David Geffen

David Lawrence Geffen (né le à Brooklyn) est un producteur de musique, de cinéma et de théâtre américain. Il est surtout connu pour avoir créé Asylum Records en 1971 et Geffen Records en 1980. Il a également fondé la Geffen Film Company et est l'un des créateurs de DreamWorks SKG. En 2016, sa fortune est estimée à 6,8 milliards de dollars[1].

BiographieModifier

David Geffen est né à New York, plus précisément à Borough Park à Brooklyn ; ses parents sont Abraham Geffen et Batya Volovskaya, Juifs immigrés aux États-Unis après s'être rencontrés en Israel.

David Geffen est entré à l'Université du Texas à Austin, mais sans poursuivre ses études jusqu'au bout[1].

Il a soutenu financièrement Bill Clinton[Quand ?], mais s'est depuis éloigné de lui.

De même, il a été un appui financier de Barack Obama.

David Geffen a fait partie des personnalités ayant agi financièrement pour empêcher l'aboutissement de la Proposition 8 (qui visait à interdire le mariage homosexuel) en Californie.

Il a été le sujet de l'un des documentaires de l'émission American Masters de PBS, intitulé Inventing David Geffen ; ce documentaire a été réalisé par Susan Lacy et diffusé pour la première fois le 20 novembre 2012.

Vie privéeModifier

Geffen révéla publiquement son homosexualité en 1992[2]. En 2007, le magazine Out lui attribua la première place dans leur classement des « cinquante personnalités gays les plus influentes des États-Unis »[3].

En 2011, il achète le yacht de luxe Pelorus à Roman Abramovitch pour 300 millions de dollars.

La collection d’œuvres d'art de David Geffen est estimée, selon Wealth X, à 2,4 milliards de dollars. Il possède notamment des tableaux de Robert Rauschenberg et Jasper Johns. En 2006, il a vendu quelques-unes de ses toiles majeures comme Number 5 de Jackson Pollock et Woman III de Willem de Kooning[4].

AnecdoteModifier

Lors de l'enregistrement du concert MTV unplugged de Nirvana, le 18 novembre 1993, juste avant la dernière chanson, "Where did you sleep last night", Kurt Cobain évoque David Geffen. Cette chanson est une reprise de Leadbelly. Krist Novoselic dit qu'il faut faire une quête car "Kurt veut acheter la guitare de Leadbelly". Ce à quoi Kurt Cobain répond que "ce gars représentant le patrimoine de Leadbelly veut [lui] vendre sa guitare pour 500 000 $". Il ajoute : "j'ai même personnellement demandé à David Geffen s'il pouvait me l'acheter".

Notes et référencesModifier

  1. a et b https://www.forbes.com/profile/david-geffen/
  2. (en) William Cohan, « Praise for Coming Out From Someone Who Did », sur The New York Times, (consulté le ).
  3. (en) « The Power 50 », sur out.com, (consulté le ).
  4. « Les plus grands collectionneurs privés d'art », Le Journal du Net, 30 mai 2014.

Liens externesModifier