Denis et Eugène Bühler

architectes-paysagistes français
Denis et Eugène Bühler
Biographie
Activité

Denis Bühler, né le à Lahr (Allemagne) et mort en 1890 à Lausanne (Suisse) et Eugène Bühler, né le à Clamart (Hauts-de-Seine) et mort le à Paris[1], sont des architectes-paysagistes français, issus d’une famille protestante d'origine suisse. Peu connus aujourd'hui, ils jouirent d’une gloire considérable au XIXe siècle et faisaient partie de l'élite de la profession.

Le parc de la Tête d'or à Lyon.

Les frères Bühler affectionnaient les paysages exotiques et le jardin paysager.

Débuts modifier

C’est par obligation familiale, à la mort de son père, que Denis reprend l'activité de ce dernier en exerçant la profession de pépiniériste. Son frère Eugène étudie l’architecture paysagère à l'École royale d’horticulture de Versailles et les Bühler s’installent à Paris, où ils se lancent ensemble dans la réalisation de parcs et jardins.

Réalisations modifier

(Liste non exhaustive, classée par années croissantes de réalisations).

En France modifier

 
Le jardin des Prébendes d’Oé, à Tours.
 
Le Parc bordelais à Bordeaux.

On trouve trace de leurs premiers chantiers en Bretagne. Par la suite, ils créent ou remanient nombre de parcs en France :

 
Vue sur l’orangerie, les serres, le kiosque à musique et les bassins au parc du Thabor de Rennes.

En Belgique modifier

Notes et références modifier

Référence
Références des réalisations
  1. « Château du Pérennou (Plomelin) », notice no IA29002787, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).
  2. « Azay-le-Ferron : Plus de 19 000 visiteurs l'an passé », sur La Nouvelle République, (consulté le ).
  3. Alice Gobillot, « Promenade des Chartreux, puis Jardin des Chartreux » [PDF], sur patrimoine.rhonealpes.fr, (consulté le ), p. 1 / 8.
  4. « Le square Planchon », sur Hôtel de ville de Montpellier (consulté le ).
  5. Les Compagnons de Maguelone, « L'histoire de Maguelone : le parc Fabrège » [PDF], sur ADT-Hérault, (consulté le ), p. 15 / 101.
  6. « Château de Bonnefontaine », sur Comité des Parcs et Jardins de France (consulté le ).
  7. Camille Allain, « La pluie sauve les poissons rouges du parc Oberthür », sur 20 Minutes, (consulté le ).
  8. « Château de la Ville-Huë (Guer) », notice no IA56005623, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).
  9. « Jardin des Prébendes d'Oé », notice no PA37000015, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).
  10. Hugo Huaumé, « Laissez-vous conter le Bois-Cornillé », sur Ouest-France, (consulté le ).
  11. « Château et parc de Trohanet », notice no PA29000043, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).
  12. « Château de Combourg », sur PSS-Archi (consulté le )..
  13. « Château de La Saulaie », notice no IA49001570, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).
  14. « Château de Bonnetable », notice no PA00110008, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).
  15. « Jardin potager intercommunal de Bonnétable », sur jardinez.com (consulté le ).
  16. « Histoire du parc bordelais », sur Association de quartier du Parc Bordelais, (consulté le ).
  17. « Espaces verts : Balades dans la ville », Saint-Malo Magazine, Saint-Malo, no 102,‎ , p. 25 / 48 (présentation en ligne, lire en ligne, consulté le ).
  18. « Château des Longrais (Saint-Thurial) », notice no IA35018377, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le ).

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier