Ouvrir le menu principal

Deborah Wells

actrice pornographique hongroise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wells.
Deborah Wells
Description de l'image Defaut.svg.
Alias
Beata, Noëlle Budvar, Beata Bitvai, Nicole Budvar, Vivian O'Hara, Noëlla Budvar, Beata Lund
Naissance (50 ans)
Budapest, Hongrie
Nationalité Drapeau de la Hongrie Hongroise
Profession
Caractéristiques physiques
Taille 1,75[1]
Yeux Marrons
Cheveux Brune
Carrière
Années d’activité 1991 - 1999[1]
Nombre de films 136[1]

Deborah Wells, née le à Budapest, est une actrice pornographique hongroise.

Sommaire

BiographieModifier

Deborah Wells est avec Angelica Bella l'une des deux premières stars hongroises de la décennie des années 1990. Elle débute dans l'érotisme à l'âge de vingt ans en posant nue pour l'édition allemande de Playboy et dans le cinéma pornographique quelques mois plus tard, découverte par le producteur Pierre Woodman (à l'époque simple photographe) qui la fait participer à une production Dorcel. Elle enchainera ensuite dans un film produit par Teresa Orlowski[2].

Elle exerce ce métier depuis 14 mois lorsque Pierre Woodman l'emmène à Marbella où elle rencontre Christophe Clark, dont elle tombe amoureuse. Christophe, pour elle, va aller s'installer à Budapest. Les deux comédiens resteront ensemble durant quatre années avant de se séparer en 1994. Entre-temps, elle aura passé deux ans aux États-Unis, tournant là-bas plusieurs dizaines de films mais refusant systématiquement certaines pratiques telles que la sodomie. Elle en deviendra une adepte lors de son retour dans la profession, lorsqu'après avoir cessé de tourner fin 1995, elle revint sur le devant de la scène en 1998 sous la direction de Silvio Bandinelli pour quelques films. Nominée aux Hot d'Or en 1999, elle met définitivement fin à sa carrière fin 1999[2].

Son film le plus abouti reste la Vénus bleue où elle pastiche le rôle de Marlène Dietrich dans L'Ange bleu. Dans ce film, un professeur est prêt à tout pour l'infidèle Deborah Wells qui, aux côtés notamment d'Élodie Chérie et de Julia Chanel, multiplie les infidélités. Sa prestation anale la plus réussie et une des rares de sa carrière est dans Nirvanal.

Filmographie sélectiveModifier

Voir égalementModifier

Actrice hongroise active durant la même période :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) Deborah Wells sur l'Internet Adult Film Database.
  2. a et b Hot-Vidéo no 176, juin 2005, notice biographique p. 155.