Ouvrir le menu principal
David Reich
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
David Emil ReichVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Maître
David Altshuler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
David B. Goldstein (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction

David Reich, né le à Washington, est un biologiste américain et un généticien spécialiste de l'ADN fossile. Il est aussi dans son domaine scientifique l'auteur d'essais destinés au grand public.

Sommaire

FamilleModifier

David Emil Reich est né en 1974 au sein d'une famille juive de Washington D.C. Son père, Walter Reich, fut le premier directeur du United States Holocaust Memorial Museum. Sa mère est la sœur du rabbin moderne-orthodoxe Avi Weiss.

EtudesModifier

David Reich a étudié à Harvard, d'abord en sociologie, puis en physique. Après l'obtention de son Bachelor in Arts (BA) en physique à Harvard en 1996, il est parti à l'Université d'Oxford (Angleterre), initialement pour devenir médecin. Il y a obtenu un doctorat (PhD) en zoologie en 1999.

Carrière académiqueModifier

David Reich a rejoint la Harvard Medical School (HMS) à Boston (Massachusetts) en 2003. Il est actuellement généticien, professeur à la Harvard Medical School, spécialiste des études comparées sur le génome humain, des chimpanzés et des hommes préhistoriques.

Travaux de rechercheModifier

Les premiers travaux de David Reich en 2006 portèrent sur l'étude de la date de divergence entre la lignée humaine et celle des chimpanzés, par l'analyse comparée de leurs génomes. Ces travaux cherchaient à expliquer la divergence apparente entre les données fossiles (notamment Toumaï et Orrorin tugenensis) et les données génétiques fondées sur le principe de l'horloge moléculaire. David Reich a proposé à l'époque une théorie de réhybridation continue entre les deux lignées pendant une longue période après la première séparation supposée. Cette conclusion est aujourd'hui remise en cause par la révision en baisse du rythme estimé de l'horloge moléculaire, qui permet désormais aux données génétiques de converger vers les données paléontologiques.

En 2009, les travaux de Reich ont porté sur l'étude de la population indienne du sous-continent indien. Ils ont mis en évidence la présence de deux groupes de population à l'origine séparés, l'un au nord l'autre au sud, qui se seraient mélangés à une période située entre il y a 1 900 et 4 200 ans. Par la suite, la population indienne se serait développée en endogamie au sein de communautés fermées.

A partir de 2010, Reich a travaillé sur le séquençage complet de l'ADN humain, puis sur l'étude de l'ADN fossile de l'Homme de Néandertal et de l'Homme de Denisova. Ses travaux ont mis en évidence des croisements entre ces deux espèces et Homo sapiens il y a entre 40 000 et 100 000 ans.

OuvragesModifier

Liens externesModifier