Denise Turrel

historienne française
Denise Turrel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Denise Turrel, née en 1951, est une historienne moderniste française, spécialiste du XVIe siècle. Elle publie d'abord des travaux de démographie historique avant de se consacrer à l'histoire des couleurs et des symboles.

Biographie modifier

Carrière modifier

Denise Turrel naît en 1951. Elle est successivement maître de conférences à l'université de Tours puis professeur des universités à l'université de Poitiers[1].

Démographie historique modifier

En 1973, Denise Turrel consacre son mémoire de maîtrise à l'étude de la population de Pont-de-Vaux au XVIe siècle. Ce travail est l'une des rares monographies de démographie historique sur cette période, pour laquelle les sources sont très peu nombreuses[2].

Sa thèse de troisième cycle, dirigée par Pierre Goubert à l'université de Paris-I, est consacrée à la population de Bourg-en-Bresse au XVIe siècle à travers l'étude des registres paroissiaux, conservés dans cette ville depuis le début du XVIe siècle, et d'autres sources[3]. Denise Turrel la soutient en 1980. Ce travail est publié en 1986 et Jean Jacquart en résume les enjeux : « Le travail de D. Turrel est important. Il ajoute à notre connaissance du XVIe siècle non seulement sur le plan de la démographie, mais également sur ceux de l'histoire urbaine et des rapports entre ville et campagne. »[4].

Couleurs et symboles modifier

En 2001, Denise Turrel consacre sa thèse d'habilitation à la construction des signes identitaires dans la société française des XVIe et XVIIe siècles[5]. Elle en tire un livre publié en 2005, intitulé Le Blanc de France, qui traite de l'usage politique de la couleur blanche, et en particulier de l'écharpe blanche en France au XVIe siècle. Elle y montre comment le blanc, couleur des huguenots, devient la couleur du roi de France. Patrick Cabanel souligne que « cet ouvrage s'inscrit dans le renouveau d'intérêt pour les significations et l'histoire des couleurs »[6]. Selon Robert Descimon, il s'agit d'un « beau livre d’histoire de la symbolique politique »[7]. Annie Duprat y voit « un travail original, mené avec érudition et conviction »[8].

En 2008, Denise Turrel codirige la publication d'un ouvrage sur Signes et couleurs des identités politiques, issu d'un colloque organisé à Poitiers l'année précédente. Selon la critique, ce livre « est novateur et ouvre des perspectives fort prometteuses. »[9].

Elle codirige également la publication, en 2013, d'un ouvrage collectif consacré aux couleurs orange et verte. Philippe Buton juge ce livre globalement décevant, même s'il souligne l'intérêt de la contribution de Denise Turrel[10].

Autres études modifier

Denise Turrel dirige différents volumes collectifs, consacrés au rattachement de la Bresse à la France par le traité de Lyon de 1601[11], à l'histoire des villes[12],[13] et aux routes du savoir[14],[15].

Selon Michel Cassan, Denise Turrel, en dirigeant la publication d'une édition critique de L'Histoire de France de Lancelot Voisin de La Popelinière, participe de « la (re) découverte de La Popelinière »[16].

Principales publications modifier

Ouvrages personnels modifier

  • Denise Turrel (préf. Pierre Goubert), Bourg en Bresse au 16e siècle : les hommes et la ville, Paris, Société de démographie historique, coll. « Cahiers des Annales de démographie historique » (no 3), , 290 p.[4],[17].
  • Denise Turrel, Le Blanc de France : La construction des signes identitaires pendant les guerres de Religion (1562-1629), Genève, Librairie Droz, coll. « Travaux d'humanisme et renaissance » (no 396), , 256 p. (ISBN 9782600009812, présentation en ligne)[7],[8],[18],[6],[19],[5],[20],[21].

Ouvrages collectifs modifier

  • Denise Turrel (dir.), Regards sur les sociétés modernes, XVIe – XVIIIe siècles : Mélanges offerts à Claude Petitfrère, Tours, Publications de l’Université de Tours, coll. « Centre d'Histoire de la ville moderne et contemporaine », , 468 p.[22],[23].
  • Denise Turrel (dir.), Le Traité de Lyon (1601) : Cahiers d'histoire, 46-2, 2001, (ISSN 0008-008X, DOI 10.4000/ch.472, lire en ligne).
  • Denise Turrel (dir.), Villes rattachées, villes reconfigurées : XVIe – XXe siècles, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, coll. « Perspectives historiques » (no 4), , 434 p. (ISBN 9782869063303, lire en ligne)[12],[13].
  • Denise Turrel, Martin Aurell, Christine Manigand, Jérôme Grévy, Laurent Hablot et Catalina Girbea (dir.), Signes et couleurs des identités politiques du Moyen Âge à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, , 537 p. (ISBN 978-2-7535-0641-1, présentation en ligne)[24],[9],[25].
  • Jean Hiernard, Denise Turrel et Yannis Delmas-Rigoutsos (dir.), Les routes européennes du savoir : Vita peregrinatio, fin du Moyen Âge-XVIIe siècle, Paris, Les Indes savantes, , 343 p.[14],[15].
  • Denise Turrel (dir.), Véronique Larcade, Pascal Rambeau et Thierry Rentet (édition critique), Henri Lancelot Voisin de La Popelinière, L’Histoire de France : Tome premier 1517-1558, Genève, Droz, coll. « Travaux d’Humanisme et Renaissance » (no 488), , 590 p.[16].
  • Jérôme Grévy, Christine Manigand et Denise Turrel (dir.), Vert et orange. Deux couleurs à travers l’histoire, Limoges, Presses universitaires de Limoges, , 226 p.[10]
  • Denise Turrel (dir.), Jean-Claude Laborie, Benoist Pierre et Pierre-Jean Souriac (édition critique), Lancelot Voisin de La Popelinière, L’Histoire de France : Tome II 1558-1560, Genève, Droz, coll. « Travaux d’Humanisme et Renaissance » (no 555), , 529 p.[26],[27].
  • Denise Turrel (dir.), Paul-Alexis Mellet, Odette Turias et Pierre-Jean Souriac (édition critique), Lancelot Voisin de La Popelinière, L’Histoire de France : Tome III 1561-1562, Genève, Droz, coll. « Travaux d’Humanisme et Renaissance » (no 555), , 539 p.[27].

Références modifier

  1. « Turrel, Denise - Persée », sur www.persee.fr (consulté le ).
  2. Guy Cabourdin, « Introduction aux problèmes de la démographie de la période 1500-1670 », Annales de Démographie Historique, vol. 1980, no 1,‎ , p. 13–18 (DOI 10.3406/adh.1980.1450, lire en ligne, consulté le ).
  3. « Denise Turrel, La population de Bourg-en-Bresse au XVIe siècle (Thèse de 3ème cycle) », Espace Temps, vol. 1, no 1,‎ , p. 34–34 (lire en ligne, consulté le )
  4. a et b Jean Jacquart, « Denise Turrel. Bourg-en-Bresse au XVIe siècle. Les hommes et la ville, 1986 », Annales de Démographie Historique, vol. 1988, no 1,‎ , p. 431–432 (lire en ligne, consulté le ).
  5. a et b Éric Durot, « Denise Turrel, Le Blanc de France. La construction des signes identitaires pendant les guerres de Religion (1562-1629) », Histoire, économie & société, vol. 25, no 3,‎ , p. 441–442 (lire en ligne, consulté le ).
  6. a et b Patrick Cabanel, « Denise Turrel Le blanc de France. La construction des signes identitaires pendant les guerres de Religion (1562-1629) Genève, Droz, «Travaux d'Humanisme et Renaissance», n° CCCXCVI, 2005 », Diasporas. Histoire et sociétés, vol. 10, no 1,‎ , p. 233–234 (lire en ligne, consulté le ).
  7. a et b « Comptes rendus. Empires et monarchies », Annales. Histoire, Sciences Sociales, vol. 60, no 5,‎ , p. 1071-1129 (lire en ligne).
  8. a et b « Comptes rendus », Revue historique, vol. 639, no 3,‎ , p. 719 (ISSN 0035-3264 et 2104-3825, DOI 10.3917/rhis.063.0719, lire en ligne, consulté le ).
  9. a et b Julien Sempéré, « Signes et couleurs des identités politiques, du Moyen Âge à nos jours, sous la direction de Denise Turrel, Martin Aurell, Christine Manigand, Jérôme Grévy, Laurent Hablot et Catalina Girbea », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 166, no 2,‎ , p. 653–654 (lire en ligne, consulté le ).
  10. a et b « Lectures critiques », Revue Française d'Histoire des Idées Politiques, vol. 40, no 2,‎ , p. 405 (ISSN 1266-7862 et 2119-3851, DOI https://doi.org/10.3917/rfhip.040.0405, lire en ligne, consulté le ).
  11. Denise Turrel (dir.), Le Traité de Lyon (1601) : Cahiers d'histoire, 46-2, 2001, (ISSN 0008-008X, DOI 10.4000/ch.472, lire en ligne)
  12. a et b Christine Lamarre, « Denise Turrel (sous la direction de), Villes rattachées, villes reconfigurées XVIe – XXe siècles, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, Maison des Sciences de l’Homme, « Villes et territoires », 2003, coll. « Perspectives historiques », 2003 », Histoire urbaine, vol. n° 14, no 3,‎ , p. 164 (ISSN 1628-0482 et 2101-003X, DOI 10.3917/rhu.014.0164, lire en ligne, consulté le ).
  13. a et b Claude Petitfrère, « Denise Turrel ( Éd.), Villes rattachées, villes reconfigurées, XVIe – XXe siècles,Tours, Presses de l'université François Rabelais, 2003,433 p., 29€. », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. 55-2, no 2,‎ , p. 202 (ISSN 0048-8003 et 1776-3045, DOI 10.3917/rhmc.552.0202, lire en ligne, consulté le ).
  14. a et b Jean-Luc Le Cam, « HIERNARD (Jean), TURREL (Denise), DELMAS-RIGOUTSOS (Yannis) (dir.), Les routes européennes du savoir : Vita peregrinatio, fin du Moyen Âge-XVIIe siècle », Histoire de l’éducation, no 135,‎ , p. 94–99 (ISSN 0221-6280, DOI 10.4000/histoire-education.2525, lire en ligne, consulté le ).
  15. a et b Sébastien Jahan, « Les Routes européennes du savoir », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest. Anjou. Maine. Poitou-Charente. Touraine, nos 119-2,‎ , p. 202–204 (ISSN 0399-0826, DOI 10.4000/abpo.2420, lire en ligne, consulté le ).
  16. a et b Michel Cassan, « Henri Lancelot Voisin de La Popelinière. L’Histoire de France. Tome premier. V. 1517-1558. Édition critique par Véronique Larcade, Pascal Rambeaud, Thierry Rentet et al., sous la direction de Denise Turrel, 2011 », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 169, no 1,‎ , p. 339–340 (lire en ligne, consulté le )
  17. (en) James L. Goldsmith, « Turrel Denise. Bourg-en-Bresse au XVIe siècle: Les hommes et la ville. Foreword by Pierre Goubert. (Cahier des Annales de Démographie Historique, number 3.) Paris: Société de Démographie Historique. 1986. Pp. 290. 150fr. », The American Historical Review, vol. 93, no 3,‎ , p. 713-714 (lire en ligne).
  18. Philippe Hamon, « Denise Turrel, Le Blanc de France. La construction des signes identitaires pendant les guerres de Religion (1562-1629), Genève, Droz, 2005,256 p., 89,68 €. », Revue d'histoire moderne et contemporaine, vol. 55-1, no 1,‎ , p. 188 (ISSN 0048-8003 et 1776-3045, DOI 10.3917/rhmc.551.0188, lire en ligne, consulté le ).
  19. Willem Frijhoff, « Denise Turrel, Le Blanc de France. La construction des signes identitaires pendant les guerres de religion (1562-1629) », Archives de sciences sociales des religions, no 134,‎ , p. 147–299 (ISSN 0335-5985, DOI 10.4000/assr.3636, lire en ligne, consulté le ).
  20. (it) Dario Cecchetti, « Denise Turrel, Le blanc de France. La construction des signes identitaires pendant les guerres de Religion (1562-1629) », Studi Francesi. Rivista quadrimestrale fondata da Franco Simone, no 148 (XLX | I),‎ , p. 142–143 (ISSN 0039-2944, DOI 10.4000/studifrancesi.30112, lire en ligne, consulté le ).
  21. (en) Megan Armstrong, « :Le Blanc de France: La construction des signes identitaires pendant les guerres de religion (1562–1629). (Travaux d'Humanisme et Renaissance, number 396.) », The American Historical Review, vol. 110, no 5,‎ , p. 1601–1602 (ISSN 0002-8762 et 1937-5239, DOI 10.1086/ahr.110.5.1601, lire en ligne, consulté le ).
  22. Rémi Mallet, « Regards sur les sociétés modernes, XVIe – XVIIIe siècles, Mélanges offerts à Claude Petitfrère. Études réunies par Denise Turrel, Tours, Publications de l’Université de Tours, 1997 », Histoire & Sociétés rurales, vol. 11, no 1,‎ , p. 213–215 (lire en ligne, consulté le ).
  23. Marcel Dorigny, « Regards sur les sociétés modernes (16e-18e siècles). Mélanges offerts à Claude Petitfrère. Études réunies par Denise Turrel, 1997 », Dix-Huitième Siècle, vol. 30, no 1,‎ , p. 597–597 (lire en ligne, consulté le ).
  24. « Signes et couleurs des identités politiques du Moyen Âge à nos jours », Médiévales. Langues, Textes, Histoire, vol. 61, no 61,‎ , p. 213–214 (ISSN 0751-2708, DOI 10.4000/medievales.6587, lire en ligne, consulté le ).
  25. « Comptes rendus », Le Moyen Age, vol. CXV, no 1,‎ , p. 147 (ISSN 0027-2841 et 1782-1436, DOI 10.3917/rma.151.0147, lire en ligne, consulté le ).
  26. Michel Cassan, « Lancelot Voisin de La Popelinière. L’Histoire de France, tome II, 1558-1560. Édition critique par Jean-Claude Laborie, Benoist Pierre et Pierre-Jean Souriac sous la direction de Denise Turrel, 2016 », Bibliothèque de l'École des chartes, vol. 171, no 2,‎ , p. 602–604 (lire en ligne, consulté le ).
  27. a et b Emmanuel Buron, « Lancelot Voisin de La Popelinière, L’Histoire de France. Tome II (1558-1560) ; Lancelot Voisin de La Popelinière, L’Histoire de France. Tome III (1561-1562) », Archives de sciences sociales des religions, no 196,‎ , p. 445–447 (ISSN 0335-5985, DOI 10.4000/assr.65629, lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier