Ouvrir le menu principal

Derby de la Côte d'Azur
Généralités
Sport Football
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de Monaco Monaco
Villes ou région Côte d'Azur
Rivalité Derby de la Côte d'Azur

Situation actuelle
Ligue 1 AS Monaco, OGC Nice
National 2 ÉFC Fréjus-Saint-Raphaël
National 3 AS Cannes
DH Régionale FC Antibes
Localisation des clubs
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

Le Derby de la Côte d'Azur est un match qui oppose deux clubs affiliés à la FFF : l'OGC Nice et l'AS Monaco. Le nom du derby vient du fait que les équipes sont toutes deux situées sur la Côte d'Azur.

Géographiquement, ce derby est le plus proche de Ligue 1. Seulement 20 kilomètres séparent Nice de Monaco.

Les clubs de l'AS Cannes, qui fut professionnel de 1932 à 2004, et le FC Antibes, professionnel de 1932 à 1947 ont également pu prétendre dans le passé à participer à cette rivalité azuréenne.

HistoireModifier

Au début du XXe siècle, le Stade raphaëlois s'impose comme le club phare sur la Côte d'Azur en enlevant tous les titres locaux jusqu'à la Grande Guerre, 1910 exclu (l'AS Cannes remporte le titre en 1910). La rivalité entre les deux clubs perdura lors des années 1920, où toutefois, la ligue Côte d'Azur est fusionnée avec la ligue Littoral. En 1931 la candidature de Saint-Raphaël n'est pas retenu par la FFF pour accéder au statut professionnel. L'AS Cannes notamment, qui reçoit le feu vert de la Fédération prend alors nettement l'ascendant régional sur le club raphaëlois qui doit se contenter des compétitions amateurs.

Lors du premier championnat de France disputé lors de la saison 1932-1933, trois clubs azuréens y participent : l'OGC Nice, l'AS Cannes et l'Olympique d'Antibes. Une rivalité supplémentaire s'instaure dès la première saison entre Antibes et Cannes : le club antibois accède à la finale nationale, mais se retrouve déclassé à la suite d'un scandale de corruption : la victoire contre Fives lors de la dernière journée de championnat ayant été achetée par Antibes[1]. L'AS Cannes (2e) profite du scandale et se qualifie pour la finale.

A partir de 1934, et la rélégation de l'OGC Nice, Cannes et Antibes se disputeront la domination régionale à travers le championnat de France. A partir de 1940 se déroulent les championnats dit « de guerre », la partie nord su pays étant sous l'Occupation. En 1943, les équipes professionnelles disparaissent au profit d'équipes fédérales. Les meilleurs des joueurs sont alors regroupés au sein de l'équipe fédérale Nice-Côte d'Azur, qui termine 8e sur 16 du championnat. Cette formation est dissoute à la Libération, permettant la réapparition des clubs. En 1945, l'AS Cannes demeure le dernier représentant azuréen en 1ere Division, Nice et Antibes étant intégré à la Division Interrégionale (D2).

La saison 1948-1949 marque un tournant dans la domination du football sur la Côte d'Azur. L'OGC Nice, juste promu, termine 7e du championnat alors que dans le même temps l'AS Cannes se retrouve relégué. Au cours de cette saison le club niçois l'emporte à deux reprises (2-0 et 1-2). Alors que s’annonce la période la plus glorieuse de l'OGC Nice, l'AS Cannes va alors connaître une très longue période de « disette », écumant le championnat de Division 2 pendant près de 40 ans. Cette même année, l'AS Monaco remporte le championnat du Sud-Est et accède au professionnalisme. L'année précédente, l'Olympique d'Antibes avait terminé dernier de la D2. Plus jamais, Antibes ne pourra prétendre à une quelconque hégémonie sur la Côte d'Azur.

Clubs azuréensModifier

Clubs professionnelsModifier

Liste des clubs azuréens professionnels
Club Période Commentaire
OGC Nice depuis 1932 Le club perdit brièvement en 1934 son statut professionnel.
AS Cannes 1932-2004 Le club perd en 2004 son statut professionnel et doit fermer en 2006 le centre de formation.
FC Antibes 1932-1947
FAC Nice 1933-1934
AS Monaco depuis 1948
Les stades

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Palmarès national des clubsModifier

La palmarès national des clubs azuréen est le suivant

Autres clubs notablesModifier

Rivalité entre l'AS Monaco et l'OGC NiceModifier

Explication de la rivalitéModifier

La rivalité entre Monaco et Nice est tout d'abord géographique, les deux clubs n'étant séparés que d'une vingtaine de kilomètres. D'autre part, la rivalité est également sportive, Nice et Monaco ayant évolué de nombreuses années ensemble en D1, dont neuf années consécutives de 2002 à 2011 et ayant tous les deux des palmarès parmi les plus importants de France (l'OGC Nice a gagné 4 championnats de première division et 3 coupes de France tandis que l'AS Monaco a gagné 8 championnats et 5 coupes de France). Selon Lionel Letizi, « Monaco a toujours eu plus de moyens financiers que l'OGC Nice, et sportivement il y a souvent eu beaucoup d'écart entre les deux clubs. Aujourd'hui, il n'y en a plus. Or, la rivalité était accentuée par cette différence sportive »[2].

En 2011-2012, il n'y aura pas de derby à la suite de la relégation en Ligue 2 de l'AS Monaco, qui finit 18e, juste derrière... l'OGC Nice.

Cependant, la rivalité et la passion du derby ne diminuent pas. En effet, lors d'un 1/8ème de finale de coupe Gambardella opposant Nice à Monaco (le 11 mars 2012), plus de 1000 supporters remplissent le Stade de la Plaine du Var. Le match sera arrêté pendant 10 minutes à cause de jets de fumigènes de la part de certains supporters niçois. Finalement, le match se termine après 20 minutes de retard sur le score de 2-1 pour Nice, qui élimine le tenant du titre et qui remportera le trophée quelques semaines plus tard.

L'AS Monaco remonte en Ligue 1 pour la saison 2013-2014, c'est donc aussi le retour du derby : le premier match entre les deux équipes aura lieu le mercredi 4 décembre 2013 à l'Allianz Riviera, et le match retour aura lieu le dimanche 20 avril 2014 au stade Louis-II.

BilanModifier

  • Statistiques générales[3],[4]
Confrontations OGC Nice - AS Monaco en compétition officielle
Compétition Victoires de
l'OGC Nice
Matchs nuls Victoires de
l'AS Monaco
Total
Division 1 / Ligue 1 28 25 40 93
Division 2 / Ligue 2 1 1 0 2
Coupe de France 1 2 5 8
Coupe de la Ligue 1 0 2 3
Trophée des champions 0 0 1 1
Total 31 28 48 107

Mis à jour le 10 janvier 2018

Matchs notablesModifier

  • Nice 4-0 Monaco (21 septembre 2016) : Nice bat sans problème le futur champion de France 2017 en inscrivant 4 buts dont 2 pour Mario Balotelli. Le match sera marqué par l'expulsion de Tiémoué Bakayoko à la 83e minute, ce qui a provoqué un pénalty. Alassane Pléa aurait pu corser l'addition mais le pénalty a été manqué.
  • Nice 1-2 Monaco (8 août 2015) : Pour la première fois, le derby de la côte d'Azur se dispute en ouverture de la saison, à l'Allianz Riviera. Après un but de Valère Germain, prêté à Nice par... Monaco, Bernardo Silva et Kurzawa renversent la tendance et permettent aux monégasques de remporter leur premier match de la saison.
  • Monaco 0-1 Nice (27 septembre 2014) : Grâce à un coup franc de Carlos Eduardo marqué dès la 7e minute, l'OGC Nice s'impose pour la première fois au stade Louis-II depuis 2008.
  • Monaco 3-2 Nice (30 janvier 2010) : Durant le match, après avoir marqué, Nenê chambre le kop niçois, provoquant la colère des supporters. À la fin du match, l'exclusion de Renato Civelli énerve encore plus les supporters, qui, forcés par les CRS (qui les gazent à coups de bombes lacrymogènes) envahissent le terrain, et s'attaquent à des supporters monégasques. Nice sera condamné à un match à huis clos, face au PSG.
  • Monaco 1-0 Nice (25 janvier 2009) : à la suite d'un but d'Alexandre Licata en fin de match, l'AS Monaco remporte son 1/16ème de finale de Coupe de France et met fin à une période de 15 ans sans victoire des Monégasques face aux Niçois au Stade Louis-II.
  • Monaco 1-1 Nice (1er décembre 2007) : Le match est marqué par le superbe but égalisateur (dans le temps additionnel) de Lilian Laslandes, qui marque d'une superbe reprise de volée aux 18 mètres, et permet à Nice d'arracher le match nul.
  • Monaco 3-4 Nice (2 octobre 2004) : Ce derby est rentré dans l'histoire, et sera surement inoubliable, tant l'exploit est incroyable : L'OGC Nice est mené 3-0 à l'heure de jeu. Mais grâce à un triplé en 8 minutes de Victor Agali (66e, 72e, 74e) et un but de Marama Vahirua à la 82e, le Gym s'impose finalement 3-4, marquant l'histoire de la Ligue 1.
  • Monaco 0-1 Nice (7 février 2006) : Grâce à un but d'Ederson à la 88e minute, l'OGC Nice s'impose et se qualifie pour la finale de la Coupe de la Ligue 2005-2006.

Les derniers derbysModifier

Liste des rencontres officielles[5],[6]
Saison Championnat Rencontre Rés. Date Buteur(s) pour l'AS Monaco Buteur(s) pour l'OGC Nice Spectateurs
1981-1982 Division 1 ASM-OGCN 2-0 1981 ? -
1981-1982 Division 1 OGCN-ASM 1-1 1981 ? ?
1986-1987 Division 1 ASM-OGCN 2-0 1986 ? -
1986-1987 Division 1 OGCN-ASM 0-3 1986 - ?
1987-1988 Division 1 ASM-OGCN 1-1 1987 ? ?
1987-1988 Division 1 OGCN-ASM 2-0 1987 ? ?
1990-1991 Division 1 OGCN-ASM 0-0 14 septembre 1990 - -
1990-1991 Division 1 ASM-OGCN 2-1 13 février 1991 ? ?
1994-1995 Division 1 ASM-OGCN 0-2 31 août 1994 - ?
1994-1995 Division 1 OGCN-ASM 3-1 7 février 1995 ? ?
1995-1996 Division 1 ASM-OGCN 1-0 1 décembre 1995 Anderson   79e -
1995-1996 Coupe de la Ligue OGCN-ASM 2-2
(t.a.b 0-2)
13 décembre 1995 Madar   5e   10e Mangione   64e,   73e
1995-1996 Division 1 OGCN-ASM 1-2 25 juillet 1995 Viaud   42e, Madar   61e Nagbe   16e
1996-1997 Division 1 ASM-OGCN 4-1 19 octobre 1996 Ikpeba   36e   60e Anderson   52e   78e Debbah   69e
1996-1997 Division 1 OGCN-ASM 0-2 26 mars 1997 Pottier   14e (csc) Ikpeba   90e -
1997-1998 Trophée des champions ASM-OGCN 5-2 23 juillet 1997 Lefevre   3e, N'Doram   15e   17e, Ikpeba   33e, Trézéguet   76e Debbah   69e, Vignola   90e
2002-2003 Ligue 1 OGCN-ASM 1-0 8 novembre 2002 - Everson   24e
2002-2003 Ligue 1 ASM-OGCN 0-1 6 avril 2003 - Diawara   78p
2003-2004 Ligue 1 ASM-OGCN 1-1 21 janvier 2004 Morientes   40e Meslin   90e (pén.)
2003-2004 Ligue 1 OGCN-ASM 1-2 3 avril 2004 Pršo   35e, Giuly   45e Varrault   11e
2004-2005 Ligue 1 ASM-OGCN 3-4 2 octobre 2004 Saviola   5e, Adebayor   19e   60e Agali   67e   72e   74e Vahirua   82e
2004-2005 Ligue 1 OGCN-ASM 2-1 26 février 2005 Gigliotti   58e Balmont   13e, Ederson   56e
2005-2006 Ligue 1 ASM-OGCN 0-0 29 septembre 2005 - -
2005-2006 Coupe de la Ligue ASM-OGCN 0-1 7 février 2006 - Ederson   56e
2005-2006 Ligue 1 OGCN-ASM 2-0 18 février 2006 - Bellion   8e (pén.), Koné   78e
2006-2007 Ligue 1 ASM-OGCN 0-0 4 novembre 2006 - -
2006-2007 Ligue 1 OGCN-ASM 1-1 1er avril 2007 Plašil   80e Laslandes   11e
2007-2008 Ligue 1 ASM-OGCN 1-1 1er décembre 2007 Koller   86e Laslandes   90+1e
2007-2008 Ligue 1 OGCN-ASM 0-2 19 avril 2008 Meriem   36e, Almiron   90e -
2008-2009 Ligue 1 ASM-OGCN 1-2 18 octobre 2008 Cufré   39e (pén.) Bamogo   9e, Faé   57e
2008-2009 Coupe de France ASM-OGCN 1-0 25 janvier 2009 Licata   84e -
2008-2009 Ligue 1 OGCN-ASM 0-0 7 mars 2009 - -
2009-2010 Ligue 1 OGCN-ASM 1-3 19 septembre 2009 Nenê   8e (pén.), Alonso   12e   71e Rémy   42e
2009-2010 Ligue 1 ASM-OGCN 3-2 30 janvier 2010 Park   19e   60e, Nenê   62e Ben Saada   55e, Digard   81e
2010-2011 Ligue 1 ASM-OGCN 1-1 27 novembre 2010 Park   76e (pén.) Mouloungui   85e
2010-2011 Ligue 1 OGCN-ASM 3-2 16 avril 2011 Gosso   29e, Park   76e (pén.) Mounier   21e, Civelli   46e, Mouloungui   58e
2013-2014 Ligue 1 OGCN-ASM 0-3 4 décembre 2013 Rodríguez   5e, Rivière   23e, Ocampos   88e -
2013-2014 Coupe de France OGCN-ASM 0-1 (a.p.) 12 février 2014 Berbatov   114e -
2013-2014 Ligue 1 ASM-OGCN 1-0 20 avril 2014 Berbatov   5e -
2014-2015 Ligue 1 ASM-OGCN 0-1 27 septembre 2014 - Eduardo   7e
2014-2015 Ligue 1 OGCN-ASM 0-1 20 février 2015 Silva   85e -
2015-2016 Ligue 1 OGCN-ASM 1-2 8 août 2015 Silva   51e, Kurzawa   62e Germain   7e
2015-2016 Ligue 1 ASM-OGCN 1-0 25 février 2016 Bakayoko   81e -
2016-2017 Ligue 1 OGCN-ASM 4-0 21 septembre 2016 - Baysse   17e, Balotelli   30e   68e, Pléa   86e
2016-2017 Ligue 1 ASM-OGCN 3-0 4 février 2017 Germain   47e, Falcao   60e   81e -
2017-2018 Ligue 1 OGCN-ASM 4-0 9 septembre 2017 - Balotelli   6e (pén.)   60e, Pléa   18e, Ganago   85e
2017-2018 Coupe de la Ligue OGCN-ASM 1-2 9 janvier 2018 Lemar   3e, Diakhaby   37e Pléa   18e
2017-2018 Ligue 1 ASM-OGCN 2-2 16 janvier 2018 Diakhaby   33e, Falcao   92e Balotelli   47e   68e
2018-2019 Ligue 1 ASM-OGCN 1-1 16 janvier 2019 Badiashile   50e Saint-Maximin   30e
2018-2019 Ligue 1 OGCN-ASM 2-0 24 mai 2019 Badiashile   50e (csc), Le Bihan   67e (pén.)

AutresModifier

Date Rencontre Score Buteur(s) Monaco Buteur(s) Nice Compétition
11 mars 2012 OGC Nice - AS Monaco 2-1 Pandor   52e Dao Castellana   4e, Rougeaux   15e Coupe Gambardella 2011-2012
25 juillet 2012 OGC Nice - AS Monaco 0-1 Raggi   47e - Match amical

AS Monaco-OGC Nice dans la culture populaireModifier

La rivalité entre les deux clubs est présente dans le film comique français Les Tuche, sorti en 2011. L'acteur Jean-Paul Rouve incarne Jeff Tuche, père de la famille du même nom et qui s'occupe notamment de l'équipe de football des enfants de son village. La famille aux revenus très modeste gagne 100 millions d'euros à "l'Euro Loterie" et elle déménage à Monaco. Jeff Tuche souhaite toujours s'impliquer dans le football et il occupe ses journées en devenant entraîneur de la catégorie poussin de l'AS Monaco[7]. Ainsi, l'une des scènes du film s'axe autour d'un match Monaco-Nice. Alors que son équipe perd 7-0, Jean-Paul Rouve motive les enfants monégasques durant la mi-temps en disant des jurons sur les Niçois et l'un d'eux accrédite ce qu'il dit. Le regain de motivation se conclut par un renversement du score et une victoire finale 8-7. Dans le même temps, des parents des deux camps sont installés à chaque extrémité de la tribune et les adultes niçois crient des insultes tandis que les adultes monégasques les regardent avec stupeur, ceci s'appuyant sur l'image d'une Nice populaire contre un Monaco plus bourgeois.

PersonnalitésModifier

Joueurs qui ont joué dans les deux clubsModifier

Autres rencontres entre équipes de la RégionModifier

FC Antibes - AS CannesModifier

Lors du premier championnat de France en 1932-1933, le FC Antibes (alors l'Olympique d'Antibes) et l'AS Cannes se disputent la première place du Groupe B, permettant une qualification directe pour la pour la finale nationale. Antibes termine premier du groupe et Cannes deuxième, mais une affaire éclate dans laquelle le club antibois aurait tenté d'acheter le match face au SC Fives (victoire 5-0). Le club est ainsi déclassé permettant à Cannes de se qualifier pour la finale (défaite 3-4 contre l'Olympique lillois).

AS Cannes - OGC NiceModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier