David Merritt

astronome américain
David Merritt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

David Merritt (né en 1955) est un astrophysicien américain, professeur à l'Institut de technologie de Rochester à Rochester dans l'État de New York. Il obtint son PhD en astrophysique à l'université de Princeton et occupa des emplois post-doctoraux à l'université de Californie (Berkeley) et à l'Institut canadien d'astrophysique théorique à Toronto. Ses domaines de recherche sont la dynamique et l'évolution des galaxies, les trous noirs supermassifs et la simulation numérique en astrophysique.

David Merritt a été président de la Division on Dynamical Astronomy de l'American Astronomical Society. Il est l'un des membres fondateurs du Center for Computational Relativity and Gravitation du RIT.

Ses principales contributions scientifiques comprennent le modèle d'Osipkov-Merritt (en)[1], le spin-flip des trous noirs[2], l'estimateur de masse de Leonard-Merritt[3], la relation M-sigma[4], les systèmes stellaires ayant des températures négatives [5] et le mouvement brownien rotationnel[6].

MédiagraphieModifier

LivresModifier

PublicationsModifier

VidéosModifier

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « David Merritt » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) David Merritt, « Spherical Stellar Systems with Spheroidal Velocity Distributions », The Astronomical Journal, vol. 90,‎ , p. 1027–1037 (DOI 10.1086/113810, Bibcode 1985AJ.....90.1027M, lire en ligne)
  2. David Merritt et Ron Ekers, « Tracing Black Hole Mergers through Radio Lobe Morphology », [[Science (revue)|]], vol. 297,‎ , p. 1310–1313 (DOI 10.1126/science.1074688, Bibcode 2002Sci...297.1310M, arXiv astro-ph/0208001, lire en ligne)
  3. Peter Leonard et David Merritt, « The Mass of the Open Star Cluster M35 as Derived from Proper Motions », The Astronomical Journal, vol. 339,‎ , p. 195–208 (DOI 10.1086/167287, Bibcode 1989ApJ...339..195L, lire en ligne)
  4. Laura Ferrarese et David Merritt, « A Fundamental Relation between Supermassive Black Holes and Their Host Galaxies », The Astrophysical Journal, vol. 539,‎ , p. L9-L12 (DOI 10.1086/312838, Bibcode 2000ApJ...539L...9F, arXiv astro-ph/0006053, lire en ligne)
  5. David Merritt, Scott Tremaine et Doug Johnstone, « Models of Violently Relaxed Galaxies », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 236,‎ , p. 829–841 (Bibcode 1989MNRAS.236..829M, lire en ligne)
  6. David Merritt, « Rotational Brownian Motion of a Massive Binary », The Astrophysical Journal, vol. 568,‎ , p. 998–1003 (DOI 10.1086/339035, Bibcode 2002ApJ...568..998M, arXiv astro-ph/0107569, lire en ligne)

Liens externesModifier