Delage (sport automobile)

Automobiles Delage
Logo
Discipline Grand Prix
Course de côte
Endurance
Localisation Drapeau de la France Levallois-Perret
Dirigeants et pilotes
Directeur technique Drapeau : France René Thomas
Pilotes Drapeau : France Arthur Duray
Drapeau : France René Thomas
Drapeau : France Edmond Bourlier
Drapeau : France Robert Benoist
Drapeau : France Albert Divo
Drapeau : France Louis Wagner
Drapeau : France Robert Sénéchal
Drapeau : France Paul Torchy
Caractéristiques techniques
Championnat du monde des manufacturiers
Début Belgique 1925
Dernière course Grande-Bretagne 1927
Titres constructeurs 1 (1927)
Victoires 6
Podiums 14

Delage est une écurie de compétition automobile du constructeur automobile français Delage de Louis Delâge, avec un important palmarès de succès en course des années 1920 (Delage en sport automobile).

ChronologieModifier

Dès les débuts de la marque, Delage s'impliqua dans les compétitions automobiles (Delage en sport automobile). En 1927, Delage remporte le championnat du monde des manufacturiers avec ses Delage 15 S8 de Grand Prix à moteurs 8 cylindres conçus par Albert Lory (1926-27). La marque se retire néanmoins l'année suivante en raison des coûts de plus en plus exorbitant, et par la nécessité de se reconcentrer sur sa principale activité (l'automobile de luxe avec enb particulier ses Delage D6 et Delage D8) face à la concurrence d'Hispano-Suiza. Delage participe aux 500 miles d'Indianapolis en 1914 (victoire), 1915, 1916 et 1929. Après son rachat par Delahaye, les Delage referont leur apparition lors de courses d’endurance.

Palmarès en courses de DelageModifier

 
Pierre Clerget au volant de son prototype « Delage-Clerget » à moteur d'avion Clerget-Blin de 50 ch de 1914 (voiture à moteur d'avion)
 
Onze , la Delage victorieuse à Indianapolis, devant le siège de l'ACF (René Thomas à D., et Paul Bablot à G.)...
 
...mais également la Delage d'Albert Guyot,troisième aux 500 miles d'Indianapolis 1914.
 
Delage 2LCV à moteur V12 (1922-1925)
 
Bequet-Delage à moteur V8 Hispano-Suiza sur châssis Delage de 1924, du pilote Maurice Béquet

Record de vitesse terrestreModifier

  • 1924 : le kilomètre lancé à 230,47 km/h, et le mile lancé à 230,64 km/h, avec René Thomas sur modèle « La Torpille », à Arpajon.

Grand PrixModifier

1914 :

1925 :

1926 :

1927 (champion du monde des manufacturiers) :

1928 :

EnduranceModifier

 
Victoire du RAC Tourist Trophy 1938 par la Delage n°8 de Louis Gérard.

1938 :

1939 :

1948 :

1949 :

1950 :

Course de côteModifier

Avec près de 70 victoires durant les années 1920, le constructeur Delage est le deuxième pourvoyeur français de succès en courses de côte entre les deux guerres[2], grâce essentiellement à quatre pilotes nationaux: Thomas (28 succès, de 1922 à 1925), Divo (14, de 1923 à 1925), Benoist (18, de 1924 à 1927), et enfin Bourlier (4, en 1927) - en surligné bleu les principales côtes françaises pour la période-:
1922 (8 victoires)[3]

  • Mont Agel (Nice) avec René Thomas
  • Le Camp (Cuges, près de Marseille) avec Thomas
  • Pont-Réan (Rennes) avec Thomas
  • Mayenne avec Thomas
  • à la Coppa della Consuma (Florence) avec Thomas
  • Val Suzon (Dijon) avec Thomas
  • Mont Ventoux (Avignon) avec Thomas
  • Schaffhausen-Lohn (Suisse) avec A. Meier

1923 (15)

  • Nice - La Turbie avec Thomas
  • Argenteuil (près de Paris) avec Albert Divo
  • Le Camp (Cuges, près de Marseille) avec Thomas
  • Mi-Corniche (Monaco) avec Thomas
  • Mont Agel (Nice) avec Thomas
  • Les Dunes (Poitiers) avec Thomas
  • Pic Montaigu (Bourges) avec Thomas
  • Alouette (Tours) avec Thomas
  • Limonest (Lyon) avec Thomas
  • Vendranges (Roanne) avec Thomas
  • Val Suzon (Dijon) avec Thomas
  • Laffrey (Grenoble) avec Thomas
  • Mont Ventoux avec Thomas
  • Gaillon (Rouen) avec Thomas
  • Griffoulet (Toulouse) avec Thomas

1924 (18)[4]

  • Allauch (Marseille) avec Thomas
  • Nice - La Turbie avec Divo
  • Mont Agel (Nice) avec Robert Benoist
  • Massillan (Nîmes) avec Divo
  • Argenteuil (Paris) avec Benoist
  • Le Camp (Cuges près de Marseille) avec Benoist
  • Château-Thierry (Reims) avec Thomas
  • Les Alpilles (Avignon) avec Divo
  • Pfäffikon-Schindellegi (Suisse) avec M. Stählin
  • Limonest (Lyon) avec Benoist
  • Pic Montaigu (Bourges) avec Benoist
  • Poix (Amiens) avec Thomas
  • Val Suzon (Dijon) avec Divo
  • Ballon d’Alsace (Vosges) avec Divo
  • Laffrey (Grenoble) avec Benoist
  • Cran d'Escalles (Calais) avec Bathiat
  • Saint-Alban-Les Eaux (Roanne) avec Benoist
  • Mont Ventoux (Avignon) avec Divo

1925 (19)

  • Pailladou (Marseille) avec Thomas
  • Allauch (Marseille) avec Thomas
  • Argenteuil (Paris) avec Divo
  • La Californie (Nice) avec Benoist
  • Nice - La Turbie avec Benoist
  • Mi-Corniche (Monaco) avec Benoist
  • Mont Agel (Nice) avec Benoist
  • Estérel (Cannes) avec Benoist
  • Le Camp (Cuges près de Marseille) avec Benoist
  • Zbraslav-Jíloviště (Prague) avec Divo
  • Château-Thierry (Reims) avec Benoist
  • Les Alpilles (Avignon) avec Divo
  • "Les 17 Tournants" (Dampierre) avec Divo
  • Poix (Amiens) avec Thomas
  • Limonest (Lyon) avec Benoist
  • Planfoy (Forez) avec Divo
  • Mont Ventoux (Avignon) avec Divo
  • Phare (Biarritz) avec Divo
  • Gaillon (Rouen) avec Thomas

1926 (2)

  • Mont Agel (Nice) avec Benoist
  • Poix (Amiens) avec Benoist

1927 (5)

  • Monte Carlo (Monaco) avec Edmond Bourlier
  • Mi-Corniche (Monaco) avec Boulier
  • Nice - La Turbie avec Bourlier
  • Gemenos (Aubagne près de Marseille) avec Bourlier
  • Poix (Amiens) avec Benoist

1930

1947 (2)

  • Biella-Oropa (Italie) avec Giovanni Bracco
  • Prescott (Cheltenham) avec Richard Habershon

Notes et référencesModifier

  1. « Delage Type X », sur www.bonhams.com (consulté le 10 février 2020)
  2. Le premier étant, de loin, Bugatti, avec près de 700 succès planétaires absolus en côte entre 1921 et 1949, dont près de 685 avant le second conflit mondial.
  3. Hill Clim Winners 1915-1923, part. 2, par Hans Etzrodt (Kolombus).
  4. Hill Clim Winners 1824-1926, part. 3, par Hans Etzrodt (Kolombus).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier