Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sextoy (homonymie).
Sextoy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Delphine PalatsiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père-Lachaise - Division 28 - Sextoy 01.jpg
Vue de la sépulture.

Sextoy, pseudonyme de Delphine Palatsi[1], est une DJ française née le à Saint-Mandé et décédée le à Nogent-sur-Marne.

Sommaire

BiographieModifier

Sextoy était ouvertement lesbienne[2].

Elle est retrouvée sans vie le [1] dans son domicile parisien, et est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (division 28).

InspirationsModifier

Les mixes de Sextoy avaient la particularité de mélanger les genres et les sources d'inspirations, les transformant ainsi en happening : mangas, Marvel, David Bowie et le cinéma asiatique, côtoyaient l'intérêt de Delphine Palatsi pour la culture House-Techno, depuis ses débuts dans les années 1990, enrichi par de nombreux séjours à New York, et sa participation aux premières Rave Party de France.

InspiratriceModifier

Delphine Palatsi a inspiré, de son vivant et après sa mort, de nombreux artistes aussi bien dans la musique et la techno bien sûr, mais également dans la littérature, le cinéma ainsi que dans l'art corporel et contemporain.

  • Sextoy apparaît dans plusieurs films et vidéos de la réalisatrice Anna Margarita Albelo dite La Chocha.

Elle est principalement l'une des héroïnes du film Koko (1997) avec Axelle Le Dauphin

  • Elle a été une source d'inspiration pour l'artiste photographe et vidéaste Rebecca Bournigault.

Dans la vidéo October love song, 1998 on les voit toutes les deux en train d'écouter leurs disques préférés en chantant.

DiscographieModifier

Compilations mixéesModifier

  • Lick, 2000 (Human/UWE)
  • Club Pride 2001, 2001 (Pschent)

FilmographieModifier

  • Le Projet Sextoy (Anastasia Mordin et Lidia Terki, 2014 -75 min)
  • Sextoy Sories (Anastasia Mordin et Lidia Terki, 2014 - 52 min)

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Sex, toy and rock'n'roll », sur Le Monde.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  2. « Sextoy ne mixera plus », (consulté le 23 avril 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :