Demi-ton diatonique

En théorie de la musique, le demi-ton diatonique est un intervalle appartenant à l'échelle diatonique. Comme le demi-ton chromatique, il vaut la moitié d'un ton. Mais tandis que le demi-ton chromatique sépare deux notes de même nom (par exemple : « do-do♯ »), le demi-ton diatonique sépare deux notes de noms différents (par exemple : « do♯-ré », « do-ré♭ », ...). L'échelle diatonique naturelle contient deux demi-tons diatoniques : « mi-fa » et « si-do ».

Le ton, le demi-ton diatonique et le demi-ton chromatique, sont les intervalles de base qui, par addition, permettent d'obtenir tous les autres : tierces, quartes, quintes, etc. Le demi-ton diatonique représente l'intervalle de seconde mineure.

TranspositionModifier

Les altérations permettent, en ajoutant ou en soustrayant un demi-ton chromatique, de transposer les deux demi-tons diatoniques naturels (mi-fa et si-do) à une hauteur quelconque de l'échelle. Par exemple : « mi♭-fa♭ », « si♯-do♯ », « ré-mi♭ », « do♯-ré ».

Elles permettent également de transformer un demi-ton diatonique en ton. Par exemple : « mi♭-fa », « si-do♯ », « mi-fa♯ », « si♭-do ».

BibliographieModifier

  • Adolphe Danhauser, Théorie de la musique : Édition revue et corrigée par Henri Rabaud, Paris, Henry Lemoine, , 128 p. (ISMN 979-0-2309-2226-5)
  • Claude Abromont et Eugène de Montalembert, Guide de la théorie de la musique, Librairie Arthème Fayard et Éditions Henry Lemoine, coll. « Les indispensables de la musique », , 608 p. [détail des éditions] (ISBN 978-2-213-60977-5)
  • Pierre-Yves Asselin, Musique et tempérament, Éditions JOBERT, , 236 p. (ISBN 2-905335-00-9)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier