ROUMANIE », Ders Des Ders (consulté le 21 novembre 2010).
  30. (ru) « Последний в мире ветеран Первой мировой живет в Донецке (фото) », Интернет-газета Донбасса,‎ (consulté le 21 novembre 2010).
  31. (en) « Oldest known Ukrainian Jew dies at 111 », JTA, (consulté le 4 novembre 2010).
  32. (sr) M. Racić, « ODLAZAK POSLEDNJEG SRPSKOG SOLUNCA », Kurir, 2004-06-26/27 (consulté le 21 novembre 2010).
  33. (en) « Last WW1 veteran dies », Taipei Times, (consulté le 4 novembre 2010).
  34. (en) Printing World, « Longest serving Stationer dies at the wonderful age of 102 », Highbeam Business, (consulté le 4 novembre 2010).
  35. Mike Ashley, « Collecting Crime: London Mystery Magazine - Part Two », Crime Time, (consulté le 21 novembre 2010).
  36. (en) « Last surviving veteran of First World War dies aged 110 », The Telegraph (consulté le 7 février 2012).
  37. (en) Paul Courson, « Last living U.S. World War I veteran dies », CNN, (consulté le 28 février 2011).