Demi-ton chromatique

catégorie de demi-tons appartenant à l'échelle chromatique

En théorie de la musique, le demi-ton chromatique désigne une catégorie de demi-tons appartenant à l'échelle chromatique. Il est situé entre deux notes de même nom, l'une des deux étant altérée : par exemple entre do et do♯.

Dans la gamme tempérée sa valeur est égale à celle du demi-ton diatonique, et ajouté à ce dernier il vaut un ton :

1 demi-ton diatonique + 1 demi-ton chromatique = 1 ton

Le ton, le demi-ton diatonique et le demi-ton chromatique, sont les intervalles de base, les intervalles conjoints, qui par addition, permettent d'obtenir tous les autres intervalles : tierces, quartes, quintes, etc. Le demi-ton chromatique correspond à l'intervalle d'unisson augmenté, bien que cette appellation soit peu utilisée.

Dans la gamme naturelle de Zarlino son rapport de fréquence est de 25/24 légèrement inférieur à celui du demi-ton diatonique qui vaut 16/15. La somme des deux demi-tons forme le ton mineur dont le rapport de fréquence est 10/9. En effet : 16/15 × 25/24 = 10/9. Dans la gamme de Pythagore c'est l'inverse : le demi-ton chromatique est légèrement supérieur au demi-ton diatonique. Son rapport de fréquence est de 37/211 contre 28/35 pour le demi-ton diatonique. La somme des deux intervalles forment le ton majeur. En effet : (37 × 28) / (211 × 35) = 9/8. Le demi-ton chromatique de Pythagore est aussi nommé dièse pythagoricien ou apotome. Dans le schéma ci-dessous il s'agit de cette gamme de Pythagore.

Récapitulation sur les espaces conjoints
Dans ce fragment d'échelle chromatique, les accolades indiquent les tons. Chaque ton est divisé en neuf commas de Holder. Les demi-tons diatoniques sont laissés en blanc. Les notes intermédiaires figurant entre parenthèses, sont des notes altérées.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier