Ouvrir le menu principal

Denis Zanko
Image illustrative de l’article Denis Zanko
photo officielle saison 2014-15
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Toulouse FC (entraîneur réserve)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (55 ans)
Lieu Laval (France)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1974-1978 Drapeau : France US Saint-Berthevin
1978-1984 Drapeau : France Stade lavallois
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1984-1985Drapeau : France Stade lavallois028 (2)
1985-1986Drapeau : France Matra Racing028 (0)
1986-1988Drapeau : France FC Tours063 (1)
1988-1991Drapeau : France USL Dunkerque091 (1)
1991-1996Drapeau : France ASOA Valence109 (2)
Total319 (6)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1985Drapeau : France France espoirs
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1999-2000Drapeau : France ASOA Valence
2002-2008Drapeau : France Stade lavallois B
2011-2013Drapeau : France Le Mans FC
2014-2016Drapeau : France Stade lavallois
2017Drapeau : France Toulouse FC B
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 25 février 2014

Denis Zanko est un footballeur puis entraîneur français, né le à Laval. Il joue au poste de milieu de terrain du milieu des années 1980 au milieu des années 1990.

Formé au Stade lavallois, il joue ensuite au Matra Racing, au FC Tours, à l'USL Dunkerque avant de finir sa carrière à l'ASOA Valence.

Reconverti entraîneur, il dirige notamment l'ASOA Valence et le centre de formation du Stade lavallois pendant six ans. Il est entre 2011 et 2013 l'entraîneur principal du Mans FC. Il est, de 2014 à 2016, l'entraîneur du Stade lavallois.

BiographieModifier

JoueurModifier

Denis Zanko commence le football en 1974 dans le club de l'US Saint-Berthevin[1]. À 14 ans, il intègre le centre de formation du Stade lavallois et il fait ses débuts en équipe réserve lors de la saison 1980-1981[2]. Après quatre saisons pleines à ce niveau, il rejoint l'équipe première en 1984-1985. Milieu de terrain actif et technique[3], il dispute son premier match professionnel lors de la huitième journée du championnat disputée face au RC Strasbourg[4]. L'entraîneur Michel Le Milinaire le fait entrer en jeu à la 26e minute de la rencontre en remplacement de Pedro Pedrucci et à la 46e minute, il inscrit le deuxième but de la victoire deux buts à un des Lavallois[5]. En octobre, il remporte avec ses coéquipiers la Coupe d'été. Les Lavallois s'imposent sur le score de trois buts à un face à l'AS Monaco, Denis Zanko entre en jeu à la 51e minute de la rencontre en remplacement de Loïc Pérard. En fin de saison, il intègre l'équipe de France espoirs dirigée par Marc Bourrier et dispute le Tournoi de Toulon. Les « Bleuets » s'impose en finale face à l'Angleterre sur le score de trois à un[6].

Denis Zanko est transféré, dès la saison suivante, au Matra Racing de Jean-Luc Lagardère qui vient de redescendre en Division 2. Il dispute 26 matchs avec le club parisien qui remporte en fin de saison le championnat. Il n'est cependant pas conservé par le club parisien et rejoint alors le FC Tours, club de division 2 qui vise la montée[3]. Le club ne termine en fin de saison que septième du groupe A du championnat puis l'année suivante se retrouve relégué après avoir terminé à la dix-septième place du groupe A. Denis Zanko quitte alors le club tourangeau et rejoint un autre club de division 2, l'USL Dunkerque. Après trois saisons dans ce club, il rejoint l'USJOA Valence en division 3. Le club dromois remporte le groupe Sud du championnat 1991-1992 et monte en division 2[7]. Denis Zanko dispute encore deux saisons avec le club dont il devient le Lexique du football#Capitaine[4] puis met un terme à sa carrière professionnelle.

EntraîneurModifier

En parallèle de son parcours de joueur, il prend en charge l'équipe des moins de dix-sept ans de l'ASOA Valence en 1992 et reste à ce poste après l'arrêt de sa carrière de joueur. En juillet 1998, il est nommé entraîneur adjoint de l'équipe première[1] puis en novembre 1999, il devient entraîneur principal en remplacement de Bruno Metsu. Il exerce cette fonction jusqu'en fin de saison qui voit le club dromois être relégué en National[8]. En septembre 2000, après quatre défaites en quatre matchs en National[9], il est remplacé par Didier Notheaux[10].

En juin 2001, il devient, pour une saison, entraîneur adjoint de l'Union montilienne sportive[1]. Denis Zanko retourne en 2002 au Stade lavallois où il prend en charge le centre de formation et l'équipe B. Il renouvelle son contrat en mai 2007[11] puis quitte le club en juin 2008, alors qu'il lui reste un an de contrat, pour diriger le centre de formation du Mans FC[12].

Il est nommé entraîneur de l'équipe première du Mans FC par le président Henri Legarda, le 28 décembre 2011, en remplacement d'Arnaud Cormier alors que le club est dix-septième de Ligue 2[13]. Pour le président manceau, Denis Zanko est alors « le plus à même de mettre en place une nouvelle dynamique et de mener nos troupes pour cette opération commando[13] ». Après avoir accompli sa mission "Maintien en L2", il prolonge au club jusqu'en 2014[14]. Le 24 avril 2013, il est démis de ses fonctions d'entraîneur[15] et, en fin de saison, quitte le club pour devenir l'adjoint de Philippe Hinschberger au Stade lavallois[16].

À la suite d'une série de neuf matchs sans victoire et une position de premier relégable, Philippe Hinschberger est démis de ses fonctions le 24 février 2014 et Denis Zanko est alors nommé entraîneur de l'équipe lavalloise[17]. Dix-septièmes en fin de saison puis huitième en 2015, son contrat est prolongé de deux ans en janvier 2016[18]. Le 5 novembre 2016, après une septième défaite en quatorze journées, il est démis de ses fonctions[19].

Lors de la saison 2017-2018 , il devient le nouveau directeur technique du centre de formation du Toulouse FC et le nouvel entraîneur de la réserve[20].

PalmarèsModifier

Denis Zanko dispute 27 rencontres pour deux buts marqués en division 1 et 249 rencontres pour deux buts inscrits en division 2[21]. Sous les couleurs de son club formateur, le Stade lavallois, il remporte la Coupe d'été de football 1984.

Avec le Matra Racing, il est champion de France de Division 2 en 1986 et avec l'USJOA Valence, il gagne le groupe Sud du championnat de France de division 3 en 1992.

International espoirs, il remporte avec les « Bleuets » le Tournoi de Toulon en 1985.

StatistiquesModifier

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Denis Zanko durant sa carrière de joueur professionnel[21],[2].

Statistiques de Denis Zanko
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Finale Division 2 Total
Division M B M B M B M B
1984-1985   Stade lavallois Division 1 27 2 1 0 - - 28 2
1985-1986   Matra Racing Division 2 26 0 - - 2 0 28 0
1986-1987   Tours FC Division 2 28 0 5 1 - - 33 1
1987-1988   Tours FC Division 2 30 0 - - - - 30 0
1988-1989   USL Dunkerque Division 2 34 1 3 0 - - 37 1
1989-1990   USL Dunkerque Division 2 28 0 - - - - 28 0
1990-1991   USL Dunkerque Division 2 25 0 1 0 - - 26 0
1991-1992   USJOA Valence Division 3 30 1 1 0 - - 31 1
1992-1993   ASOA Valence Division 2 28 1 - - - - 28 1
1993-1994   ASOA Valence Division 2 36 0 - - - - 36 0
1994-1995   ASOA Valence Division 2 14 0 - - - - 14 0
Total sur la carrière 306 5 11 1 2 0 319 6

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2002-2003, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 736 p. (ISBN 2-9515650-6-2), p. 572
  2. a et b (en) « Denis Zanko complete profile on Playerhistory », sur soccerdatabase.eu (consulté le 26 octobre 2012)
  3. a et b Guy Champagne, « Football club de Nantes », Football 86-87, But hors série,‎ , p. 78
  4. a et b « Les fils du Stade: Partie 2 - Denis Zanko », sur stadelavallois-museum.com (consulté le 2 décembre 2012)
  5. « Laval - RCS 2-1 », sur racingstub.com (consulté le 2 décembre 2012)
  6. « 13ème Festival Foot "Espoirs" », sur festival-foot-espoirs.com (consulté le 27 octobre 2012)
  7. « TousAPompidou avec l'AS Valence », sur tousapompidou.free.fr, (consulté le 28 janvier 2013)
  8. Aurélien Billot, « La surprise Zanko au Mans », sur sport24.com, (consulté le 27 janvier 2013)
  9. « Grozdic signe à Lens », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 27 janvier 2013)
  10. « « Maintenir la dynamique » Didier Notheaux, entraîneur de l'Asoa Valence », sur leparisien.fr, Le Parisien, (consulté le 27 janvier 2013)
  11. « Denis Zanko reste à Laval », sur tangofoot.free.fr, (consulté le 28 janvier 2013)
  12. Farid Ahnache, « Laval : Départ de Denis Zanko », sur foot-national.com, (consulté le 25 septembre 2012)
  13. a et b « Le Mans : Zanko nommé entraîneur », sur football365.fr, (consulté le 25 septembre 2012)
  14. « Prolongation de Denis Zanko », sur lemansfc.fr, (consulté le 25 septembre 2012)
  15. Erwann Penland, « Le Mans : Finalement un nouveau coach ! », sur foot-national.com,
  16. « Zanko s'en va », sur lequipe.fr, (consulté le 24 juin 2013)
  17. « Laval - Zanko remplace Hinschberger », sur lequipe.fr, (consulté le 24 février 2014)
  18. « Laval prolonge deux ans son entraîneur Denis Zanko et ses adjoints », sur lequipe.fr, (consulté le 5 novembre 2016)
  19. « Laval: Zanko démis de ses fonctions », sur sports.fr, (consulté le 5 novembre 2016)
  20. « TFC : le centre de formation en ordre de marche », sur www.actufoot.com, (consulté le 2 juillet 2017)
  21. a et b « Football : Denis Zanko », sur footballdatabase.eu (consulté le 26 octobre 2012)

Liens externesModifier

Ressources relatives au sport  :