David Teniers l'Ancien

peintre flamand (1582-1649)

David Teniers dit l'Ancien ou le Vieux est un peintre flamand, né à Anvers en 1582 et mort à Anvers le . Il est le frère de Juliaen Teniers.

David Teniers l'Ancien
Image dans Infobox.
Portrait gravé de David Teniers paru dans Het Gulden Cabinet de Cornelis de Bie (1662)
Naissance
Décès
Activité
Maîtres
Lieux de travail
Famille
Fratrie
Enfants
Parentèle
Jan Brueghel l'Ancien (co-beau-père)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fête de village

Il est le père de David Teniers le Jeune et le grand-père de David Teniers III, avec qui il ne doit pas être confondu.

BiographieModifier

Figure marquante d'une dynastie de peintres (il est le père de David Teniers le Jeune et le grand-père de David Teniers III), il fut aussi un marchand de tableaux plein de succès, et on sait qu'il a pris part à la foire de la Saint-Germain à Paris en 1635, avec de nombreux tableaux de lui-même et de ses quatre fils. Il est le petit-neveu de Joachim et Jean Taisnier.

Il reçut les premiers enseignements de son frère Julien, peintre également. Il étudia notamment auprès de Rubens, à Anvers, et côtoie l'artiste allemand Adam Elsheimer à Rome. En 1606, âgé de 24 ans, il est admis au sein de la gilde anversoise des peintres.

Bien que son ambition l'amena à aiguiser ses compétences sur d'imposantes compositions sacrées, historiques et mythologiques, il doit sa renommée à ses représentations du terroir et des paysages anversois, de foires et de scènes de liesse, marquées par un sens de l'humour ; ces compositions sont régulièrement confondues avec les œuvres de jeunesse de son fils David le Jeune.

ŒuvresModifier

Une grande peinture, attribuée à Teniers l'Ancien est conservée à l'église Saint-Paul d'Anvers ; elle représente les Œuvres de charité. La Galerie de Vienne conserve quatre paysages peints par Teniers, influencés par Elsheimer, ainsi que quatre petites compositions mythologiques. La National Gallery possède Le Jeu de boules, une scène caractéristique de la vie villageoise, une Conversion de trois hommes et une femme ainsi qu'un vaste paysage rocailleux. D'autres exemples de son œuvre sont entreposées dans divers musées, à Bruxelles, Saint-Pétersbourg, Madrid, Dresde, Berlin notamment.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (nl) Cornelis de Bie, Het Gulden Cabinet, 1662, p. 140
  • (en) Hugh Chisholm, Hugh, « Teniers s.v. David Teniers, the elder » dans Encyclopædia Britannica, vol. 26 (11e ed.), Cambridge University Press, 1911, p. 616
  • (it) Malcom Waddingham, « Proposte per Teniers il Vecchio » dans Arte illustrata, n° 25-26, janvier-, p. 58-69.
  • (en) Hans Vlieghe, « Further works by David Tenier the Elder », Burlington Magazine, mai, 1974, p. 262 et suivantes.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier