Davey Boy Smith, Jr.

catcheur canadien
(Redirigé depuis David Hart Smith)

Harry Smith, (né le à Calgary) est un catcheur canadien connu pour son travail à la World Wrestling Entertainment sous le nom de ring David Hart Smith.

Harry Smith
Image dans Infobox.
Données générales
Nom de naissance
Harry Smith
Nom de ring
David Hart Smith
Bulldog Hart
Davey Boy Smith, Jr.
Nationalité
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
CalgaryVoir et modifier les données sur Wikidata
Taille
6 5 (1,96 m)[1]
Poids
264 lb (120 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Entraîneur
Carrière pro.
1999 - aujourd'hui

Fils de Davey Boy Smith et petit-fils de Stu Hart par sa mère, il débute à la Stampede Wrestling avant de faire un passage au Japon en 2005. Il rejoint la World Wrestling Entertainment (WWE) en 2006 et commence à faire parler de lui en 2010 avec son ami d'enfance Tyson Kidd et sa cousine Natalya avec qui il forme la Hart Dynasty et deviennent champions par équipe unifié de la WWE. En 2011, la WWE le renvoie et il rejoint la New Japan Pro Wrestling en 2012 et rejoint le clan Suzuki-gun et remporte avec Lance Archer le championnat par équipe International Wrestling Grand Prix ainsi que le championnat du monde par équipe de la National Wrestling Alliance à deux reprises. Il rejoint la Pro Wrestling NOAH début 2015 avec les autres membres de Suzuki-gun et devient avec Archer deux fois champion par équipe Global Honored Crown.

CarrièreModifier

Débuts et circuit indépendant (1996-2006)Modifier

Harry Smith commence son entraînement dès l'âge de huit ans auprès de son père Davey Boy Smith, son oncle Bruce et son grand-père Stu Hart. Il a fait une apparition tôt à la World Wrestling Federation le à l'âge de dix ans et fait équipe avec son cousin Teddy Hart contre T.J. Wilson et Andrew Picarnia à un spectacle non télévisé à Calgary[2].

Il commence véritablement sa carrière de catcheur en 2002 toujours à Stampede Wrestling et fait aussi en mai un bref passage à la Top Rope Championship Wrestling en mai avec son père, ce sont les derniers matchs de ce dernier avant qu'il ne décède d'une crise cardiaque le 18 de ce mois[3],[4]. Le , il remporte un match face à Teddy Hart au cours d'un spectacle non télévisé de la World Wrestling Entertainment à Calgary[5].

À l'été 2003, il participe à un tournoi pour désigner le nouveau champion poids-lourds de l'Amérique du Nord de la Stampede où il élimine Johnny Devine au second tour mais ne peut empêcher la victoire de Karnage en finale dans un Three Way match impliquant aussi Teddy Hart[6],[7]. Entretemps, il fait deux matchs non retransmis à la télévision pour la World Wrestling Entertainment le 4 et avant l'enregistrement de Sunday Night Heat et Velocity[8],[9].

Le , il remporte avec T.J. Wilson le tournoi GTC Carnival organisé par la Major League Wrestling après avoir éliminé Bobby Quance et Puma la veille et obtenu la victoire dans un Three Way par équipe comprenant Dark Fuego et Pete Wilson ainsi que The Havana Pitbulls (en) (Ricky Reyes et Rocky Romero)[10]. Six jours plus tard, il devient champion poids-lourds d'Amérique du Nord de la Stampede en mettant fin au règne de Karnage[11]. Le , il fait équipe avec Apocalypse avec qui il remporte le titre de champion par équipe international de la Stampede après leur victoire sur Dave Swift et Johnny Devine[12]. Le duo se sépare quelques semaines plus tard et le titre se retrouve vacant et le Smith et Johnny Devine ne peuvent empêcher Apocalypse et Swift de devenir les nouveaux champions par équipe[13]. Il fait ensuite équipe avec Kirk Melnick avec qui il met fin au règne d'Apocalypse et Dave Swift le [14]. Le , il remporte le tournoi King of the Mat organisé par la Stampede Wrestling où il élimine successivement Randy Myers et Kid Nichols la veille puis Rod Rage, Abdul Hanish et Karnage le lendemain[15],[16]. Le , il quitte le Canada pour les États-Unis où u il lutte à la Ballpark Brawl dans l'État de New York ; il participe au tournoi désignant le premier champion poids-lourds Natural et élimine Petey Williams mais échoue en finale face à son cousin Teddy Hart[17]. Il fait équipe avec T.J. Wilson avec qui il devient champion par équipe de la Prairie Wrestling Alliance en octobre après leur victoire dans un Iron man match opposant quatre équipes[18]. Le , il perd avec Kirk Melnick le titre de champion international par équipe de la Stampede face à Duke Durrango et Karnage[19].

Le , Smith et T.J. Wilson perdent leur titre de champion par équipe de la Prairie Wrestling Alliance face à Marky Mark et Phoenix Taylor[20]. Fin janvier, il part au Japon où il travaille à la New Japan Pro Wrestling[21]. Il retourne ensuite au Canada où il rend vacant son titre de champion poids-lourds de l'Amérique du Nord de la Stampede courant mai et fait un match non diffusé pour la World Wrestling Entertainment en ouverture de l'enregistrement de SmackDown du [22],[23]. Quelques jours après ce match, il retourne au Japon pour participer au tournoi IWGP U-30 Openweight Title League où il se classe 4e et remporte deux match face à Naofumi Yamamoto et Hiroshi Nagao[24]. Il part ensuite en Grande-Bretagne où il participe avec Andy Boy Simmonz au tournoi pour désigner les premiers champions par équipe de l'International Pro Wrestling United Kingdom et ils éliminent James Tighe et Justin Richards le avant de perdre le lendemain en demi-finale face à Battalion et Flaming Red[25],[26]. Le , il devient le challenger pour le championnat Natural de la Ballpark Brawl après sa victoire sur Damien Alexander, Glenn Spectre, John McChesney, Matt Striker, et Bobby Roode dans un match à élimination et le lendemain il échoue dans sa quête de ce titre face à Charlie Haas dans un match arbitré par Mick Foley[27],[28]. Après un bref passage au Japon en septembre, il retourne à la Stampede Wrestling où il participe le au tournoi pour désigner le nouveau champion poids-lourds d'Amérique du Nord où il élimine Duke Durrango puis Tiger Raj Singh et échoue en finale face à T.J. Wilson[21],[29]. Le lendemain, il participe avec Wilson au premier tour de l'AWA Pinnacle Grapple Cup co-organisé par l'American Wrestling Association Superstars Of Wrestling et l'AWA Pinnacle dans l'État de Washington qu'ils franchissent face à Dave Hollenbeck et Skag Rollins puis le ils remportent le tournoi en éliminant successivement Christopher Ryseck et George Michael, Jack Evans et Laramie Lexow ainsi que Cadillac Caliss et The Wildcard en finale[30],[31].

Les 6 et , il est en Grande-Bretagne à la 1 Pro Wrestling où il est l'adversaire mystère de Jeff Jarrett face à qui il perd le premier jour et le lendemain il l'emporte sur Doug Williams[32],[33]. Le , il atteint la finale d'un tournoi pour désigner le premier champion poids-lourds de la Big Time Wrestling remporté par Dash Riprock[34]. Le , il devient champion poids-lourds de l'AWA Pinacle après sa victoire dans un match à quatre à élimination comprenant Dave Hollenbeck, Seth Knight et Nelson Creed que Smith élimine en dernier ; il perd ce titre le face à T.J. Wilson[35],[36].

World Wrestling Entertainment (2006-2011)Modifier

Spectacles non télévisé et clubs-école (2006-2007)Modifier

Début , Smith rencontre les responsables de la World Wrestling Entertainment (WWE) en marge de la cérémonie du WWE Hall of Fame et il signe un contrat avec la WWE quelques jours plus tard[37]. Il ne rejoint pas dans un premier temps un des clubs-école de la WWE et participe aux spectacles non télévisés de la fédération[37],[38].

En , la WWE l'envoie à l'Ohio Valley Wrestling (OVW), un des clubs-école de la fédération basé au Kentucky, où il fait brièvement équipe avec Kofi Kingston[39]. Il va ensuite en Géorgie à la Deep South Wrestling où il retrouve T.J. Wilson avec qui il perd un match par équipe face à Jon Bolen et Shawn Osbourne au cours de l'émission télévisé du [40]. Il part ensuite à la Florida Championship Wrestling (FCW) où il devient le le premier champion poids-lourds du Sud de la FCW en remportant une bataille royale comprenant 21 catcheurs[41]. Il retourne à l'OVW où avec son cousin Teddy Hart et sa cousine Nattie Neidhart comme valet il forme Next Generation Hart Foundation pendant l'été[42]. Il retourne à la FCW en septembre et perd le titre de champion poids-lourds du Sud de la FCW le face à Afa Jr.[43].

RAW et retour à la Florida Championship Wrestling (2007-2008)Modifier

Il commence à apparaitre dans les émissions principale de la WWE le à Raw sous le nom de DH Smith et remporte un match face à Carlito[44]. La semaine suivante, il fait équipe avec Jeff Hardy et ensemble ils battent Carlito et Mr. Kennedy[45]. Le , la WWE le suspend 30 jours pour avoir violé la politique de bien-être pour avoir pris du Winstrol, un stéroïde anabolysant[46]. Il revient de sa suspension au cours de l'enregistrement de Heat du où il obtient la victoire face à Charlie Haas[47].

Il revient à Raw le où il perd de manière expéditive face à Umaga[48]. Le , il fait partie des 17 catcheurs qui affrontent John Cena et Randy Orton dans un match à handicap à élimination où il se fait sortir par Cena, le match se concluant par la victoire de Cena et Orton par disqualification[49]. Le , il continue sa série de défaites face à John Bradshaw Layfield[50]. Le , il quitte Raw pour SmackDown au cours de la draft supplémentaire[51].

Il ne rejoint pas de suite SmackDown et retourne à la Florida Championship Wrestling où il fait à nouveau équipe avec T.J. Wilson avec Natalya comme valet et ils deviennent le champions par équipe de Floride de la FCW après leur victoire sur Joe Hennig et Sebastian Slater au cours de l'enregistrement de l'émission du [52]. Ils perdent leur titre le au cours de l'enregistrement de l'émission du 27 face à Johnny Curtis et Tyler Reks[53]

The Hart Dynasty, champion unifié par équipe puis renvoi (2008-2011)Modifier

En , la WWE annonce que DH Smith rejoint l'Extreme Championship Wrestling au cours de la draft supplémentaire[54]. Il change de nom de ring pour celui de David Hart Smith et remporte un match face à Finlay le , après le combat il attaque son adversaire avec l'aide de Tyson Kidd et Natalya[55]. La semaine suivante, lui et Kidd (qui se font désormais appeler The Hart Dynasty) s'allient à Jack Swagger et ils obtiennent une victoire face à Christian et Tommy Dreamer dans un match à handicap[56]. Le , ils affrontent les champions unifié par équipe The Colóns (Carlito et Primo Colón) dans un match où le titre n'est pas en jeu qui se conclut par la défaite par disqualification de la Hart Dynasty à la suite de l'attaque de The Legacy (Ted DiBiase et Cody Rhodes)[57]. Le clan entame en juillet une rivalité avec Cryme Tyme (JTG et Shad Gaspard) qui voit la Hart Dynasty remporter un match par équipe mixte face à cette équipe et Eve Torres le avant d'être vaincu dans un match pour désigner les challengers pour le championnat par équipe unifié deux semaines plus tard[58],[59]. Après une brève rivalité avec les Hardy Boyz qui voit la Hart Dynasty battre Jeff dans un match à handicap le avant que ce dernier ne prenne sa revanche la semaine suivante avec son frère Matt[60],[61], ils reprennent la rivalité avec Cryme Tyme à l'automne et échouent à se qualifier pour intégrer l'équipe représentant Smackdown à Bragging Rights le après leur défaite dans un match par équipe face à JTG et Shad Gaspard[62]. Cependant la semaine suivante, Chris Jericho (le capitaine de l'équipe Smackdown) force les membres de son équipe à défendre leur place dans un match par équipe où la Hart Dynasty, Finlay, Matt Hardy et R-Truth battent JTG, Dolph Ziggler, Drew McIntyre et Eric Escobar dans un match à handicap[63].

Le à Superstars, il perd avec Yoshi Tatsu contre les Usos[64]. Le à Wrestlemania XXVII, il perd une bataille royale à 25 personnes au profit du Great Khali[65]. Le à Superstars, il perd contre Zack Ryder effectuant sa dernière apparition à la WWE[66].

Ring Ka King (2011-2012)Modifier

Le , Chavo Guerrero et Bulldog Hart perdent les titres par équipe de la Ring Ka King contre Abyss et Scott Steiner[67]. Le , Bulldog Hart, Jazzy Lahoria & Mahabali Veera perdent contre Brutus Magnus, Jeff Jarrett & Scott Steiner[68].

Retour à la NJPW (2012-2019)Modifier

Double IWGP et double NWA Tag Team Champion (2012 - 2014)Modifier

Le 13 août 2012, la New Japan Pro Wrestling annonça que Smith effectuera son retour le mois suivant en tant que membre du clan de Minoru Suzuki : Suzuki-gun formant par la même occasion une équipe avec Lance Archer. Smith déclara que la New Japan voulait un gros monstre en tant que partenaire d'Archer. Il avait également reçu une offre de la All Japan Pro Wrestling, mais il choisira la NJPW en raison de leurs précédente collaboration. Il effectua son premier match le 7 septembre, remportant un match avec Lance Archer, Minoru Suzuki et Taka Michinoku contre Hiroyoshi Tenzan, Satoshi Kojima, Togi Makabe et Yuji Nagata par disqualification. Le 9 septembre, Smith soumet le IWGP Tag Team Champion Hiroyoshi Tenzan lors d'un autre eight man tag team match, après quoi, Archer et lui se sont donnés le nom K.E.S. (Killer Elite Squad). Le 24 septembre, la NJPW renomma Smith "Davey Boy Smith Jr.". Le 8 octobre lors de King of Pro-Wrestling, K.E.S. remporta les IWGP Tag Team Championships en battant Kojima et Tenzan[69]. K.E.S conserva les titres le 11 novembre lors de Power Struggle, battant Tenzan and Kojima. Du 20 novembre au 1er décembre, K.E.S pris part à la World Tag League, finissant avec un classement de 4 victoires et 2 défaites, avançant jusqu'aux demi-finales du tournoi. Le 2 décembre, K.E.S. bat Always Hypers (Togi Makabe & Wataru Inoue) avançant aux finales du tournoi. Plus tard, K.E.S perd lors de la finale de la 2012 World Tag League contre Sword & Guns (Hirooki Goto et Karl Anderson).

Le 4 janvier 2013 lors de Wrestle Kingdom 7 in Tokyo Dome, K.E.S. bat Sword & Guns et conserve les IWGP Tag Team Championships[70]. Le 10 février lors de The New Beginning, Smith et Archer battent Tenzan et Kojimapour conserver leurs titres. Le 11 mars, Smith entra dans la compétition pour la 2013 New Japan Cup, battant Shinsuke Nakamura lors du premier match[71], ce qui fut considéré comme étant la plus grande victoire de sa carrière. Six jours plus tard, Smith avança en demi-finale du tournoi en battant Yujiro Takahashi. Le 23 mars, il est éliminé du tournoi en perdant face à Hirooki Goto. Le 5 avril, K.E.S conserve ses titres en battant Shinsuke Nakamura et Tomohiro Ishii. Deux jours plus tard, Smith perd contre Shinsuke Nakamura et ne remporte pas le IWGP Intercontinental Championship. Le 20 avril, K.E.S bat Ryan Genesis et Scot Summers pas juste pour conserver leurs titres mais aussi pour remporter les NWA World Tag Team Championships. Le 3 mai à Wrestling Dontaku 2013, K.E.S. perd les IWGP Tag Team Championships contre Tencozy lors d'un four-way match, incluant aussi Takashi Iizuka et Toru Yano, et Manabu Nakanishi & Strong Man[72]. K.E.S recevra un match revanche le 22 juin lors de Dominion 6.22 lors d'un three-way match, incluant aussi Iizuka & Yano, mais ne récupérèrent pas les titres. Le 1er août, Smith entra dans l compétition du 2013 G1 Climax[71]. Le 11 août, Smith fut battu par son partenaire Lance Archer, ce qui lui coûta la finale du tournoi[73].

Le 9 novembre lors de Power Struggle, K.E.S affronta Tencozy et The IronGodz (Jax Dane & Rob Conway) lors d'un two-fall three-way match. Lors du premier tombé, ils perdent les NWA World Tag Team Championships au profit de Dane et Conway, mais remportèrent les IWGP Tag Team Championships lors du deuxième tombé face à Tencozy[74]. Du 24 novembre au 5 décembre, K.E.S. pris part à la 2013 World Tag League. Après cinq victoires et une défaite, ils furent éliminés du tournoi en demi-finale par Tencozy[75]. Le 4 janvier 2014, K.E.S perd les titres par équipe IWG¨P face au Bullet Club (Doc Gallows & Karl Anderson). K.E.S. perd de nouveau face à Anderson & Gallows lors de The New Beginning in Hiroshima le 9 février[75]. Le 25 mai lors de Back to the Yokohama Arena, K.E.S. ne remporta pas les NWA World Tag Team Championships de Tencozy lors d'un three way match incluant aussi Rob Conway & Wes Brisco[75]. Le 21 juin lors de Dominion 6.21, K.E.S. perd contre Tencozy et ne remporte pas les titres par équipe de la NWA[76]. Du 23 juillet au 6 août, Smith pris par au G1 Climax, il obtint un record de cinq victoires pour cinq défaites, notamment en battant Hiroshi Tanahashi. Le 13 octobre lors de King of Pro-Wrestling, K.E.S. bat Tencozy et remporte les NWA World Tag Team Championships[75]. Du 22 novembre au 5 décembre, K.E.S pris part à la 2014 World Tag League. Ils terminèrent avec un record de quatre victoires et trois défaites, manquant de peu la finale[77].

Invasion de la Pro Wrestling Noah et double GHC Tag Team Champion (2015–2016)Modifier

Le 10 janvier 2015, K.E.S., ainsi que le reste de Suzuki-gun, envahisa un show de la Pro Wrestling Noah. Lors de cette attaque, K.E.S. tabassa les GHC Tag Team Champions TMDK (Mikey Nicholls et Shane Haste)[78]. Le 11 février, K.E.S bat TMDK devenant les nouveaux GHC Tag Team Champions[79]. Après dix défenses de titres réussies, K.E.S perd les GHC Tag Team Championships contre Naomichi Marufuji & Toru Yano le 28 mai 2016. K.E.S. récupéra les titres en battant Marufuji & Yano le 23 novembre. Ils perdent les titres face à Go Shiozaki et Maybach Taniguchi le 3 décembre[80]. Deux jours plus tard, il fut annoncé que Suzuki-Gun en avait terminé avec la Noah concluant la storyline de l'invasion.

Retour de la Noah, 3ème fois champion par équipe IWGP et départ (2017–2019)Modifier

Tout le Suzuki-gun effectua son retour le 17 janvier 2017, attaquant Chaos, K.E.S. ciblant les IWGP Tag Team Champions Tomohiro Ishii et Toru Yano. Le 5 février lors de The New Beginning in Sapporo, K.E.S. perd contre Ishii et Yano et ne remporte pas les IWGP Tag Team Championships, c'était un three way match incluant aussi Togi Makabe et Tomoaki Honma. K.E.S. était supposé recevoir un push mais Archer se blessa au dos et dû se faire opérer.

À la suite du retour d'Archer en août, K.E.S remporta les titres par équipe IWGP pour la troisième fois en battant War Machine et les Guerrillas of Destiny lors d'un three-way tornado tag team match le 24 septembre lors de Destruction in Kobe[81]. En fin d'année, K.E.S participa à la World Tag League, fit un score de cinq victoires et trois défaites mais n'avança pas en finale, perdant face aux Guerrillas of Destiny.Le 4 janvier 2018 lors de Wrestle Kingdom 12, ils K.E.S perd les titres par équipe IWGP face à Los Ingobernables de Japon (Evil et Sanada)[82].

K.ES participa à la World Tag League en 2018,échouant à la remporter. Smith échoua également à remporter la New Japan Cup.

Le 15 janvier 2019, Smith quitta la NJPW[83].

Retour à la Major League Wrestling (2018-2020)Modifier

En 2018, Smith effectua son retour à la MLW et forma l'équipe The New Era Hart Foundation avec Teddy Hart et Brian Pillman Jr. Les trois homes débutèrent une rivalité avec Rich Swann et ACH que Smith et Hart battent lors de MLW Battle Riot le 19 juillet[84]. Le 6 septembre lors de WarGames, Smith bat ACH[85]. Le 4 octobre, le trio remporta un match face à ACH, Swann et Marko Stunt[86]. Le 13 décembre, Smith & Hart battent Barrington Hughes et Tommy Dreamer[87]. Le 2 janvier 2019, Smith annonça avoir signé avec la MLW pour plusieurs années.

Le 2 février lors de SuperFight, Smith et Hart remportèrent les MLW World Tag Team Championships en battant les Lucha Brothers[88]. Le 1er juin, Smith bat MJF[89]. Le 6 juillet lors de Kings of Colosseum, il perd contre Alexander Hammerstone par disqualification et ne remporte pas le MLW National Openweight Championship[90]. Smith et Pillman perdront les titres le 13 juillet face à The Dynasty au cours d'un ladder match. Le 7 septembre lors de War Chamber, ils perdent face à The Dynasty lors d'un 2 out of 3 falls match et ne récupèrent pas les titres par équipe[91].

Le 2 novembre, Smith perd de nouveau contre Hammerstone et ne remporte pas le MLW National Openweight Championship[92]. Smith remportera par la suite la MLW Opera Cup en battant Low KI lors du premier tour, Alexander Hammerstone lors du deuxième et Brian Pillman Jr en finale[93]. Le 11 janvier 2020, il bat Simon Gotch lors d'un No Holds Barred match[94].

Le 18 novembre 2020 lors de Restart, il effectua son retour en perdant face à Jacob Fatu, ne remportant pas le championnat du monde poids-lourds de la MLW[95]. Le 2 décembre à Fusion, il perd contre Low Ki lors du premier tour de l'Opera Cup (2020). Plus tard dans la soirée, il est annoncé que Smith quittait la MLW[96].

Caractéristiques au catchModifier

 
Harry Smith portant Sharpshooter

Thèmes Musicaux

Musiques d'entrée Compositeur Période Fédération(s)
Rule, Britannia! Graham de Wilde 2007 WWE
Heartless Jim Johnston 2007-2008 WWE/FCW
Butt Klub Blues Saraceno 2008 FCW
Turtle Poke Dweezil Zappa 2009 FCW
New Foundation Jim Johnston 2009-2010 WWE/FCW
Bulldog Heart Yonosuke Kitamura 2012-2013 NJPW
Awakening 2013-2019
Killer Bomb (avec Lance Archer) 2012-2019
3 Kings Syndicate Sound 2018-2019 MLW
Pride Yasuharu Takanashi, Isamu Takita, Shotaro Ohata et Miki Tsunoda 2019-2020

PalmarèsModifier

  • AWA Pinnacle Wrestling
    • 1 fois AWA Pinnacle Heavyweight Championship
  • Big Time Wrestling (BTW)
    • 1 fois champion poids-lourds de la BTW[98]
  • Hart Legacy Wrestling
    • 1 fois Stu Hart Heritage Championship
  • New Breed Wrestling Association
    • 1 fois NBWA Heavyweight Championship
  • Next Generation Wrestling
    • 1 fois NGW Heavyweight Championship
  • Prairie Wrestling Alliance
    • 1 fois PWA Tag Team Championship (avec TJ Wilson)
  • Real Canadian Wrestling
    • 1 fois RCW Canadian Heavyweight Championship
  • Resistance Pro Wrestling
    • 1 fois champion poids-lourds de la RPW
  • Stampede Wrestling
    • 2 fois champion international par équipe de la Stampede (avec Apocalypse puis Kirk Melnick)[13]
    • 1 fois champion poids-lourds d'Amérique du Nord de la Stampede[22]

Récompenses des magazinesModifier

Classement PWI 500 de Harry Smith[104]
Année 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang 262  . 186  . 275  . 272  . 197  . 130  . 69  . 124  . 94  . 98
Année 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Rang  . 106  . 81  . 98  . 151  253  269  89

Autres médiasModifier

Harry Smith est apparu dans un épisode du Monde merveilleux de Hulk Hogan.

Jeux vidéoModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) « Davey Boy Smith Jr. », sur Cagematch (consulté le 26 février 2015).
  2. (en) John M. Milner, « Harry Smith », sur Slam! Wrestling (consulté le 26 février 2015).
  3. (en) « Matchs de Davey Boy Smith Jr. à la Top Rope Championship Wrestling », sur Cagematch (consulté le 8 août 2015).
  4. (en) Melissa Ridgen, « Davey Boy Smith dead at 39 », sur Slam! Wrestling, (consulté le 8 août 2015).
  5. (en) « WWE SmackDown House Show », sur Cagematch (consulté le 10 août 2015).
  6. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 10 août 2015).
  7. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 10 août 2015).
  8. (en) « WWE Sunday Night Heat #259 », sur Cagematch (consulté le 10 août 2015).
  9. (en) « WWE Velocity #64 », sur Cagematch (consulté le 10 août 2015).
  10. (en) « GTC Carnival », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  11. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  12. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  13. a et b (en) « Historique du championnat international de la Stampede Wrestling », sur Wrestling Titles (consulté le 11 août 2015).
  14. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  15. (en) « Stampede King Of The Mat - Tag 1 », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  16. (en) « Stampede King Of The Mat - Tag 2 », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  17. (en) Mike Rickard II, « 8/14 Ballpark Brawl III - Canadian Carnage: A.J. Styles vs. Teddy Hart, plus Bret Hart », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 11 août 2015).
  18. (en) Jason Clevett, « Bulldogs Ironmen at PWA show », sur Slam! Wrestling, (consulté le 11 août 2015).
  19. (en) « Stampede », sur Cagematch (consulté le 11 août 2015).
  20. (en) « PWA », sur Cagematch (consulté le 12 août 2015).
  21. a et b (en) « Matchs d'Harry Smith à la New Japan Pro Wrestling en 2005 », sur Cagematch (consulté le 12 août 2015).
  22. a et b (en) « Historique du champion poids-lourds d'Amérique du Nord de la Stampede Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 12 août 2015).
  23. (en) « WWE SMACKDOWN! RESULTS June 2, 2005 », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 juin 2015).
  24. (en) « IWGP U-30 Openweight Title League », sur Cagematch (consulté le 12 août 2015).
  25. (en) Arnold Furious, « The Furious Flashbacks – IPW:UK Weekend Of Champions Night One », sur 411mania, (consulté le 12 août 2015).
  26. (en) « IPW:UK Weekend Of Champions - Tag 2 », sur Cagematch (consulté le 12 août 2015).
  27. (en) Mike Rickard II, « 8/13 Ballpark Brawl V in NY: Foley, Haas, Poffo, Kamala, Hart, Sandman, Dutt, Harry Smith, Sabu », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 13 août 2015).
  28. (en) « Ballpark Brawl VI - Rochester Rumble », sur Cagematch (consulté le 13 août 2015).
  29. (en) « Stampede North American Heavyweight Title Tournament », sur Cagematch (consulté le 13 août 2015).
  30. (en) « AWA Pinnacle Grapple Cup - Tag 1 », sur Cagematch (consulté le 13 août 2015).
  31. (en) « AWA Pinnacle Grapple Cup - Tag 2 », sur Cagematch (consulté le 13 août 2015).
  32. (en) « 1PW No Turning Back Night One Review with Ian Hamilton », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 15 août 2015).
  33. (en) « 1PW No Turning Back Night Two Review with Ian Hamilton », sur Figure Four/Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 15 août 2015).
  34. (en) « BTW », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  35. (en) « AWA Pinnacle Ascension », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  36. (en) « AWA Pinnacle SpringClash I », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  37. a et b (en) TJ Madigan, « Harry Smith inks deal with WWE », sur Slam! Wrestling, (consulté le 13 août 2015).
  38. (en) « Matchs de Harry Smith à la World Wrestling Entertainment en 2006 », sur Cagematch (consulté le 13 août 2015).
  39. (en) « Matchs de Harry Smith et Kofi Kingston à l'Ohio Valley Wrestling », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  40. (en) Larry Goodman, « Deep South Wrestling TV Report for April 15, 2007 », sur Inside Pulse, (consulté le 14 août 2015).
  41. (en) « FCW », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  42. (en) « Matchs de Next Generation Hart Foundation à l'Ohio Valley Wrestling », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  43. (en) « FCW », sur Cagematch (consulté le 14 août 2015).
  44. (en) Dale Plummer, « Raw: The lobbying continues for Cyber Sunday », sur Slam! Wrestling, (consulté le 14 août 2015).
  45. (en) Daniel Wilcox, « 411’s WWE Raw Report 10.29.07 », sur 411mania, (consulté le 14 août 2015).
  46. (en) Ryan Clark, « More Shocking News On D.H Smith’s Drug Failure », sur WrestleZone, (consulté le 14 août 2015).
  47. (en) Sat, « 411’s WWE Heat Report 12.21.07 », sur 411mania, (consulté le 15 août 2015).
  48. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S WWE RAW REPORT 2/25: Ongoing "virtual time" coverage of live show », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 15 août 2015).
  49. (en) Dale Plummer, « Raw: Cena and Orton battle the odds », sur Slam! Wrestling, (consulté le 15 août 2015).
  50. (en) Daniel Wilcox, « 411’s WWE Raw Report 05.05.08 », sur 411mania, (consulté le 15 août 2015).
  51. (en) Kevin Eck, « WWE supplemental draft picks », sur Baltimore Sun, (consulté le 15 août 2015).
  52. (en) « FCW TV #7 », sur Cagematch (consulté le 16 août 2015).
  53. (en) « FCW TV #13 », sur Cagematch (consulté le 16 août 2015).
  54. (en) « WWE 2009 Supplemental Draft Live Coverage: WWE continues to reshuffle the deck with additional roster changes », sur Pro Wrestling Dot Net, (consulté le 16 août 2015).
  55. (en) Greg Parks, « PARKS' ECW ON SCI-FI REPORT 5/19: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including David Hart Smith vs. Finlay », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 16 août 2015).
  56. (en) Matt Bishop, « ECW: Sorting out ECW Championship mess », sur Slam! Wrestling, (consulté le 16 août 2015).
  57. (en) Dale Plummer, « RAW: Vince strikes a deal; Orton strikes gold », sur Slam! Wrestling, (consulté le 16 août 2015).
  58. (en) Greg Parks, « PARKS' WWE SMACKDOWN REPORT 7/17: Ongoing "virtual time" coverage of the show, including Jericho & Ziggler vs. Mysterio & Jeff Hardy », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 17 août 2015).
  59. (en) Jon Waldman, « Smackdown: A memorable main event », sur Slam! Wrestling, (consulté le 17 août 2015).
  60. (en) Wade Keller, « KELLER'S WWE SMACKDOWN REPORT 8/14: Results, thoughts, observations, nitpicks, star ratings, quotebook », sur Pro Wrestling Torch, (consulté le 5 septembre 2015).
  61. (en) « WWE SmackDown! 2009 08 21 », sur Online World of Wrestling (consulté le 5 septembre 2015).
  62. (en) Joseph F. Martinez, « 411’s WWE Smackdown Report 10.16.09 », sur 411mania, (consulté le 5 septembre 2015).
  63. (en) Jon Waldman, « Smackdown: The SD! seven switch », sur Slam! Wrestling, (consulté le 8 janvier 2016).
  64. « WWE Superstars Taping #1 at Honda Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 3 mai 2018).
  65. « WWE WrestleMania XXVII at Georgia Dome wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 3 mai 2018).
  66. « WWE Superstars Taping #1 at RBC Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 3 mai 2018).
  67. « Ring Ka King TV Taping #14 at Balewadi Sports Complex wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 29 avril 2018).
  68. « Ring Ka King TV Taping #17 at Balewadi Sports Complex wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 29 avril 2018).
  69. « 10/08(月) 17:00 東京・両国国技館|NJPW 40th anniversary KING OF PRO-WRESTLING|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur web.archive.org,‎ (consulté le 20 novembre 2020).
  70. « PWTorch.com - SHOW RESULTS - 1/4 New Japan Tokyo Dome Show: Former WWE stars in undercard matches, Tanahashi vs. Okada, did any titles change hands? », sur www.pwtorch.com (consulté le 20 novembre 2020).
  71. a et b (en) « New Japan Pro-Wrestling », dans Wikipedia, (lire en ligne).
  72. « PWTorch.com - SHOW RESULTS - 5/3 NJPW Dontaku PPV: U.S. stars lose titles or title matches, Okada's first IWGP Title defense, more », sur www.pwtorch.com (consulté le 20 novembre 2020).
  73. « PWTorch.com - LIVE RESULTS - New Japan's G1 Climax Finals 8/11: Caldwell's complete coverage of Sunday's event featuring Naito vs. Tanahashi, Shelton, Hoyt, Bulldog, Jr., Devitt, more », sur www.pwtorch.com (consulté le 20 novembre 2020).
  74. « 11/09(土) 17:00 大阪・大阪府立体育会館 ~BODY MAKER コロシアム~|POWER STRUGGLE|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur web.archive.org,‎ (consulté le 20 novembre 2020).
  75. a b c et d (ja) « 試合結果 », sur www.njpw.co.jp (consulté le 20 novembre 2020).
  76. « 06/21(土) 17:00 大阪府立体育会館~BODY MAKER コロシアム~|DOMINION 6.21|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur web.archive.org,‎ (consulté le 20 novembre 2020).
  77. « 12/05(金) 18:30 大阪・大阪市中央体育館・サブアリーナ|WORLD TAG LEAGUE 2014|大会結果一覧|Match Information|新日本プロレスリング », sur web.archive.org,‎ (consulté le 20 novembre 2020).
  78. « ニュース », sur プロレスリング・ノア公式サイト | PRO-WRESTLING NOAH OFFICIAL SITE (consulté le 20 novembre 2020).
  79. « プロレスリング・ノア公式サイト | PRO-WRESTLING NOAH OFFICAL SITE », sur web.archive.org,‎ (consulté le 20 novembre 2020).
  80. « プロレスリング・ノア公式サイト | PRO-WRESTLING NOAH OFFICIAL SITE », sur web.archive.org,‎ (consulté le 20 novembre 2020).
  81. (en) « NJPW New Beginning in Sapporo live results: Okada vs. Suzuki », sur WON/F4W - WWE news, Pro Wrestling News, WWE Results, UFC News, UFC results, (consulté le 20 novembre 2020).
  82. (en) « NJPW Wrestle Kingdom 12 live results: Okada-Naito, Omega-Jericho », sur WON/F4W - WWE news, Pro Wrestling News, WWE Results, UFC News, UFC results, (consulté le 20 novembre 2020).
  83. (en) « Report: Davey Boy Smith Jr Finished With NJPW | Fightful Wrestling », sur www.fightful.com (consulté le 20 novembre 2020).
  84. « MLW Battle Riot at Melrose Ballroom wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  85. « MLW War Games at War Memorial Auditorium (FL) wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  86. « MLW Fury Road at Melrose Ballroom wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  87. « MLW Never Say Never at Scottish Rite Temple wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  88. « MLW Superfight at 2300 Arena (AKA ECW Arena/Asylum Arena/New Alhambra Arena/Viking Arena) wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  89. « MLW Fury Road at Waukesha Expo Center wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  90. « MLW Kings of Colosseum at Cicero Stadium wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  91. « MLW War Chamber at Nytex Sports Centre wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  92. « MLW Saturday Night Superfight at Cicero Stadium wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  93. « MLW Opera Cup 2019 at Melrose Ballroom wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  94. « MLW Zero Hour at Nytex Sports Centre wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  95. « MLW Fusion #110 - The Restart (airdate) at Gilt Nightclub wrestling results - Internet Wrestling Database », sur www.profightdb.com (consulté le 20 novembre 2020).
  96. (en-US) « Media Call: Court Bauer », sur MLW: Major League Wrestling®, (consulté le 4 décembre 2020).
  97. a b c d e f g h i j k l m et n (en) « Profil de Davey Boy Smith Jr. », sur Wrestlingdata (consulté le 14 août 2015).
  98. (en) « Historique du championnat poids-lourds de la Big Time Wrestling », sur Cagematch (consulté le 15 août 2015).
  99. (en) « Historique du championnat poids-lourds du Sud de la Florida Championship Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 15 août 2015).
  100. (en) « Historique du championnat ppar équipe de la Florida Championship Wrestling », sur Wrestling-Titles (consulté le 15 août 2015).
  101. (en) « BREAKING – HART FOUNDATION WINS WORLD TAG TITLES », mlw.com, (consulté le 18 mars 2019).
  102. (en) « Historique du championnat du monde par équipe de la NWA », sur Wrestling-Titles (consulté le 13 février 2015).
  103. (en) « Historique du championnat par équipe GHC », sur Wrestling-Titles (consulté le 13 février 2015).
  104. (en) « PWI Ratings for Harry Smith », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 4 octobre 2017).
  105. (en) Bleacher Report, « THQ's Smackdown Vs. Raw 2011 : Mostly Complete Roster Revealed SECOND UPDATE », sur bleacherreport.com, (consulté le 4 septembre 2020).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Ressources relatives au sport  :