Ouvrir le menu principal

Denis-François Secousse

avocat français
Denis-François Secousse
Denis-francois secousse.jpg
Marie-Louise-Adélaïde Boizot, Portrait de Denis-François Secousse
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Jean-François-Robert Secousse (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Maître
Ex-libris Denis-François Secousse.jpg
blason

Denis-François Secousse, né le à Paris où il est mort le , est un avocat et historien français.

Sommaire

BiographieModifier

D'une famille de magistrats, dont plusieurs membres furent curés de Saint-Eustache de Paris, il est le fils du chevalier Jean-Léonard Secousse (1659–1711), avocat au parlement et chef du conseil du duc de Maine[1].

Il suivit ses cours d'humanités et de philosophie au Collège de Beauvais, et fut l'élève entre autres de Rollin. Il devint avocat au Parlement en 1710.

Après le décès de ses parents, il se livra de préférence à des recherches historiques et fut reçu à l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1722.

Il est chargé par d'Aguesseau de continuer la publication des Ordonnances des rois de France commencée par Eusèbe de Laurière. Il en termine le 2e volume et en fait paraître 6 autres (de 1729 à 1750), mais sans pouvoir la terminer. Il reçut ensuite l'ordre de dresser une chronologie des chartes et diplômes de l'histoire de France.

Secousse fut durant plusieurs années censeur royal.

Il avait pourtant "l'âme aussi bonne que droite, les plus grandes connaissances dans notre histoire dont jamais particulier n'avait encore forgé une si riche collection. Il avait le caractère de communication au degré le plus attrayant. Malgré la perte qu’il avait faite de la vue, perte bien cruelle pour un homme qui ne connaissait que la passion des livres, il avait une infinité de connaissances et pouvait donner des renseignements sur les points les plus importants et souvent les plus négligés. Cet homme estimable est regretté de tous ceux qui l’ont connu" [2].

Ses dernières œuvres, relatives au roi Charles II de Navarre, dit le Mauvais (1332-1387), comprennent des retranscriptions du Trésor des Chartes qui font encore référence de nos jours. Elles comprennent des discours à charge qui firent longtemps autorité et contribuèrent à la légende noire dont ce roi reste auréolé. Ces deux ouvrages furent publiés après son décès en 1755 et 1758[3].

ŒuvresModifier

  • Ordonnances des roys de France de la troisième race: recueillies par ordre chronologique
  • Mémoire présenté en 1726 à Mr le duc d'Orléans regent du Royaume de Mr Secousse, avocat en Parlement
  • Dissertation sur l'expédition d'Alexandre contre les Perses (1729)
  • Histoire de Julius Sabinus, et d'Epponina la femme (1729)
  • Mémoire sur l'attentat commis par une partie des chevaliers de Matte contre le Grand Maître de la Cassière (1740)
  • Mémoires de Condé ou Recueil pour servir à l'histoire de France (1740)
  • Mémoires de Condé, servant d'éclaircissement et de preuves à l'Histoire de M. de Thou, contenant ce qui s'est passé de plus mémorable en Europe: ouvrage enrichi d'un grand nombre de pièces curieuses ... : augmenté d'un supplement ... (1743)
  • Supplement aux Memoires de Condé (1745)
  • Mémoire sur l'union de la Champagne et de la Brie à la couronne di France (1751)
  • Lettre de M*** à un de ses amis retiré dans une terre (1753)
  • Catalogue des livres de la bibliotheque de M. Secousse, avocat en palement, de l'Academie Roïale des inscriptions et belles-lettres, dont la vente sera indiquée par affiches (1755)
  • Les ordonnances de Charles VI, données depuis le commencement de l'année 1404 jusqu'à la fin de l'année 1414 (1755)
  • Recueil de pièces servant de preuves aux Mémoires sur les troubles excités en France par Charles II, dit le Mauvais (1755)
  • Recueil de pièces servant de preuves aux Mémoires sur les troubles excités en France par Charles II, dit le Mauvais, roi de Navarre et Comte d'Evreux (1755)
  • Mémoires pour servir à l'histoire de Charles II, roi de Navarre et comte d'Evreux, surnommé le Mauvais (1755)
  • Mémoires pour servir à l'histoire de Charles II, roi de Navarre et comte d'Évreux, surnommé le Mauvais (1758)
  • Mémoire historique et critique sur les principales circonstances de la vie de Roger de Saint Lary de Bellegarde, maréchal de France,... et principalement sur l'entreprise qu'il forma pour se rendre indépendant de l'autorité royale dans le marquisat de Saluces, et sur les suites qu'eut sa révolte après sa mort (1764)
  • Additions: ... de C***. (1767)
  • Correspondance littéraire du Président Bouhier: Lettres de Denis-François Secousse
  • Lettres de Denis-François Secousse: 1738-1746
  • On a de lui plusieurs mémoires historiques et littéraires publiés dans le recueil de l'Académie des inscriptions

Notes et référencesModifier

  1. Secousse sur pastellists
  2. Jean-François Dreux du Radier, Testament littéraire, Archives nationales, manuscrit Q 651
  3. Ramirez de Palacios 2015, p. 471, 474-475, 491

SourcesModifier

  • « Secousse (Denis-François) », dans Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, 1863-1890, 15 vol. [détail des éditions].
  • M. de Villevault, Éloge de M. Secousse, inséré dans le Tome IX du Recueil des Ordonnances des Rois de France, imprimerie royale, 1755
  • Bruno Ramirez de Palacios, Charles dit le Mauvais : Roi de Navarre, comte d’Évreux, prétendant au trône de France, , 530 p. (ISBN 978-2-9540585-2-8)

Voir aussiModifier